Blablacar veut s'offrir Ouibus, la compagnie de cars de la SNCF

13 novembre 2018 à 19h57
0
Ouibus SNCF
ricochet64 / Shutterstock.com

Le leader du covoiturage BlaBlaCar vient de faire une offre pour l'acquisition de la compagnie de cars longue distance Ouibus, qui n'a jamais encore réellement passé la seconde sur le plan économique.

Pour définitivement acter sa volonté d'étendre son offre de mobilité au-delà du covoiturage, Blablacar a annoncé être entré en négociations exclusives avec la SNCF en vue du rachat plein et entier de la filiale de la compagnie ferroviaire, Ouibus.

Ouibus n'a connu que le déficit

Le leader mondial du covoiturage a par ailleurs annoncé une levée de fonds de 101 millions d'euros, impliquant la SNCF (dont la part au capital devrait être « très minoritaires », comme a pu l'indiquer Roland de Barbentane le DG de BlaBlaCar au journal Le Monde) et d'autres investisseurs.

Le rachat programmé de Ouibus est une suite logique pour la filiale de la SNCF. Déficitaire depuis sa création il y a presque neuf ans, la société a perdu 35 millions d'euros en 2017, et devrait accuser des pertes qui pourraient tourner autour des 25 millions d'euros en 2018. Le rythme était tout simplement intenable pour la compagnie alors que de son côté, BlaBlaCar va renforcer sa communauté déjà composée de quelques 65 millions de membres réparti dans 22 pays. En 2018, la société de covoiturage estime que plus de 50 millions de passagers voyageront dans le monde, une croissance de 40% de son activité par rapport à 2017.

Ça coince du côté des salariés

Si pour BlaBlaCar il s'agit d'une bonne nouvelle, permettant son offensive, les salariés de Ouibus ne vont pas voir les choses de la même manière. En effet, l'annonce de cette offre d'acquisition a été accompagnée de celle d'un plan de sauvegarde de l'emploi. Des 230 employés de la filiale de la SNCF, 102 pourraient perdre leur poste. Le DG de BlaBlaCar assure cependant que ces personnels (des conducteurs pour la majorité) seront reclassés à l'intérieur de l'entreprise ferroviaire publique.

Un représentant des salariés de Ouibus ne peut néanmoins pas s'empêcher de faire part de ses craintes : « On nous explique que nous serons tous reclassés mais si on regarde les emplois possibles on passe de 2 200, et même plus, à 1 500 euros de salaire. Des gens ont fait des emprunts, acheté des maisons... Tout le monde est écœuré. »
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
Lucid Air : la berline électrique concurrente de la Model S ouvre ses précommandes en France
La Toyota Mirai propulsée à l'hydrogène, prévue en 2020, promet 650 km d'autonomie
Kaamelott : un premier teaser et une date de sortie avancée pour le film
Netflix se bat contre Disney+ à coup de Google Trends : The Witcher y exploserait The Mandalorian

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top