Bitdefender dévoile une faille sur l'interrupteur connecté Belkin WeMo Insight

12 décembre 2019 à 18h22
0
Belkin WeMo Insight
© Belkin

L'entreprise Bitdefender, spécialisée dans la cybersécurité, s'est penchée sur la sécurité informatique de divers objets connectés et a trouvé deux vulnérabilités au sein de l'interrupteur connecté Belkin WeMo Insight. Heureusement, les failles ont depuis été corrigées.

Sorti en 2013, WeMo Insight se présente sous la forme d'une prise de courant, surmontée d'un bouton « on/off ». En l'associant à l'application mobile de Belkin, les appareils qui y sont branchés peuvent ainsi être allumés ou éteints à distance. De plus, il est possible de surveiller leur consommation électrique, afin notamment de prendre des mesures pour réaliser des économies d'énergie.

Exécuter du code à distance

Si pratique soit-il, l'interrupteur connecté peut cependant comporter certains risques de sécurité. C'est l'information révélée par les chercheurs en cybersécurité de Bitdefender, sur le blog de l'entreprise. À la demande du magazine américain PCMag, la société a en effet minutieusement étudié plusieurs produits de l'univers IoT, vendus dans le commerce.

Parmi ceux-ci, on retrouve donc le Belkin WeMo Insight, et ce dernier ne s'est pas montré imperméable aux tests de Bitdefender. Les équipes de recherche sont ainsi parvenues à identifier deux vulnérabilités sérieuses, référencées sous les noms de CVE-2019-17094 et CVE-2019-17097. Avec des conséquences potentiellement majeures pour les utilisateurs, puisque les failles « peuvent permettre à un attaquant d'accéder au réseau local, d'obtenir l'exécution de code sur l'appareil, ou un accès root au système de fichiers s'ils ont un accès physique à l'unité ».

Des failles désormais comblées

De cette façon, un hacker pourrait notamment se servir de ces failles pour surveiller le comportement de ses cibles et déterminer leurs horaires d'absence. Par ailleurs, les auteurs de la découverte précisent que les victimes pourraient ne pas s'apercevoir de la survenue d'une attaque, les objets connectés n'étant généralement pas protégés par une solution contre les malwares.

Néanmoins, conformément à sa politique relative à la publication de vulnérabilités, Bitdefender a d'abord averti Belkin, laissant au fabricant 90 jours pour résoudre le problème, avant de le rendre public. La marque américaine a alors rapidement réagi et a déployé un correctif, sans attendre la fin du délai.

Source : Bitdefender
Modifié le 13/12/2019 à 10h08
2
3
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Volvo va brider toutes ses nouvelles voitures à 180 km/h pour lutter contre l'insécurité routière
La NASA vous explique pourquoi la montée des eaux est difficilement perceptible
Air France et l'Airbus A380 : c'est fini, et avec deux ans d'avance
Vers une possible suppression de la TVA sur les voitures électriques ?
À Singapour, une peine de mort prononcée... par ZOOM
DOOM Eternal : id Software annonce le retrait de l'anti-triche Denuvo
Les constructeurs tentent l'aventure de la voiture électrique depuis près de 50 ans
Windows 10 : la mise à jour de mai arriverait dans la semaine, mais pas en automatique
L'application de traçage des contacts d'Apple et Google est désormais disponible
scroll top