À Paris, un bateau de croisière donne une seconde vie aux batteries de voitures électriques

09 novembre 2019 à 16h50
24
Black Swan
Groupe Renault / Tous droits réservés

Le lundi 4 novembre à Paris, le service de location de bateaux Seine Alliance a présenté le Black Swan. Développé en collaboration avec Renault et Green-Vision, ce bateau zéro émission est équipé de batteries de voitures électriques. À terme, il proposera des croisières sur la Seine.

Malgré de nombreux avantages environnementaux, les véhicules électriques restent très polluants, notamment à cause des méthodes d'extraction de métaux nécessaires à la conception des batteries. De même, toutes les batteries ne sont pas recyclées lorsqu'elles arrivent en fin de vie. Ces considérations ont donné naissance au Black Swan, le premier bateau électrique dédié aux croisières sur la Seine.

Offrir une seconde vie aux batteries de véhicules automobiles

Pouvant transporter jusqu'à huit personnes, le Black Swan « zéro émission » représente pour ses concepteurs l'avenir du domaine fluvial. Comme l'explique le groupe Renault dans son communiqué, il ne possède ni moteur thermique de secours, ni groupe électrogène et fonctionne grâce à deux moteurs électriques. Ces derniers sont alimentés par deux batteries issues de véhicules Renault et qui ont achevé leur « première vie automobile ». Elles pèsent un total de 278 kilos, ce qui rend le Black Swan bien plus léger que lorsqu'il était équipé d'un réservoir d'essence. Avant d'être installées sur le Black Swan, ces batteries lithium-ion ont été reconditionnées par l'entreprise spécialisée Green-Vision, qui promeut l'utilisation de batteries automobiles.

La coque du bateau est elle aussi recyclée, puisqu'elle appartenait à un modèle du constructeur italien Tullio Abbate.

Transition énergétique et développement durable

« Nous sommes fiers de contribuer au projet Black Swan aux côtés de Seine Alliance et Green-Vision. Cette démarche démontre, une nouvelle fois, qu'utilisées comme unités de stockage d'énergie en seconde vie, les batteries de nos véhicules électriques représentent un levier essentiel pour accélérer la transition énergétique », a expliqué Gilles Normand, Directeur du véhicule électrique du groupe Renault.

D'après Seine Alliance, ce sont pas moins de 150 bateaux professionnels à Paris qui peuvent être reconditionnés comme le Black Swan et devenir plus respectueux de l'environnement. L'entreprise s'est donné pour objectif de posséder une flotte 100% électrique à horizon 2024.

Après une première présentation technique réussie, Seine Alliance prévoit de nouvelles démonstrations en 2020 - date à laquelle le Black Swan, devrait être mis en service. Il proposera des croisières privées et professionnelles de deux heures environ sur la Seine.

Sources : Groupe Renault.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
24
14
serged
Pourquoi recycler ces batteries dans un bateau ? Pourquoi pas dans d’autres voitures ?
Nmut
On ne parle pas ici de recyclage à proprement parler, plutôt de prolongation de durée de vie. Les cellules d’une batterie de voiture qui ne donnent plus les performances attendues en puissance instantanée et/ou autonomie mais qui ont encore une bonne durée de vie sont utilisées dans pour quelque chose de moins lourd: batterie domestique ou comme ici, de bateau. La vitesse sur la Seine dans Paris est très limitée, il n’y a pas un grand besoin de puissance.
Mx34
Mouai, m’enfin on parle déjà de secondes vie de batterie des voitures électriques, après même pas 10 ans de réel boum des ventes de celle ci …<br /> Il va falloir un paquet de bateau pour « recycler » ces batteries …
trollkien
Ben si cela marche bien, le concept de ces bateaux peux etre exporté sur de nombreux canaux et co^tes de france
Nmut
C’est un « problème » qu’il faut commencer à creuser maintenant, tout comme le recyclage. Les batteries vont commencer à arriver sur le marché. C’est pour le moment juste des cas isolés de batteries défaillantes mais on va arriver dans les 5 à 10 ans sur une quantité importante de batterie de « deuxième main » qui pourront encore servir quelques années avant recyclage et il y a pas mal d’idées comme ce type de bateau.
Mx34
C’est pas maintenant qu’on a lancé la production de masse qu’il faut réfléchir au recyclage …<br /> Ils auraient due y penser avant de pousser les gens a acheter de l’électrique.<br /> Surtout que quand je vois cet article, c’est que les gars savent vraiment pas quoi faire.
Nmut
Il y a déjà des usines de recyclage, même si les volumes sont pour le moment quasi inexistants.<br /> Et pour cette utilisation je trouve ça pas mal moi, je ne comprends pas ce qui ne te plait pas… Et ce n’est pas parce que cette utilisation est et restera probablement anecdotique (quelques milliers de bateaux tout au plus) que ce n’est pas intéressant.
srochain
Ils y ont pensé dès le début, et l’affaire du bateau n’est pas un pis aller de dernière minute, mais un débouché marginal pour une toute petite quantité de ces batteries qui ne répondent plus au besoin des VE. Un consensus s’est établi depuis le début sur le fait que lorsque qu’une batterie a perdu 30% de sa capacité d’origine elle ne repond plus au besoin des utilisateurs de VE qui peuvent se trouver gêner dans leur besoin de déplacement car s’ils avaient acquis un véhicule qui leur permettait de franchir des étapes de 300 km qui ne permettent plus que des étapes de 200 Km cela ne repond effectivement plus au besoin.<br /> Mais pour d’autres usages ces batteries sont encore tout a fait exploitables souvent pour plus d’une dizaine d’années.<br /> Le véritable avenir de ces batterie est d’êtres des capacités de stockage pour les sites de production d’énergie variables en puissance comme les parc éoliens et les fermes solaires PPV. Le potentiel pour l’avenir y est colossal. Et cela fonctionne déjà à certains endroits comme en milieu insulaire qui n’attend que cela. Il n’y a aucune montagne de batteries devenues impropres à l’électromobilité qui s’accumule ici ou là. Bien au contraire on en manque encore cruellement.<br /> Après un peu plus de 5 ans d’usage la batterie de mon PHEV n’a encore perdu qu’environ 10 à 15% de sa capacité d’origine et me rend encore le même service qu’au début, je la charge seulement un peu plus souvent, mais il arrivera un jour, dans 5 ans …10 ans ? où je n’en serai plus content, soit je changerai la voiture soit je changerai seulement la batterie, cela dépend de conditions que je ne connais pas aujourd’hui, mais je ne suis pas inquiet pour l’avenir de cette batterie. Mais ce ne sera pas encore le recyclage ultime des composants. Cela viendra après avec récupération des métaux nobles qui la composent car ils ne disparaissent pas à l’usage de la batterie, ce n’est pas eux les combustibles qui sont consommés durant son usage, ils ne sont que les supports du « combustible » électron et de l’électrolyte que ces derniers décomposent et qui est la raison de l’usure de la batterie.<br /> Serge Rochain
srochain
Désolé mais cela fait déjà plus de 10 ans…… j’ai réfléchi près de 10 ans avant d’acheter la mienne, il y a presque 6 ans maintenant. Mais personne n’en parlait alors c’est comme pour l’ordinateur dont beaucoup pensent qu’ils n’existent que depuis le début des années 1980 alors que je bossais déjà avec ces engins en 1959 et qu’ils existaient depuis 1930. On a tous, à un propos ou à un autre une « vérité » d’ignorant. Quant à parler aujourd’hui de « boum » il faudrait définir ce que vous entendez par là, car le « boum » à hauteur de 2% du marché ce n’est même pas un petit pétard pour moi :- )
srochain
Parce que si j’ai acheté une voiture qui me promettait de pouvoir faire des étapes de 300 Km lorsqu’elle n’est plus capable de n’en faire que 200, la batterie qui est seule en cause dans cette nouvelle restriction ne me convient plus comme elle ne conviendra plus à personne car plus personne aujourd’hui n’achètera une voiture qui ne promet que 200 Km d’autonomie; alors que maintenant c’est même plutôt 400 que 300 qui est exigée par la clientèle. Mais pas de soucis il y a plein d’usages possibles pour cette batterie usée à 30%, dont les petites ballades sur la Seine ne sont qu’une application marginale, il y a bien mieux à faire…… voir un autre message plus bas.
juju251
Le ton moralisateur à deux balles, ça va aller, hein …
juju251
Visiblement, je n’ai pas été assez clair :<br /> Les messages moralisateurs n’ont pas leur place ici, ni la condescendance.<br /> En outre, le prochain qui ose sortir que les modérateurs sont à la solde de je ne sais quel lobby sera dégagé pour quelques jours séance tenante.<br /> Pour votre information, les modérateurs de Clubic sont bénévoles.<br /> L’espace des commentaires n’est ni un défouloir, ni une arène pour régler ses comptes.<br /> Je précise également de nouveau que le droit d’expression n’est en aucun cas un droit d’agression.
Elrix
Surtout que cela pourra resservir pour d’autres choses que des bateaux.<br /> Il y a des tonnes d’utilisations possibles pour de vieilles batteries où il n’y a pas besoin de grosses batteries.
NOXteam
oui donc en gros c’est de la shit cette pseudo initiative
Nmut
???<br /> Pourquoi?<br /> C’est la comm qui est un peu abusée (le coté « regardez, nous on est écolos: on recycle ») mais il n’y a rien a dire sur l’initiative en elle-même.
kiwi5
tu parles de l’article ou d’un commentateur.<br /> c’est plutot flagrant que c’est une operation de comm limitee ici - on n’a pas tous un bateau de designer italien sous la main (dont on voudrait virer les entrailles qui plus est)
rexxie
Je ne m’inquièterais pas trop pour le recyclage des batteries de voitures dont on estime la vie utile (70%) à 15~20 ans, et qui dans les stats sur +5 ans des Volt et Tesla, se dégradent encore moins vite que prévu.<br /> Ensuite il y a une deuxième vie comme pour ces bateaux, ou comme stockage fixe (BMW, Nissan le font déjà)<br /> Vous saviez qu’il n’y a que 2~3% de lithium dans les batteries « lithium »? Le reste c’est du cuivre, du cobalt(de moins en moins), de l’aluminium et du nickel, tous des matériaux commercialement intéressants.<br /> Les recycleurs vont sauter sur l’occa$ion.<br /> Par contre le recyclage du litre d’essence … on cherche encore…
cpicchio
On n’arrête pas de se focaliser sur ce site sur le recyclage des batteries de voiture. Et celles des PC (et autres sévices électroniques), dont la durée de vie est largement inférieure, on en fait quoi quand elles sont déposées dans une déchèterie ?
marcos18
le PC D’IBM est sorti en 1981
cpicchio
C’était le sens de ma remarque, pas mal de personnes ici font une fixette sur le recyclage des batteries des voitures (qui sera pourtant réel) et se foutent de celui… de tous les autres produits !
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Lancée en 2003, la sonde spatiale Mars Express a célébré sa 20 000e orbite autour de Mars
Deux nouvelles séries françaises pour Amazon Prime... et deux programmes de télé-réalité
Daymak Beast 2.0 : un excentrique vélo électrique destiné, pour l'heure, au Canada
Samsung SSD interne 860 EVO 2.5
Les camions électriques Volvo sont désormais en vente (et bientôt sur nos routes)
Le veilleur d'écran[s] S01E06 📺 Counterpart, un thriller teinté de SF doublement marquant
Le constructeur chinois Kandao lance une impressionante caméra 8K 360°, la QooCam
RED, Free, Sosh ou B&YOU, tous les bons plans forfait 4G de cet automne
Interview avec Jaime Limon, directeur marketing de Minecraft Dungeons
· S | ꟻ · Votre chronique science-fiction s'envole vers des Horizons Parallèles
Haut de page