Test Huawei Freebuds Pro : au niveau des meilleurs ?

Marc Mitrani
Expert Smarpthone
09 novembre 2020 à 18h10
6
9

Lorsqu’on pense à Huawei, le matériel audio ne vient pas immédiatement à l’esprit. Et pourtant, le constructeur commercialise depuis quelques années des gammes d’écouteurs avec plus ou moins de bonheur.

À force de vouloir copier le design des AirPods, Huawei avait réussi, l’année dernière avec les Freebuds 3, à réduire à néant ses bonnes idées techniques. Nous attendions donc avec curiosité (et un peu de crainte) les Freebuds Pro dont le prix de vente officiel de 200 € semble correct au regard des performances annoncées.

Huawei allait-il savoir tirer la leçon de ses erreurs passées ? Pour le savoir, nous les avons testés pendant près de deux mois.

Design et ergonomie : bien vu !

S’il est difficile de nier une ressemblance entre les Freebuds Pro et les AirPods Pro d’Apple, elle est nettement moins prononcée que ce que nous avions constaté lors du test des Freebuds 3. Nettement plus anguleux, ils disposent d’une mini-tige hébergeant la batterie tout en faisant office de zone de pilotage tactile. Huawei les a façonnés dans un polycarbonate brillant du plus bel effet, tout du moins sur notre modèle de test gris anthracite.

Un embout en silicone assure le contact entre l’écouteur et l’entrée du conduit auditif sans s’avérer trop envahissant ni gênant. On pourra le changer en fonction de sa morphologie, trois paires étant fournies. L’étui est quant à lui d’un plastique de bonne qualité et dispose d’une charnière en métal. On recharge sa batterie interne à l’aide d’un câble USB-C fourni ou en utilisant un chargeur à induction Qi. Une LED discrète indique l’état de charge ainsi que l’autonomie disponible.

Le pilotage s'effectue à l’aide d’une zone tactile. Ils n’embarquent donc aucune touche mécanique, comme c’est désormais le cas sur la majorité des écouteurs sans fil commercialisés en cette fin d’année. Nous détaillons un peu plus loin le fonctionnement de cette fonction tactile, mais précisons tout de suite qu’elle s’avère agréable à utiliser et d’une bonne fiabilité.

Les Freebuds Pro sont à notre avis une réussite en matière de design et d’ergonomie. Assez proches des AirPods Pro d’Apple, ils n’en sont — pour une fois — pas une copie conforme. Le constructeur a eu l’intelligence d’adapter le design et l’ergonomie de son produit afin d’en faire un produit reconnaissable au premier coup d’œil. On ne peut qu’apprécier l’initiative.

Fonctionnalités : tout ce qu'il faut, là où il faut

Les Freebuds Pro disposent d’un ensemble complet de commandes tactiles. Un effleurement vers le haut ou le bas ajuste le volume, tandis qu’un, deux ou trois pincements commandent la lecture/pause, avance et recul dans la playlist. Enfin, un pincement prolongé change le mode de réduction de bruit actif (activation, désactivation, perception de l’environnement).

Bon OK : ce n’est pas vraiment original, mais cela a le mérite de parfaitement fonctionner et d’être simple. Signalons aussi qu’il est possible d’assigner au pincement prolongé de l’un des deux écouteurs l’activation de l’assistant vocal. Il faudra pour cela installer l’application AI Life, disponible uniquement sur Android. Un conseil en passant : mieux vaut la télécharger en scandant le QR Code inclus dans le manuel d’utilisation plutôt que de passer par le Play Store de Google. Car au moment où ce test est réalisé, la version disponible sur le Play Store ne reconnaissait pas les écouteurs. On pourra aussi passer par l’App Gallery, la boutique applicative de Huawei.

Les inconditionnels d’iOS devront se passer de l’application et des fonctions qu’elle apporte, Huawei n’ayant pas jugé utile de la porter sur l’OS d’Apple. On peut difficilement lui en tenir rigueur, Apple faisant exactement la même chose avec ses écouteurs maison. Cela dit, ils fonctionnent parfaitement sur un iPhone, même si l’appairage n’est pas aussi simple que sur Android. Il faudra en revanche faire une croix sur la personnalisation des réglages ainsi que sur la mise à jour du logiciel interne. Ce dernier point posera problème puisque les Freebuds Pro ont reçu deux nouvelles versions de firmware lors de ce test.

Une excellente qualité audio

Huawei n’est pas très prolixe sur les technologies embarquées dans ses écouteurs. La fiche technique mentionne simplement l’utilisation de drivers 11 mm dynamiques (sans plus d’indication), d’une connexion Bluetooth 5.2 et de la puce maison Kirin A1, déjà rencontrée sur les Freebuds 3. Celui-ci gère l’annulation de bruit et met en œuvre les codecs SBC, AAC et HWA 2.0.

Difficile de se prononcer sur les caractéristiques techniques du codec HWA 2.0, Huawei étant resté muet à nos multiples demandes d’information sur le sujet. Le constructeur se contente de préciser qu’il faut impérativement utiliser les Freebuds Pro avec un smartphone Huawei équipé de la surcouche EMUI 10 ou ultérieur afin d’en profiter.

Chaque écouteur embarque trois microphones, dont deux dédiés à la réduction de bruit. L’application compagnon permet de sélectionner l’un des quatre modes de fonctionnement : « cozy » si l’on se trouve dans un endroit peu bruyant comme une bibliothèque ou son lieu de travail, « général » pour un environnement relativement animé (rue ou café, par exemple) ou « Ultra » pour un isolement total (transports en commun, avion ou train). Enfin, « dynamique » adapte automatiquement le niveau de réduction de bruit à l’environnement.

En matière d’annulation de bruit, les Freebuds Pro n’ont pas à rougir de leurs performances, loin de là. Même lorsqu’ils ne diffusent pas de musique, ils atténuent efficacement les bruits ambiants de la rue ou des transports en commun. Les voix restent tout de même perceptibles, ce qui peut s’avérer utile afin de rester en contact avec son environnement. Notons au passage qu’un mode « perception » permet d’entendre parfaitement ce qui se passe autour de soi.

Nous avons testé les Freebuds Pro avec un smartphone Huawei, mais aussi sur un Galaxy Note 20 Ultra de Samsung ou un iPhone 11 d’Apple, avec et sans réduction de bruit. Dans tous les cas, nous avons été conquis par la qualité du son produit (même s’il est un poil meilleur lorsque l’annulation de bruit n’est pas active).

Nous avons par exemple eu l’impression de nous trouver juste en face de Keyshia Cole (au mépris total des règles de distanciation actuellement en vigueur) lorsqu’elle interprète Guess What. Ce morceau, riche en bas médiums et en basses, est parfaitement restitué même à plein volume. Puisque nous étions sous son charme, nous avons enchaîné avec Never, autre morceau de la chanteuse un peu plus riche en aigus. Ils sont eux aussi restitués de façon très satisfaisante.

Dans un tout autre registre, la Toccata et Fugue de J.-S. Bach interprétée à l’orgue nous a pleinement satisfaits, l’instrument étant connu pour maltraiter les drivers médiocres. Les Freebuds Pro ont rendu justice à a merveilleuse voix de Nina Simone ainsi qu’aux trompettes et percussions qui l’accompagnent lorsqu’elle interprète Feeling Good. Même constatation avec la voix de David Bowie dans Life On Mars ou de Lou Reed dans Perfect Day. Bref un sans faute, surtout à ce niveau de prix.

Le résultat n’est pas aussi enthousiasmant en conversation téléphonique. À plusieurs reprises, nous interlocuteurs se sont plaints d’un son qu’ils décrivent comme étant étouffé. Est-il dû à un trop grand enthousiasme de l’algorithme réduction de bruit régissant les microphones dédiés à la téléphonie ? Si cet aspect est important pour vous, les Freebuds Pro risquent de vous décevoir. Les choses s’améliorent un peu lorsque l’on) prend l'un des deux écouteurs à la main et qu’on l’utilise comme un micro. Cette utilisation, pour le moins originale, est mise en avant par le constructeur…

Enfin, nous n’avons pas noté de latence gênante lorsque nous avons utilisé les écouteurs lors de la visualisation de séquences sur Netflix, YouTube ou avec VLC pour les fichiers locaux.

Autonomie : de quoi voir venir

Huawei annonce une autonomie de 4 h 30 (écoute à mi-volume) avec une charge complète des Freebuds Pro lorsque l’annulation de bruit est activée. Le boîtier procure un peu plus de quatre charges complètes, portant l’autonomie en déplacement à une vingtaine d’heures. Huawei met toutefois en vent un autre chiffre : 30 heures d’autonomie lorsque l’annulation de bruit est désactivée. Pourquoi pas.

Dans les faits, nous avons constaté une autonomie plus proche de 3 h 45 si l’on pousse le volume et si l’on passe quelques appels téléphoniques. Ce score place les Freebuds Pro dans la moyenne haute en termes d’autonomie.

L’avis de Clubic

À l’issue de ce test, force est de constater que les Freebuds Pro sont sans aucun doute la bonne surprise en matière de true wireless de cette fin d’année. Qu’il s’agisse de qualité audio, de réduction de bruit, d’ergonomie ou d’autonomie, le constructeur fait un quasi-sans-faute. On n’hésitera donc pas à les conseiller comme une alternative crédible aux ténors du marché, en tout cas pour un smartphone Android. Et plus spécifiquement pour un modèle Huawei disposant de la surcouche maison EMUI 10.

Huawei Freebuds Pro

9

Qualité audio, annulation de bruit, autonomie et ergonomie : les Freebuds Pro sont satisfaisants sous bien des aspects. Vendus 200 €, ils peuvent tenir la comparaison sans rougir face aux ténors du marché. A condition d'avoir un smartphone Android, l'application compagnon n'existant pas pour le moment en version iOS.

Les plus

  • Qualité audio
  • Autonomie
  • Charge sans-fil
  • Annulation de bruit efficace

Les moins

  • Qualité améliorable en téléphonie
  • Pas d’app pour iOS

Fabrication 9

Ergonomie 9

Autonomie 9

Isolation 9

Son 8

Modifié le 26/11/2020 à 16h25
6
4
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Comment contrôler vos données personnelles sur smartphone ?
Black Friday Week : les meilleures offres à saisir jusqu'à ce soir minuit
Hors-série du Veilleur d’écran[s] : 20 séries feel good pour garder le sourire le dimanche soir
Test Klipsch Cinema 600 : une barre de son très portée sur les basses
A quelques heures de la Black Week, la tablette Samsung Galaxy Tab A à prix cassé
Un pack PlayStation avec une manette Dualshock 4.0 + Uncharted: The Lost Legacy en promo
A la découverte de la planète naine Ceres et son énigmatique tache blanche
Le casque sans fil JBL T460 BT à moitié prix avant le Black Friday
Prêt à changer de PC portable ? Découvrez les meilleurs modèles de l'année
Bon plan : le boîtier Philips Hue Play + 2 lampes connectées à prix choc ce dimanche
Haut de page