Grammaire et orthographe : quel correcteur choisir ?

15 septembre 2008 à 10h05
0

Grammaire et orthographe : quel correcteur choisir ?

A l'époque du courrier électronique et des salles informatiques qui se généralisent dans les établissements scolaires, la question de l'orthographe reste très sensible. En effet, si l'utilisation massive des traitements de texte a facilité la vie de nombreux utilisateurs en tenant lieu - pour les moins doués - de filet de sécurité, ces logiciels ont dans le même temps conduit la plupart d'entre nous à relâcher l'attention et - c'est humain - à oublier une bonne partie des sacro-saintes règles de grammaire et conjugaison pourtant durement apprises. Et même si l'orthographe a été en partie simplifiée depuis nos années de classes élémentaires et que le niveau d'exigence général s'est assoupli, il n'en reste pas moins important, dans bien des contextes, de s'exprimer dans un français parfait.

Comment alors, lorsque l'on est un recalé régulier de la dictée de Pivot, rendre un rapport en bon français ou s'assurer qu'un courrier important est exempt de fautes d'orthographe ? Soit en se faisant relire (ce n'est pas toujours possible), soit en confiant sa prose à un logiciel spécialisé. C'est à ces applications, peu nombreuses mais salutaires, que nous nous intéressons aujourd'hui.

Le problème avec ces correcteurs, c'est qu'ils représentent un coût supplémentaire non négligeable pour l'utilisateur qui attendra donc, dès lors qu'il aura réalisé cet investissement, un niveau de correction supérieur à celui des solutions intégrées à Word ou OpenOffice Writer.org. Par ailleurs, la question de cet investissement est d'autant plus sensible que les éditeurs sont peu enclins à proposer une version d'essai de leur solution. Pour ne pas risquer de déception, il appartiendra donc à chacun de bien préciser ce qu'il attend d'un correcteur. Juste la correction des principales fautes ? L'explication du pourquoi des corrections ? Qu'il aille plus loin que le débusquage des plus grosses coquilles pour fournir en complément des outils pour améliorer le style ? Qu'il se comporte comme un véritable assistant de rédaction, capable de suggérer le synonyme qui va bien et de fournir des citations autour du sujet traité ?

La prise en mains que nous avons effectuée de ces logiciels nous a permis de nous faire une idée de ce que l'on peut attendre de chacun en la matière. Pour coller le mieux possible aux usages quotidiens, nous avons conduit nos tests depuis l'interface de Word de façon à voir lequel s'intègre le mieux dans cette application qui constitue le quotidien de très nombreux professionnels et étudiants. Et nous vous proposons dès à présent ce tableau récapitulatif des principales caractéristiques de chacun des trois correcteurs de façon à vous permettre de vous rendre compte de l'offre et d'identifier rapidement celui ou ceux qui tournent sous votre application favorite.

 Antidote RXCordialProLexis
 
DictionnairesDéfinitions, locutions, synonymes, antonymes, cooccurrences, conjugaison, familles, analogies, citations, anagrammesVersion Standard : noms communs, noms propres, citations, locutions latines, sigles, abréviations, synonymes, analogies, homonymes, famille de mots.

Version Pro : Dictionnaire Trésor de la Langue Française (TLF) et Littré en supplément
ProLexis : Grammaire, conjugaison, typographie, dictionnaires personnels illimités créés par l'utilisateur.

Petit ProLexis : définitions du français, synonymes, contraires, conjugaisons, locutions, expressions et proverbes, compléments linguistiques (barbarismes, recommandations officielles, etc.), recueil de règles et d'articles sur la langue française.
Guides linguistiques Orthographe, lexique, grammaire, syntaxe, ponctuation, style, rédaction, typographie, rectifications, points de langueVersion Standard : Difficultés sur mots, combinaisons de mots, contexte de mots, jeux de lettres, anagrammes, mots-croisés, morphologie du mot, conjugueur.

Version Pro : outils d'aide à la traduction (en traduction mot à mot) en langues anglaises, espagnole, italienne, portugaise et allemande. Guides de codes postaux, d'analyse statistique et d'analyse thématique.
Explorateur du français, recueil de règles sur l'orthographe, la grammaire et la typographie
Applications concernéesSous Windows : Word (2000, XP, 2003, 2007), Outlook (2000, XP, 2003, 2007), Outlook Express (5, 6), Windows Mail 6, PowerPoint (2000, XP, 2003, 200), Excel (2000, XP, 2003, 2007), InDesign (CS2, CS3), InCopy CS3, Illustrator (CS, CS2, CS3), WordPerfect (12, X3, X4), Internet Explorer (5, 6, 7), Hotmail (Internet Explorer), Yahoo Mail (Internet Explorer), Gmail (Internet Explorer), StarOffice (5.2, 6, 7, 8), Web Creator 4, GroupWise (6.5, 7), Lotus Notes (R5, R6), OpenOffice.org 2 Writer, Calc, Impress, Draw, Eudora (5, 6, 7), Firefox (1.5, 2, 3), Thunderbird (1.5, 2), IncrediMail (Xe 4 et 5), WordPad, Notepad/Bloc-notes, Format RTF, Format texte, Visuel 3.

Sous Mac OS : Word (X, 2004, 2008, Entourage (X, 2004, 2008), PowerPoint (X, 2004, 2008), Excel (2004, 2008), Pages (1, 2, 3), Keynote (2, 3, 4), Numbers, QuarkXPress (6, 7), Eudora (5, 6), InDesign (CS, CS2, CS3), InCopy CS3, Illustrator (CS, CS2, CS3), AppleWorks 6, OpenOffice.org 2 (X11) Writer, Calc, Impress, Draw, NeoOffice 2 Writer, Calc, Impress, Draw, PowerMail (4, 5), BBEdit (7, 8), Nisus Writer Express 2, Nisus Writer Pro, Mail (1, 2 ,3), Thunderbird 2, Safari (1, 2, 3), Firefox (2, 3), Mailsmith (1, 2), TextEdit, TextWrangler 1, 2, Tex-Edit Plus 4, Menu contextuel système, Services Mac OS X, Menu Dock, Format RTF, Format texte, Visuel 3

Sous Linux : OpenOffice.org 2 Writer, Calc, Impress, Draw, Thunderbird (1.5, 2), Firefox (1.5, 2, 3), Format texte riche.
Toute la suite Microsoft Office, Open Offic, le bloc note, Wordpad, Works, Outlook express; Windows Mail (pour vista), Windows Live mail, Incredimail, Thunderbird et mozilla firefox, Internet explorer, MSN, DreamWeaver, Word Pro (lotus), WordPerfect(coréen), Eudora, Lotus notes, QuarkXpress, InDesign CS2, PageMaker, Foxmail, UltraEdit, TxWords Control 13, Opéra, Final DraftSous Windows version bureautique : Microsoft Word (97, 2000, XP, 2003 et 2007), Open Office (2.0 et 2.1), Outlook et Outlook Express, Thunderbird 2

Sous Windows version PAO : QuarkXPress (6 et 7), Adobe Indesign (2, CS et CS2, CS3), Adobe PageMaker ( 6 et 7), Adobe FrameMaker (6 et 7), Outlook et Outlook Express, Thunderbird 2

Sous Mac OS version bureautique : Word (X, 2004 et 2008), Pages (2 et 3), Keynote (3 et 4), Apple Works 6.2, TextEdit, Mail 2, Entourage (X et 2004), Safari (2 et 3), Smultron, SubEthaEdit, RapidWeaver, les principaux logiciels de messagerie instantanée

Sous Mac OS version bureautique : QuarkXPress (6 et 7), Adobe Indesign (CS2 et CS3), TextEdit, Mail 2, Entourage (X et 2004), Safari (2 et 3), Smultron, SubEthaEdit, RapidWeaver et les principaux logiciels de messagerie instantanée

Plus des adaptateurs complémentaires disponibles pour plusieurs applications.
Orthographe de 1990OuiPas par défautOui
Plateformes supportéesMac OS X 10.3.9 à 10.5, Windows Vista et Windows XP/2000/2003/2008, Linux Ubuntu, Mandriva, SuSE et FedoraWindows 2000, Millennium, XP et Vista Windows 2000, XP et Vista / Mac OS 10.3, 10.4, 10.5, sur Macintosh équipés de processeurs PPC et Intel (Universal Binary).
En bref et en chiffresPlus de 100 000 mots, 700 000 cooccurrences, 1 000 000 de synonymes, 9 000 verbes, 50 000 alertes, 800 000 exemples en contexte5 206 abréviations, 26 049 familles de mots, 18 188 citations, 7 475 marques commercialesAnalyse 100 000 mots par seconde, détecte 625 000 flexions de mots
Prix conseillé119 eurosVersion Standard : 99 euros
Version Pro : 199 euros
ProLexis version bureautique : 307 euros
ProLexis version PAO : 391 euros

Petit ProLexis : 99 euros

Antidote RX V7

Antidote RX est la sixième version du célèbre logiciel de correction édité par Druide Informatique. Le suffixe RX de celle nouvelle version signifie « Révolution Dix », le chiffre dix désignant le nombre de dictionnaires présents dans cette nouvelle version. Comme vous ne manquerez pas de le constater, Antitode ne se limite pas à la correction orthographique et fournit également de nombreuses ressources de type guide linguistique (lexique, rédaction, typographie...) et dictionnaires (définitions, conjugaisons...).

Il ne vous sera malheureusement pas possible d'essayer Antidote avant de passer par la caisse, Druide ne proposant pas de version d'essai de son logiciel. L'éditeur permet toutefois aux parisiens de se rendre à des présentations de son correcteur (voir ce lien pour plus de détails). Antidote RX fait par ailleurs partie de ces logiciels qui nécessitent une activation, la licence étant accordée sur un maximum de trois ordinateurs pour une utilisation familiale ou sur un seul ordinateur pour tout autre utilisation. Lors du premier lancement, Antitode vous invite à personnaliser l'application en répondant à un court questionnaire. Il faut savoir à ce sujet que le logiciel vous offre ensuite de nombreux autres outils de personnalisation qui vous permettront d'indiquer vos préférences et quel est votre degré de tolérance, notamment au moyen de curseurs « minimum / maximum ».

00FA000001571998-photo-correction-orthographique-antidote.jpg
00FA000001572000-photo-correction-orthographique-antidote.jpg
00FA000001572002-photo-correction-orthographique-antidote.jpg

Antidote RX vous invite à modifier quelques-uns de ses paramètres de façon à adapter l'application à votre niveau et à vos exigences


Viendra ensuite le moment d'indiquer, pour chacune des très nombreuses applications qu'il prend en charge -, celles pour lesquelles vous souhaitez profiter de ses fonctions de correction. Des trois correcteurs testés, Antidote est ainsi le seul à avoir cette attention pour l'utilisateur, à savoir de lui permettre de contrôler l'installation dans les applications compatibles, sachant que la présence du correcteur dans chacune n'est pas forcément indispensable.

01582776-photo-correction-orthographique-antidote.jpg

Antidote s'intègre à de très nombreux logiciels (voir notre tableau en introduction) et il vous demandera une confirmation avant de prendre place dans chacun


Intégration et ergonomie

Sous Word 2007, Antidote prend place dans la barre d'outils sous la forme d'un onglet séparé qui n'abrite que trois outils (correcteur, guides et dictionnaires). L'interface est donc considérablement plus aérée que celle d'un Cordial par exemple ! Ces outils, sur lesquels nous reviendrons plus en détail, s'ouvrent ensuite à la demande, dans une fenêtre indépendante, en même temps qu'Antidote réduit celle dans laquelle vous travaillez. De cette façon, vous pouvez contrôler les vérifications en ayant le texte original en vis-à-vis. La correction s'effectue ensuite seulement dans le document Word : ne soyez donc pas surpris de voir perdurer les marques dans la fenêtre Antidote. En revanche, si vous effectuez une correction directement dans Word, celle-ci sera aussitôt répercutée dans Antidote.

0190000001572096-photo-correction-orthographique-antidote.jpg

Antidote s'ouvre dans une fenêtre indépendante qui ne masque pas votre document Word et vous permet même de confronter les deux correcteurs


Le passage d'une fenêtre à l'autre se fait très simplement, celle qui n'est pas utilisée étant basculée naturellement à l'arrière tout en restant suffisamment visible pour être rappelée d'un simple clic, sans avoir à réduire moult fenêtres. Cette intégration est incomparablement plus légère et satisfaisante que celle d'un Cordial qui oblige à fermer la fenêtre de correction pour revenir au document Word, obligeant ainsi à bien des manipulations superflues. La coexistence de deux fenêtres est toutefois, à nos yeux, moins convaincante que la palette flottante et la correction au fil du texte à la façon de ProLexis. C'est une affaire de goût direz-vous peut-être, mais néanmoins nous ne pourrons manquer de signaler que ce fonctionnement sur deux fenêtres est déroutant sur les documents longs, en particulier lorsque l'on se contente de balayer les fautes sans les corriger, Antidote nous laissant en plan dans le fil de l'article.

Les modalités pour indiquer les corrections à apporter sont ensuite nombreuses, Antidote ne se limitant pas à la stricte correction de l'orthographe. Le rouge, la teinte qui attire le plus l'œil dans un texte, est affecté aux erreurs les plus importantes, celles à traiter en priorité lors d'une relecture à laquelle on n'a que peu de temps à accorder. L'orangé, quel que soit le type de soulignement (gras, fin...), s'applique pour sa part aux mots sur lesquels plane une possibilité d'erreur sur laquelle Antidote ne fait donc qu'attirer notre attention.

015E000001577644-photo-correction-orthographique-antidote.jpg

Le code couleur d'Antidote permet de se consacrer en priorité aux erreurs les plus probables, c'est-à-dire celles surlignées en rouge gras


Viennent ensuite se greffer des subtilités, selon que le soulignement est gras, fin ou ondulé. Sans rentrer dans le détail, nous retiendrons que le rouge plein s'applique aux erreurs corrigées par Antidote et pour lesquelles il n'attend que votre approbation, et que le rouge pointillé désigne une erreur majeure qu'Antidote ne peut corriger seul. Ce système de priorité rendra service aux plus hésitants en leur permettant de se reposer « les yeux fermés » sur Antidote pour le premier type d'erreur. Ce rouge gras reste toutefois à prendre avec précautions, le logiciel l'ayant souvent appliqué abusivement lors de nos exemples comme en témoignent les captures ci-dessous.

01577634-photo-correction-orthographique-antidote.jpg


01577636-photo-correction-orthographique-antidote.jpg


01577638-photo-correction-orthographique-antidote.jpg

Voici quelques cas de corrections « abusives » proposées par Antidote


Mais quoi qu'il en soit de ses convictions en matière d'orthographe, Antidote vous offre les moyens de contrôler ses dires, simplement en déployant l'info-bulle d'un clic de souris. Un second niveau de vérification vous est ensuite offert depuis cette même interface, simplement en cliquant sur la croix verte qui appelle l'ouverture du guide ou du dictionnaire adéquat.

01573200-photo-correction-orthographique-antidote.jpg
01573204-photo-correction-orthographique-antidote.jpg

Les corrections prennent la forme d'une petite infobulle qui se déploie lors du survol de la souris, un simple clic permettant ensuite d'afficher les explications contextuelles.

015E000001577710-photo-correction-orthographique-antidote.jpg

Un second clic, sur la croix verte cette fois, vous amène directement à la page correspondante dans l'un des guides ou dictionnaires


Quelles sont les corrections proposées ? On notera tout d'abord qu'elles se déclinent en trois catégories - correction, révision et inspection -, la plus utile pour les besoins courants étant la première. Une flèche verte, placée en haut de la fenêtre, vous permet de passer rapidement de suggestion en suggestion, le mot « litigieux » étant surligné dans le même temps dans Word et dans Antidote. C'est pratique - ou plutôt très classique -, mais bien moins rapide que le listing façon ProLexis qui permet de corriger les fautes de façon sélective.

015E000001582988-photo-correction-orthographique-antidote.jpg

La flèche verte permet de parcourir le texte, faute après faute, Antidote rappelant à droite du document le nombre de fautes trouvées et leur nature


Au chapitre des corrections proposées, on retient qu'Antidote fait des suggestions même en cas d'écriture correcte (c'est une ouverture intéressante), qu'il est capable de qualifier le style (soutenu, familier...), de mettre en garde en cas de mot potentiellement offensant, etc. Lorsque l'on active ensuite la correction de style, on remarque qu'il pointe les répétitions, les phrases longues, les régionalismes... Antidote est également capable d'identifier les termes négatifs. Cette fonction peut se révéler précieuse dans le cas de courriers sensibles, à destination de clients, contacts professionnels ou plus généralement toute personne dont il est important de ménager la susceptibilité.

01573334-photo-correction-orthographique-antidote.jpg
01573332-photo-correction-orthographique-antidote.jpg
00FA000001573372-photo-correction-orthographique-antidote.jpg

Voici un aperçu des différents types de corrections suggérées par Antidote


Nous passons volontairement rapidement sur toutes ces corrections, pas qu'elles déméritent loin de là, plutôt du fait de leur nombre vraiment conséquent qui fait l'on sait quand l'analyse débute... mais pas quand elle se termine. Tenez-vous le pour dit, Antidote est aussi riche que chronophage, et une correction du texte en profondeur peut vous apprendre beaucoup, mais aussi vous faire perdre le fil du temps qui passe.

Les corrections orthographiques

De quoi est capable Antidote en matière de correction d'orthographe ? Pour nous en faire une idée, nous l'avons soumis, comme ses confrères, à quelques tests simples.

Chiffres et nombres

Étrangement, Antidote n'a pas relevé les nombres que nous lui avons soumis et qui ne respectaient pas la règle des tranches de trois chiffres. Il a en revanche parfaitement pointé le problème qui se pose lorsque l'on applique (abusivement) cette règle aux codes postaux.

01577832-photo-correction-orthographique-antidote.jpg

Si Antidote a bien pointé les utilisations abusives de la règle des tranches de trois chiffres, il ne nous a en revanche pas obligés à l'appliquer dans les cas de figure où elle est requise


Antidote se fait également agréablement remarquer en nous invitant à utiliser une virgule au lieu d'un point comme séparateur décimal dans la proposition « J'ai acheté un pull à 39.99 euros ». Comme Word et Cordial, il nous signalera ensuite un problème de date dans le cas du « Lundi 1er septembre 2007 » (qui se trouve être un samedi).

01577830-photo-correction-orthographique-antidote.jpg

Un bon point également pour ce qui est de l'utilisation des virgules dans les nombres au lieu du point emprunté abusivement à nos voisins anglo-américains


Sensibilité aux langues étrangères

Lorsque nous avons soumis à Antidote une brève de Clubic comportant une citation en anglais, celui-ci ne s'y est pas fait prendre. Contrairement à Cordial qui a signalé les termes anglais comme inconnus au dictionnaire, lui s'est contenté de signaler les quelques problèmes d'espaces insécables que contenait ce paragraphe, sans chercher à corriger le vocabulaire.

01577900-photo-correction-orthographique-antidote.jpg

La citation en anglais contenue dans cette brève a été respectée, Antidote s'étant contenté de la passer en grisé


Sensibilité au contexte

Antidote s'est révélé globalement plutôt sensible au contexte et donc capable de tirer la sonnette d'alarme en cas de problème d'homophonie, c'est-à-dire de mots dont la prononciation est identique (par exemplaire « maire » et « mère »). Sur les 13 cas de figure que nous lui avons soumis, il a attiré notre attention sur 7 d'entre eux pour cause de problème dans le genre et sur 4 pour d'authentiques problèmes d'homophonie.

01579262-photo-correction-orthographique-antidote.jpg


01579264-photo-correction-orthographique-antidote.jpg

Antidote a attiré notre attention sur 11 des 13 cas de figure soumis


Correction de la ponctuation

De quelle aide est capable un logiciel de correction lorsqu'on lui soumet un texte dont la ponctuation est problématique ? Pour le savoir, nous avons d'abord retiré toute la ponctuation d'une brève, puis chargé à l'inverse ce même texte de nombreux points et virgules superflus. En réaction, Antidote a placé de nombreux traits verticaux ondulés orangés dans le texte. Ces marques de discontinuité indiquent qu'Antidote a échoué à effectuer l'analyse complète de la phrase. Face à ces marques, nous ne saurions trop vous inciter à revoir l'ensemble de la phrase, probablement bancale dans sa construction et qui peut en conséquence conduire Antidote à se tromper dans ses suggestions.

01579328-photo-correction-orthographique-antidote.jpg
01579332-photo-correction-orthographique-antidote.jpg


Antidote utilise des marqueurs verticaux en cas d'analyse incomplète de la phrase.


01579330-photo-correction-orthographique-antidote.jpg


Prenez ces marqueurs au sérieux, et ajustez la ponctuation jusqu'à les faire disparaître, il en va de la bonne compréhension de phrase mais aussi de la pertinence des corrections orthographiques proposées.


Repérer une orthographe fautive par la phonétique

Avec 4 erreurs repérées sur 6, Antidote s'est assez bien tiré de cet exercice qui consistait à corriger des termes phonétiquement corrects mais mal orthographiés. Voici la phrase qui lui a été soumise :
  • « Dans mon jardin, il y a du jassemain, des thulip, des rododindrons, un maniauliat, des rauses rouges et du lyla. »

Gérer les double lettres abusives ou manquantes

Nous avons enfin cherché à tester l'efficacité de chacun des correcteurs sur des fautes de type double lettres abusives ou lettres manquantes. Antidote est celui qui s'est le mieux comporté avec 11 erreurs corrigées. Voici le texte que nous lui avons soumis :
  • « Les films Gaumont serront bientô propposés à la vente en télléchargement définitif sur la platteforme de vidéo à la demande CanalPlay. La chaîne crypptée et la société de prodduction cinématographique ont annncé la signatur d'n accor portan sur la vente dématérialisée d'une sélection de films récents et plus anciens. »

Les dictionnaires et guides

Les dictionnaires et guides fournis avec le correcteur sont source de grand bonheur pour le curieux. Antidote RX ne se contente en effet pas d'un simple conjugueur (le sien étant au demeurant fort convivial) et d'un non moins simple dictionnaire.

015E000001582872-photo-correction-orthographique-antidote.jpg
015E000001582874-photo-correction-orthographique-antidote.jpg

Antidote va bien au-delà du simple couple conjugueur / dictionnaire


Les dictionnaires sont donc ici au nombre de dix comme nous l'indiquions en introduction. Un unique champ de recherche permet de les interroger tous, sachant que ce champ autorise la recherche multi-mots. Une fois le mot saisi, il suffit de cliquer sur le nom d'un des dictionnaires pour profiter des résultats dans la fenêtre centrale. Toutes ces ressources feront le bonheur des étudiants et amoureux de la langue française, tant elles nous permettent d'enrichir notre vocabulaire et notre culture (on pense ici au dictionnaire des citations).

012C000001571756-photo-correction-orthographique-antidote.jpg
012C000001571758-photo-correction-orthographique-antidote.jpg
012C000001571760-photo-correction-orthographique-antidote.jpg

Les dictionnaires sont si riches qu'on peut s'y retrouver absorbé pendant de longues minutes


Reste à dire un mot d'une des particularités d'Antidote, à savoir le dictionnaire des cooccurrences. Ne criez pas à la faute, ce terme existe bel et bien (même si les correcteurs concurrents ne l'ont pas référencé), et il désigne une paire de mots qui apparaissent fréquemment ensemble comme : chat noir, pauvre fille, grande dame, etc. Antidote qualifie par ailleurs chacune de ces occurrences en terme de force (du plus vers le moins) et vous propose pour chacun des exemples tirés de la littérature.

012C000001582950-photo-correction-orthographique-antidote.jpg
012C000001582952-photo-correction-orthographique-antidote.jpg

Exemples de cooccurrences pour les termes « chat » et « dame »


Tout le monde n'a pas un Bescherelle, un précis d'orthographe ou un guide typographique à portée de main, et c'est enfin sur ce créneau que se positionnent ensuite les nombreux guides d'Antidote.

012C000001583030-photo-correction-orthographique-antidote.jpg
012C000001583032-photo-correction-orthographique-antidote.jpg
012C000001583034-photo-correction-orthographique-antidote.jpg

Les guides d'Antidote vous permettront d'oublier votre Bescherelle dans la bibliothèque



Les outils statistiques

Comme Word, Antidode dispose d'un outil statistique capable d'évaluer vos écrits, et ce d'une façon étonnamment claire et conviviale comme le montrent les captures ci-dessous. Il vous permet également de vous positionner sur une barre de performances allant de « novice » à « druide ». Cet outil n'est pas uniquement « fun », il est aussi précieux pour mieux se connaitre et accroître sa vigilance sur les aspects identifiés comme des points faibles du rédacteur.

015E000001571724-photo-correction-orthographique-antidote.jpg
015E000001571726-photo-correction-orthographique-antidote.jpg

Antidode vous permet de mieux comprendre votre façon d'écrire


Conclusion

Des trois correcteurs proposés, Antidote est le meilleur marché, ce qui n'est pas négligeable lorsque l'on parle d'applications qui se situent dans une fourchette comprise entre 100 et 300 euros ! C'est ensuite celui dont l'interface est la plus conviviale et la plus soignée, et de loin, Antidote étant par ailleurs des trois solutions testées celle dont l'apparence est la plus grand public, sans que ses qualités de correcteur n'en pâtissent. C'est également l'un des plus convaincants pour ce qui est des dictionnaires et guides linguistiques offerts en appui du correcteur, et nombreux sont ceux qui ont pris goût au dictionnaire des synonymes et des citations et qui avouent avoir du mal à s'en passer.

Terriblement séduisant et efficace, Antidote ne nous a déçus que sur de rares points, au rang desquels l'absence de fonction de « correction par lot » du type du « Ignorer tout » de Word, cette absence entraînant des corrections répétitives et forcément une perte de temps. Il est également des trois celui qui nous a le plus souvent invités à corriger des erreurs qui n'en sont pas. Prudence donc en ce qui concerne les corrections automatiques ou données pour sûres par le logiciel, et n'hésitez pas à afficher les explications, toujours très intéressantes et particulièrement détaillées chez Antidote. Côté ergonomie, on notera que le fait qu'il ouvre une deuxième fenêtre pour afficher le texte corrigé peut déstabiliser et faire que l'on peut se demander dans quel document on travaille. Cette deuxième fenêtre est confortable pour les relectures intégrales de longs documents, mais elle l'est moins pour vérifier un mot au cas par cas. Pas de vérification au fil de la frappe donc, ce que ne pourront que regretter les inconditionnels du « Clic droit > Remplacer » sous Word. Autre inconvénient, qui est une contrepartie de la richesse de ses fonctions : le fait qu'il faille beaucoup de temps pour parfaire une relecture. Bien souvent donc, on se contentera du premier niveau de correction en se privant ainsi d'une large partie de la richesse du logiciel.

Antidote RX

6

Les plus

  • Dictionnaires et guides très riches
  • Niveau de tolérance personnalisable
  • Design soigné / Disponible sous Linux
  • S'intègre à de nombreux programmes

Les moins

  • Chronophage/Nécessite une activation
  • Pas de correction par lot
  • Pas de correction au fil de la frappe

0

Ergonomie8

Fonctions8

Correction8

Ressources9

Cordial 2008 Pro

Le correcteur proposé par Synapse Développement se décline en deux versions, Standard et Pro. La seconde, celle que nous avons utilisée dans ce test, se caractérise par des dictionnaires et guides supplémentaires (voir notre tableau récapitulatif en introduction pour plus de détails). Cordial se signale par la présence d'une version d'essai de 40 jours que vous pouvez télécharger depuis cette page.

Qu'en est-il ensuite de l'installation ? Qu'il soit disponible en version boîte ou téléchargé, Cordial nécessite une activation qui oblige l'utilisateur à communique un numéro de machine à l'assistance technique avant de recevoir en retour un numéro de version finale. Les licences attribuées sont monopostes en théorie, Synapse Développement autorisant toutefois l'installation sur deux postes par utilisateur. Enfin, pour protéger son programme, l'éditeur demande aux possesseurs d'une version boîte de lui retourner la carte de garantie de l'application.

01577276-photo-correction-orthographique-cordial.jpg



L'offre de Cordial se caractérise ensuite par la présence de nombreux programmes additionnels :
  • IndexWeb : logiciel de référencement et promotion de sites internet, 3 versions proposées : light (129 €), Pro Solo (149 €) et Pro (493 €) ;
  • Qristal : moteur de recherche multilingue intégrant un Système de Traitement Automatique des Langues, 1 seule version (99 €) ;
  • Cordial Analyseur : étiquetage morpho-syntaxique des textes en français, analyse statistique des caractéristiques stylistiques de vos textes, aide à l'analyse terminologique et sémantique de corpus (912 €).
Avant d'entrer plus avant dans le détail de l'intégration et du fonctionnement du programme, nous retiendrons que Cordial propose bien la nouvelle orthographe, mais que ceux qui désirent en profiter devront le signaler, cette option n'étant pas activée par défaut.

Intégration et ergonomie

Sitôt l'installation effectuée, Cordial vous informe au moyen d'une petite info-bulle apparaissant dans la barre des tâches que le raccourci pour l'activer est Ctrl + clic droit. Dans cette configuration de base, Cordial s'ouvre dans une « pop up lexicale » qui occupe, lorsque l'on travaille sur un 19 pouces, environ ¼ de l'écran. Vous pouvez ensuite préférer une autre configuration, celle qui consiste à afficher une infobulle lors du survol prolongé du mot avec la souris. Ce dernier mode d'affichage, plus léger, peut en revanche pénaliser à la longue, du fait des temps d'attente qu'il occasionne (2 secondes pour afficher la correction d'un mot, puis à nouveau 2 secondes pour le suivant...). Mais quoi qu'il en soit des avantages et inconvénients de chacun de ces deux modes, retenez que le passage de l'un à l'autre est possible à tout moment, Cordial mettant très en avant les fonctions de personnalisation, parfois presque au détriment de celles de correction.

015E000001584838-photo-correction-orthographique-cordial.jpg
015E000001584858-photo-correction-orthographique-cordial.jpg


Personnalisez l'application pour qu'elle réponde, selon vos préférences, soit à l'appel d'un contrôle clavier soit au survol prolongé


Qu'en est-il plus précisément de l'intégration dans Word ? Ici l'installation du module se fait automatiquement, Cordial prenant place dans la barre d'outils de Word de la même façon qu'Antidote, c'est-à-dire sous la forme d'un onglet distinct. Les informations auxquelles on a accès par ce biais sont en revanche considérablement plus nombreuses, au point que l'onglet donne d'entrée de jeu l'impression d'être surchargé.

028A000001584830-photo-correction-orthographique-cordial.jpg


Cordial prend place automatiquement dans Word sous la forme d'un nouvel onglet... un peu trop chargé à notre goût


Là encore, un paramétrage est possible, cette fois en ce qui concerne l'utilisation du clic droit, Cordial vous permettant d'ajouter un ou plusieurs items dans le menu contextuel (ici la traduction en anglais).

015E000001584948-photo-correction-orthographique-cordial.jpg
015E000001585084-photo-correction-orthographique-cordial.jpg

Cordial vous permet de placer une ou plusieurs fonctions dans le menu contextuel de la souris


Dans Word, l'analyse se lance au moyen de l'outil « Corriger » qui s'ouvre dans une pop-up qui met en vis-à-vis la phrase initiale et la phrase corrigée selon les suggestions de Cordial, la règle utilisée étant rappelée dans le troisième champ situé juste en dessous. Contrairement à Antidode ou ProLexis qui mettent très en évidence une fonction permettant d'exclure définitivement des mots du dictionnaire, Cordial se contente d'afficher les fonctions « Ignorer » et « Corriger ». Quant aux options qui nous intéressent (« Ignorer tout » et « Ajouter au dictionnaire »), elles sont si subtilement dissimulées que nous sommes longtemps passés à côté sans les voir. Pour retirer en une fois de la liste des erreurs toutes les occurrences d'un même mot, il faut effectuer un clic droit sur le mot litigieux et choisir « Ignorer la règle » dans le menu déroulant qui s'affiche. Ensuite, pour ajouter un mot au dictionnaire, il convient de sélectionner « Editer » dans ce même menu.

015E000001585362-photo-correction-orthographique-cordial.jpg


Les fonctions « Ignorer tout » et « Ajouter au dictionnaire » sont (beaucoup trop) subtilement dissimulées dans la fenêtre de correction


Au sujet de la pop-up qui s'ouvre alors, on note que les champs ne sont pas toujours suffisamment larges pour permettre de voir le mot dans son contexte ce qui oblige à utiliser l'ascenseur ou bien l'étirer à partir de l'angle inférieur droit (la fenêtre peut alors prendre les dimensions de l'écran). On notera également que ce système ne permet pas de disposer d'une correction à mesure de la frappe. La pop-up doit être rappelée à chaque fois que l'on a besoin d'une vérification. Il faut ensuite la refermer manuellement dans la mesure où le retour au document Word ne la fait pas disparaître. Un peu contraignant tout cela.

01574062-photo-correction-orthographique-cordial.jpg


Les mots à corriger sont repris dans leur contexte, et parfois celui-ci excède les dimensions de la fenêtre


Qu'en est-il ensuite du code couleur utilisé ? Les termes qui apparaissent en vert sont ceux corrigés automatiquement par Cordial tandis que les termes apparaissant en rouge sont ceux qui n'ont pu être remplacés. Une fois de plus, on ne pourra que mettre en garde contre les corrections données pour certaines par le correcteur, tant celui-ci, malgré sa grande science, reste faillible.

015E000001585370-photo-correction-orthographique-cordial.jpg
015E000001585372-photo-correction-orthographique-cordial.jpg

Les fautes données pour certaines par le logiciel (ici en vert) n'en sont pas toujours...


Nous ne saurions enfin trop vous conseiller de faire bien attention à la position du curseur au moment où vous lancez l'outil « Corriger ». Si celui-ci est en toute fin de document, vous aurez (l'agréable) surprise de vous apparaître le message « Correction grammaticale terminée » qui peut induire en erreur les plus naïfs en leur faisant croire à de brusques progrès en orthographe.

01577278-photo-correction-orthographique-cordial.jpg


Ne positionnez pas le curseur à la fin du texte, sans quoi Cordial ne détecterait aucune faute


Correction de l'orthographe

De quoi est capable Cordial en matière de correction d'orthographe ? Pour nous en faire une idée, nous l'avons soumis, comme ses confrères, à quelques tests simples.

Chiffres et nombres

En ce qui concerne les nombres, Cordial se contentera de séparer ceux composés de plus de quatre chiffres en autant de groupes de trois que possible. Il ne cherchera pas ensuite à regrouper ceux qui constituent un code postal (69 007 au lieu de 69007 pour le code Lyon 7e). En revanche, on peut compter sur lui pour nous indiquer, dans une date faisant référence à un jour de la semaine, si le jour en question est correct ou non (Ex : Le lundi 1er septembre 2007 au lieu de lundi 1er septembre 2008).

Sensibilité aux langues étrangères

Cordial est-il capable de détecter la présence de termes étrangers (anglais dans nos tests) dans des paragraphes majoritairement rédigés dans la langue de Molière ? Leur spécificité n'a pas été prise en compte, et Cordial les a signalés comme autant d'erreurs pour lesquelles il n'a pas proposé de correction.

015E000001577344-photo-correction-orthographique-cordial.jpg
015E000001577346-photo-correction-orthographique-cordial.jpg


Cordial n'a pas reconnu la présence de termes anglais dans un paragraphe rédigé dans la langue de Molière


Sensibilité au contexte

Dans le paragraphe consacré au premier magistrat des communes, Cordial ne s'est pas étonné de nous voir écrire « mère » à la place de « maire », et il a simplement réagi en nous invitant à passer le mot au féminin. Quant à notre paragraphe sur la viande mêlant les orthographes « chairs », « chère » et « cher », rien ne lui a paru suspect. Au final, il n'a donc corrigé aucun des 13 problèmes d'homophonie que nous lui avons soumis, et ce bien que les réglages correspondants aient été cochés dans les paramètres avancés et que Cordial intègre un dictionnaire d'homophones. Étrange.

015E000001584952-photo-correction-orthographique-cordial.jpg

Malgré la disponibilité d'un dictionnaire d'homonymes et d'un réglage dans les paramètres avancés...


015E000001577340-photo-correction-orthographique-cordial.jpg
015E000001584940-photo-correction-orthographique-cordial.jpg

... Cordial n'a pas fait preuve de sensibilité au contexte lors de nos tests


Correction de la ponctuation

Pour ce test, nous avons soumis à Cordial un paragraphe exempt de ponctuation et un autre à la ponctuation fantaisiste. Seules les majuscules restantes dans le corps du paragraphe lui ont posé problème, Cordial n'ayant pas signalé de problème d'ensemble au niveau de la construction des phrases.

015E000001584958-photo-correction-orthographique-cordial.jpg



Repérer une orthographe fautive par la phonétique

Avec 2 erreurs repérées sur 6, Cordial est celui qui s'est le moins bien tiré de cet exercice qui consistait à corriger des termes phonétiquement corrects mais mal orthographiés. Voici la phrase qui lui a été soumise :
- « Dans mon jardin, il y a du jassemain, des thulip, des rododindrons, un maniauliat, des rauses rouges et du lyla. »

Gérer les double lettres abusives ou manquantes

Nous avons enfin cherché à tester l'efficacité de chacun des correcteurs sur des fautes de type double lettres abusives ou lettres manquantes. Cordial a corrigé 10 des 12 erreurs, soit autant qu'Antidote et ProLexis. Voici le texte que nous lui avons soumis :
  • « Les films Gaumont serront bientô propposés à la vente en télléchargement définitif sur la platteforme de vidéo à la demande CanalPlay. La chaîne crypptée et la société de prodduction cinématographique ont annncé la signatur d'n accor portan sur la vente dématérialisée d'une sélection de films récents et plus anciens. »

Les dictionnaires et guides

Les dictionnaires sont accessibles au moyen d'une fenêtre globale qui les combine tous. Cordial offre ainsi la possibilité d'accéder à des citations, au contenu du Littré et du dictionnaire des Trésors de la langue française, à un dictionnaire d'anagrammes, de faux-amis, etc. C'est à une vraie débauche de ressources à laquelle on assiste là.

015E000001585008-photo-correction-orthographique-cordial.jpg
015E000001585010-photo-correction-orthographique-cordial.jpg



Parmi les nombreux dictionnaires proposés, il en est trois qui intéresseront les amateurs de « grilles », à savoir les dictionnaires d'anagrammes, de mots croisés et de jeux de lettres.

015E000001585006-photo-correction-orthographique-cordial.jpg

Comme ProLexis, Cordial vous aidera à finir les grilles de mots croisés sur lesquelles vous bloquez


Les outils statistiques

Cordial comprend ensuite de très nombreux outils d'analyse... dont il faudra juste savoir que faire. Il en va ainsi des outils « Analyse de la phrase », « Eléments-clés », « Occurrences grammaticales », « Thématique », etc.

00FA000001574144-photo-correction-orthographique-cordial.jpg
00FA000001574146-photo-correction-orthographique-cordial.jpg



00FA000001574148-photo-correction-orthographique-cordial.jpg
00FA000001574150-photo-correction-orthographique-cordial.jpg

Les outils statistiques sont à la fois nombreux et très précis.


Conclusion

Tout comme ProLexis, mais contrairement à Antidote, Cordial s'installe sans autorisation dans les programmes. Et une fois de plus, les utilisateurs sous Linux seront les grands oubliés de l'histoire, Cordial se signalant toutefois par la version démo qu'il propose. Autre bon point : l'offre en outils linguistiques, Cordial Pro étant fourni avec un nombre conséquent de dictionnaires (dont le Littré et le Trésor de la Langue Française) et de guides.

Il y a ensuite à notre sens beaucoup à redire au sujet de l'ergonomie du logiciel, en commençant par le fait qu'il n'offre pas une vue d'ensemble des fautes contenues dans le document. Pour prendre connaissance des erreurs, il faut faire appel à la fenêtre de correction, qui est parfois trop petite pour permettre de voir la faute dans son contexte (il faudra utiliser les ascenseurs), sans compter qu'il n'est pas possible de revenir au document Word d'un simple clic. La fenêtre doit être d'abord refermée puis réouverte à chaque fois que l'on a besoin du correcteur. Autre soucis : le fait que les fonctions « Ignorer tout » et « Ajouter au dictionnaire » sont beaucoup trop discrètes, au point que ceux qui dédaignent la rubrique « Aide » des applications ont de grandes chances de passer à côté. Tout cela est à nos yeux bien contraignant.

Pour ce qui est de la correction proprement dite, Cordial s'est doublement fait remarquer, en bien en étant celui qui signalé le moins de fausses corrections (c'est un peu un comble qu'un correcteur nous conduise à ajouter des erreurs), en négatif en étant notamment des trois le moins sensible au contexte et aux problèmes de frappes doubles ou manquantes. Dans un autre genre d'idée, nous soupçonnons enfin l'application d'être à l'origine des plantages répétitifs de MSN qui se sont produits à chaque fois qu'un contact est entré en communication.

Cordial

4

Les plus

  • Fonctions de personnalisation
  • Nombreux outils statistiques
  • Nombreux dictionnaires
  • Disponible en version d'essai
  • Fonctions via clic droit

Les moins

  • Peu ergonomique
  • Nécessite une activation
  • Pas sensible au contexte

0

Ergonomie7

Fonctions6

Correction6

Ressources8

ProLexis 5

Troisième éditeur présent dans notre comparatif, Diagonal dispose d'une offre composée de deux correcteurs (ProLexis, aujourd'hui en version 5, et Petit ProLexis en version 3) et de nombreux modules complémentaires.

Lorsque l'on opte pour le Petit ProLexis qui s'adresse au grand public, on profite à la fois d'un correcteur, de dictionnaires explicatifs et d'outils d'aide à la rédaction, le tout valable pour une installation sur trois postes et proposé pour 99 euros, soit le tarif le moins élevé du marché. Quant à ProLexis, son approche et son offre sont très différentes de celles de son petit frère généraliste, ce qui s'explique par le fait qu'il est destiné avant tout aux professionnels de la langue, soit des personnes exigeantes, qui connaissent très bien le français et ont besoin d'un logiciel très rapide. Chacun de ces professionnels pourra ensuite choisir parmi les dictionnaires Myriade les compléments qui l'intéressent : dictionnaire des définitions, des synonymes, Bilingue Français/Anglais, etc. Chacun pourra également opter pour la version adaptée à ses logiciels de prédilection (Xpress, FrameMaker, Pages, TextEdit...) ainsi que pour la licence qui lui convient de mieux (monoposte ou multipostes). Si les deux versions du logiciel trouvent les mêmes fautes (ils disposent des mêmes moteurs d'analyse), il faut savoir que le Petit ProLexis se signale par plus de dictionnaires explicatifs et d'outils d'aide à la rédaction que son grand frère, mais aussi par une interface plus conviviale. Le test que nous vous proposons ici a été réalisé avec la version « pro » de ProLexis.

On constate enfin avec plaisir que Diagonal propose une version démo de son logiciel, valable 30 jours sur PC et 15 jours sur Mac. Pas de lien de téléchargement disponible toutefois : l'utilisateur doit contacter Diagonal pour obtenir cette version de démonstration. On remarque enfin que ProLexis ne faillit pas à la règle de l'activation.


Intégration et ergonomie

Des trois applications testées ici, ProLexis est celle qui nous a causé le plus de difficultés à l'installation, en premier lieu du fait de « l'erreur 1603 » (non bloquante toutefois) qui se produit lorsque certains programmes restent ouverts de façon invisible. Plus gênante ensuite a été l'erreur survenant lors du lancement de l'analyse dans Word, ProLexis nous ayant retourné le message « Problème d'accès en écriture du texte. Analyse impossible ». Renseignements pris auprès de l'assistance technique, ce problème était simplement causé par l'absence de nom d'utilisateur dans Word, et il a effectivement suffit de personnaliser notre copie de Microsoft Office pour venir à bout de cette difficulté.

Une fois installé, ProLexis prend la forme d'une toute petite fenêtre flottante, qui peut tout à fait rester ouverte sans compromettre la lecture ou le travail. Dans Word 2007, le correcteur peut également être appelé au moyen de l'icône rouge qui figure dans l'onglet « Compléments ».

01580634-photo-correction-orthographique-prolexis.jpg
0190000001580632-photo-correction-orthographique-prolexis.jpg

ProLexis prend la forme d'une toute petite fenêtre flottante. Dans Word 2007, il peut également être appelé depuis l'onglet « Compléments »


La palette flottante donne un accès rapide aux analyses orthographiques, grammaticales et typographiques. Il suffit ensuite de quelques secondes à ProLexis pour effectuer une analyse de votre texte et vous en délivrer un rapport détaillé qui vient prendre place en marge de votre page Word. ProLexis profite de ce même laps de temps pour lancer son assistant qui répertorie les mots inconnus et qui reviennent fréquemment dans votre document, le but de cette démarche étant de vous proposer de les apprendre (c'est-à-dire de les ajouter au dictionnaire). Cette façon de nous mâcher le travail est vraiment convaincante.

015E000001580660-photo-correction-orthographique-prolexis.jpg

ProLexis profite de l'analyse orthographique pour identifier les mots inconnus récurrents et les ajouter à son dictionnaire (avec votre accord préalable)


Les résultats des autres types d'analyses (grammaticales et typographiques) prennent également place à gauche de votre fenêtre Word. Les trois types de corrections coexistent (ce qui est somme toute assez pratique et pas aussi envahissant qu'on aurait pu le craindre), ProLexis permettant également d'afficher les corrections de façon sélective.

012C000001584724-photo-correction-orthographique-prolexis.jpg
012C000001584722-photo-correction-orthographique-prolexis.jpg
012C000001584720-photo-correction-orthographique-prolexis.jpg

Les suggestions (ici appelées « anomalies ») sont regroupées à gauche de votre fenêtre Word. ProLexis profite de cet espace pour afficher le résultat des différents types d'analyses (ici orthographique, grammaticale et typographique)


Au sujet de ces rapports et outils qui prennent place autour de la fenêtre Word, on note que leur apparition entraîne une réduction de la fenêtre Word qui vous privera des termes situés les plus à droite du document. Ceci peut toutefois être évité en cliquant sur la zone rugueuse visible sur le bord droit à mi-hauteur de la fenêtre de correction : la fenêtre sera alors agrandie. Autre petit inconvénient, le fait que ProLexis nous ramène alors automatiquement au début du document Word, et ce alors que l'on peut souhaiter commencer la correction en amont de ce point.

015E000001584750-photo-correction-orthographique-prolexis.jpg
015E000001584732-photo-correction-orthographique-prolexis.jpg

Si ProLexis s'intègre très bien à Word, il présente toutefois l'inconvénient de réduire les dimensions de la fenêtre, vous obligeant à l'étirer manuellement sur la droite pour afficher la totalité de votre texte


Cet inconvénient est en partie contourné grâce à la fonction « analyse de la sélection » (vous sélectionnez un paragraphe au moyen de la souris puis sélectionnez Analyse orthographique du texte > De la sélection). Cet inconvénient se contourne également au moyen de la fonction d'analyse au fil du texte. Nul besoin de l'activer car il s'agit d'une fonctionnalité de base de ProLexis qui, vous ne pourrez manquer de le remarquer dès les premiers moments d'utilisation, ouvre instantanément une petite fenêtre lors vous commettez une faute ou erreur de frappe. Instantanément mais pas automatiquement, cette pop-up « ProLexis en temps réel » ne concernant que les principales fautes d'orthographe et de grammaire telles que l'inversion de deux lettres, l'oubli d'un pluriel, d'une négation, l'accord des verbes, etc.

01582706-photo-correction-orthographique-prolexis.jpg

ProLexis corrige automatiquement certaines fautes de base, et seule une pop-up apparait brièvement pour vous en informer


Attention à l'usage, car cette pop-up (qui vous avertit que ProLexis prend la main) disparaît aussi vite qu'elle apparaît, ce qui fait qu'un court moment d'inattention peut suffire pour que vous acceptiez une correction automatique sans vous en rendre compte. Pour valider une suggestion en connaissance de cause, référez-vous aux raccourcis mentionnés dans la boîte de dialogue.

Les outils de correction

Il y a ensuite tant à dire sur le fonctionnement de ProLexis que nous hésitons sur par quoi commencer. Restons donc pour le moment sur cette fenêtre de gauche et intéressons-nous à son fonctionnement. Les « anomalies » qui y sont rapportées sont autant de liens hypertexte qui vous conduiront, d'un simple clic donc, vers la phrase contenant la faute en question. Ce fonctionnement permet une navigation ultra-rapide dans le document, et surtout une navigation sélective puisque cette liste vous permet de zapper les erreurs qui ne vous intéressent pas (les problèmes d'espaces par exemple). C'est, à nos yeux, mille fois plus convaincant que le défilement « erreur après erreur » adopté par les autres applications.

01584818-photo-correction-orthographique-prolexis.jpg

La barre de gauche permet une navigation ultra-rapide et précise dans le document, chaque mot abritant un lien hypertexte vers la faute correspondante dans le texte


Comment sont ensuite soumises les propositions de correction ? Cette fois via la barre qui encadre votre fenêtre Word par le haut, ProLexis vous délivre pour chaque erreur un diagnostic suivi d'une ou plusieurs propositions. Lors de nos essais, nous avons pu remarquer que ProLexis partait rarement dans des explications détaillées pour se contenter plutôt de quelques mots explicatifs du type « Mot inconnu », « Succession suspecte (oubli d'un mot ?) », « Espace incorrect », etc.

01584822-photo-correction-orthographique-prolexis.jpg

ProLexis s'est le plus souvent contenté d'explications très concises


L'outil Correction vous permet ensuite d'intervenir au moyen de l'une des six fonctions proposées : corriger, ignorer, apprendre, corriger x occurrences et réanalyser. L'outil Apprendre présente une subtilité, celle de permettre d'ajouter les mots que l'on souhaite mémoriser dans le dictionnaire de notre choix. Il pourra ainsi s'agir d'un dictionnaire temporaire qui conservera les mots pendant une durée prédéterminée, ce qui peut être intéressant lorsque l'on travaille de façon occasionnelle sur un sujet pointu.

01582014-photo-correction-orthographique-prolexis.jpg

L'outil Correction vous permet notamment d'ajouter un mot dans le dictionnaire de votre choix...


01582016-photo-correction-orthographique-prolexis.jpg

... ainsi que de corriger en une fois plusieurs occurrences d'une même erreur


Correction et orthographe

De quoi est capable ProLexis en matière de correction d'orthographe ? Pour nous en faire une idée, nous l'avons soumis, comme ses confrères, à quelques tests simples.

Chiffres et nombres

Pour ce qui est exemples soumis, ProLexis a donné des résultats mitigés. S'il a correctement signalé les espaces manquants (10 000 euros au lieu de 10000 euros), il a en revanche juste cherché à remplacer celui figurant dans un code postal par un espace de type insécable, et ce alors qu'il convenait de le supprimer purement et simplement. Déception également pour ce qui est de la « fausse date » soumise (lundi 1er septembre 2007 au lieu de samedi 1er septembre 2007), ProLexis étant la seule application à ne pas réagir à cette erreur.

01582068-photo-correction-orthographique-prolexis.jpg
01582070-photo-correction-orthographique-prolexis.jpg

ProLexis a su ajouter les espaces manquants dans les nombres que nous lui avons soumis, mais il n'a en revanche pas su supprimer l'espace inutile dans un code postal.

01582066-photo-correction-orthographique-prolexis.jpg

Enfin, il a correctement signalé le problème du séparateur pour notre prix en euros


Sensibilité aux langues étrangères

Lorsque nous avons soumis notre brève contenant une citation anglaise à Prolexis, il a aussitôt fait tomber tous les termes anglais dans la catégorie « termes inconnus », soit une réaction du logiciel qui ne peut manquer de faire perdre beaucoup de temps à l'utilisateur lors de la phase de correction. Cet inconvénient peut toutefois être évité facilement, simplement en lançant une analyse multilingue en lieu et place de l'analyse orthographique courante. Une fois cette manipulation effectuée, ProLexis s'en tient dans ses signalements d'anomalies aux seuls mots véritablement inconnus (noms propres principalement) qu'il rencontre dans le document. On regrettera juste que cette fonction d'analyse multilingue disponible pour cinq langues (le français, l'anglais, l'espagnol, l'italien et l'allemand) ne profite de fonctions de corrections que pour le français et l'anglais.

01582120-photo-correction-orthographique-prolexis.jpg
01582122-photo-correction-orthographique-prolexis.jpg


ProLexis dispose d'une fonction d'analyse multilingue qui permet de corriger dans le même temps des termes et propositions issus de langues différentes (c'est-à-dire anglais et français)


Sensibilité au contexte

Lors de nos tests, ProLexis n'a montré aucune sensibilité au contexte. S'il a bien signalé quelques problèmes dans nos phrases, ceux-ci étaient uniquement de type orthographique (« un peau » au lieu d'« une peau ») l'explication donnée étant à chaque fois la suivante « Accord incorrect du groupe nominal ». Sur les 13 cas de figure que nous lui avons soumis, il n'en a corrigé correctement qu'un et encore en invoquant la raison précédemment évoquée.

01582348-photo-correction-orthographique-prolexis.jpg

ProLexis n'a montré aucune sensibilité au contexte


Correction de la ponctuation

Nous avons soumis à ProLexis deux textes, l'un exempt de ponctuation et l'autre à la ponctuation tout à fait fantaisiste. Si le correcteur n'a pas réagi lors du passage sur le premier paragraphe (qui consiste tout de même en une phrase de 9 lignes), il a en revanche fait des suggestions intéressantes pour le second, signalant à de nombreuses reprises la présence de phrases adverbales et conseillant judicieusement au rédacteur de procéder à une relecture attentive.

01582394-photo-correction-orthographique-prolexis.jpg

ProLexis a détecté la présence de nombreuses phrases adverbiales


Repérer une orthographe fautive par la phonétique

ProLexis s'est assez bien tiré de cet exercice qui consistait à corriger des termes phonétiquement corrects mais mal orthographiés. Il a en effet repéré les 6 erreurs et corrigé 5 d'entres elles. Pour retrouver l'orthographe correcte de « rauses », il aura toutefois fallu aller chercher dans le bouton « Autres propositions » car elle ne figurait pas parmi les premiers résultats proposés.

Voici la phrase qui lui a été soumise :
- « Dans mon jardin, il y a du jassemain, des thulip, des rododindrons, un maniauliat, des rauses rouges et du lyla. »

Gérer les double lettres abusives ou manquantes

Nous avons enfin cherché à tester l'efficacité de chacun des correcteurs sur des fautes de type double lettres abusives ou lettres manquantes. ProLexis a détecté les 12 erreurs et corrigé 11 d'entre elles. Voici le texte que nous lui avons soumis :
  • « Les films Gaumont serront bientô propposés à la vente en télléchargement définitif sur la platteforme de vidéo à la demande CanalPlay. La chaîne crypptée et la société de prodduction cinématographique ont annncé la signatur d'n accor portan sur la vente dématérialisée d'une sélection de films récents et plus anciens. »

Les outils statistiques

ProLexis actualise en permanence quelques statistiques concernant votre texte : le nombre de mots analysés, le temps requis, le nombre d'erreurs trouvées, le nombre d'erreurs traitées. C'est tout (et donc peu par rapport à ce que proposent les autres), mais amplement suffisant pour les besoins courants.

01584700-photo-correction-orthographique-prolexis.jpg

ProLexis s'en tient au minimum pour ce qui est des outils statistiques


Les dictionnaires et guides

Qu'en est-il ensuite des ressources linguistiques proposées par ProLexis ? Par défaut, le programme inclut un dictionnaire complet et des centaines d'articles sur la langue française. Le site nous apprend également que ProLexis intègre un dictionnaire grammatical du français de 580 000 mots ainsi qu'un dictionnaire de conjugaisons de 8 500 verbes à tous les modes et à tous les temps. Pour ce qui est de la correction des langues étranges, ProLexis se contente ensuite de l'anglais avec deux lexiques, britannique et américain (110 000 entrées et 22 000 toponymes mondiaux en graphie anglaise).

015E000001582686-photo-correction-orthographique-prolexis.jpg
015E000001582688-photo-correction-orthographique-prolexis.jpg

Le conjugueur permet de décliner un même verbe dans tous les temps, tandis que l'explorateur du français tient lieu d'outil de référence pour les grandes règles de la langue


Ceux qui auront fait l'acquisition de Myriade pourront profiter en complément d'une ou plusieurs des ressources suivantes, chacune étant disponible séparément : définitions françaises, synonymes français, atlas mondial, communes de France, français-anglais, français-espagnol, juridique et médical.

Le dictionnaire est plus riche qu'il n'y parait au premier abord. Il donne tout d'abord accès à une brève définition, et il suffit ensuite de déployer le petit curseur pour accéder à un contenu beaucoup plus informatif du type maximes populaires. L'onglet synonyme sera ensuite particulièrement intéressant pour apprendre des expressions contenant le terme recherché, un champ « Coller » étant proposé pour permettre une insertion rapide dans le document. Vraiment utile et pratique, et surtout infiniment plus convaincant que le dictionnaire de ProLexis qui est pour le moins basique.

015E000001582648-photo-correction-orthographique-prolexis.jpg

Le dictionnaire de Myriade donne accès à d'intéressantes listes de locutions et de synonymes...

015E000001582668-photo-correction-orthographique-prolexis.jpg

... tandis que celui de ProLexis se contente de signaler l'orthographe et le genre


On retiendra pour finir la présence d'outils de recherche de termes pour les mots croisés et autres jeux de lettres qui pourront rendre service aux inconditionnels de ces grilles.

015E000001582652-photo-correction-orthographique-prolexis.jpg
015E000001582654-photo-correction-orthographique-prolexis.jpg

Myriade dispose de quelques outils permettant de vous débloquer dans un grille de mots croisés


Conclusion

Que retenir de ProLexis ? Tout d'abord son excellente intégration dans Word, qui est même à nos yeux la meilleure. Contrairement à ses concurrents qui s'ouvrent dans une fenêtre séparée, lui affiche une vue d'ensemble des corrections sur la gauche du document. Ce faisant, il offre une vue synthétique des différentes fautes et permet d'aller de l'une à l'autre de façon rapide et précise grâce à un habile système de liens hypertexte qui nous amène précisément dans le contexte du mot à corriger. C'est ensuite le seul à proposer, à la façon d'un Word, la correction au fil de la frappe. Même si celle-ci peut être dangereuse (la fenêtre ne s'affiche qu'un bref instant et un il suffit d'un peu d'inattention pour valider malgré soi une correction inappropriée), elle représente toutefois un vrai gain de temps. En cas d'inversion de lettres (c'est courant chez ceux qui tapent vite) il n'est plus besoin d'utiliser la touche Back du clavier car le mot se trouve corrigé de lui-même. C'est un confort certain, et autant de temps gagné sur la relecture finale.

Que signaler d'autre ? Que ceux qui souhaitent une offre logicielle complète d'entrée de jeu ont intérêt à opter pour le Petit ProLexis, à la fois plus abordable et mieux pourvus en compléments linguistiques. Le choix du Petit ProLexis s'impose également à ceux qui souhaitent bénéficier d'explications plus fournies quant aux corrections proposées, car la version Pro du logiciel que nous avons eue entre les mains s'en tient pour sa part au strict minimum de façon à ne pas importuner le relecteur averti. On le voit, Diagonal a bien ciblé deux publics distincts avec son offre logicielle : à chacun de nous ensuite d'opter pour la version la mieux adaptée à ses besoins.


ProLexis 5

6

Les plus

  • Analyse au fil du texte
  • Bonne intégration dans Word
  • Vitesse d'analyse
  • Corrige les erreurs récurrentes
  • Gestion textes multilingues

Les moins

  • Réduit la fenêtre Word
  • Insensible au contexte
  • Design peu convivial / Onéreux
  • Dictionnaire anglais uniquement
  • Suite logicielle en option

0

Ergonomie9

Fonctions7

Correction7

Ressources6

Quid des corrections proposées ?

Cette page est là pour vous rapporter les résultats obtenus avec chacun des trois correcteurs sur des textes classiques, normalement exempts de fautes et tirés pour la plupart de la bibliothèque numérique de la BNF (j'ai nommé Gallica). Le but était ici d'observer lequel des trois avait le plus tendance à vouloir corriger des fautes... qui n'en sont pas. Pour avoir la comptabilité la plus juste possible, nous avons fait abstraction des noms propres et des signalements concernant des problèmes d'espace (nombreux dans chacun de ces textes).

Si nos exemples sont en nombre trop limité pour que l'on puisse en tirer des conclusions tout à fait fiables, ils permettent toutefois de pointer l'un des effets perverts de ces logiciels : le risque de correction d'erreurs qui n'en sont pas. De ce point de vue, Antidote paraît être le moins bien placé : il trouve presque systématiquement des erreurs et toujours en plus grand nombre que ses concurrents. Quant à Cordial, c'est le plus mesuré dans ses corrections et ici le plus juste : avec lui, les fausses alertes sont rares !

 Antidote RXCordialProLexis
Rêveries d'un promeneur solitaire de J.J. Rousseau2 fautes

- « Le plus sociable et le plus aimant des humains en a (suggère : ont) été proscrit par un accord unanime...»
- « [...] n'ayant plus de frère (suggère : frères), de prochain, d'ami... [...] ».
0 faute1 faute

- « Quand cette étrange révolution se fit, pris (suggère : prise) au dépourvu [...] »
Trois contes de Gustave Flaubert1 faute

« ... elle quitta sa maison de Saint-Melaine pour en habiter une autre moins dispendieuse ayant appartenu à ses ancêtres et placée (suggère : placer) derrière les Halles. »
0 faute1 faute

- « Une lucarne, au second étage, éclairait la chambre de Félicité, ayant vue (suggère : vu) sur les prairies. »
Vingt ans après d'Alexandre Dumas0 faute0 faute0 faute
Les Contemplations de Victor Hugo2 fautes

- « Ce sont, en effet, toutes les impressions, tous les souvenirs, toutes les réalités, tous les fantômes vagues, riants ou funèbres, que peut contenir une conscience, revenus et rappelés (suggère : revenue et rappelée), rayon à rayon, soupir à soupir... ».
1 faute

- « ... c'est un esprit qui marche de lueur en lueur... (a cherché à supprimer la répétition) »
1 faute

- « Ce sont, en effet, toutes les impressions, tous les souvenirs, toutes les réalités, tous les fantômes vagues, riants ou funèbres, que peut contenir une conscience, revenus (suggère : revenue mais n'accorde pas « rappelés » en conséquence, même lorsque l'on lance un deuxième passage du correcteur ) et rappelés, rayon à rayon, soupir à soupir... ».
Le nombre de civils tués dans des bombardements en Afghanistan augmente, Le Monde0 faute0 faute0 faute
La Poste, entreprise publique, rêve d'une introduction en Bourse à l'horizon 2011, Le Monde0 faute0 faute0 faute
L'ouragan Ike frappe Cuba, Libération3 fautes

- Après avoir provoqué la mort de 47 personnes en Haïti et frappé (suggère : frappées) les Bahamas, l'ouragan Ike poursuivait (suggère : poursuivaient) son chemin..."

- "... avait détruit ou endommagé 140.000 bâtiments dans ces régions avec des rafales record (suggère : records) pour Cuba à 340 km/h..."
0 faute1 faute

- "... avait détruit ou endommagé 140.000 bâtiments dans ces régions avec des rafales record (suggère : records) pour Cuba à 340 km/h..."
Les Russes s'incrustent en Géorgie, Libération2 fautes

- "... explique que les forces russes «vont protéger cette zone de sécurité, qui aura jusqu'à 20 kilomètres de profondeur, destinée (suggère : destinés) à empêcher les tirs de l'artillerie géorgienne»".

- "Dans le bourg, où la quasi-totalité des familles géorgiennes (qui représentaient 70 % de la population) n'ont (suggère : n'a) laissé qu'un ou deux membres plus âgés..."
0 faute2 fautes

- "Deux kilomètres après le camp russe, se trouve (suggère : trouvent) le premier barrage ossète... "

- "... explique que les forces russes «vont protéger cette zone de sécurité, qui aura jusqu'à 20 kilomètres de profondeur, destinée (suggère : destiné) à empêcher les tirs de l'artillerie géorgienne»".

Conclusion

00FA000001597738-photo-correction-orthographique-visuel.jpg
Il est particulièrement difficile pour un correcteur d'être un bon correcteur, tant la langue française est riche et vivante et donc capable d'inventions et de tournures inédites. Il est pour cette même raison difficile d'évaluer l'un de ces rares programmes, tant les pièges sont nombreux. Tout comme nous, tel programme peut se prendre occasionnellement les pieds dans un participe passé, ou se trouver déstabilisé par une phrase particulièrement longue et pleine de propositions enchâssées, et ce sans qu'on puisse dire de lui qu'il est « mauvais ».

Et c'est là à notre sens la principale leçon à retenir de ce comparatif : le fait que l'on ne peut pas demander à un correcteur, si pro et onéreux soit-il, de venir totalement en renfort d'une orthographe défaillante. Sans compter - et c'est là un piège dont il faut également avoir conscience -, qu'un correcteur peut se trouver malgré lui être source d'erreurs supplémentaires. C'est ce danger que nos tests finaux ont mis en évidence, et ce risque est d'autant plus important que celui qui rédige est, comme nous le disions, faible en orthographe. Certes, les correcteurs sont tous assortis de guides linguistiques permettant d'approfondir le pourquoi de la correction, mais tout le monde n'a pas l'envie ou le temps d'aller lire ces explications et s'en imprégner pour les prochaines fois. Attention aux automatismes des correcteurs qui pourraient vous amener à faire des fautes que vous n'auriez pas faites, et attention à l'inverse à ne pas perdre du temps à chercher systématiquement le bien-fondé des corrections suggérées.

Sans nous prononcer une nouvelle fois sur chacun des trois modèles regroupés dans ce comparatif, nous conclurons en disant qu'un correcteur ne peut pas faire beaucoup plus que jouer les garde-fous (mais c'est déjà beaucoup), et que seuls ceux dont l'orthographe n'est pas totalement défaillante pourront vraiment en tirer parti. Les correcteurs étant rarement convaincants en cas de vrais problèmes d'homophonie (« ke » pour « que », « frique » pour « fric  »...), sans compter qu'ils ne sauront pas vous aider, malgré l'avalanche d'outils d'analyse qu'ils intègrent, à avoir un style agréable. Ils sont en revanche précieux pour les fautes de routine et les problématiques du type espace (beaucoup d'entre nous les positionnent mal) et majuscules. A chacun de voir ensuite, au regard de son niveau et de la puissance du correcteur intégré à ses applications fétiches (celui de Word est sans commune mesure avec celui de OpenOffice Writer par exemple), si l'investissement est utile ou non.

L'un de ces logiciels vous intéresse ? Retrouvez-le dans le :
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix d'Antidote RX
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de Cordial Pro 2008
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de Petit ProLexis 3

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Microsoft planche sur un nouveau Microsoft Store pour Windows 10 ; enfin
Sony promet plus d'exclusivités sur PS5 que sur ses précédentes consoles
La première Cadillac électrique dévoilée, l'avenir de la marque ne sera qu'électrique
Test ASUS ZenBook 13 OLED : agilité et maîtrise, cette fois grâce à AMD
PlayStation Plus : des films bientôt proposés aux abonnés... polonais
Realme lance en France son realme 8 à moins de 200€ et annonce une version 5G
Après plusieurs polémiques, Parler devrait être de retour dans l'AppStore la semaine prochaine
Rachat d'ARM par NVIDIA : les régulateurs britanniques s'en mêlent
Apple : le Touch ID du nouveau Magic Keyboard ne fonctionnera qu'avec les Mac M1
GeForce Now : NVIDIA annonce 15 nouveaux jeux au catalogue
Haut de page