🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Test Honor Magic 4 Pro : le meilleur des deux mondes

Marc Mitrani
Expert Smarpthone
17 mai 2022 à 19h00
15
Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic
© Marc Mitrani pour Clubic

« Si Huawei n’avait pas été sanctionné par les Américains, à quoi ressembleraient leurs smartphones en 2022 ? » De nombreux geeks se sont posé cette question, un poil uchronique, au sujet des produits du constructeur chinois. Nous aussi, à vrai dire (OK, on est une bande de geeks, donc c’est normal). La réponse tient en cinq lettres : H.O.N.O.R.

Honor Magic 4 Pro
  • Qualité photo et vidéo
  • Ecran remarquable
  • Puissance & performances
  • Charge rapide
  • Certification IP68
  • Mode portrait améliorable
  • Autonomie juste moyenne

Cela fait un peu plus de deux ans qu’Honor est devenue une marque indépendante de Huawei. Pas par choix, mais plutôt par pragmatisme, puisque les sanctions américaines frappant le géant chinois lui interdisaient aussi d’utiliser les services Google.

Le Magic4 Pro que nous testons ici est le premier modèle de la marque positionné en très haut de gamme. Il intègre aussi Magic UI 6.0, la nouvelle version de la surcouche maison ainsi qu’un équipement photographique premium. Cela suffit-il à en faire un produit recommandable ? Pour le savoir, nous l’avons étudié de fond en comble.

Fiche technique Honor Magic 4 Pro

Résumé

Taille de l'écran
6,81in
Mémoire interne
256 Go
Processeur
Snapdragon 8 Gen 1
GPU
Adreno 730
Mémoire vive (RAM)
8 Go
Capacité de la batterie
4600 mAh
Compatible 5G
Oui

Caractéristiques techniques

Système d'exploitation
Android
Version du système d'exploitation
12
Surcouche Android
Magic UI
Assistant vocal
Google Assistant

Affichage

Taille de l'écran
6,81in
Type d'écran
OLED
Définition de l'écran
2848 x 1312 pixels
Taux de rafraîchissement
120Hz
Densité de pixels
460 ppp
Écran HDR
Non

Affichage écran interne

Taille de l'écran
6,81in
Type d'écran
OLED
Définition de l'écran
2848 x 1312 pixels
Taux de rafraîchissement
120Hz
Densité de pixels
460 ppp
Écran HDR
Oui

Mémoire

Mémoire interne
256 Go

Performance

Processeur
Snapdragon 8 Gen 1
Finesse de gravure
4nm
Nombre de cœurs CPU
8
Fréquence CPU
2,995GHz
GPU
Adreno 730
Mémoire vive (RAM)
8 Go

Batterie

Capacité de la batterie
4600 mAh
Batterie amovible
Non
Recharge sans-fil
Oui
Charge rapide
Oui
Puissance de la charge rapide
100W

Appareil Photo

Nombre de caméras (avant & arrière)
5
Définition du / des capteur(s) arrière
50 Mpx, 50 Mpx, 64 Mpx
Enregistrement vidéo
4K@60 IPS
Stabilisateur caméra
Numérique
Flash arrière
LED
Flash Frontal
Non
Ouverture objectif photo arrières
f/1.8, f/2.2
Zoom Optique
3.5 X

Réseau

Carte(s) SIM compatible(s)
Nano-SIM
Compatible double SIM
Oui
Compatible 5G
Oui
Compatible VoLTE
Oui

Connectivité

Wi-Fi
802.11 A/B/G/N/AC/AX, 2.4GHZ / 5 GHZ
Bluetooth
5.2
NFC
Oui
GPS
Oui
Infrarouge
Non

Equipement

Type de connecteur
USB Type-C
Lecteur biométrique à empreinte digitale
Oui
Acceleromètre
Oui
Gyroscope
Oui
Capteur de lumière ambiante
Oui
Prise Jack
Non
Nombre de haut-parleurs
2

Caractéristiques physiques

Hauteur
163,6mm
Largeur
74,7mm
Epaisseur
9,15mm
Poids
215g
Certification IP
IP68
Indice de réparabilité
8

Débit d’Absorption Spécifique (DAS)

DAS tête
0.74 W/kg
DAS tronc
1.25 W/kg
DAS membres
2.97 W/kg

Design et ergonomie

Comme tous les smartphones premium, le Magic 4 Pro n’est pas vraiment du genre compact et léger. S’il n’égale pas le Galaxy S22 Ultra 5G et son poids respectable de 229 grammes, il lestera tout de même votre poche (ou sac) de 215 grammes.

La face avant revêt un aspect très classique puisque l’écran de 6,81’’ occupe sa quasi-totalité. De type waterfall (débord partiel de la dalle sur les flancs), il est entouré de bordures d’une remarquable finesse empêchant d’y placer l'appareil photo frontal.

À défaut de pouvoir le loger sous la dalle (peu de constructeurs maîtrisent cette technologie), il prend donc place dans un poinçon en forme de gélule dans le coin supérieur gauche, et abritant aussi un module 3D. Celui-ci est mis à contribution lors de la réalisation d’égoportraits ainsi que pour l’identification faciale, afin de sécuriser l’appareil.

Selon ses besoins, on pourra aussi activer le lecteur d’empreintes ultrasonique se trouvant sous l’écran. D’après nos tests, les deux méthodes d’identification sont fiables et réagissent rapidement.

Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic
© Marc Mitrani pour Clubic
Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic
© Marc Mitrani pour Clubic
Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic
© Marc Mitrani pour Clubic
Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic
© Marc Mitrani pour Clubic

Le flanc droit abrite les trois touches mécaniques (mise sous tension & contrôle du volume) tandis que le port USB-C et la trappe recevant les cartes nano-SIM prennent place à la base de l’appareil. Bon point enfin pour la certification IP68 qui rend le smartphone résistant à une immersion de 30 minutes maxi à 1,5 m de profondeur dans de l’eau claire.

La face arrière est un peu plus surprenante puisqu’on y remarque plus que jamais l’imposant module photo dorsal. Logés dans un disque de taille conséquente (52 mm de diamètre), les objectifs ne passent pas inaperçus. Honor a eu la bonne idée de les loger sur la partie supérieure de l’axe médian de la face arrière, ce qui rend le Magic 4 Pro stable lorsqu’il est posé sur une surface plane.

Nous trouvons l’ensemble plus esthétique que le traditionnel « domino » équipant la plupart des smartphones du moment. Mais comme on le sait, les goûts et les couleurs…

Écran

L’écran du Magic 4 Pro est construit autour d’une dalle AMOLED LPTO . Elle mesure 6,81 ’’ de diagonale et couvre 93 % de la face avant. Elle affiche une définition de 1 320 x 2 848 pixels au format 19,5:9 (soit une densité de 460 ppp).

Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic
© Marc Mitrani pour Clubic

Côté spécifications techniques, la dalle de ce Honor coche toutes cases des modèles haut de gamme du moment : gestion d’un milliard de teintes à une fréquence de rafraîchissement maxi de 120 Hz, prise en charge du HDR10+ et luminosité de 1 000 nits en pointe (donc en HDR et/ou en extérieur). Elle est protégée par une feuille d’aluminosilicate, verre aux caractéristiques proches de ce que propose Corning avec le Gorilla Glass.

L’image produite par l’écran est de très bonne qualité, même avec les réglages par défaut. Nous vous conseillons chaudement de rester en mode couleur « normal », qui choisit automatiquement l’espace colorimétrique le plus adapté à l’utilisation du moment (sRGB ou P3). Il est aussi possible d'opter pour le mode « couleurs vives » qui booste un peu le rendu, quelle que soit l’application utilisée.

Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic
Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic

Parmi les réglages proposés, notons la présence d’un mode eBook qui bascule l’affichage du smartphone en monochrome. Plutôt étonnant de prime abord, il est assez agréable pour les séances de lectures prolongées. Plus classiques, mais souvent utiles, « l’améliorateur vidéo » et le « Booster de fréquence d’images » seront utiles pour les vidéos en basse définition.

Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic
Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic

Qu’il s’agisse de reproduire des images fixes ou animées, le Magic 4 Pro effectue un excellent boulot. On apprécie l’absence de latence ainsi que le beau contraste permis par la technologie AMOLED.

Audio

Comme la quasi-totalité des smartphones haut de gamme, le Magic 4 Pro est équipé de deux haut-parleurs (l’un à la base, l’autre faisant aussi office d’écouteur téléphonique). Le son qu’ils produisent est de bonne qualité pour l’écoute d’un podcast ou de vidéos, mais accuse une faiblesse sur les basses fréquences. Rien de bien étonnant, vu le peu de place accordé aux enceintes dans le smartphone.

Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic
Les Freebuds Pro de Huawei sont reconnus automatiquement.
Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic
Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic

L’absence de prise casque traditionnelle oblige fatalement à l’utilisation d’un adapteur USB-C ou d’écouteurs sans fil. Une fois connecté, le Magic 4 Pro donne accès à une palette de réglages afin d’adapter le son à ses désirs. En lieu et place de la certification Dolby Atmos, désormais classique sur les smartphones, l’appareil est compatible avec son concurrent DTS:X Ultra.

Pour l’anecdote, signalons que les écouteurs Huawei freebuds pro sont reconnus automatiquement par le smartphone, confirmant ainsi que la proximité entre les deux marques perdure concrètement.

Performances

Haut de gamme, le Magic 4 Pro est bâti autour du Snapdragon 8 Gen1, le SoC le plus puissant de Qualcomm à ce jour. Il est accompagné de la puce graphique Adreno 730, de 8 Go de mémoire de travail ainsi que de 256 Go de stockage non extensible.

Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic
Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic
Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic

Les tests de puissance pure donnent d’excellents résultats. Antutu crédite le Magic 4 pro de 814 665 points. Geekbench 5 le crédite de 3 281 points en mode multicœur (900 en monocœur). Enfin, 3D Mark Mobile Wild Life lui attribue un excellent score de 10 120 points. Le Magic 4 Pro est donc une bête de course en termes de puissance de traitement.

Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic
Asphalt 9 affiche une image epoustouflante sur le Magic 4 Pro

Dès lors, rien d’étonnant à ce qu’il exécute parfaitement l’ensemble des tâches que nous lui avons confiées. Qu’il s’agisse de retouche d’images, de montage vidéo ou bien entendu de jeu 3D, tout s’effectue sans à-coups. Call of Duty Mobile, Geshin Impact, PUBG et surtout Asphalt 9 d’exécutent avec un niveau de détail très élevé sans à-coups. Le smartphone chauffe pendant les sessions de jeu sans toutefois devenir désagréable à prendre en main.

Logiciel

Pour son smartphone haut de gamme, Honor se fend de la version 6 de Magic UI, sa surcouche maison, ici greffée sur Android 12. Si vous suivez Honor depuis quelques années, vous vous souviendrez sans doute que Magic UI 6.0 est le frère jumeau de l’EMUI 12 de Huawei.

À l’époque où ce dernier pouvait encore exploiter la version d’Android intégrant les services Google, les deux surcouches était très proche l’une de l’autre… pour ne pas dire totalement identiques à quelques détails mineurs près.

Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic
Deux dossiers élargis sur la page d'accueil
Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic

L’indépendance d’Honor, conjuguée à l’interdiction faite à Huawei d’utiliser les services Google devraient en théorie accentuer la différenciation entre les deux surcouches. En pratique, ce n’est pas encore le cas, puisque la plupart des fonctions spécifiques à l’écosystème Huawei sont disponibles sur le Magic 4 Pro.

On a déjà mentionné dans la partie audio de ce test l’appairage automatique des Freebuds Pro, auquel on peut ajouter la compatibilité du transfert direct Honor Beam avec Huawei Beam. Même chose pour Honor Share, entièrement pris en charge par les ordinateurs de Huawei (ce que le constructeur annonce sur son site).

On pourra donc partager la connexion 5G du Magic 4 Pro avec un Matebook, transférer des fichiers par glisser-déposer ou encore utiliser les applications du smartphone depuis l’ordinateur en multi-fenêtrage.

Cette proximité bienvenue n’est pas le seul avantage de Magic UI 6.0 puisqu’il reprend les bonnes idées d’EMUI 12. Citons par exemple les dossiers « élargis » qui affichent sur l’écran d’accueil leur contenu, ou encore les « cartes », élégante façon d’installer des widgets depuis une application compatible (repérée par une barre soulignant l’icône sur le bureau).

Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic
Multi-fenêtrage
Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic

Magic UI 6.0 reste proche de l’esprit d’Android Stock. À la fois épuré et intuitif, il a pour principal avantage d’être facilement paramétrable sans (trop) aller se perdre dans les paramètres système.

Lors de nos tests, nous avons apprécié sa grande fluidité et le soin apporté à la gestion du multitâche. Quelques gestes simples permettent ainsi d’ouvrir une application dans une fenêtre, de passer en écran partagé ou encore de la réduire en une icône flottante.

À n’en pas douter, Magic UI 6.0 est une jolie réussite. Agréable à utiliser, il fait siens les points forts de l’EMUI 12 de Huawei, avec en prime un accès aux services Google.

Autonomie et charge

Le Magic 4 Pro tire son alimentation d’une batterie de 4 600 mAh que l’on charge à l’aide du bloc d’alimentation fourni. Grâce à sa technologie SuperCharge 100 Watts, Honor annonce fièrement qu’il suffit de 15 minutes pour remplir l’accumulateur à 50 %. Les adeptes de l’induction - il y en a - ne sont pas oubliés. Toujours d’après le constructeur, le socle optionnel 100 Watts permet d’atteindre 100 % en 35 minutes.

Bien évidemment, nous avons voulu vérifier ces chiffres impressionnants. Passer de 0 à 50 % en utilisant par le câble USB-C prend 18 minutes, soit un peu plus de que ce qui est annoncé. Rien d’étonnant à cela, nos conditions de test n’étant pas celles d’un laboratoire, mais de la « vraie vie ». Il n’empêche que la performance est remarquable. Toujours d’après nos tests, le passage de 0 à 100 % s’effectue en 38 minutes.

Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic
Graphique de charge du Magic 4 Pro (0 - 100%)

En annonçant 35 minutes de charge via le socle à induction Honor se montre à nouveau un peu optimiste : il faut en effet compter en moyenne 42 minutes pour passer de 0 à 100 % en utilisant un adaptateur secteur 135 Watts, lui aussi optionnel. La recharge dure plus longtemps avec celui accompagnant le smartphone, la puissance de charge sans fil n’étant alors « que » de 85 Watts. Dans ce cas, il faudra à peu près une heure pour remplir la batterie en totalité.

Et l’autonomie, dans tout cela ? Elle atteint quasiment une journée et demie en utilisation raisonnable, c’est-à-dire en conservant les paramètres par défaut (luminosité, taux de rafraîchissement et choix de la résolution d’affichage déterminés par le smartphone, etc.) et en n’abusant pas des fonctions énergivores (jeux 3D, captation vidéo, multitâches).

En mode geek, soit en abusant des bonnes choses, on pourra compter sur une journée avant de passer par la case chargement. Rien d’étonnant à cela : le Snapdragon 8 Gen 1, les grands écrans AMOLED et la 5G ne sont pas réputés pour leur faible consommation d’énergie. Sans être extraordinaire, l’autonomie du Magic 4 Pro est dans la moyenne de ce que proposent les smartphones haut de gamme.

Photo et vidéo

L'appareil photo dorsal du Magic 4 Pro se compose de trois modules :

  • Principal : capteur 50 Mp (taille 1/1,56’’ ; photosites 1 μm) ; objectif ouvrant à f/1,8,
  • Ultra grand-angle : capteur 50 Mp (taille 1/2,5’’) ; objectif ouvrant à f/2,2 ; angle de vision de 122° ; photo macro à 25 mm,
  • Téléobjectif : capteur 64 Mp ; (taille 1/2’’) ; objectif ouvrant à f/3,5 ; zoom optique télescopique 3,5x ; double stabilisation optique et électronique.

Ils sont complétés par un capteur Time of Flight servant à évaluer la profondeur de champ ainsi qu’une cellule mesurant l’exposition.

Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic
© Marc Mitrani pour Clubic

L'appareil photo frontal embarque quant à lui un capteur 12 Mp (photosites 1,22 μm) doté d’un objectif dont l’angle de vision est de 100° (aucune autre information n'est disponible au moment de la réalisation de ce test). Elle est accompagnée d’un module 3D gérant la reconnaissance faciale.

Évacuons tout de suite le cas de l'appareil frontal, qui produit de jolis égoportraits en intérieur comme en extérieur. Le module 3D est assurément un atout en la matière et l’on pourra même mettre l’IA à contribution en activant le mode d’embellissement de visages.

Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic
© Marc Mitrani pour Clubic

Le capteur est correctement exploité afin d’autoriser la réalisation d’égoportraits de groupe. En activant le mode nuit, l’écran devient un éclairage d’appoint qui peut sauver la mise en cas de faible luminosité. Attention toutefois au flou de bougé, rapidement présent malgré ce dispositif.

Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic
Interface de prise de vue

On l’a vu, la caméra dorsale dispose de capteurs très définis. Associés à des optiques bien pensées, ils permettent de produire des images de très bonne tenue sur les longues focales longues et moyennes (donc de l’ultra grand-angle au zoom 3,5x), tant en extérieur qu’à l’intérieur (pièce bien éclairée, par exemple).

Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic
Intérieur - luminosité correcte

Le résultat reste étonnamment bon en zoom 10x et en éclairage convenable, l’IA se sortant très honorablement de l’épreuve. Au-delà, le zoom numérique accomplit son funeste ouvrage et détruit avec application les détails de la scène.

Si l’on ne recadre pas l’image, on pourra s’aventurer en bonne luminosité jusqu’à 50x. Dans ce cas, les images produites manquent un peu de netteté mais restent exploitables pour un partage sur les réseaux sociaux.

Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic
Ultra grand-angle
Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic
Module principal
Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic
Zoom 3,5x
Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic
Zoom 10x
Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic
Zoom 50x
Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic
Zoom 100x

Au-delà, le résultat risque de décevoir en luminosité moyenne, mais il reste correct en plein soleil. C’est en tout cas ce que nous avons constaté en menant nos tests pendant une belle journée de ce mois de mai.

Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic
Ultra grand-angle en mode automatique

Il faudra parfois modérer l’enthousiasme de l’IA qui a tendance à booster les couleurs, notamment lorsqu’elle détecte de la verdure ou un paysage. On corrige cela en la désactivant temporairement ou en passant en mode Pro. Celui-ci donne accès à de nombreux paramètres de prise de vue et permet de laisser la créativité s’exprimer.

Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic
Mode macro

La gestion du flou d’arrière-plan est un peu décevante à notre goût, notamment en mode portrait. En présence de scènes complexes, l’IA se fait facilement piéger dans les détails fins. Rien de bien dramatique, mais un examen attentif de l’image permet vite de déceler son côté artificiel.

Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic
Mode nocturne - Ultra grand-angle
Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic
Mode nocturne - Module principal
Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic
Mode nocturne - Zooom 3,5x
Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic
Mode nocturne - Zoom 10x

Le mode « ouverture » est un peu plus naturel sur les natures mortes. Avec un peu d’expérience et quelques connaissances techniques, il sera possible de produire de belles images à la faible profondeur de champ sans recourir au bokeh artificiel.

Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic
En mode pro et avec un peu de pratique, on peut shooter des images au bokeh moins prononcé mais plus naturel
Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic
Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic
Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic
Gros plan - éclairage intérieru

On remarque, avec un peu de déception, l’impossibilité de régler le niveau de flou artificiel après la prise de vue, la carte de profondeur de scène n’étant manifestement pas sauvegardée. C’est d’autant plus dommage que cette caractéristique, tout comme le changement de la zone de mise au point a posteriori, sont des atouts remarquables chez Huawei. Pourquoi ne pas les avoir repris ? Silence radio chez Honor sur le sujet.

Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic
Parfois, l'IA se laisse piéger en mode portrait / ouverture...
Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic
... mais pas tout le temps !

L’hypothèse la plus plausible est que cette capacité provient de la collaboration exclusive entre Huawei et Leica, dont Honor serait écarté. Dommage.

Enfin, les images réalisées en mode super macro sont très satisfaisantes à condition de s’armer d’un peu de patience au moment de la prise de vue. Il faudra en effet placer l’objectif à 25 mm de la scène afin que la photo soit nette.

Vidéo

La vidéo n’est bien entendu pas laissée de côté. Le Magic 4 Pro peut capter des séquences en 4K 60 images par seconde maxi. Il dispose pour cela de deux modes : le premier, fort logiquement baptisé « vidéo » est entièrement automatique et produit des résultats très satisfaisants en plein jour comme en luminosité moyenne. Le mode « film » intéressera les vidéastes cherchant à créer des séquences plus professionnelles.

Honor Magic Pro 4 © © Marc Mitrani pour Clubic
Le mode "film" propose de nombreuses option, dont l'enregistrement avec des LUTs

On peut ainsi enregistrer en format V-LOG, conseillé afin d’ajuster a posteriori les paramètres de l’image. La présence de LUT (LookUP Table) est un atout appréciable pour qui ne souhaite pas s’embêter à retravailler les couleurs. Il est aussi possible de forcer la captation en HDR ou d’activer le mode ralenti afin de créer de beaux effets cinématiques.

Le résultat nous semble tout à fait remarquable et pourra être mis au service de la production de séquences quasi professionnelles. Il faudra toutefois garder en tête que le zoom numérique, s’il produit de belles images en 2x, est un peu saccadé (surtout en 4K).

Honor Magic 4 Pro : l'avis de Clubic

9

Bel écran, appareil photo convaincant, excellente puissance de traitement et interface réussie font du Magic 4 Pro d’Honor un smartphone très recommandable. On apprécie aussi la présence d’une charge rapide efficace qui fait oublier l’autonomie moyenne en utilisation intensive.

Pour être parfait, il ne lui manque que quelques détails… Dont un mode portrait mieux maîtrisé.

Les plus

  • Qualité photo et vidéo
  • Ecran remarquable
  • Puissance & performances
  • Charge rapide
  • Certification IP68

Les moins

  • Mode portrait améliorable
  • Autonomie juste moyenne

Ecran 9

Performances 9

Autonomie & charge 8

Design & construction 9

Photo & vidéo 9

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
15
12
jeroboam64
Honor a pris le melon, 1100€ un smartphone autant aller chez la pomme euh mois j’ai dis ça…
smover
Pour quelle raison ? Tout le monde ne veut pas d’iPhone. Si ce Honor est bien placé face à la concurrence haut de gamme ils n’ont pas à complexer et à le brader si des acheteurs sont prêts à mettre autant dans un smartphone.
chicour
1100e pour un téléphone qui m’a l’air excellent mais pour l’avoir vécu avec des xiaomi c’est impossible à revendre derrière. Donc au final mieux vaut un iPhone 13 pro ou un s22 ultra pour rester sur android
jeroboam64
Récemment sur ce forum j’ai dit que toutes les marques le smartphone ont relevé leurs prix voir doubler on m’a dit que c’était faux mais voici encore un exemple de prix qui n’a plus rien à voir avec les Honor qu’on a connu x 5 x 6 x 7 et j’en passe et des meilleurs…
jeroboam64
Je pense que dans moins de 6 mois ce smartphone sera vendu entre 600 et 700 € car là visiblement ce prix n’intéressera pas grand monde…
smover
Bien sûr que c’est vrai ! Après cela s’accompagne aussi d’une montée en gamme en termes de composant. Les constructeurs chinois n’avaient pas de modèles haut de gamme il y a quelques années, là où ce Honor par exemple a tout ce qu’il faut pour lutter contre les meilleurs android et iPhone. Dans l’absolu il est moins cher que les derniers Galaxy non ? 1200€ pour un S22 ultra tout de même…<br /> Vu qu’Apple a réussi à vendre des téléphones à plus de 1000€, puis à plus de 1500€ tout le marché tente le coup… Donc malheureusement les prix se sont envolés, merci Apple. Ils auraient gardé les prix à 1000€ tout le monde serait resté derrière, en dehors des mobiles à écran flexibles.
zeebix
il y a aussi des personnes qui se foutent de la revente. donc pourquoi pas.
jvachez
Et le Honor Magic 4 tout court pas de nouvelles ? Sera-t-il vraiment meilleur en photo (zoom x5) tout en étant moins cher ?
jeroboam64
Pas d’accord avec vous ce qui a fait le succès des marques chinoises et leurs rapports qualité-prix imbattable et cela depuis de nombreuses années donc rien de nouveau dans ce nouveau Honor qui reste beaucoup trop cher
lobo41
Le melon et les mollets ! Si c’était Huawei, ça passerait, mais une ancienne sous marque… basta ! Péniblement 500 € dans 6 mois.
drannoc
1100 € !!!<br /> En plus du SMIC à 1500 € net, il devrait être prévu un panier d’achat annuel pour les smartphones, les télés, les ordis, etc. Un minimum de 10000€…<br /> Nan mais 1100 balles !!!
SlashDot2k19
1100€, ils doutent de rien… Je doute qu’il y ai 5 ans de maj Android pour faire passer la pillule…
cid1
Pour ce Honor(Huawei) il faut voir la politique de mises à jour de sécurité, car payer 1100€<br /> pour des mises à jour pendant 1 ou 2 ans, POCO est le bon dernier avec 1 an de mises à jour, qu’en est t’il pour Honor ?<br /> Quand on vois 4 ans de mises à jour pour Samsung…ça laisse rêveur.
Guillaume1972
Alors, je ne sais pas d’où tu sors tes infos concernant POCO, mais dans tout ce que j’ai pu lire (comme ici:Android 12 : voici la liste des smartphones qui auront la mise à jour)) les POCO sont dans la moyenne.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Microsoft Edge va s'enrichir de 3 nouvelles fonctionnalités (dispensables ?)
Windows : les téléchargements du fichier ISO bloqués en Russie
Quand Google fait la pluie et le beau temps sur le Web avec ses Core Updates
Le moteur Brave Search sort de bêta et vous laisse personnaliser les résultats
Le chiffrement du Cloud MEGA mis à mal par des chercheurs
Google Chrome 103 est disponible, découvrez les nouveautés
Attention, vos extensions Google Chrome permettent de vous traquer en ligne
Vie privée : bientôt des gestionnaires dédiés dans Windows et ChromeOS
Erreur serveur chez Cloudflare : Feedly, Discord et d'autres ne répondent plus
Pourquoi les entreprises ne migreront pas tout de suite vers Windows 11
Haut de page