Test Bose QC Earbuds : d'excellents écouteurs, à un détail près

Marc Mitrani
Expert Smarpthone
27 octobre 2020 à 12h04
7
8

La rumeur en parlait, ils sont désormais officiellement disponibles. Les QC Earbud, premiers écouteurs sans fil à réduction de bruit de Bose, sont arrivés à la rédaction et on les a testés pour vous.

Le constructeur américain, pourtant inventeur de la technologie d’annulation de bruit, fait partie des derniers constructeurs à la proposer sur ses produits. On était donc en droit d’espérer un produit exceptionnel tant son développement semblait avoir pris du temps. Le constructeur arrive-t-il à égaler, voire dépasser les ténors de la discipline que sont : Sony, Sennheiser et Apple ? Pour le savoir, nous en avons vissé une paire à nos oreilles afin de les évaluer. Ce que nous avons constaté est pour le moins intéressant…

Fiche technique

Cette « fiche technique » reprend l’intégralité des caractéristiques que Bose daigne fournir à ses clients potentiels.

  • Microphones: 4 au total
  • Version Bluetooth : 5.1
  • Portée Bluetooth : jusqu’à 9,144 m
  • Codecs supportés : SBC et AAC
  • Autonomie de la batterie : jusqu’à 6 heures
  • Temps de charge de la batterie des écouteurs : 2 heures
  • Temps de charge de la batterie de l’étui de chargement : 3 heures
  • Temps de charge rapide : 15 minutes pour 2 heures d’écoute
  • Dimensions écouteurs : 39 mm x 26 mm x 27 mm / 8,5 g
  • Dimensions de l’étui de chargement : 89 mm x 51 mm x 32 mm
  • Prix : 280 €

Design et ergonomie

Ce qui frappe le plus lors du premier contact avec les QC Earbuds, c’est la taille de leur boîtier. Là où la concurrence fait des efforts désespérés pour le rendre le plus compact possible, Bose prend ses aises en lui conférant des dimensions pour le moins généreuses : 89 x 51 x 32 mm). À titre de comparaison, on citera celles du boîtier des Momentum True Wireless 2 de Sennheiser (77 x 44 x 25 mm, déjà imposant) et de celui des AirPods Pro d’Apple (60 x 45 x 21). La bestiole s’avère difficile à caser dans la poche d’un pantalon un tant soit peu ajusté.

de gauche à droite : Airpods pro d'Apple, QC Earbuds de Bose, Momentum TW2 de Sennheiser

Fait d’un plastique qualitatif, il protège et recharge les deux écouteurs, eux aussi aux dimensions généreuses. Ils ressemblent beaucoup aux SoundSport Free, les premiers écouteurs entièrement sans fil de la marque commercialisés en 2018. Outre la présence de l’annulation de bruit active, ils s’en distinguent par l’absence de touches mécaniques, Bose les ayant replacées par une surface tactile.

Bose a doté les QC Earbuds des embouts maison StayHear. Apparus il y a une dizaine d’années sur les intra-auriculaires de la marque, ils ont été progressivement améliorés graphe aux remontées et suggestions des utilisateurs. Baptisée StayHear Max, cette déclinaison reprend le concept de base : une anse se loge dans les circonvolutions du pavillon de l’oreille. Elle permet de maintenir confortablement un embout en silicone dans l’entrée du canal auditif. Sans être aussi intrusif qu’un embout intra-auriculaire, ce système procure une isolation acoustique passive très correcte.

Autre avantage — et non des moindres — les embouts StayHear Max maintiennent parfaitement les écouteurs en place, y compris lorsque l’on court. Signalons au passage que les QC Earbuds sont certifiés IPX4, c’est-à-dire résistant aux éclaboussures et à la transpiration.

Les QC earbuds ne passent pas inaperçus, mais sont très agréables à porter

Nous devons l’avouer ici, nous sommes fans de ce dispositif efficace et confortable. Les embouts StayHear Max sont à ce jour ce que nos oreilles ont rencontré de plus confortable pour l’écoute de musique. Nous n’avons jamais constaté de gêne, de démangeaison ou d’irritation, même après les avoir portés des heures. À tel point que cela nous permet même de relativiser et de pardonner les aspects négatifs des QC Earbuds. Et ceux-ci sont présents, comme on va rapidement le voir.

Fonctions et téléphonie : tactile dramatiquement sous-exploité

On l’a évoqué plus haut, les QC Earbuds sont dépourvus de commandes mécaniques, remplacées par des surfaces tactiles. Nous pensions que cette nouveauté, à l’instar de ce que le constructeur avait fait sur le Headphones 700 (même s’il conserve quelques touches traditionnelles), allait donner accès à une jolie palette de fonctions.

Nous étions naïfs.

Les QC Earbuds disposent chacun d’une surface tactile. En écoute de musique, celle de l’écouteur gauche donne accès à un raccourci personnalisable (appui long) ou au changement du niveau de réduction de bruit (double appui). Celle de l’écouteur droit active l’assistant vocal (appui long) ou commande la pause/lecture de la musique (double appui). Le raccourci personnalisable se paramètre depuis l’application Bose Music depuis un smartphone iOS ou Android. Vous n’avez le choix qu’entre deux possibilités : annonce vocale du niveau de la batterie ou passage au morceau suivant. Rien de plus.

Cette lacune en matière de commandes est à notre sens ce qui déçoit le plus sur les QC Earbuds. Pour augmenter ou réduire le volume ou rejouer une piste musicale, il faut impérativement sortir le smartphone de sa poche, le déverrouiller et accéder au lecteur audio. À la longue, cette manœuvre devient vite fastidieuse et l’on se demande pourquoi Bose, qui a réussi à produire une interface tactile convaincante sur le Headphone 700, inflige ce pensum aux utilisateurs.

Pire encore, la zone tactile est bien trop sensible : réajuster un écouteur en le prenant par les bords déclenche par accident une commande tactile. Et comme celles-ci ne sont pas toujours intuitives, on est au début perdu dès qu’il s’agit de rétablir l’écoute… quand on n’a pas mis fin par mégarde à une conversation téléphonique. Espérons que le constructeur aura la possibilité de remédier à cela via une mise à jour du logiciel interne.

L’application Bose Music donne accès à un paramétrage minimaliste puisqu’elle ne dispose pas d’un égaliseur. On s’en servira essentiellement pour appliquer une mise à jour du firmware, paramétrer le niveau de réduction de bruit ou gérer les lecteurs Bluetooth connectés. À ce sujet, précisons que les QC Earbuds sont capables de mémoriser jusqu’à huit appareils différents afin de s’y connecter automatiquement. Dommage qu’ils ne prennent pas en charge la connexion simultanée à plusieurs lecteurs.

Son : polyvalent et véritablement convaincant

Fidèle à sa regrettable habitude, Bose ne communique aucune information technique détaillée au sujet de ses écouteurs. Il faudra donc se contenter de la courte liste des codecs supportés (SBC et AAC) et du type de connexion sans-fil (Bluetooth 5.1). Venant d’une société d’ingénieurs bâtie par un ingénieur, ce mutisme nous a toujours étonnés.

Depuis quelques générations de produits, la signature audio de Bose évolue vers une amplification des basses, sûrement due à l’évolution des musiques contemporaines. Les QC Earbuds n’échappent pas à la règle. Que la réduction de bruit soit active ou non, les basses sont amples et très présentes sans toutefois gommer les médiums et aigus.

On prend plaisir à écouter des morceaux comme le très travaillé Pale Yellow de Woodkid, les écouteurs retranscrivant parfaitement les subtilités acoustiques voulues par l’artiste. Justice est aussi rendue aux accents subtils de Walk on the Wild Side de Lou Reed ou à la subtilité des voix du Requiem de Mozart. Même constatation lors de l’écoute du mythique Feelin’ Alright de Joe Cocker (et du reste de l’album, d’ailleurs). Enfin, la spatialisation de la scène stéréo s’avère très satisfaisante, comme nous l’avons constaté lors de nos nombreuses heures d’écoute.

Et la réduction de bruit, dans tout cela ? Elle repose sur une isolation passive, ici assurée par les embouts StayHear Max, combinée à un traitement du signal audio. Bose propose dix niveaux d’atténuation afin d’autoriser ou non la perception de l’environnement extérieur. Un mécanisme de raccourcis, paramétrable depuis l’application compagnon, permet d’en mémoriser quatre. On pourra les choisir grâce à un double appui sur la zone tactile de l’écouteur gauche.

En atténuation maximale, le résultat est plus que probant, notamment sur les sons en basse fréquence. Le bruit d’un bus, d’un tramway ou d’un métro est atténué dans des proportions étonnantes. Les aigus sont quant à eux pris en charge par les embouts en silicone : il est donc primordial de sélectionner ceux convenant le mieux à sa morphologie (Bose en fournit trois tailles différentes). Si la voix humaine est assez atténuée, elle n’est toutefois pas entièrement gommée : elle reste légèrement perceptible dans certains cas et selon le volume d’écoute.

Le son d’une conversation téléphonique est très correct. Lors d’appels passés dans la rue, nos interlocuteurs ont certes perçu une partie de l’environnement sonore, mais notre voix en était assez détachée pour être perceptible sans difficulté. Les écouteurs transmettent quant à eux un son détaillé pour peu que le réseau mobile soit de bonne qualité.

Un mot pour finir sur la qualité de la connexion Bluetooth, que nous jugeons très satisfaisante. Nous avons ainsi pu laisser notre smartphone dans une pièce et nous en éloigner d’une dizaine de mètres sans noter de coupure du signal (il y avait pourtant deux murs en béton entre nous et le smartphone). Ces constatations ont été faites avec un Galaxy Note 20 Ultra mais aussi sur un iPhone 11.

Autonomie : très bonne, mais pas exceptionnelle

Bose annonce une autonomie de six heures avec une pleine charge. Le constructeur pèche ici par modestie puisque nous avons dépassé cette autonomie d’une bonne trentaine de minutes (son à 75 %, annulation de bruit activée). La batterie du volumineux boîtier apporte quant à elle deux charges supplémentaires, totalisant ainsi presque 20 heures d’écoute. La charge s’effectue au travers d’une connexion USB-C ou par un chargeur à induction compatible Qi. Si une autonomie globale de presque 20 heures est satisfaisante, on s’attendait à un peu plus vu la taille de l’étui de charge.

Enfin, Bose indique qu’il suffit de 15 minutes de charge des écouteurs afin d’obtenir deux heures d’autonomie. C’est vrai, à condition de ne pas abuser des conversations téléphoniques.

L’avis de Clubic

L’attente en valait la peine : les QC Earbuds ne déçoivent pas en matière de qualité sonore et de réduction de bruit. Sur cet aspect, le constructeur fait jeu égal ou dépasse même les grands acteurs du marché et l’on ne peut que s’en féliciter. Bon point aussi pour l'autonomie très convenable, à défaut d'être exceptionnelle, ainsi qu'à l'intégration de la charge par induction.

Seule énorme déception, le ratage de l’interface de commande tactile, largement sous-exploité et parfois à la limite de l’utilisable. Pourquoi ne pas avoir repris celles proposées par les Headphones 700 ?

Bose QC Earbuds

8

Avec les QC Earbuds, Bose fait jeu égal ou dépasse même les grands acteurs du marché. Seule véritable déception, le pilotage tactile parfois à la limite de l’utilisable.

Les plus

  • Qualité audio
  • Stabilité de la connexion Bluetooth
  • Efficacité de l’annulation de bruit
  • Charge par induction

Les moins

  • Commandes tactiles désastreuses
  • Écouteurs volumineux
  • Étui de charge imposant

Fabrication 9

Ergonomie 6

Autonomie 8

Isolation 9

Son 9

Modifié le 27/10/2020 à 16h18
7
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Idée cadeau de Noël : ce pack découverte Philips Hue à -40% chez Darty
Economisez plus de 200€ sur l'aspirateur robot Xiaomi Roborock S5 Max sur Rakuten
Boursorama Banque offre jusqu'à 130€ de prime pour le week-end du Black Friday !
YouTube fait la guerre aux antivax avec son algorithme
L'enceinte Ultimate Ears Megablast à un prix jamais vu avant le Black Friday
Forfaits mobiles : les offres Black Friday sont déjà disponibles sur les forfaits sans engagement
Les écouteurs sans fil Sony WF-XB700 sont à un très bon prix chez Boulanger
Test Samsung Galaxy A21s : que vaut ce
Besoin d'un nouveau smartphone ? Voici notre sélection des meilleurs prix sur Rakuten
Economisez près de 50 % du prix de cette enceinte JBL Xtrem 2 chez Cdiscount
Haut de page