Ces services Web alternatifs qui ne récoltent pas vos données

17 juillet 2021 à 10h46
Sponsorisé par
ExpressVPN
0
Sponsorisé par ExpressVPN

Depuis le scandale de Cambridge Analytica, la question du droit à la vie privée à l'ère du numérique est sur toutes les lèvres. Des médias aux hautes sphères du pouvoir décisionnel européen, les GAFA et leurs homologues sont souvent interrogés, régulés et même contestés sur leurs politiques vis-à-vis des données qu'ils collectent. Mais tout cela est-il suffisant ?

Le RPGD a été mis en place en 2018 et, même si ce texte constitue un bon progrès dans la protection des données des citoyens français, de nombreuses critiques ont été émises à son égard. Les entreprises internationales (dont les GAFA) établies hors de l'Union Européenne seraient en effet moins soumises au règlement, les mécanismes de protection des données européens étant incompatibles avec des lois américaines comme le Patriot Act ou plus récemment le Cloud Act.

Il est donc difficile pour les citoyens de l'Hexagone de protéger leur vie privée tout en continuant d'utiliser des services et applications basés chez l'Oncle Sam. Bien sûr l'inquiétude ne monte pas qu'en France ou dans le reste de l'Europe et c'est pourquoi de nombreuses solutions ont émergé dans le monde de l'open source mais également chez des acteurs privés.

Nous vous en avons sélectionné quelques-uns pour remplacer les applications un peu trop gourmandes en données personnelles que vous utilisez le plus souvent. Pour le reste privilégiez un navigateur anti-tracking et l'usage du VPN si vous ne souhaitez pas être géolocalisés.

Les moteurs de recherche alternatifs

QWANT

Qwant est un moteur de recherche français initialement lancé en 2013. Il fait parti des quelques concurrents de Google à posséder leur propre moteur d'indexation. La start-up française l'a d'ailleurs démontré en 2018, ce qui la rend entièrement indépendante. Se définissant comme « le moteur de recherche qui respecte votre vie privée », il se décline dans une version « Lite » et une autre pour enfants. Il fait même parti des logiciels libres préconisés par l'Etat français dans le cadre de la modernisation globale de ses systèmes d'information.

DuckDuckGo

Duckduckgo

DuckDuckGo , souvent abrégé en DDG, est un autre moteur de recherche qui se veut respectueux de la vie privée de ses utilisateurs. Né en 2008, il veut protéger les utilisateurs d'une bulle de filtres, un phénomène qui les isoleraient dans leurs opinions et leurs croyances au travers de l'algorithme de recommandations manipulant les résultats de recherche. Tous les internautes obtiendront donc les mêmes résultats à l'issue d'une requête similaire. Bien que se reposant sur les publicités pour se financer, DuckDuckGo offre aux réticents la possibilité de les désactiver.

Startpage

Startpage

Startpage.com est le fruit de la fusion entre le méta-moteur Ixquick et l'annuaire en ligne Startpage. Il se présente lui aussi comme garant de la vie privée des internautes souhaitant s'émanciper de Google et Microsoft. Pour fonctionner, il s'appuie sur les résultats que 14 moteurs dont Google et Bing sans compromettre ses utilisateurs. Jusqu'à 2015, il s'agissait du moteur de recherche par défaut du navigateur Tor .

Le siège social de la société éditrice du site ainsi que ses serveurs sont situés au Pays-Bas. Elle est donc protégée de la législation américaine concernant la collecte de données. Son modèle économique se base également sur la publicité, mais se sert des mots-clés d'une requête pour proposer des annonces contextuelles.

Les clients mail alternatifs

ProtonMail

ProtonMail 4

Protonmail est l'invention d'anciens ingénieurs du CERN, motivés par les révélations d'Edward Snowden sur la surveillance de masse opérée par les Etats-Unis et bien d'autres gouvernements. Open source, son code peut-être consulté par quiconque le souhaite et a d'ailleurs fait l'objet de plusieurs audits par des entités indépendantes. Doté d'une messagerie chiffrée, son but est clair : devenir l'alternative par défaut à Gmail. Pour que le chiffrement fonctionne au mieux, le destinataire doit également utiliser Protonmail, mais il est tout de même possible d'envoyer des mails protégés par un mot de passe avec une autodestruction programmée.

Disponible gratuitement, ce client mail propose une version payante qui débloque plusieurs fonctionnalités tel qu'un calendrier ou un espace de stockage de fichiers (également chiffrés).

Tutanota

altg tutanota

Souvent mis en opposition avec ProtonMail, Tutanota veut également proposer une messagerie mail chiffrée accessible à tous. Cette alternative allemande propose de nombreuses fonctionnalités similaires et son code peut également être consulté sur le dépôt GitHub de l'entreprise qui l'édite. En utilisant le robuste couple d'algorithmes AES-128/RSA-2048, il garantit le chiffrement des contacts et des mails, y compris leur objet.

Il est lui aussi proposé dans une version gratuite dont les fonctionnalités peuvent être enrichies après un passage à la caisse. Pour plus de sécurité, l'authentification à deux facteurs (2FA) à l'aide d'une clé physique a été ajoutée.

StartMail

Startmail

Comme son nom le laisse deviner, StartMail est le pendant de Startpage pour le mailing. Contrairement aux deux solutions présentées juste avant, il ne propose aucune version gratuite mais seulement une version d'essai de 7 jours, celle-ci ne demande heureusement aucune information bancaire. Côté fonctionnalités, on retrouve sensiblement la même chose que chez ses homologues mais Startmail réussit à se différencier avec un petit plus : la création d'adresses jetables. Ces adresses sont bien utiles pour prévenir le spam et les newsletters un peu trop insistantes.

Tout comme avec Protonmail, il est possible d'y associer une adresse provenant d'un autre service comme Outlook ou Gmail grâce au protocole IMAP.

Les messageries instantanées alternatives

Signal

signal tuto

Signal est une messagerie instantanée disponible depuis 2014 mais qui n'a connu le succès que tout récemment avec la migration massive des utilisateurs de WhatsApp vers le service suite aux annonces de Facebook sur la modification des conditions générales d'utilisation de sa messagerie verdoyante. On doit d'ailleurs Signal à Brian Acton, ancien de WhatsApp qui participe activement au financement de la messagerie chiffrée au travers de la Signal Foundation.

Le code du service et de ses clients pour ordinateurs et smartphones peut être intégralement consulté en ligne. Signal, qui n'a rien a envier à WhatsApp, Viber ou Messenger en termes de fonctionnalités, propose un chiffrement de bout en bout pour des communications par texte, mais également lors d'appels audio et vidéo. Recommandée par Edward Snowden, Signal ne repose sur aucun modèle économique et tient grâce aux donations et plusieurs investissements de la fondation éponyme.

Threema

threema

À l'instar de Protonmail, Threema est basée en Suisse, pays de la neutralité. L'entreprise n'est donc assujettie à aucune législation trop indiscrète vis-à-vis des données. Cette messagerie propose d'envoyer des messages chiffrés et ne collecte aucune donnée. Ici aussi, les fonctionnalités ne manquent pas : messages vocaux, appels vidéos, visioconférences de groupe ou partage de la position géographique avec un tiers. Tout y est pour que les utilisateurs ne regrettent pas leur transition depuis un concurrent éthiquement moins recommandable.

L'application peut être utilisée sur mobile et dispose d'une version web pour l'utilisation sur ordinateur. Notons également la possibilité d'envoyer des fichiers divers (PDF, Zip, MP3, doc, etc). Threema ne demande aucun numéro et peut donc être utilisée complètement anonymement.

Olvid

olvid

Olvid est le fruit d'une jeune pousse française qui revendique avoir développé la messagerie la plus sûre du monde et elle entend bien concurrencer Signal et WhatsApp sur un marché toujours plus peuplé. Disponible sur iOS et Android, elle ne nécessite aucun numéro de téléphone ou tout autre donnée personnelle. Ici, on mise tout sur le chiffrement et la décentralisation des données.

Tous les utilisateurs voient leurs conversations stockées en local sur leur appareil, et ils abandonnent au passage toute notion de compte puisqu'une méthode beaucoup plus simple techniquement permet l'ajout des contacts : un QR code et 4 chiffres à entrer dans chacun des appareils. Ainsi, Olvid se passe de serveurs de logs et d'un annuaire, généralement les maillons faibles des autres messageries instantanées. Cerise sur le gâteau : le service est entièrement gratuit et se finance grâce à une offre pour entreprise qui ajoute quelques fonctionnalités supplémentaires.

Les suites de bureautique alternatives

OnlyOffice

ONLYOFFICE-F

OnlyOffice fait figure de proue dans les alternatives à Google Workspace et Microsoft 365. L'entreprise qui édite le service se situe en Lettonie et est donc protégée de plusieurs lois sur la collection des données. OnlyOffice peut être déployé en local sur une infrastructure réseau ou dans le cloud. Le dépôt GitHub permet aux utilisateurs et administrateurs systèmes soucieux d'analyser le code. Du côté des fonctionnalités, il n'a que très peu à envier au duo dominant du marché. Le service est également disponible dans une version payante sur le modèle SaaS (Software as a Service), principale source de financement des développeurs.

CryptPad

cryptpad

CryptPad est une de ces alternatives aux produits des GAFAM qui affiche ouvertement sa volonté de proposer un service entièrement crypté et respectueux de la vie privée de ses utilisateurs. Il n'est pas requis de créer un compte pour faire usage des différentes applications de cet outil de travail collaboratif. A la création d'un fichier, une enclave chiffrée est créée dans le cache du navigateur est permet de récupérer ses fichiers là où on les a laissé pendant 90 jours.

Malgré son apparence simpliste, le service est complet avec des applications comprenant : texte, feuilles de calcul, code/markdown, kanban, présentations, dessin et sondage. Le tout complété par un ensemble de fonctions de collaboration comme le chat, les contacts, la couleur par auteur et les commentaires. Le tout est bien entendu chiffré et open-source. XWiki SAS, la société française qui développe CryptPad se finance grâce aux dons et à une offre payante offrant un hébergement sécurisé de ses fichiers allant de 5 à 50Go.

LibreOffice

LibreOffice © clubic.com

Comment ne pas parler d'alternatives aux suites de bureautique populaires sans parler de LibreOffice ou OpenOffice ? Nous avons préféré la première solution à celle d'Apache qui périclite ces dernières années par manque de mises à jour. Alors bien-sûr, LibreOffice est avant tout une suite bureautique qui fonctionne localement et totalement hors-ligne sur toutes les machines, mais c'est ce qui fait sa force. Pour les plus aventureux, une version dédiée au travail collaboratif est disponible, mais demandera aux utilisateurs de mettre en place eux-même les autres technologies nécessaires au déploiement : authentification, hébergement des fichiers, répartition des charges, etc.

Les alternatives à Google Maps

OpenStreetMap

Capture OpenStreetMap

OpenStreetMap n'est pas un service de cartographie à proprement parler, mais plutôt la base pour bon nombre d'entre eux. C'est un projet visant à créer une carte du monde pouvant être éditée par les contributeurs au projet. Ses données se basent sur la technologie GPS, la photographie aérienne ou l'exploration à terre et en mer. De nombreuses applications découlent de ce projet et se spécialisent chacune dans des cas d'usages plus ou moins spécifiques comme la randonnée dans les Alpes, la navigation en réalité augmentée, le cyclisme en centre-ville et bien d'autres scénarios.

Apple Plans

duckduckgo map

Si vous disposez d'un appareil Apple, Plans est une excellente alternative à Google Maps. Aujourd'hui intégré à DuckDuckGo grâce à l'API MapKit JS,
le service de la Pomme s'est bien amélioré ces dernières années.

Il est possible d'y entrer des itinéraires ou de rechercher des lieux. Certes, on se trouve bien vite limité en comparaison à Google Maps, mais DuckDuckGo entend bien continuer d'améliorer son service. Rappelons que pour fonctionner, Plans utilise des données d'OpenStreetMap et de TomTom.

ExpressVPN, votre meilleur compagnon pour cette transition

La transition d'applications exploitant vos données à d'autres plus respectueuses de celles-ci est tortueuse, nous le savons et c'est pourquoi des services permettant de couvrir ses traces sur le web. Soyons honnêtes : la toile est bien plus large que les services et logiciels présentés dans cet article, et il n'existe pas d'alternatives sûres au simple surfing, pas même le réputé infaillible noeud Tor . C'est pourquoi des VPN comme notre partenaire ExpressVPN existent. En plus de soutenir de nombreuses ONG opérant pour la protection des données comme la Electronic Frontier Foundation, il permet de naviguer sur le web en toute sécurité grâce au chiffrement des données transitant entre votre appareil et Internet, vous protégeant ainsi des yeux indiscrets de votre fournisseur d'accès internet et des annonceurs publicitaires.

ExpressVPN ne garde aucune de vos données et applique une politique no-log stricte appuyée par deux audits indépendants. Le service offre la possibilité de payer en cryptomonnaie pour assurer la non-traçabilité et votre anonymat.

Découvrez ExpressVPN, notre partenaire du jour, salué pour ses performance exceptionnelles dans notre comparatif des meilleurs VPN 2021 !

  • Nombre impressionnant de serveurs
  • Niveau de service de premier ordre !
  • De nombreuses plateformes supportées
  • Extensions pour navigateurs
Article proposé et conçu par La Rédaction Clubic en partenariat avec ExpressVPN
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
1

Lectures liées

Motorola officialise ses Edge 20, des smartphones qui mettent le paquet sur la photo
iOS 15 : certaines commandes de Siri ne fonctionneront plus avec les applications tierces
Même en Chine, Huawei ne fait plus partie du top 5 des vendeurs de smartphones
Le Realme Flash pourrait bénéficier d'une recharge magnétique, façon MagSafe d'Apple
Étanches, les Samsung Galaxy Flip et Galaxy Fold fuitent pourtant en photo
Fitbit Charge 5 en vue ? C'est ce que laisserait penser le nom de code «Morgan»
Avec le Nokia 6310, HMD réinvente le feature phone
ZTE lance l'Axon 30 : son nouveau smartphone avec caméra sous l'écran
HMD lance le Nokia XR20, un smartphone ultra résistant
Samsung confirme qu'aucun nouveau Galaxy Note ne sortira cet été
Haut de page