Des applications désinstallées continuent de vous traquer

Par
Le 24 octobre 2018
 0
phishing : la pêche aux données personnelles

De nouveaux outils de suivi permettent de savoir si vous avez désinstallé une application, et de vous pousser des publicités ciblées pour vous inciter à la réinstaller. Pour l'heure, ni Apple ni Google n'ont réagi.

Dans les prochains jours, quand vous désinstallerez une application de votre smartphone, prêtez attention aux publicités mobiles. Vous pourriez voir apparaître régulièrement des annonces pour cette même application... et ce ne serait pas une coïncidence.

Des trackers qui détectent la désinstallation

En effet, de nouveaux outils à destination des développeurs mobiles ont vu le jour. Conçus par des entreprises telles qu'Adjust, AppsFlyer ou Localytics, ils permettent de détecter quand vous désinstallez une application et d'enclencher des publicités ciblées, dans l'espoir que vous lui donniez une seconde chance.

Pour y parvenir, ces trackers exploitent une fonctionnalité centrale d'iOS et d'Android : les notifications push silencieuses. En temps normal, elles peuvent servir à envoyer une requête ping à une application en arrière-plan sans alerter l'utilisateur, par exemple pour actualiser une boîte mail. Ici, si la requête ne reçoit pas de réponse, l'outil considérera que l'application a été désinstallée et ajoutera cette information à l'identifiant de votre appareil.

Un usage inapproprié et intrusif des notifications push

Pour l'instant, il est difficile de savoir si cette fonctionnalité est effectivement utilisée. Du côté des concepteurs de l'outil, on renvoie la responsabilité aux créateurs d'applications. Selon eux, ce tracker a avant tout pour objectif de mesurer les réactions des utilisateurs à des mises à jour, sans les solliciter avec des enquêtes. Ce serait donc aux entreprises commercialisant les applications de ne pas détourner son usage.

Du côté de Google et d'Apple, aucune réaction n'est à noter pour le moment. Pourtant, cette pratique viole clairement les conditions d'utilisation, qui indiquent que les notifications push silencieuses ne peuvent pas être utilisées à des fins publicitaires. On peut donc s'attendre à ce que les deux géants décident de s'opposer à cette nouvelle méthode.
Modifié le 23/10/2018 à 17h50

Les dernières actualités Applications mobiles

scroll top