Live Japon : l'amicale des anciens en ligne

03 novembre 2012 à 21h24
0
Il a 101 ans, il est connu à travers tout le Japon, certains de ses congénères le détestent, d'autres sont amis avec lui. Il s'appelle Shigeaki Hinohara, a créé une association de seniors et, ces derniers temps, a trouvé un nouveau moyen de recruter des compères : Facebook. Ce n'est pas le seul papy à être une vedette du Net. Au Japon, où près d'un quart de la population a plus de 65 ans, où les vieillards esseulés sont nombreux, les réseaux sociaux en ligne (SNS) sont considérés par les autorités et une partie des individus concernés comme un moyen de prolonger la vie en société des personnes âgées.

0190000005495747-photo-manga01-03112012.jpg


« Shinrojin no Kai (Assemblée de personnes âgées) compte actuellement 12 000 membres, mais je veux la faire encore grossir. Pour cela ma stratégie passe par Facebook », explique Shigeaki Hinohara, médecin de métier très médiatisé, qui a fondé en ligne un dérivé de son association sous le label « Smart Senior ». Tous les matins, bon pied bon oeil, il s'astreint donc à publier un billet à connotation philosophique sur la page Facebook qu'il a créée, et tous les jours 1 000 à plus de 2 500 personnes gratifient sa prose débordant d'optimisme d'un clic sur le « ii ne boton » (touche « j'aime »), ou bien postent des commentaires louangeurs.

012C000005495509-photo-image01.jpg

012C000005495511-photo-image02.jpg

Un autre papy nippon, Kasai-san, de la préfecture de Nagano, a quant à lui bien amusé les internautes sur YouTube. Particularité de cet ancien agriculteur: il s'est soudainement mis à composer de la musique techno. Le déclic : un synthétiseur offert par un ami de la famille.



Isolé dans sa campagne, il se dandine devant son clavier, casque collé sur une oreille, table de mixage à portée de main. « J'ai toujours eu de la musique dans la tête, mais je ne savais pas que c'était de la techno », expliquait-il dans le reportage qui fit jaser sur la toile. Il a même réalisé un CD qui a paraît-il rencontrer un écho non seulement au Japon mais aussi à l'étranger. Dans sa province, il est devenu une star donnant des concerts de ci-delà.

00C8000005495513-photo-image03.jpg
Celle qui gazouille sur Twitter sous le pseudonyme @aoikesi, Naoko Takamizawa, a 83 ans. Elle se targue de compter plus de 7 000 abonnés à ses tweets poétiques, évoquant son expérience de la guerre ou qui portent sur son quotidien, la cuisine qu'elle fait, ce qu'elle mange, les expositions qu'elle voit, ses diverses sorties. C'est son fils qui l'a incitée à ouvrir un compte Twitter et le lui a configuré, de même que la tablette iPad dont elle se sert. « Pour nous, les personnes âgées, Twitter est un outil très pratique qui nous permet de communiquer sans bouger », souligne-t-elle. Encore faut-il savoir à quoi ça sert !

012C000005495515-photo-image04.jpg

Morale de l'histoire, pour que Facebook, Twitter, Mixi, Line et d'autres moyens de communication en ligne permettent effectivement d'améliorer la vie des personnes âgées, il faut que ces dernières ressentent l'envie de s'en servir: pour cela, il faut qu'elles comprennent comment les utiliser, ce qui suppose qu'on le leur explique en leur montrant. Il faut aussi qu'elles aient des raisons de les employer, autrement dit qu'elles puissent effectivement tisser un réseau de relations en ligne, ce qui suppose souvent qu'elles aient de la famille et des amis et le désir de communiquer avec eux avant d'en élargir le cercle.

012C000005495523-photo-image07.jpg
012C000005495525-photo-image08.jpg

Familiariser les personnes âgées avec l'informatique, c'est le but de « Compyuta obaachan » (traduction officielle en français: « association des grands-mères pour la communication informatique », www.jijibaba.com). Et ce regroupement national de volontaires, créé en 1997, d'expliquer: « nous avons pour but d'offrir à des personnes âgées une occasion d'apprendre l'informatique avec laquelle elles peuvent mener une vie riche et heureuse et rester en contact avec la société actuelle. Notre appellation comporte le mot "obaachan" qui signifie grand-mère, mais nous acceptons aussi des "ojiichan" (grands-pères) ».

012C000005495529-photo-image10.jpg

La femme-pilier de cette organisation, Kayoko Ogawa, 82 ans et une pêche d'enfer, a même publié cette année un ouvrage pour ses congénères intitulé « Débuter avec un iPad ». Cette dynamique octogénaire à qui on donnerait volontiers vingt ans de moins est devenue la figure de proue des manies dans le coup, soulignant au passage que l'usage des technologies informatiques n'est pas un luxe mais de plus en plus une nécessité pour ne pas être marginalisé, y compris à un âge avancé. De surcroît, au Japon, pays de catastrophes naturelles à répétition, le recours aux moyens de communication et information en ligne peut s'avérer vital pour les individus peu valides et isolés, ce qui rend plus impérieux encore la maîtrise de ces outils.
012C000005495527-photo-image09.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
Xiaomi Mi Mix 4 : un monstre de puissance doté d'un capteur photo 108 mégapixels
Surprise : les GAFA jugent la taxe GAFA
Drako GTE : la nouvelle hypercar électrique aux 1200 chevaux a été dévoilée
Le site des impôts affecté par le piratage de 2000 boîtes mails

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top