Google Maps affiche les trajets avec BlablaCar

23 août 2017 à 14h29
0
Le service de covoiturage leader sur le marché, BlaBlaCar, a signé un partenariat avec le géant de Mountain View. Désormais l'application Google Maps, utilisée par des millions de personnes pour établir leur trajet en voiture, affichera une option permettant de voir si le trajet est faisable en covoiturage. Un véritable avantage pour BlaBlaCar face à la concurrence de plus en plus importante dans le secteur.

L'option a déjà été testée dans plusieurs pays européens et arrive enfin en France. Le projet est toutefois plus ambitieux : déployer cette nouvelle option dans tous les pays où BlaBlaCar est implantée.

Un trajet BlaBlaCar directement sur Google Maps

Le partenariat est finalement simple : lorsqu'une personne utilise le service Google Maps de Google pour visualiser le trajet qu'il compte réaliser, Google Maps va lui permettre de voir si ce même trajet est faisable avec le service de covoiturage BlaBlaCar. Seule l'application mobile de Google Maps intègre cette option qui n'est toutefois pas des plus visibles.

Pour visualiser les trajets possibles en covoiturage il faut sélectionner l'option « train » ce qui peut paraître paradoxal et contre-intuitif. Ainsi, avec les divers trajets en TGV et autres trains, le trajet en covoiturage va apparaître avec la mention « annonce » et une estimation du prix et du temps de parcours donnée par BlaBlaCar. Le prix réel étant fixé par la personne proposant le covoiturage, il peut être en réalité supérieur ou inférieur à celui affiché sur Google Maps.

01F4000008551264-photo-google-maps-logo.jpg


En cliquant sur l'option, l'utilisateur sera renvoyé vers l'application officielle de BlaBlaCar pour réserver le voyage, ou sur l'Apple Store et le Play Store pour la télécharger et créer un compte.



Un partenariat gagnant-gagnant qui n'impacte pas les utilisateurs

L'accord entre BlaBlaCar et Google va permettre à l'entreprise française d'augmenter son chiffre d'affaires en multipliant le nombre de trajets par sa plateforme. Après un déploiement en Espagne, Pologne et Ukraine en juillet 2017, elle arrive en France, Italie et Belgique fin août 2017. Mais l'ensemble des 22 pays où BlaBlaCar propose ses services devraient, à terme, avoir également l'option sur Google Maps.

Côté prix, rien ne change pour l'utilisateur, qu'il propose le voyage ou qu'il soit passager. Google va malgré tout prendre une commission sur le chiffre d'affaires réalisé par BlaBlaCar grâce à son Google Maps.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top