StopCovid : 1,8 million d'activations, un demi-million de désactivations et seulement 14 notifications

23 juin 2020 à 12h50
41
Cédric O
Cédric O, le 23 juin (Capture d'écran © Clubic)

Le secrétaire d'État chargé du Numérique, Cédric O, a fait un bilan chiffré complet, mardi, sur l'utilisation de l'application de contact tracing.

L'outil StopCovid est disponible depuis le 2 juin pour tous les Français. L'application de suivi de contacts, considérée comme un geste barrière supplémentaire destiné à lutter contre la propagation du coronavirus , peine à décoller et à convaincre. Trois semaines après le lancement de l'application, le secrétaire d'État chargé du Numérique, Cédric O, a donné des détails chiffrés sur la diffusion de l'outil à date, ce mardi 23 juin.

1,8 million d'activations et déjà près de 500 000 désinstallations

Cédric O, qui a d'emblée rappelé que "l'application se déploie dans les conditions prévues", a déclaré, mardi, que StopCovid a été téléchargée, à ce jour, 1,9 million de fois. Mais la donnée la plus intéressante reste le nombre d'activations : 1 816 048 depuis le 2 juin. Le rythme d'enregistrements reste le même, et il est plutôt faible. Sur la dernière semaine, le gouvernement ne note que 190 000 nouveaux enregistrements.

Si 23 953 désactivations ont été remontées, la donnée la plus inquiétante reste le nombre de désinstallations. Depuis le 2 juin, l'État en a recensé 460 000. Plusieurs dizaines de milliers de personnes désactivent, chaque jour, StopCovid. Une donnée surtout très forte ces derniers jours "que nous expliquons par la baisse de l'inquiétude, des craintes relatives à l'épidémie", a noté le secrétaire d'État en conférence de presse.

Concernant la polémique provoquée par des données qui seraient collectées au-delà du cadre prévu (le serveur central recevrait en réalité tous les contacts croisés les 14 derniers jours, et non ceux détectés pendant 15 minutes à moins d'un mètre), Cédric O a indiqué que "des audits sont en cours ou devraient être mis en place dans les jours à venir, à la fois de la CNIL et du Comité de contrôle et de liaison indépendant, voté par les deux assemblées, qui enclenchera ses contrôles. Nous avons dans une logique de transparence." Sans rentrer plus dans les détails.

Un faible nombre de notifications adressées expliqué en partie par une sous-utilisation de StopCovid

Concernant l'efficacité de l'application, le gouvernement et les différentes autorités ou institutions sont unanimes à affirmer que le nombre d'activations demeure encore trop faible. Mais alors, quels résultats StopCovid a pu livrer trois semaines après ses lancements ?

Cédric O a indiqué que 68 déclarations de tests positifs ont été faites depuis l'application. Les personnes qui se sont déclarées dans StopCovid ont d'ailleurs été à proximité de 205 autres utilisateurs, sur la base de la connexion Bluetooth. En revanche, le nombre de notifications de contact à risque (14 seulement) reste très faible et ne trouve pas encore d'explication concrète, si ce n'est qu'il n'est qu'une des conséquences de la trop faible utilisation de l'application.

StopCovid logo © Alexandre Boero pour Clubic
© Alexandre Boero pour Clubic

Les prochains chantiers de Cédric O concernant StopCovid seront d'améliorer la réponse sanitaire autour de l'application, et d'agir de façon plus spécifique sur les clusters et les zones oranges et rouges, comme la Guyane où les opérateurs télécoms ont envoyé un message aux utilisateurs pour leur faire part de l'existence de StopCovid. L'interopérabilité européenne (l'application française n'étant pas compatible avec les versions décentralisées étrangères ) reste un important dossier par ailleurs. "Nous menons un travail constant avec la Commission européenne sur le protocole désiré afin de travailler à une solution européenne souveraine qui soit interopérable, quelle que soit l'architecture choisie par les différents pays", a indiqué le secrétaire d'État.

CAPTCHA et coût de StopCovid, où en est-on ?

Bruno Sportisse, président-directeur général de l'INRIA (qui a contribué à l'élaboration du protocole ROBERT utilisé par StopCovid), a rappelé que Google restait jusqu'à maintenant le seul à pouvoir fournir un service CAPTCHA. Mais il a surtout confirmé que le CAPTCHA souverain développé par Orange sera enfin disponible sur StopCovid à compter du jeudi 25 juin.

StopCovid CAPTCHA

Cédric O, de son côté, a confirmé les coûts de StopCovid qui ont pu fuiter dans la presse ces derniers jours. L'hébergement de l'application (chez 3DS Outscale ) coûte 40 000 euros par mois. La maintenance et les développements coûtent, eux, 60 000 euros pour ce mois de juin. À compter du mois de septembre, l'application coûtera 120 000 euros par mois. Des dépenses supplémentaires optionnelles pourront s'appliquer, avec un potentiel appui au support utilisateur (50 000 euros par mois) et des dépenses liées au déploiement (30 000 euros par mois).

StopCovid dépenses
Modifié le 23/06/2020 à 12h55
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
41
27
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Chicken Run 2 : 20 ans plus tard, et en exclusivité sur Netflix !
Enfin ! iOS 14 permet désormais de choisir ses applications par défaut
Une pétition circule chez Google pour que le géant stoppe ses contrats avec la police
Windows 10 ARM pour smartphone n'est pas mort. Mieux, il évolue encore !
WWDC 2020 : quid des AirPods ?
Chicken Run 2 : 20 ans plus tard, et en exclusivité sur Netflix !
Bonne nouvelle, le HomePod va s’ouvrir aux applications tierces (Spotify, Deezer)
Voitures à toit solaire : Lightyear teste une nouvelle technologie et prévoit une production dès 2021
Virgin Galactic signe un accord cadre avec la NASA pour organiser des vols vers l'ISS
Forfait mobile : B&You frappe fort avec son forfait 60 Go à 11,99€/mois
Haut de page