Test Samsung Galaxy S22 Ultra : un Galaxy Note qui ne dit pas son nom

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
17 février 2022 à 10h30
26

Voici venir, déjà, la troisième itération des smartphones « Ultra » de Samsung. Une gamme qui, malgré son positionnement très haut de gamme et son absence apparente de concessions, demande un soin tout particulier de la part de son constructeur pour se perfectionner. Alors, le Galaxy S22 Ultra est-il l'élu ?

Samsung Galaxy S22 Ultra
  • Une intégration réussie du S Pen...
  • L'écran le plus lumineux du marché
  • Un jour et demi d'autonomie, même en QHD+
  • Des photos et vidéos toujours réussies
  • La recharge qui passe à 45 W ...
  • ... mais l'utiliserez-vous vraiment ?
  • Il faut aimer les très, très grands smartphones
  • Performances variables en jeu
  • ... mais chargeur compatible non inclus

Ça, nous le verrons dans les (nombreuses) lignes qui vont suivre. Mais ce qu'il faut déjà savoir, c'est que ce Galaxy S22 Ultra n'est pas qu'un énième smartphone bêtement posé au sommet de la chaîne alimentaire de Samsung.

En effet, le constructeur a récemment annoncé que son historique gamme Galaxy Note était mise au rebut. Ventes en baisse, difficultés de production, et double emploi de plus en plus criant avec les Galaxy Z Fold devenant autant de freins à son développement.

Mais plutôt que de reléguer définitivement au passé ses « phablettes » à stylets, Samsung a opté pour une approche assez maligne. Et si le Galaxy S22 Ultra était un Galaxy Note qui ne disait pas son nom ?

Test réalisé sur un smartphone prêté par le constructeur. Modèle testé : 12+128 Go.

Fiche technique Samsung Galaxy S22 Ultra

Résumé

Taille de l'écran
6,8in
Mémoire interne
128 Go, 256 Go, 512 Go, 1024 Go
Processeur
Exynos 2200
GPU
Xclipse 920
Mémoire vive (RAM)
8 Go, 12 Go
Capacité de la batterie
5 000 mAh
Compatible 5G
Oui

Caractéristiques techniques

Système d'exploitation
Android
Version du système d'exploitation
Android 12
Surcouche Android
One UI 4.1
Assistant vocal
Bixby

Affichage

Taille de l'écran
6,8in
Type d'écran
Dynamic AMOLED 2X
Définition de l'écran
3088 x 1440 pixels
Taux de rafraîchissement
120Hz
Densité de pixels
500 ppp
Écran HDR
Oui

Mémoire

Mémoire interne
128 Go, 256 Go, 512 Go, 1024 Go
Stockage extensible
Non

Performance

Processeur
Exynos 2200
Finesse de gravure
4nm
Nombre de cœurs CPU
8
Fréquence CPU
3GHz
GPU
Xclipse 920
Mémoire vive (RAM)
8 Go, 12 Go

Batterie

Capacité de la batterie
5 000 mAh
Batterie amovible
Non
Recharge sans-fil
Oui
Charge rapide
Oui
Puissance de la charge rapide
45W

Appareil Photo

Nombre de caméras (avant & arrière)
5
Définition du / des capteur(s) arrière
108 + 12 + 10 + 10 MP
Définition du / des capteur(s) avant
40 MP
Enregistrement vidéo
8k24 ; 4K60 ips
Stabilisateur caméra
Optique et Numérique
Flash arrière
LED
Flash Frontal
Non
Taille des photosites objectifs arrière
2.4 um ; 1.12 um ; 1.12 um ; 1.4 um
Taille des photosites objectifs frontaux
0.7 um
Ouverture objectif photo arrières
f/1.8 ; f/2.2 ; f/2.4 ; f/4.9
Zoom Optique
3x ; 10x

Réseau

Carte(s) SIM compatible(s)
Nano-SIM
Compatible double SIM
Oui
Compatible 5G
Oui
Compatible VoLTE
Oui

Connectivité

Wi-Fi
6E
Bluetooth
5.2
NFC
Oui
GPS
Oui

Equipement

Type de connecteur
USB-C
Lecteur biométrique à empreinte digitale
Oui
Capteur de reconnaissance faciale
Reconnaissance faciale 2D
Acceleromètre
Oui
Gyroscope
Oui
Capteur de lumière ambiante
Oui
Prise Jack
Non
Nombre de haut-parleurs
2

Caractéristiques physiques

Hauteur
163,3mm
Largeur
77,9mm
Epaisseur
8,9mm
Poids
228g
Certification IP
IP68
Indice de réparabilité
8.2 / 10

Débit d’Absorption Spécifique (DAS)

DAS tête
1,049 W/kg
DAS tronc
1,585 W/kg
DAS membres
3,18 W/kg

Ça fait partie du contrat de base : un smartphone portant la mention « Ultra » ne peut décemment pas faire l'impasse sur une fiche technique en or massif. Et Samsung ne déçoit pas, avec son nouveau flagship.

C'est simple : le S22 Ultra affiche les specs les plus reluisantes qu'on ait vues ces derniers mois. Nous aurons largement l'occasion d'en détailler certains aspects dans la suite de ce test, mais nous aimerions attirer votre attention sur le SoC Exynos 2200 qui équipe ce nouveau modèle.

Certes, les puces de Samsung ont mauvaise presse. Traditionnellement plus gourmandes et moins performantes que leurs équivalentes Qualcomm Snapdragon, elles ne tiennent pas la comparaison. Mais, cette année, Samsung muscle son jeu grâce à un GPU de dernière génération, conçu en partenariat avec AMD. On a hâte de voir ce que ça peut changer en jeu !

Dans la boîte du Galaxy S22 Ultra, le smartphone se sent malgré tout toujours aussi seul. On n'y trouvera en effet que le téléphone et son câble de recharge USB-C. Aucun chargeur n'est fourni, quand bien même ce smartphone est compatible avec la charge rapide à 45 W — et malgré un prix qui frôle l'indécence.

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
Il vous faudra acheter votre propre chargeur pour le Galaxy 22 Ultra © Pierre Crochart pour Clubic

Design : un smartphone plus agréable à l'œil

Samsung se charge, côté design. Et s'il y avait déjà (beaucoup) de mieux l'an dernier avec le S21 Ultra, il atteint selon moi le sommet de son art cette année. Mais je préfère prévenir :  « il faut aimer », comme on dit.

En effet, et on risque d'écrire cette phrase un certain nombre de fois dans ce test, le S22 Ultra s'inspire fortement d'un Galaxy Note. En l'occurrence, l'esthétique du Galaxy Note 21 Ultra est largement citée ici.

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Plutôt épais (8.9 mm), le S22 Ultra est massif sur tous les aspects. Il frôle les 230 grammes, et demande une sacrée contorsion des doigts pour espérer l'utiliser d'une main. Eh oui, ça ne change pas : les haut de gamme de chez Samsung sont à réserver aux personnes dotées de grandes paluches.

Du reste, les tranches de l'appareil sont à la fois incurvées (sur les côtés) et plates (sur le dessus et le dessous). On remarque également que les bordures encadrant l'écran très généreux du smartphone sont assez fines, et contribuent à une expérience de lecture sans concession.

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

À l'arrière, on apprécie que le « bloc » d'appareils photo n'en soit finalement plus un. Chaque capteur est présenté indépendamment, et réduit ainsi cette charge visuelle plutôt lourde qui ne réussissait pas franchement aux précédents modèles. Les modules semblent aussi moins dépasser du châssis, créant ainsi une moindre instabilité une fois posé à plat.

Du reste, on est chafouins que Samsung ne nous ait pas fourni l'un des plus beaux coloris sortis de ses usines ces dernières années et nous gratifie, comme d'habitude, d'un modèle noir toujours aussi ennuyeux.

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Samsung rempile avec son capteur d'empreintes ultrasonique sous la dalle, mais a la bonne idée de le placer suffisamment haut pour éviter de se faire mal au pouce dans l'exercice (trop aimable).

Mais n'attendons pas davantage avant d'adresser l'éléphant dans la pièce : oui, le Galaxy S22 Ultra embarque un emplacement dédié au S Pen. Les deux appareils ne font donc plus qu'un.

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Aucune excentricité à venir chercher ici ; Samsung nous offre exactement ce qu'il a fait pendant des années sur ses Note. Une simple pression sur l'extrémité du stylet permet de le faire sortir de son logement. Pour ce qui est des fonctionnalités dédiées, nous y reviendrons dans la partie « logiciel » de ce test.

Pour conclure ce chapitre, ajoutons que le Galaxy S22 Ultra est protégé par un verre Gorilla Glass Victus+ à l'avant comme à l'arrière, et qu'il est certifié IP68. Il peut donc résister à une immersion de 30 minutes dans 1,5 mètre de profondeur environ.

Écran : on n'a jamais vu plus lumineux

Samsung touche sa bille, quand on parle d'écrans. Il est donc tout naturel que son dernier smartphone haut de gamme profite du nec plus ultra en la matière.

Le Galaxy S22 Ultra adopte une dalle Dynamic AMOLED 2X à laquelle il ne manque strictement rien. Compatible HDR10+, elle dispose d'une fréquence de rafraîchissement adaptatif 1-120 Hz et peut afficher une définition Full HD+ ou WQHD+ (3088 x 1440 pixels).

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Mais le plus intéressant réside encore dans la luminosité record que peut atteindre la dalle. D'après notre sonde X-Rite iDisplay Pro et le logiciel de calibration professionnel Calman Ultimate, on atteint ici les 1188 nits quand la luminosité ambiante se fait trop vive. Par exemple en extérieur, en plein soleil. C'est tout bonnement impressionnant ; l'iPhone 13 Pro doit donc déjà rendre sa couronne.

Pour ce qui est de la colorimétrie, Samsung frôle la perfection sans toutefois l'atteindre. Le mode Vif, sélectionné par défaut, offre une température moyenne de 6680K — ce qui est un poil trop froid (on attend une valeur approchant 6500K). Le spectre sRGB est couvert à plus de 135%, et le DCI-P3 atteint les 99%. En d'autres termes, les couleurs sont vives, plutôt saturées, et assurent un effet waouh de tous les instants.

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic

Forcément, la justesse des couleurs n'est pas tout à fait au point. Si l'on s'en tient au relevé du delta E 2000, le S22 Ultra souffre d'une petite dérive au niveau des bleus. Les spécialistes de l'image ou les plus pointilleux d'entre vous préféreront opter pour le mode « Naturel » qui corrige le tir au détriment de couleurs vives.

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Du reste en utilisation, le S22 Ultra est un vrai petit régal. C'est notamment en vidéo qu'on profite au mieux de sa surface d'affichage géante. Sa fréquence de rafraîchissement et d'échantillonnage se complètent aussi pou offrir une réactivité hors pair sous le doigt… ou le stylet. En effet le S Pen est un outil formidable qui, à force de pratique, peut devenir une véritable extension de votre main une fois les raccourcis maîtrisés.

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Audio : des basses enfin présentes

Les deux haut-parleurs du S22 Ultra offrent une belle présence sonore au smartphone. Le volume peut atteindre un niveau assez haut et, surtout, la restitution du son est efficace.

Bien sûr, on préférera toujours se diriger vers une enceinte connectée pour profiter de sa musique. Mais les haut-parleurs du S22 Ultra remplissent parfaitement leur office pour écouter vidéos, streams ou podcasts en tout confort.

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic

Le smartphone est par ailleurs compatible Dolby Atmos et offre ainsi un semblant de spatialisation sur les contenus compatibles. 

Enfin, il nous faut rappeler qu'aucune prise jack n'est disponible. Il vous faudra donc vous munir d'un adaptateur, ou vous diriger vers des écouteurs ou casques sans-fil. Le S22 Ultra permet l'appairage de périphériques Bluetooth 5.2, et gère les codecs habituels comme le SBC, AAC, aptX HD et LDAC.

Interface : un S Pen qui s'intègre à merveille

On commence enfin à voir passer davantage de smartphones sous Android 12, et on ne peut pas dire qu'on boude notre plaisir. Très aboutie, la dernière version de l'OS mobile est à son meilleur quand elle s'accompagne d'une surcouche de qualité. Comme c'est le cas avec One UI 4.1.

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic

Le Galaxy S22 Ultra est (presque) parfaitement à jour (il intègre les correctifs de sécurité de janvier, mais pas encore de février), et devrait le rester pendant au moins 5 ans (quatre mises à niveau majeures de l'OS et cinq ans de patchs de sécurité). On n'en est pas encore au même suivi exemplaire que chez Apple, mais il y a incontestablement du mieux depuis quelques années. 

Côté expérience utilisateur, One UI 4.1 se présente avec une interface à l'avenant. Tout est à sa place, et on ne manque d'aucune fonctionnalité essentielle. Nous allons vous épargner le détail de celles-ci, mais retenez que le S22 Ultra sait tout faire. Et que si vous venez d'un smartphone d'une marque concurrente, vous retrouverez rapidement vos marques.

Pour les amateurs et amatrices de vibrations « haut de gamme », ajoutons que le S22 Ultra propose un moteur sur un axe X qui offre des retours haptiques tout bonnement divins.

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic

Mais concentrons-nous plutôt sur ce qu'apporte réellement le S Pen. Tout d'abord, il faut repréciser que cet accessoire n'est pas nouveau dans l'écosystème Samsung. Présent depuis le premier Galaxy Note en 2011, il s'est ensuite décliné sur les Galaxy Tab, puis sur le Galaxy S21 Ultra et le Galaxy Z Fold 3 l'été dernier. Néanmoins il faut le redire : ce Galaxy S22 Ultra est un Galaxy Note 22 qui ne dit pas son nom.

C'est indéniable, la possibilité de ranger le stylet dans le châssis nous facilite bien la tâche. D'autant que les utilisateurs qui, comme moi, n'ont jamais eu de Galaxy Note, n'ont pas franchement le réflexe de se saisir de ce petit accessoire. Il faut pourtant dire qu'il est bien pratique.

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Comme d'habitude, on pourra paramétrer un certain nombre de raccourcis nous facilitant la tâche. Par exemple, le simple fait de retirer le S Pen de son logement permet de commencer à écrire sur l'écran afin de rédiger une note rapide.

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic

Lorsque le téléphone est déverrouillé et qu'on se saisit du stylet, un volet de raccourcis apparaît et permet de rapidement sélectionner l'application dont on a besoin. Quelques applications créatives, comme Pen Up ou Coloriage, sont également de la partie et permettent de se détendre en suivant simplement le guide. Le détourage de n'importe quel élément visuel est aussi grandement facilité, et permet même de s'adonner au scrapbooking en piochant ça et là quelques références lors de nos navigations web. 

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Il faut aussi dire que l'utilisation même du S Pen est très agréable. La mine, plutôt souple, épouse à merveille l'écran du Galaxy S22 Ultra. Le crayon est peut-être un peu trop fin pour une préhension idéale au long cours, mais les sensations d'écriture sont naturelles. Notons par ailleurs que ce nouveau S Pen profite de la latence la plus basse jamais observée sur ce type de périphériques avec 2,8 ms seulement. C'est trois fois moins que pour le stylet du S21 Ultra — qui était déjà une référence. 

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Parmi les autres nouveautés, on retiendra également la Vue Collaborative, qui permet d'utiliser un Galaxy S22 Ultra comme une palette d'outils lorsqu'on utilise une Galaxy Tab S8. Astucieux, même si vous en aurez pour pas moins de 2200€ au moins pour profiter de ce couple à la maison. 

Est-ce que j'utiliserai souvent le S Pen au quotidien ? Franchement j'en doute. Je n'en ai jamais éprouvé le besoin, et je doute que j'aie le temps de prendre le pli pendant la période où l'on pourra conserver le téléphone de prêt. Néanmoins j'apprécie que Samsung l'intègre sans surcoût à un appareil connu pour son absence de concessions et sa radicalité. En somme : un ajout vraiment bienvenu ; que l'on s'en serve ou non.

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic

Dans le même ordre d'idées, Samsung DeX est toujours présent et permet de connecter très facilement son smartphone à un écran, une TV ou un ordinateur — même sans-fil. On récupère ainsi une interface desktop (*tousse* qui rame *tousse*), qui vaut surtout pour pouvoir transférer facilement ses fichiers vers sa machine de bureau. Reconnaissons toutefois que la mise en place est simplifiée au possible en comparaison d'il y a quelques années.

Performances : un gros potentiel toujours sous-exploité

On attendait l'Exynos 2200 (gravé en 4 nm) au tournant et pour cause : il s'accompagne d'un GPU signé AMD, qui utilise la même architecture que les puces équipant les PS5 et Xbox Series X. Du très lourd donc, potentiellement capable de rehausser la barre d'une série de SoC dernièrement assez décevants, face à l'ogre Snapdragon de Qualcomm.

Alors les résultats sont-ils enfin à la hauteur pour Samsung ? Disons qu'il y a du bon et du mauvais.

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic

Qu'on s'entende bien : le Galaxy S22 Ultra est un smartphone très, très performant. Dans tous les tests que nous avons l'habitude de faire passer à nos nouveaux prétendants, il se hisse au sommet ou presque. En l'occurrence, le dernier Samsung est imbattable en ce qui concerne la rapidité de son espace de stockage, qui dépasse les 1300 Mb/s en écriture ! Mais cela était déjà le cas l'an dernier... et celle d'avant, en réalité.

Seulement, l'Exynos 2200 reste très loin derrière l'A15 Bionic d'Apple pour son processeur, et a priori encore très loin d'un Snapdragon 8 Gen 1 pour sa partie graphique.

Sur 3DMark, le S22 Ultra s'en sort bien. Avec plus de 6400 points, ce qui le fait talonner le Google Pixel 6 Pro et sa puce Tensor. Mais il est toujours handicapé par le même problème que tous les autres smartphones Samsung avant lui : le thermal throttling.

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic

Rien à faire, les Galaxy ont beaucoup de mal à dissiper la chaleur produite par l'affolement des composants lors d'une session de jeu. Alors pour éviter la surchauffe, il réduit la puissance allouée au GPU et au CPU. D'après 3DMark, la stabilité des performances ne serait ainsi que de 69%.

Cela se traduit par des performances qui font parfois le yoyo. Sur notre fidèle Genshin Impact, on regrette notamment d'avoir tout le mal du monde à maintenir un framerate constant malgré une configuration qui devrait largement permettre du jeu en qualité Élevée. On peut jouer confortablement oui. Mais pas sans rogner ça et là sur certains réglages ; voir en plafonnant la fluidité à 30 images par seconde.

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Bien sûr, d'autres jeux plus gourmands tourneront comme des charmes. Même Call of Duty : Mobile. Mais je n'arrive pas à me faire à l'idée qu'il faille encore faire des compromis en termes de qualité et de stabilité des performances sur un smartphone ultra haut de gamme dépassant les 1350€.

Par ailleurs, je dois bien confesser mon embarras de devoir écrire que j'ai parfois remarqué des moments de « toussotements » du smartphone pendant la simple navigation. Une mauvaise expérience, heureusement rare et probablement imputable à une mauvaise optimisation, qui reste désagréable, sur un smartphone vendu à ce prix.

Profitons-en par ailleurs pour préciser que Samsung n'augmente certes pas ses prix cette année, mais s'en sort avec une pirouette. Oui, le S22 Ultra est vendu 1 259€ comme le S21 Ultra. Mais ce dernier embarquait 12 Go de RAM. Ici, nous sommes à 8 Go de base, et il faut compter 100€ de plus pour se remettre au même niveau.

Autonomie : dans la veine de l'existant

L'an dernier, le S21 Ultra nous offrait plus ou moins une journée et demie d'autonomie. Son successeur disposant d'une fiche technique assez proche (dont une batterie de 5 000 mAh), seul le SoC serait capable de faire varier l'endurance globale.

Et, dans les faits, nous nous situons à peu près dans les mêmes eaux. Aucun problème pour tenir la journée, et les plus prudents iront même taquiner les deux jours d'utilisation. Notez par ailleurs que j'ai privilégié le « pire scénario » dans mes mesures en utilisant la fréquence adaptative pouvant atteindre 120 Hz et la définition WQHD+.

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic

Au final, mon exemplaire de test s'est éteint au terme de près de 26 heures d'utilisation et un peu moins de 7h de temps d'écran.

Sur le test de batterie de PC Mark, qui permet de calculer le temps que mettra le smartphone à passer de 100% à 20% d'autonomie en effectuant diverses tâches, le S22 Ultra s'en sort correctement avec 10h01. Il fait donc aussi bien que le Pixel 6 Pro, mais moins bien que le Pixel 6 qui atteint les 13h53 minutes sur ce même test. 

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic

Toujours livré sans chargeur, le S22 Ultra peut cette année être rechargé à 45 W, contre 25 W l'an dernier. Samsung a eu la gentillesse de nous fournir un chargeur compatible (vendu 49,99€) afin d'éprouver les capacités de recharge rapide de son smartphone. En 30 minutes sur secteur, on a récupéré 67% d'autonomie. Il a fallu exactement 55 minutes pour passer de 0 à 100%.

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Photographie : impressionnant mais pas révolutionnaire

Qu'est-ce qui change vraiment cette année du côté de la photo ? Eh oui, les plus observateurs auront déjà noté que le S22 Ultra adopte le même capteur grand-angle de 108 mégapixels que l'an dernier. En réalité, c'est même l'intégralité de la configuration photo du S21 Ultra qui se retrouve au dos du nouveau modèle ; sans amélioration apparente.

Pire, les plus pointilleux remarqueront même que les deux téléobjectifs dont est affublé le smartphone sont techniquement inférieurs à ceux de l'an dernier. Ils sont en effet plus petits, et offrent des photosites de 1.12 µm contre 1.22 µm.

Mais comme souvent, c'est du côté du traitement numérique que les choses se joueront. Et en l'occurrence, la puce Exynos 2200 est censée avoir de la ressource en ce qui concerne les tâches impliquant l'IA. Voyons voir.

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Grand-angle

Les photos de Samsung sont égales à elles-mêmes. Toujours très bien exposées, toujours très saturées. C'est un style, mais il faut bien avouer qu'on n'y reste pas indifférents.

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Le piqué est excellent, et la restitution des détails de l'image est bluffante. Il s'agit, certes, du même capteur que l'an dernier, mais il livre cette fois encore une excellente prestation.

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Bien sûr, le S22 Ultra mobilise la grande définition de son capteur pour augmenter la taille des pixels plutôt qu'afficher des photos en 108 mégapixels. On peut contourner cela dans les réglages, mais le résultat est loin d'être aussi convaincant. En fait, on perd à peu près tous les apports du traitement numérique. L'image est plus brute, et donc moins « sublimée ». Elle est aussi fatalement plus détaillée, dans le sens où les 108 mégapixels permettent de zoomer généreusement dans l'image sans perte de détails.

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
12 MP / 108 MP © Pierre Crochart pour Clubic

Mais c'était sans compter sur la nouvelle fonctionnalité dite « d'optimiseur de détails ». Utilisable uniquement en mode 108 MP, il permet d'après Samsung de, je cite, « d’immortaliser des clichés d’une qualité époustouflante. Activez cette fonctionnalité en mode 108MP pour une amélioration approfondie de vos photos, tant au niveau des détails que de la profondeur de champ. »

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
Photo 108 MP classique et 108 MP "optimisée" © Pierre Crochart pour Clubic

Le résultat ? Franchement difficile à décrire. Il se situe quelque part entre une photo traditionnelle, et donc traitée, et une photo brute en 108 MP. On remarque effectivement qu'un ajustement a été fait sur les ombres et les hautes lumières, mais on doit bien avouer avoir du mal à voir la différence avec un simple filtre. Ce constat mi-figue, mi-raisin se conjugue avec le fait que l'option est pour le moins cachée dans les réglages — comme si Samsung ne souhaitait pas vraiment que nous l'utilisions.

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
Photo 108 MP classique et 108 MP "optimisée" © Pierre Crochart pour Clubic

Enfin, comme souvent, on s'étonnera davantage des capacités HDR du Galaxy S22 Ultra. Même dans des scénarios où le contraste est très marqué, il parvient à exposer correctement les parties sombres comme les hautes lumières. Bluffant d'efficacité !

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Ultra grand-angle

Le module ultrawide de 12 mégapixels dénote forcément après l'excellente du grand-angle. On salue toutefois une qualité visuelle qui se tient parfaitement, et un champ de vision de 120° qui est salutaire pour prendre en photo des paysages.

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Toutefois quelques petits détails nous chiffonnent. On remarque notamment que les photos prises à l'ultra grand-angle ont une teinte plus rouge que celles au grand-angle. Ce n'est pas dramatique, mais on espère toujours une forme de continuité dans la restitution des couleurs sur les différents capteurs.

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Pour ce qui est de la qualité pure, le S22 Ultra tient la dragée haute à la concurrence. Le piqué est très bon, et le traitement numérique encore une fois très agréable à l'œil. Les puristes trouveront toujours à redire sur ce traitement décidément très agressif, mais il faut bien concéder que la patte Samsung est immédiatement reconnaissable.

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Téléobjectif

Comme sur le S21 Ultra, ce nouveau modèle nous gratifie non pas d'un mais de deux téléobjectifs.

Le premier offre une focale de 70 mm, soit un « zoom » optique 3x. Malgré sa petite taille (il est d'ailleurs plus petit que celui de son prédécesseur...) et ses seuls 10 mégapixels, il s'en sort parfaitement bien et propose des images de toute beauté, dotées d'un effet de compression qui fait toujours son petit quelque chose.

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
Zoom 3x © Pierre Crochart pour Clubic
Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
Zoom 3x © Pierre Crochart pour Clubic
Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
Zoom 3x © Pierre Crochart pour Clubic

Bien sûr, il montrera ses limites plus rapidement que les autres. Incapable d'attirer suffisamment de lumière, il exposera un peu moins bien les scènes que le grand-angle. Néanmoins, la qualité optique est bel et bien là. Le Galaxy S22 Ultra n'a pas à trembler des genoux face à son homologue l'iPhone 13 Pro / 13 Pro Max. 

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Le second téléobjectif nous emmène cette fois sur une focale de 230 mm, soit un « zoom » optique 10x. De 10 mégapixels toujours, il est néanmoins bluffant dans sa capacité à offrir des photos d'une netteté impressionnante.

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
Zoom 10x © Pierre Crochart pour Clubic

Les images qu'il capture se rapprochent énormément de celles du téléobjectif 3x. On a donc tout simplement l'impression de zoomer encore plus dans la même image, sans pour autant perdre en détail ! 

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
Zoom 10x © Pierre Crochart pour Clubic
Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
Zoom 10x © Pierre Crochart pour Clubic

Et, bien entendu, on peut utiliser ce dernier capteur pour zoomer encore plus généreusement — mais avec perte dans le piqué. Franchement ? Avec un zoom 30x, le vernis commence à craquer mais dans des proportions bien inférieures à la proposition des années précédentes. Ce n'est vraiment que sur un zoom 100x que les limites sont atteintes. Et encore ; on parvient toujours à distinguer de quoi il s'agit. C'est fort. 

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
Zoom 30x / Zoom 100x © Pierre Crochart pour Clubic
Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
Zoom 30x / Zoom 100x © Pierre Crochart pour Clubic

Portraits

En portrait, le Galaxy S22 Ultra s'en tire toujours très bien. S'il ne compte plus de caméra ToF pour l'aider à la mise au point (il dispose d'un AF par Laser) et à la constitution d'une carte de profondeur, il n'a aucun mal à comprendre le sujet d'une photo et à le détourer en conséquence.

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

En extérieur, sa faculté à respecter le contour des cheveux est d'ailleurs impressionnante. Il aura toutefois un peu plus de mal en intérieur ou quand la lumière commence à manquer. Le détourage est moins précis et, surtout, des artefacts commencent à apparaître dans les parties les plus sombres de l'image. Le capteur aura aussi beaucoup plus de mal à fixer le sujet malgré son autofocus performant. 

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Le module photo avant, de 40 mégapixels, est quant à lui tout aussi à l'aise dans cet exercice. Les selfies sont déjà de très belle facture, mais les portraits ne gâchent rien — bien au contraire. On remarquera simplement une petite différence dans les couleurs (les tons sont plus chauds) en mode portrait. 

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
Selfie / Portrait avant © Pierre Crochart pour Clubic

Le S22 Ultra ne dispose pas d'un mode « macro » à proprement parler, mais fonctionne en réalité comme l'iPhone 13 Pro. Il suffit de s'approcher suffisamment d'un sujet pour que l'appareil permute automatiquement sur la focale ultra grand-angle et fasse la mise au point. Une approche bien plus efficace que n'importe quel capteur macro jamais intégré sur un smartphone.

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Nuit

Le S21 Ultra était déjà excellent en vidéo et ce nouveau modèle s'en sort tout aussi bien, voire mieux. Mais, comme on l'a dit, les capteurs sont les mêmes que l'an dernier. Les ajustements qui ont pu être réalisés sont donc assez marginaux ; ne vous attendez pas à une nouvelle révolution en la matière.

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
Ultra grand-angle : auto / nuit © Pierre Crochart pour Clubic
Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
Grand-angle : auto / nuit © Pierre Crochart pour Clubic
Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
Zoom 3x : auto / nuit © Pierre Crochart pour Clubic
Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
Zoom 10x : auto / nuit © Pierre Crochart pour Clubic

Pour être tout à fait franc, il n'y a bien que le grand-angle qui tire vraiment son épingle du jeu dans l'exercice de la photo nocturne. Bien sûr, toutes les optiques permettent d'obtenir des photos lisibles. Mais seul le standard offre des clichés de qualité.

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
Ultra grand-angle : auto / nuit © Pierre Crochart pour Clubic
Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
Grand-angle : auto / nuit © Pierre Crochart pour Clubic
Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
Zoom 3x : auto / nuit © Pierre Crochart pour Clubic
Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
Zoom 10x : auto / nuit © Pierre Crochart pour Clubic

En intérieur, aucun module n'a grand problème à proposer des photos bien exposées et au bruit minime. On peut encore améliorer les résultats en sélectionnant manuellement le mode nuit, mais tous s'en sortent déjà bien en mode automatique.

Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
Ultra grand-angle : auto / nuit © Pierre Crochart pour Clubic
Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
Grand-angle : auto / nuit © Pierre Crochart pour Clubic
Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
Zoom 3x : auto / nuit © Pierre Crochart pour Clubic
Samsung Galaxy S22 Ultra test © © Pierre Crochart pour Clubic
Zoom 10x : auto / nuit © Pierre Crochart pour Clubic

Vidéo

Le S22 Ultra est capable de filmer jusqu'en 8K à 24 images par seconde sur son module grand-angle. Ce faisant, on renonce à la stabilisation électronique, mais on obtient des images de grande qualité et des couleurs très vives.

La plupart du temps, on préférera néanmoins se « contenter » de la 4K à 60 images par seconde. Disponible sur tous les capteurs, ce paramètre offre de loin les résultats les plus équilibrés entre stabilité, qualité et couleurs. 

À mon sens, on reste toutefois un cran en dessous des iPhone 13 et iPhone 13 Pro, résolument imbattables dans cette catégorie.

Toutefois le S22 Ultra gagne la palme de la stabilisation, notamment grâce à l'option « super-stabilité » qui, contre une résolution qui passe à 1080p60, permet de filmer presque comme si l'on utilisait un gimbal.

Samsung Galaxy S22 Ultra : prix et concurrence

Disponible à la précommande, le Galaxy S22 Ultra sera disponible dès le 25 février prochain.

Il se déclinera dans les coloris Bordeaux et Noir dans le commerce, mais peut se trouver en Gris, Bleu Ciel et Rouge sur le site officiel Samsung.

Comme son prédécesseur, le S22 Ultra commence les enchères à 1 259€ pour le modèle 8+128 Go. Comptez 1 359€ pour 12+256 Go, 1 459€ pour 12+512 Go et jusqu'à 1 659€ pour 12 Go de RAM et 1 To de stockage interne.

À ce prix d'entrée, le nouveau Samsung s'oppose frontalement à l'iPhone 13 Pro Max, vendu au même tarif. Officiellement, la concurrence Android de 2022 n'est pas encore arrivée sur le marché. Mais on devrait retrouver les futurs OPPO Find X5 Pro, Xiaomi 12 Ultra ou autre Sony Xperia 1 IV à un prix approchant.

Samsung Galaxy S22 Ultra : l'avis de Clubic

9

Le Galaxy S22 Ultra est un Galaxy Note 22 qui ne dit pas son nom. Tout, absolument tout évoque la gamme déchue de Samsung. Et il faut dire qu'on ne reste pas insensibles à son charme.

Gigantesque, le S22 Ultra est surtout le pinacle des appareils mobiles dédiés à la productivité. Le S Pen désormais pleinement intégré à l'expérience, on découvre ou redécouvre une autre façon d'interagir avec son smartphone.

Seulement, il faut aussi avouer que le S22 Ultra n'invente rien. Bien sûr, il adopte l'un des écrans les plus — littéralement — éblouissants du marché. Mais son processeur reste parfois instable en jeu, et l'expérience photo, aussi excellente soit-elle, n'apporte pas grand-chose par rapport au Galaxy S21 Ultra de l'an dernier.

Le S22 Ultra est-il décevant pour autant ? Pas le moins du monde. Disons plutôt qu'il s'agit d'un smartphone propre sur lui. Un peu premier de la classe, tiré à quatre épingles. On ne peut pas lui reprocher grand-chose au bougre. Mais on aimerait qu'il fasse preuve d'un peu plus de folie.

Les plus

  • Une intégration réussie du S Pen...
  • L'écran le plus lumineux du marché
  • Un jour et demi d'autonomie, même en QHD+
  • Des photos et vidéos toujours réussies
  • La recharge qui passe à 45 W ...

Les moins

  • ... mais l'utiliserez-vous vraiment ?
  • Il faut aimer les très, très grands smartphones
  • Performances variables en jeu
  • ... mais chargeur compatible non inclus

Design 8

Écran 10

Performances 9

Autonomie 8

Logiciel 10

Photographie 9

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
26
20
Kriz4liD
est ce que le S-Pen est compatible avec les S22 et S22+ ??
Coccinellevw34
Faut être malade pour dépensé 1000 balles minimum! Et ca donnera quoi ? Honnêtement mon Samsung s7 Edge va très très bien pourquoi changer?? Ou c’est ce monde qui sont trop matérialisé ou d’argent poubelle ?
Voigt-Kampf
Oui comme les précédents, sauf qu’ils n’avaient pas de « slot » pour y glisser le S-Pen. Ici seul la version « Ultra » aura ce « slot » de rangement, qui rappelle alors fortement la gamme « Note » disparue depuis les S21 et qui disposait de ce slot. D’où certains pensent que la gamme « Note » sera en fait intégré à la sous-gamme « Ultra ».<br /> Perso je ne suis pas d’accord avec l’article à propos de l’utilité du S-Pen, ne serait-ce que pour une raison : cela évite de laisser des traces de doigt et garder l’écran parfaitement propre en toute circonstance. Et c’est top pour faire rapidement un croquis explicatif (sur une photo ou non) pour un collègue sur un travail !
Kriz4liD
je pensais le S-Pen compatible avec le S21 Ultra uniquement, je ne sais pas si les S21 et S21+ l’étaient.
zeebix
Zennn.<br /> Certains pourraient aussi penser aussi qu’avoir acheté un samsung S7 edge à sa sortie affiché à 800€ serait complètement malade… alors que soyons fou tu avais peu etre un S4 qui fonctionnait au poil à l’époque ?<br /> Je vois pas en quoi atteindre 1000€ permet de juger les personnes qui achetent… chacun fait suivant son budget point, surtout aujourd’hui c’est aussi un appareil pour le travail, le divertissement etc …<br /> Personnellement si vraiment un appareil me fait (vraiment) envie, peu importe si il est à 1000 ou 1500€ …je suis pourtant pas trop trop malade (enfin je crois).<br /> Et j’espère qu’en France il reste de nombreuses personnes capable de s’offrir sur un coup de tête ce genre de téléphone a ce prix.
Voigt-Kampf
Maintenant tu me fous le doute <br /> A voir si quelqu’un a testé.
SlashDot2k19
devrait le rester pendant au moins 5 ans (quatre mises à niveau majeures de l’OS et cinq ans de patchs de sécurité).<br /> Eh ben il était temps s’ils veulent vraiment être une alternative crédible aux iPhones
foufou2022
Hop c’est commande n’en deplaise aux rageux hihihi ^^ c’est meme pas pour moi c’est pour offrir!
UpsiloNIX
C’est bien de sortir le test maintenant, mais au final pas mal de point négatifs seront sûrement corrigés à la sortie officielle du téléphone. Les pb d’autofocus, les micro lag, …
Voigt-Kampf
Ooooh !! Merci c’est gentil je n’en demandais pas tant !
JeXxx
Je ne comprends pas pourquoi dans les points négatifs il y a « Il faut aimer les très, très grands smartphones », on parle d’un smartphone qui de base si on l’achète c’est que l’on veut un grand écran d’où son nom.
PiNgOa
Parfaitement propre ? Donc pas de verrouillage empreinte ?
promeneur001
Vous parlez de zoom et de téléobjectif. Ce n’est pas la même chose. Un téléobjectif a un seul grossissement. Un zoom a un grossissement continument variable entre un minimum et un maximum. Alors le S22 Ultra est équipé de téléobjectifs ou de zooms ?<br /> Merci
foufou2022
Je ne vois pas ou se trouve le mot « grand » dans smartphone<br /> Ce n’est pas la taille qui compte ^^
JeXxx
Dans les points négatifs le mot y est
Popoulo
Les points négatifs sont un peu… olé olé.
Voigt-Kampf
Ça se désactive/réactive… au pire tu effaces ta trace et roulez !
Pernel
A part le 230mm je ne vois pas l’intérêt que j’aurai de changer mon Note 10+, j’ai largement assez de puissance (le Dex ne RAM pas sur le mien…), 12Go de RAM aussi 256Go de stockage (plus une SD de 256Go), charge a la même vitesse etc.<br /> Bref, j’attendrais soit le S23 Ultra (ou Note 23 si on veut) ou le prochain Z Fold si on a un écran plus solide, un emplacement stylet etc.
Ginkoh83
Pour la batterie, selon Engadget, le S-Pen draine un peu de batterie du S22 Ultra quand il est dans le slot.
Vax4
C’est le nouveau Note ! Je suis venu chez Samsung dès le premier modèle , pour le stylet qui au quotidien, et un vrai plus , en terme d’usage ! Et Samsung ne pouvait pas faire autrement , car la communauté PENUP est puissante .
ddrmysti
Rassure toi, tu mets aussi un paquet de pognon dans des trucs qu’on trouvera inutile, mais étant donné qu’on est pas aussi intolérant que toi, on restera courtois.
backsec
Je pense que tu as dû écrire un commentaire direct.<br /> Pense à cliquer sur le « Répondre » qui se trouve sous le commentaire visé (je suppose que tu t’adressais à @Coccinellevw34).
ddrmysti
Chez moi le lien de réponse en haut à droite de mon commentaire apparait bien, par contre même si j’ai reçu une notification le tien n’apparait pas comme réponse au mien. Le forum déconne beaucoup à ce niveau là.
Sampro
Très bon smartphone vraiment beau mais avec des choses qui pour moi ne passe pas, 8GB de RAM a ce prix Non, les performances brut GPU me déçoit énormément au vue des publicités et des annonces qui en déroulait, cette comparaison architecture a la PS5/Xbox dupe plusieurs personnes, je vais encore attendre, on est encore en février j’attends de voir la concurrence. Mais c’est un smartphone qui déchiré et esthétiquement ça passe
Shorg
Il me semble aussi que le comportement change si tu réponds à un message qui se trouve sur une autre page que la page actuelle (tu es en page 2, alors que le message auquel tu réponds est en page 1)<br /> Conseil : dans ce cas, ajoute « @ » suivi du nom de l’utilisateur, dans ta réponse, comme ça il sera avisé, et les lecteurs comprendront à qui tu t’adresses
dancod
Franchement, j’ai des smartphones depuis le Nokia N95 (ok, on peut débatre pour ce dernier), et je n’ai jamais été aussi déçu pas un achat.<br /> Au contraire de ce test, je trouve la durée de vie de la batterie déplorable. Hier par exemple, j’ai pris le train deux fois une demi heure, j’ai lancé un download de 6GB de cartes pour mon appli GPS et je me suis retrouvé à 11% de batterie.<br /> Lorsque avec mon vieux (3 ans) Huawei P30 pro, je terminais mes journées à 40-50%, je suis rarement à plus de 20% avec le S22.<br /> Pour ce qui est de la performance, certes il n’y a jamais de ralentissements, mais je fais énormément de réussites avec une application que j’utilise depuis 2010 sur mon iPhone 4S et pour la première fois je tiens un téléphone qui chauffe avec une application qui doit faire à tout péter 2fps…<br /> Recharge à 45W? Sérieusement? C’est du 15W au grand maximum… Encore une fois mon vieux Huawei charge plus de deux fois plus vite, une recharge 10-100% prend 1h25<br /> Placement du lecteur d’emprunte: beaucoup trop haut, franchement le nombre de fois que je le rate à cause de ce placement au moins 3cm au dessus de bas de l’écran…<br /> Réseau: j’ai passé le téléphone pour être 5G/4G/3G, c’est super, j’ai plein de coupures dans mes streams, alors que j’en ai jamais eu auparavant avec mon téléphone 4G sur les mêmes trajets. Visiblement il n’a pas l’air d’être capable de passer de la 5g à moins bien…<br /> Bref, c’est vraiment pas top, et certainement pas au niveau attendu…
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

OnePlus élargit son milieu de gamme et officialise 2 nouveaux smartphones
Google offre 300 € à ceux qui l'aideront à améliorer sa reconnaissance vocale pour les personnes atteintes de troubles de la parole
Apple condamnée à payer 300 millions de dollars à PanOptis pour violation de brevets
Samsung Galaxy Z Flip 4 : un premier benchmark donne la mesure de sa puissance
iOS pourra bientôt aider les personnes malvoyantes à ouvrir les portes
Les vivo X80 et X80 Pro se lancent dans d'autres pays, bientôt en France ?
Vous pouvez enfin profiter convenablement de YouTube Music sur Wear OS
Huawei lance ses Watch GT 3 Pro et Watch Fit 2, premium et sportives sont en précommande
Huawei Watch GT 3 Pro : deux nouvelles montres connectées premium et un nouveau Huawei Watch Fit
realme lance sa gamme de smartphones gaming abordables Narzo en France, voici les détails
Haut de page