Tor Browser

Mise à jour : 12/06/2024

Tor Browser

Tor Browser

Mise à jour : 12/06/2024

La référence en matière d'anonymat sur le web

3.5
(1739 notes)
1332
(30 jours)
Vérifié par
Recommandez-le :

Tor Browser est le navigateur web sécurisé et anonyme du moment. Outre le réseau Tor, il utilise des extensions et des moteurs de recherche qui protègent votre adresse IP, votre géolocalisation, votre activité en ligne, vos données et habitudes de navigation. De l'avis général, il s'agit d'un logiciel phare pour naviguer sur Internet en toute confidentialité !

Pourquoi télécharger Tor Browser ?

Lancé en 2008, Tor Browser est un navigateur web open source disponible en français et développé par l'organisation américaine The Tor Project. Très populaire à travers le monde, son objectif est de protéger la vie privée et les données personnelles des utilisateurs en déployant des technologies d'anonymat. Il s'appuie notamment sur l'acheminement du trafic via des serveurs aléatoire (relais) dans son réseau.

Tor Browser permet de naviguer sur le réseau Tor, réseau informatique décentralisé "parallèle" permettant de rendre anonymes les connexions et donc de garantir la confidentialité des communications en ligne.

En plus de cela, Tor Browser bloque les scripts Flash et Javascript et privilégie les connexions HTTPS sécurisées (par chiffrement SSL).

Même si le protocole peut sembler compliqué à prendre en main, l'ensemble est relativement facile à utiliser. En effet, il suffit de télécharger et d'installer le logiciel, de démarrer Tor Browser puis de choisir la configuration adaptée. En règle générale la connexion directe au réseau Tor fonctionne sans problème.

©Tor Browser

Téléchargement, premier lancement et configuration

Au premier lancement de Tor Browser il est possible de se connecter directement à son réseau. Une barre de progression s'affiche lors de la connexion au service mais si cette dernière s'éternise il est recommandé de se référer au manuel de dépannage.
Pour les connexions censurées ou qui utilisent un serveur proxy, il est possible de régler les paramètres de réseau Tor. Plusieurs options sont proposées dans le menu de configuration.

L'utilisateur peut ainsi choisir d'activer le démarrage rapide (pour se connecter avec les mêmes paramètres réseau que la fois précédente à chaque utilisation de Tor Browser) et l'utilisation d'un pont (pour les connexions censurées). Via les fonctions avancées, il est par ailleurs possible de gérer les connexions via proxy.

Contournement

Afin de contourner les éventuels blocages imposés par un fournisseur d'accès ou autre, Tor intègre des outils de contournement appelés "transports enfichables" (pluggable transports en anglais). Trois sont actuellement proposés : obfs4, meek et Snowflake.

Les ponts obfs4 permettent par exemple de donner une apparence aléatoire au trafic Tor et empêchent les censeurs de trouver des ponts en scannant Internet. Ces derniers ont moins de chance d'être bloqués, contrairement à leurs prédécesseurs (les ponts obfs3).

Comme indiqué ci-dessus, ces modes de contournement peuvent être activés via le menu de configuration de Tor Browser et il est possible de saisir des ponts manuellement si aucun des 3 proposés ne fonctionne.

©Tor Browser

Gestion des identités

Avec un système bien huilé, Tor Browser est spécialement étudié pour éviter la collecte des données personnelles lors de la navigation web. Le navigateur bloque l'accès à des informations telles que l'emplacement géographique et l'adresse IP.

Sa barre d'URL permet en outre de brouiller le tracking des sites web (via un circuit sécurisé composé de différents nœuds) et de parcourir plusieurs pages dans différents onglets et fenêtres sans perte de fonctionnalité.

Par ailleurs Tor Browser permet de choisir les informations à divulguer aux sites qui nécessitent une connexion (type boîtes mail ou réseaux sociaux). Il propose ainsi des options pour configurer une "nouvelle identité" et un "nouveau circuit Tor" pour certains sites.

La première option permet de fermer l'ensemble des fenêtres et onglets, d'effacer les renseignements confidentiels (historique de navigation etc.) et d'utiliser de nouveaux circuits Tor pour les connexions. La seconde option permet de recharger la fenêtre ou l'onglet actif via un nouveau circuit Tor (sans suppression de données personnelles etc.).

©Tor Browser

Réglage des paramètres de sécurité

Si Tor Browser assure par défaut le chiffrage des données de navigation, le navigateur permet de passer à la vitesse supérieure en désactivant certaines fonctions web pouvant porter atteinte à la sécurité et à la vie privée des internautes.

©Tor Browser

Depuis le menu des paramètres avancés de sécurité de Tor, facilement accessible depuis sa barre de navigation, il est possible de choisir parmi trois niveaux de sécurité : "Standard", "Plus sûr" et "Le plus sûr".

Le niveau de sécurité intermédiaire désactive le JavaScript sur tous les sites non HTTPS ainsi que les fonctions dangereuses des sites web (moyennant une éventuelle perte de fonctionnalité). Le niveau de sécurité le plus élevé agit de la même manière et, en outre, n'accepte que les fonctions web exigées pour les sites statiques et les services de base.

Accès aux services onion

Les URL onion sont en réalité des services "cachés" uniquement accessibles via le réseau Tor. Composées de 56 chiffres et lettres qui se terminent par .onion, celles-ci servent à camoufler l'emplacement et l'adresse IP des utilisateurs et à chiffrer le trafic de bout en bout.

Les sites onion sont signalés par une icône d'oignon dans la barre de recherche. Lorsqu'une page internet lambda dispose d'une version onion, celle-ci est aussi suggérée dans la barre d'URL de Tor Browser. Il est bon de noter que la plupart des adresses onion exigent une clé d'authentification (c'est-à-dire les identifiants d'accès de l'opérateur).

©Tor Browser

Comment utiliser Tor Browser ?

Basé sur le navigateur Mozilla Firefox, le logiciel est disponible au téléchargement sur Windows (32 bits ou 64 bits), macOS (64 bits), Linux (32 bits ou 64 bits), Android et même en version portable (baptisée Tor Browser Bundle). Une application baptisée Onion Browser est quant à elle disponible pour les dispositifs iOS. Cerise sur le gâteau, la solution Tor est entièrement gratuite pour les utilisateurs.

Quelles sont les alternatives à Tor Browser ?

Les utilisateurs qui ne seraient finalement pas convaincus par l'utilitaire imaginé par torproject sont libres de télécharger les logiciels de privacy suivants :

Freenet

Compatible avec Windows, macOS et Linux, Freenet est un logiciel Peer-to-peer entièrement décentralisé et chiffré permettant de protéger l'anonymat de tout un chacun. Visant à rétablir une liberté d'expression totale, celui-ci donne accès à des freesites - équivalents des URL onion - et différents services (téléchargements de fichiers etc.). L'APK de Freenet peut aussi être installé sur les dispositifs Android.

©Freenet

Tails

Basé sur Debian, Tails est un système d'exploitation permettant de surfer sur internet de façon anonyme. Avec sa licence gratuite, celui-ci a pour ambition de contourner la censure, de supprimer toutes les traces sur les machines utilisées et d'assurer le chiffrement automatique des échanges. Le logiciel Tails est compatible avec Windows, macOS et Linux (hélas, ce n'est pas le cas avec les smartphones et tablettes Android ou iOS).

©Tails

Spécifications

Version13.0.16
Dernière mise à jour12/06/2024
Téléchargements1332 (7 derniers jours)
LicenceGratuiciel (Freeware)
EditeurThe Tor Project
LangueFrançais
CatégorieNavigation privée
Système d'exploitationWindows, Android, macOS, Linux
Télécharger pour Windows

Tor Browser : également disponible sur...

Tor Browser pour Android

Télécharger
Version gratuite

Tor Browser pour macOS

Télécharger
Version gratuite

Tor Browser pour Linux

Télécharger
Version gratuite

Les rubriques liées à Tor Browser