Test Jabra Elite 85T : version ANC presque parfaite pour ce classique du True Wireless

Guillaume Fourcadier
Spécialiste Audio
19 novembre 2020 à 21h00
0
9

Écouteurs True Wireless très complets et convaincants, les Elite 75T et Elite Active 75T (version totalement waterproof ) sont de véritables petites références. En 2020, il ne leur manquait finalement que la
réduction de bruit active. À
la surprise générale, cette réduction de bruit arriva, via une mise à jour logiciel. Mais, aussi intéressant soit-il, ce traitement n’est pas aussi poussé qu’il pourrait l’être en étant développé dès la conception du produit. Pour cela, Jabra a une solution, appelée Elite 85T. Dans la droite lignée des précédents modèles, ces écouteurs peuvent-ils rivaliser avec les ténors du genre, et justifier leur prix plus élevé ?

Des 75T, en un peu plus volumineux

Nous sommes tout sauf surpris de retrouver la formule habituelle Jabra. Les 85T sont dans la lignée des premiers Elite 65T, mais surtout des 75T, écouteurs qui avaient légèrement affinés les lignes de leurs ainés. Contrairement à la forme allongée des Sony WF-1000Xm3 et des Bose QC Earbuds, ou à la forme caractéristique des AirPods Pro, tige en évidence, les Jabra 85T misent sur un design globalement sphérique, marqué par quelques facettes et un dos plat.

Mais loin d’être des clones de 75T, les 85T composent avec quelques nouveautés. Une canule (tige accueillant les embouts en silicone) encore plus courte et de forme ovale, un dos légèrement plus incliné aux extrémités, et quelques angles modifiés çà et là. Mais surtout, les 85T
sont plus épais que la précédente version. Les 75 T étaient des merveilles de compacité, cela est un peu moins vrai sur les 85T. Cet embonpoint est
assez remarquable en main. Pourtant, un certain équilibre demeure,
les écouteurs n’étant pas plus larges. Ils conservent une certaine harmonie dans les lignes, et restent loin du volume des Sony, par exemple. Nous nous rapprochons énormément du volume (et de la forme) des Sennheiser Momentum TW 2.

La fabrication n’a rien d’exceptionnelle, mais se confronte parfaitement aux modèles de même tarif. Le produit reste tout de plastique, avec un assemblage sans aucun défaut. Il manque sans doute la petite touche luxueuse des Momentum TW2, ou encore la texture légèrement siliconée des Elite Active 75T.

La boite suit la même évolution, en devenant un peu plus haute que celle des 75T et Active 75T, largement assez compacte pour rentrer dans une poche de pantalon, et conservant la même qualité de fabrication que celle de la version « non Elite ». Le plastique n’est pas particulièrement dense, mais sans défaut apparent, plus sobre que ce que l’on retrouve chez Apple ou Sony, et s’appuyant sur une charnière presque sans aucun
jeu. Le placement des écouteurs dans la boite est particulièrement simple,
pouvant largement s’effectuer les yeux fermés.

Évolution bienvenue, le boitier intègre enfin la recharge par induction, en plus de la recharge filaire en USB-C. Une petite LED en façade permet, dans les deux cas, d’indiquer le niveau de charge.

Très confortables, moins sportifs

Plus imposants que les anciens Jabra, les 85T proposent
surtout un confort un peu différent. Nous avons, à l’image des AirPods Pro, affaire à des écouteurs plus proches de semi-intra que de véritables intra-auriculaires. La canule était déjà courte sur les Elite 75T, elle est pratiquement absente des Elite 85T, seulement là pour retenir
les embouts.

Mais surtout, la forme très elliptique de cette courte canule et son ouverture font que les embouts, se calquant sur cette approche,
donnent une sensation un peu différente dans l’oreille. Pour faire simple, le
modèle est très peu intrusif, puisque ne pénètre presque pas dans le conduit auditif. La forme ovale n’est pas forcément la plus naturelle qui soit, mais reste agréable, même sur de longues sessions.

Quant au volume supérieur du produit, celui-ci ne se répercute pratiquement pas sur le confort, la largeur étant la même. Les très petites oreilles auront toujours un petit problème avec ces écouteurs.

En revanche, l’équilibre est un peu moins bon, le centre de gravité étant plus à l’extérieur que sur les 75T. Moins intrusifs, les 85T tiennent alors moins bien dans l’oreille pour une utilisation sportive. Les écouteurs ne sont, de plus, que certifiés IPX4, une réduction inférieure aux IP55 et IP57 (immersion totale) des générations précédentes. À la décharge de Jabra, peu de produits avec ANC dépassent cet indice.

Commandes complètes, toujours une excellente application

Jabra aime l’ergonomie tout en bouton, et n’en démord jamais. Tout passe ici par un système de clic (1, 2 ou 3) ou d’appui long, en jouant sur les deux écouteurs, afin de proposer une expérience très complète, à défaut d’être la plus naturelle :

  • 1 Clic écouteur droit : lecture/pause. 1 Clic écouteur gauche : changement de mode de réduction de bruit (ANC/Ambiant par défaut)
  • 2 Clics écouteur droit : appel à l’assistant vocal par défaut. 2 clics écouteur gauche : piste suivante
  • 3 Clics écouteur droit : aucune action. 3 clics écouteur gauche : début de la piste/piste précédente
  • Appui long écouteur droit : augmentation du volume sonore. Appui long écouteur gauche : diminution du volume sonore.

Ces commandes de base peuvent se personnaliser grâce à l'application Mysound+ de Jabra. Nous le répétons à chaque fois, mais cette application est sans doute la plus complète du genre, seulement supplantée par Sony Headphones Connect, cette dernière étant pourtant un peu moins claire.

Plus imposants que les anciens modèles, les 85T restent bien plus compact que les Sony ou Bose

Nous n'allons pas refaire le tour de l'application en détail, mais rappeler que celle-ci, très épurée et claire, donne accès à un égaliseur personnalisable 5 bandes (avec quelques préréglages), permet la lecture de bruits de fond/masquage (type bruit de la mer ou de la pluie), d'afficher avec la précision les différents niveaux de batterie, mettre à jour les écouteurs, ou encore définir la force de la réduction de bruit active. Il est même possible, via un sous-menu, de régler le retour sonore de sa propre voix en mode appel, ou de définir un profil d'écoute personnalisé grâce à un petit test sonore.

Seule ombre au tableau, il n'est pas possible, avec les boutons (même après passage dans l'application), de désactiver simplement la réduction de bruit. La commande dédiée ne permet, en l'état, que de passer de la réduction de bruit au retour sonore.

Stabilité exceptionnelle et multipoint

Sorte de marque de fabrique Jabra, les Elite 85T mettent en avant le même quatuor que les anciens produits : Connectivité en maitre-esclave
(un peu passée de mode), multipoint, codecs SBC et AAC seulement, et excellente stabilité/portée.

Jabra nous fait tout simplement une démonstration en matière de stabilité du signal, pas un seul décrochage ou saut de son en utilisation normale. En poussant le produit dans ses retranchements, nous constatons que sa portée est au-dessus de la mêlée, meilleure que tous ses concurrents directs. Une vraie démonstration, le multipoint en prime, cette fonction restant encore assez rare sur les écouteurs True Wireless, même haut de gamme (ni sur Sony, Apple, ou Sennheiser).

Une Autonomie dans la moyenne haute

L'autonomie est annoncée à 5 h 30 avec ANC et 7 h sans, ce qui correspond (sans ANC) aux chiffres des 75T. 

Dans la pratique, nous sommes parvenu à 5 h45 avant que l'écouteur maitre ne s'éteigne, ce qui est performance déjà très acceptable, voire plutôt bonne pour un modèle ANC de ces dimensions.

Réduction de bruit convaincante, mais pas parfaite

Contrairement aux 65T et 75T (déjà peu intrusifs), le côté semi-intra des 85T fait, avec l'isolation passive, que seuls les aigus sont vraiment atténués. A ce titre, nous sommes plus proches des Airpods Pro que des Sony. Cette isolation est suffisante pour apprécier la musique en milieu bruyant, mais pas assez pour se couper du monde.

L'isolation active enclenchée, le rendu est déjà clairement différent. Dans une rue bruyante ou un métro, les bruits sont bien atténués, à la manière de ce que font, par exemple, les Airpods Pro. Le travail sur la voix est particulièrement efficace, même si nous ne pouvons pas parler d'une annihilation (faute d'une bonne isolation passive). La gestion de « l'effet
bouchon » créé par la réduction de bruit est plutôt bien gérée, les écouteurs ne procurant pas trop de fatigue…

Mais, si cette réduction est efficace dans la plupart des cas, son travail sur les sons les plus graves, type moteur ronronnant, ou vibrations dans le sol, atteint ses limites. Des écouteurs comme les WF-1000xm3 de Sony, et surtout les Huawei Freebuds 3i et les Airpods Pro, sont beaucoup plus efficaces à ce niveau. Un peu dommage de ne pas avoir exploité davantage son large transducteur.

En bref, une réduction de bruit déjà efficace, mais pas parfaite sur l'ensemble du spectre.

Les 85T montent d'un cran sur la qualité du retour sonore, ou mode Hearthrough. Plus naturel qu'avec les 75T, sans gros manque ni exagération dans certaines fréquences, ils se hissent presque à la
hauteur des meilleurs, les Airpods Pro restant une référence.

La qualité des microphones se retrouve également en appel. Sans surprise, l'utilisation de 3 microphones par côté, et le savoir-faire de Jabra en la matière, donne l'un des meilleurs résultats du genre. En milieu calme, la captation sonore est l'une des plus équilibrée pour ce type d'écouteur, et le retour sonore de la voix (réglable) est assez utile suivant les situations. En milieu bruyant, la voix reste tout à fait intelligible, baissant seulement en dynamique (l’effet étant assez important), et les bruits de fond très bien atténués.

Plus gros transducteur, sonorité moins ronde

Les 75T n'étaient pas des monstres de basses, mais tendaient tout de même vers cette approche vraiment ronde. Ici, en passant de transducteurs de 6 mm à des transducteurs de 12 mm (surface quadruplée donc), nous pourrions naïvement nous attendre à un réglage semblable. Une telle taille n'augure pas forcément quelque chose sur la signature sonore, mais permet, sur le papier, de donner plus de marge dans le bas du spectre.

C'est pourtant l'inverse qui se produit ici, ce qui est plutôt une bonne chose. Le modèle part effectivement sur un boost, certes audible mais pas exagéré, à partir des bas-médiums, tout en s'assagissant en attaquant les aigus. En parlant d'aigus, ceux-ci sont un peu plus doux qu'avant, n'ayant plus de pics vraiment marqués, mais bénéficiant pourtant d'une meilleure extension.

Pour synthétiser un peu, le modèle est assez puissant mais pas agressif, plutôt doux même. S'il souffre d'un manque d'équilibre, on ne peut leur reprocher aucun réel manque. De plus, malgré ses bas-médiums et basses mis en avant, les fréquences ne se chevauchent pratiquement pas. Tout n'est pas parfait à ce niveau, puisque sur des morceaux très compliqués et énergiques, type Carpenter Brut, les limites commencent à se faire sentir. À sa décharge, peu d'écouteurs, même légèrement basseux, réussissent à concilier puissance et maitrise. Nous pouvons citer les Sennheiser Momentum TW 2 comme l'une des rares exceptions.

Moins tranchants que les 75T, les 85T pourront même paraitre, sur certains morceaux, légèrement voilés, sans que cela ne les rendent boueux ou mollassons. Son extension dans les aigus est même assez bonne, à défaut de proposer une excellente qualité dans cette gamme de fréquences (mais quel True Wireless peut s'en vanter ?). Cela permet de gagner en aération, à défaut de proposer une déferlante de détails.

Plus imposante que celle des 75T, la boite des Jabra 85T reste largement compatible avec une poche de pantalon, ce qui n'est pas le cas de tous les conccurents

Gros plus, sans doute lié à la taille des transducteurs, la scène sonore est très large et assez profonde pour des True Wireless. En comparaison, les précédents 75T sonnent bien plus « dans la tête ». Ce rendu est supérieur à la plupart des concurrents, y compris les Airpods pro.

Les Jabra Elite 85T sont au final des écouteurs assez maitrisés, très intelligemment réglés, même si pas pour tout le monde. L'écoute fait penser à des Airpods Pro (signature assez douce) sous stéroïdes. Une sorte d'antithèse des Sony WF-1000Xm3 (assez puissants, mais surtout très clairs et assez tranchants), ou de cousins légèrement éloignés des
Sennheiser Momentum TW2 (des écouteurs plus techniques, assez ronds eux-aussi, avec une scène sonore très vaste). Les Jabra 85T ne sont pas des merveilles de technicité, mais conservent d'excellentes qualités et, d'une certaine façon, n'ont pas à rougir face aux autres produits. Des écouteurs particulièrement bien adaptés aux musiques modernes, type rap et électro, mais suffisamment bien pensés pour s'adapter à tout.

L’avis de Clubic sur les Jabra Elite 85T

Confortables, complets, proposant un son agréable et une réduction de bruit assez intéressante bien que perfectible, les Elite 85T constituent
une réussite de plus pour Jabra. Des écouteurs particulièrement bien pensés pour un usage quotidien.

Jabra Elite 85T

9

Beaucoup de qualités et très peu de défauts, les Jabra 85T sont peut-être les True Wireless à réduction de bruit les plus pratiques (sur Android) en usage quotidien. Quelques points sont encore perfectibles, comme la réduction de bruit dans les plus basses fréquences, mais le copie est presque parfaite pour qui accroche à sa sonorité un peu typée

Les plus

  • Ergonomie presque parfaite
  • Son puissant mais pas agressif
  • Confort
  • Multipoint
  • Portée et stabilité
  • Charge par induction
  • Qualité en appel

Les moins

  • Réduction de bruit en-dessous des 80 Hz
  • Seulement IPX4

Fabrication 9

Ergonomie 9

Isolation 8

Autonomie 7

Son 8

0
1
Partager l'article :

Actualités récentes

Comment contrôler vos données personnelles sur smartphone ?
Black Friday Week : les meilleures offres à saisir jusqu'à ce soir minuit
Hors-série du Veilleur d’écran[s] : 20 séries feel good pour garder le sourire le dimanche soir
Test Klipsch Cinema 600 : une barre de son très portée sur les basses
A quelques heures de la Black Week, la tablette Samsung Galaxy Tab A à prix cassé
Un pack PlayStation avec une manette Dualshock 4.0 + Uncharted: The Lost Legacy en promo
A la découverte de la planète naine Ceres et son énigmatique tache blanche
Le casque sans fil JBL T460 BT à moitié prix avant le Black Friday
Prêt à changer de PC portable ? Découvrez les meilleurs modèles de l'année
Bon plan : le boîtier Philips Hue Play + 2 lampes connectées à prix choc ce dimanche
Haut de page