BlackBerry Messenger s'invite en version 2.0 sur Windows Phone

16 décembre 2014 à 08h16
0
Le constructeur canadien présente Blackberry Messenger 2.0 sur Windows Phone, une nouvelle édition de son application de messagerie instantanée, et ce, après en avoir publié une bêta, puis une version finale l'été dernier.

Pour BlackBerry, il s'agit d'implémenter sur le système de Microsoft des fonctionnalités déjà présentes sur BlackBerry, iOS et Android. En version 2.0, BBM sur Windows Phone dispose des nouveautés introduites sur ces plateformes à la fin du mois d'octobre.

0226000007814477-photo-bbm-2-0-windows-phone.jpg


Les adeptes du système de Microsoft seront en mesure d'effacer a postériori un message envoyé, par exemple, si l'on s'est trompé de contact. Le texte ou le média sera effacé du fil de discussions, qu'il ait été consulté ou non par le destinataire.

En parallèle, BBM 2.0 permet d'envoyer des messages éphémères. L'expéditeur pourra choisir la durée pendant laquelle le message pourra être consulté (de 1 à 25 secondes). Le destinataire devra maintenir son doigt appuyé pour le lire.

Enfin, BlackBerry étend sa plateforme de marché en introduisant ses stickers sur Windows Phone et propose de transférer des images en haute qualité. Pour sa messagerie mobile, BlackBerry revendique au total 110 millions d'inscrits dont 91 millions d'utilisateurs actifs.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Trump suspend les sanctions Obama quant à la consommation des véhicules automobiles
scroll top