Les autorités chinoises auraient espionné les touristes via une app sur leur smartphone

Alexandre Boero Contributeur
03 juillet 2019 à 22h27
0
drapeau-chine.png
© Pixabay

Ces applications espionnes, installées par les gardes-frontières, permettraient de détecter certains contenus étrangers.

Ces dernières années, la Chine traîne la réputation d'un pays qui surveille les moindres faits et gestes de ses habitants. Les dernières révélations de nos confrères du Guardian risquent de renforcer cette mauvaise image. Le quotidien britannique affirme en effet que la police aux frontières locale installe des applications de surveillance sur les smartphones des touristes, dans le but de télécharger des informations personnelles.

Une zone sensible, étroitement surveillée par les autorités

Ces applications peuvent extraire certains contenus utiles au gouvernement, comme des SMS, des contacts, des courriers électriques et même des informations sur le mobile. La pratique serait courante dans la région du Xinjiang, frontalière avec de très nombreux pays (Inde, Pakistan, Afghanistan, Tadjikistan, Kirghizstan, Kazakhstan, Russie et Mongolie).

Les voyageurs provenant du Kirghizstan seraient systématiquement ciblés, le pays étant à majorité islamique. Le gouvernement chinois agit dans le prolongement de sa politique visant à restreindre les libertés de la population musulmane locale, qui passe notamment par l'installation de caméras de reconnaissance faciale dans les rues, mais aussi dans les mosquées. Sur place, les habitants sont par exemple obligés de télécharger des logiciels laissant toute liberté aux autorités.

À la recherche du moindre signe de radicalisation

Les touristes et journalistes qui transitent par la région ont ainsi dû confier leur téléphone aux autorités, qui ont procédé à l'installation discrète d'applications. Surpris, les visiteurs affirment ne pas avoir été prévenus en amont. Android ou iPhone, chaque smartphone est scruté. Et si l'application serait désinstallée avant la restitution du mobile au touriste, certains l'auraient retrouvée sur leur téléphone, même après le contrôle.

Extrémisme islamiste, utilisation d'armes, jeûne pendant le ramadan, littérature du Dalaï Lama, musique de métalleux japonais, manuel d'entraide américain... L'application recherche la moindre information sensible à ses yeux pour détecter des fichiers en lien avec des organisations terroristes, en se basant sur des mots clés. La Chine a dans son viseur les Ouïgours, une minorité musulmane turcophone sous la pression de Pékin, soupçonnée de radicalisation.

Il n'empêche que les premières à être touchées par cette surveillance sont les libertés individuelles, une nouvelle fois mises à mal.

Source : The Guardian
18 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Des députés proposent de taxer les véhicules en fonction de leur poids
Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
La nouvelle Livebox d'Orange est enfin dévoilée !
Red Dead Redemption 2 : la version PC réclamera
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Le gouvernement américain bannit huit nouvelles entreprises chinoises de la tech
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Blizzard demande leur carte d'identité aux pro-manifestants de Hong Kong pour supprimer leur compte
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top