WhatsApp veut devenir le porte-parole du chiffrement avec une première campagne

14 juin 2021 à 14h33
5

Dans une campagne de promotion du chiffrement des messages de bout en bout, WhatsApp se présente comme le porte-étendard de la confidentialité.

La campagne est d'abord prévue au Royaume-Uni, avant d'être déployée en Allemagne. La société californienne y revendique notamment les bénéfices du « end-to-end » pour la vie privée des utilisateurs. Rappelons que cette technologie permet de chiffrer les messages de l'expéditeur, pour que seul le terminal de réception puisse en décoder le contenu.

Une campagne frontale au service des utilisateurs

Dans une dépêche rapportée par CentralLifeTimes, Will Cathcart, responsable de WhatsApp au sein du groupe Facebook, déclare que « l’encryptage est un outil essentiel pour les journalistes, les militants et les lanceurs d’alerte ». Face à une réticence grandissante de la part de certains gouvernements, qui s’y opposent sous couvert de sécurité publique, la firme californienne veut faire du chiffrement de bout en bout un standard de la télécommunication.

Par cette campagne, Will Cathcart espère éclaircir la manière dont fonctionne la technologie et les bénéfices qu’elle apporte à ses utilisateurs. Cela implique notamment que ni WhatsApp, ni Facebook ne peuvent avoir accès aux échanges instantanés. Evidemment, cette prise de position est à considérer au regard des travers essuyés par le groupe en janvier.

Une campagne pour redorer son image ?

En effet, en janvier 2021, WhatsApp présentait une mise à jour très controversée de ses conditions générales d’utilisation. Celle-ci remettait en question la confidentialité des échanges entre pairs, attirant les foudres sur WhatsApp et donc sur Facebook. 

Avec un simple tweet de dix caractères - « Use Signal » - Elon Musk glaçait les velléités californiennes de maintenir WhatsApp dans les tops téléchargements. En quelques jours, les utilisateurs de smartphones se ruaient sur l’application de messagerie sécurisée de la fondation à but non lucratif créée par Moxie Marlinspike et Brian Acton.

Mais plusieurs mois se sont écoulés depuis, et WhatsApp entend désormais redorer son image.

Au Royaume-Uni où la campagne sera déployée en premier, Priti Patel, secrétaire d’État à l’intérieur britannique, a déjà émis des réserves sur le chiffrement des contenus de Facebook en avril 2021. Reste à voir si WhatsApp réussira à assurer sa nouvelle position en obtenant le soutien des utilisateurs.

Modifié le 14/06/2021 à 15h58
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
6
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Les Huawei P50 et P50 Pro officialisés en Chine, ils embarquent HarmonyOS et le Snapdragon 888
OnePlus profite d'une croissance insolente sur le marché des téléphones aux USA
Samsung : les Galaxy Tab S8+ et Ultra pour accompagner la sortie du Galaxy S22 ?
OPPO a dévoilé sa montre connectée OPPO Watch 2, qui promet une impressionnante autonomie
Le OnePlus Nord 2 est désormais disponible en France, à partir de 399 euros
Motorola officialise ses Edge 20, des smartphones qui mettent le paquet sur la photo
iOS 15 : certaines commandes de Siri ne fonctionneront plus avec les applications tierces
Même en Chine, Huawei ne fait plus partie du top 5 des vendeurs de smartphones
Le Realme Flash pourrait bénéficier d'une recharge magnétique, façon MagSafe d'Apple
Étanches, les Samsung Galaxy Flip et Galaxy Fold fuitent pourtant en photo
Haut de page