StopCovid : l'Assemblée nationale adopte officiellement l'application, qui sera disponible dès ce week-end

27 mai 2020 à 19h08
29
StopCovid logo

Les députés, après un débat particulièrement houleux en fin de séance, ont voté en faveur du déploiement de l'outil, mercredi, qui sera mis à disposition des utilisateurs dans les prochains jours.

Après avoir recueilli un avis définitif favorable de la Commission nationale informatique et libertés (CNIL) le 25 mai, l'Assemblée nationale s'est prononcée, mercredi, en faveur de l'adoption de l'application sur smartphone de suivi de contacts, StopCovid, jugée conforme au RGPD. 338 députés ont voté « Pour », 215 « Contre ». L'outil, qui sera disponible sur Android et iOS d'ici le début du mois de juin, ne devrait être utilisé que durant six mois à compter de la fin de l'état d'urgence sanitaire. L'occasion, pour Clubic, de revoir les principales caractéristiques de l'application.

Les députés approuvent StopCovid

Les différents groupes représentés à l'Assemblée nationale ont pu s'exprimer et livrer leurs opinions sur StopCovid, mercredi 27 mai. Sans surprise, les députés de La République en Marche et leurs alliés ont affiché leur soutien à l'application, au regard de son rôle de moyen supplémentaire utile à la lutte contre le coronavirus . Ceux de l'opposition, eux, ont fait part de leurs doutes quant aux questions éthiques que soulève StopCovid, qu'ils voient comme une menace pour les libertés et un outil de surveillance des citoyens à disposition des citoyens, dénonçant un outil liberticide. Et au terme d'un débat dont les imprécisions auront été légion, c'est finalement le camp de la majorité qui a fait pencher la balance.

StopCovid sera donc très prochainement téléchargeable. L'application de contact tracing, qui aura été testée ces quinze derniers jours par des soldats de l'armée française, comme l'a indiqué le secrétaire d'État chargé du Numérique, Cédric O, vient s'ajouter aux nombreuses recommandations et gestes barrières pour lutter contre le coronavirus, comme le port du masque, la distanciation physique, le dépistage ou le lavage des mains. Faisons le tour des principales informations techniques rattachées à StopCovid.

StopCovid Visuels 2
© Assemblée nationale

StopCovid : les principales caractéristiques

L'application StopCovid :

  • Est basée sur le volontariat. Cela sous-entend donc qu'elle n'est pas obligatoire. StopCovid n'aura d'ailleurs pas de conséquences néfastes pour celles ou ceux qui n'installent pas l'application. Ces derniers jouiront des mêmes droits et libertés que celles et ceux qui décideront d'installer l'outil.
  • Protège les données des utilisateurs, qui conservent leur anonymat. L'anonymat sous-entend qu'aucune information personnelle n'est demandée par StopCovid au moment de son installation. Les données échangées, centralisées vers un serveur central, seront « pseudonymisées », avec des caractères qui empêcheront de révéler votre identité et protégeront celle de ceux que vous croiserez.
  • Fonctionne grâce à la technologie Bluetooth. Il est important de préciser, ici, que l'application ne fonctionnera pas sans une activation du Bluetooth sur votre smartphone, même avec l'application installée sur l'appareil. Le choix de cette technologie est justifié par son côté protecteur de la vie privée des citoyens, puisqu'elle empêche toute géolocalisation.
  • Alerte et vous alerte en cas de contamination. Le protocole utilisé par StopCovid enregistre un contact rapproché, dans le cas où vous restez pendant plus de 15 minutes à moins d'1 mètre d'un autre sujet. Une fonction qui pourrait être particulièrement intéressante aux heures de pointe dans les transports, ou dans les zones commerciales. Si cette personne-contact est testée positive, et qu'elle est aussi utilisatrice de l'application, vous recevrez une notification rapide et serez rapidement pris en charge. Idem dans l'autre sens.
  • Fait preuve d'une transparence totale, après que l'INRIA (Institut national de recherche en informatique et en automatique), qui a collaboré à élaboration de StopCovid, a publié le code de l'application en open-source. Chaque informaticien peut ainsi vérifier la façon dont elle a été construite.
  • Une utilisation unique sur smartphone, mais avec un support hors téléphone à l'étude. Durant le débat à l'Assemblée nationale, Cédric O a confirmé que l'État et ses partenaires travaillaient à l'élaboration d'une solution qui permettrait à tous les oubliés du numérique de profiter des bienfaits de StopCovid. Beaucoup de Français (en particulier les plus âgés), ne bénéficient pas encore d'un mobile.

La France est l'un des très rares pays, avec le Royaume-Uni, à avoir privilégié une solution interne, motivée par le désir de souveraineté et l'impossibilité, à ce titre, de se porter vers le protocole mis au point par Apple et Google, qui a déjà été adopté par 22 pays.

N'hésitez pas à poser vos questions en commentaires (nous y répondront dans la mesure du possible) et nous dire pourquoi vous utiliserez (ou pas) StopCovid.

Assemblée nationale © Assemblée nationale
© Assemblée nationale
Modifié le 02/06/2020 à 17h44
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
29
16
Fulmlmetal
Une appli inutile (elle alerte si vous restez 15mn à moins de 1m d’une personne qui s’est déclaré infecté et sort malgré tout … ce qui a peut de chance de se produire), que personne n’utilisera et qui arrive quand ça se termine.
atahonfl
Sans moi.
Kikitrimouille
StopCovid a 1000 fois moins d’accès et d’informations personelles que ce que chaque GAFAM récupère sur chaque utilisateur de leurs produits…mais étrangement ça soulève beaucoup moins de contestation parmi le grand public.
AlexLex14
Kikitrimouille:<br /> StopCovid a 1000 fois moins d’accès et d’informations personelles que ce que chaque GAFAM récupère sur chaque utilisateur de leurs produits…mais étrangement ça soulève beaucoup moins de contestation parmi le grand public.<br /> Ce n’est pas pour prendre le parti du gouvernement, mais je suis totalement d’accord avec toi.
Wen84
C’est surtout de l’argent fouttu en l’air. Le reste OSEF
Mecano
On a ici quelqu’un qui voit l’avenir. Il paraît que ça se termine. Peut importe si des épidémiologistes pensent que cela repartira à l’automne… Sinon, le gouvernement ne tente rien ? C’est un scandale !. le gouvernement tente quelque chose ? C’est de l’argent foutu en l’air !<br /> Ce pays quand même…
KlingonBrain
Beaucoup de gens l’ont déjà expliqué. Mais il faut reconnaître que c’est un débat de spécialistes. La technologie apporte des considérations et des dangers futurs qui sont très difficile à appréhender aujourd’hui pour le grand public.<br /> Il faut bien comprendre que la plupart des gens utilisent aujourd’hui des ordinateurs à longueur de journée… tout en ignorant totalement ce qu’est un ordinateur. Et encore moins quels sont les dangers et les enjeux de société qui sont lié à ce domaine.<br /> Cela dit, des associations spécialisées dans ces problématiques font d’excellents résumés pour essayer de vulgariser le débat.<br /> https://www.laquadrature.net/2020/04/14/nos-arguments-pour-rejeter-stopcovid/<br />
cirdan
C’est peut-être simplement parce qu’il s’agit de données médicales, dans le cas présent mélangées avec celles de personnes que l’on ne connait pas. Quand tu as un contact avec un GAFAM, c’est toi qui choisis ce que tu tapes sur ton clavier.<br /> Je regrette que la France n’ait pas choisi la décentralisation des données, il n’y a pas de sujet plus sensible que notre santé. Et malgré toutes les précautions, on sait très bien que rien n’est vraiment anonyme dans le monde des données informatiques.
KlingonBrain
Sinon, le gouvernement ne tente rien ? C’est un scandale !. le gouvernement tente quelque chose ? C’est de l’argent foutu en l’air !<br /> Ce pays quand même…<br /> Qu’y a t’il d’anormal à cela ? La critique ne fait t’elle pas partie du jeu démocratique ?<br /> N’est ce pas le propre du métier de dirigeant d’être jugé en permanence sur la pertinence de ses actions et sur la bonne utilisation des deniers ?<br /> Et pour ceux qui pensent que les français sont méchants, rappelons qu’il existe nombre de pays ou c’est bien plus dur, avec une presse bien plus agressive qu’en France.<br /> Et regardez ce qui se passe dans les conseils d’administration des entreprises. Des actionnaires n’attendront pas la fin d’un mandat de 5 ans pour vous virer séance tenante si vos actions ne leur plaisent pas.<br /> Tout ceux qui postulent à ces emplois savent ce qui les attends.<br /> Au fond, qu’est ce qui les oblige à y postuler ?
bmustang
même si l’app était gratuite avec ou sans covid-19 ! je n’en voudrais pas !
chaton51
pas interessé… merci quand même. De toute facon les gens vont vouloir l’utiliser et vont stresser comme des fous… j’en rigole d’avance.
carinae
bah pas si inutile que ça puisqu’on est pas contaminé comme ça en croisant quelques secondes quelqu’un dans la rue. Et puis perso je ne suis pas si sur que ça que ça ne soit pas utilisé. quand on voit le nombre d’hypocondriaques et de personnes qui ont peur de sortir de chez eux…<br /> S’il n’y avait pas eu une application, a priori plutôt bien faite d’ailleurs d’après les quelques retours, les gens auraient critiqués et maintenant qu’il en a une … ils critiquent encore … La critique n’est pas la démocratie, mais cette application peut aider … pourquoi pas
carinae
humm je ne suis pas sur que les gens sachent réellement a quoi ont accès les GAFAM justement … Il suffit de regarder les fichiers json récupérés avec takeout pour voir les informations a disposition de google par exemple … et la on dit vive Android …
arbor111
Comme d’habitude en France, tout le monde juge le produit avant même qu’il sorte. Si l’application peut sauver des vies, c’est déjà formidable. Tout le monde donne toutes ses données au gouvernement américain sans broncher, mais on a peur que le gouvernement français en fasse autant. On vous a promis que l’appli serait respectueuse de vos droits, pourquoi feraient-ils le contraire ? La France est une démocratie. A force de lire vos posts conspirationnistes sur Facebook, vous finissez par vous battre contre votre propre camp, celui de la sécurité, de la santé.
Jetto
Si le but est juste de sauver des vies, il y a des choses bien plus efficaces à faire : interdire le tabac, plus 50 000 morts par an; interdire l’alcool, 40 000 morts par an.<br /> Ok c’est moisi comme argument, car une vie de sauver c’est toujours bien.<br /> Pour stopcovid on monte un truc dont on ne peux qu’envisager les inconvénients sans distinguer les bénéfices.
arbor111
Vraiment n’importe quoi. Quand on sauve des vies, on sauve TOUTES les vies possibles. On ne fait pas des choix arbitraires. De plus, les personnes qui attrapent le Covid-19 ne le choisissent pas délibérément, pas comme l’alcool, le tabac ou la vitesse sur la route.
Jetto
Pour revenir à des considérations plus constructives. Pour que ce système fonctionne il faut qu’il soit utilisé par tous monde. Or la confiance n’est pas là.<br /> Si on extrapole le vote des députés : 338 voix contre 215 (et 21 abstentions)<br /> On a 61% de volontaires, mais seul 77% des français ont un smartphone, ce qui ne fait plus que 47% d’utilisateurs.<br /> Je crains que ce soit insuffisant pour que cela fonctionne.
cirdan
C’est certain qu’on raconte toujours trop sur les réseaux sociaux, mais là il s’agit de partager un pronostic médical, c’est une étape au-dessus. C’est pourquoi je regrette que ces données-là soient centralisées.<br /> D’autres pays ont reconnu être partis dans la mauvaise direction et ont fait machine arrière, mais le projet français c’est spécialement l’entêtement du secrétaire chargé du numérique. Dommage, on aurait pu se passer de ce choix clivant.
Wen84
Oui. Sauf que les GAFAM apportent quelque chose d’utile. Tout le monde utilise un moteur de recherche comme Google.<br /> Stop Covid ne sert à rien. C’est un coup d’épée dans l’eau.
carinae
oui et non … tout dépends de ce que tu veux faire des données. Je vois un gros avantage dans la centralisation c’est justement l’analyse des données, ce qui permet d’avoir une vue plus claire de la propagation du virus. Le choix de la non centralisation des données est, a mon sens, uniquement dictée par la confidentialité (et encore, car l’information passe par la connaissance de l’état de santé de la personne malade et pour cela il faut que cette dernière le déclare ouvertement ou alors c’est stocké quelque part). dans ce cas, il n’y a, en principe, pas d’analyse c’est juste de l’information …et dans une situation comme celle-ci je pense que c’est un peu dommage. … surtout que médicalement parlant il y a pas mal de zones d’ombre sur ce virus
AlexLex14
Oui… Mais au niveau de l’éthique, ce n’est pas mieux de refiler toutes ses données à Google que d’essayer de contribuer (même si on peut douter de l’efficacité, effectivement) à sauver des vies en partageant des données pseudonymisées.
Jetto
carinae:<br /> Je vois un gros avantage dans la centralisation c’est justement l’analyse des données, ce qui permet d’avoir une vue plus claire de la propagation du virus<br /> C’est un détournement des objectifs de l’application. Il y a déjà 2 fichiers pour faire ces études.<br /> Cette application est un service pour la population. Il permet aux personnes de savoir si elles ont un risque accru d’avoir été contaminées.
Wen84
Eh bien, si tu veux sauver des vies, je pense qu’il y a plus intelligent que de donner des coups d’épée dans le doute. Si encore ces coups d’épées dans l’eau ne coutaient rien, chacun fait ce qu’il veut, mais c’est les contribuables qui payent ces applications. Quand à google, tu lui refileras tes données à la fin, parce que j’insiste ils t’apportent un service utile
AlexLex14
Wen84:<br /> parce que j’insiste ils t’apportent un service utile<br /> Ah mais tu as raison, et j’approuve totalement.<br /> Mais pour moi, peu importe l’aspect utilité, si tu te concentres sur l’éthique même… Je peux pas concevoir (mais c’est juste mon avis perso) qu’on dénigre StopCovid pour son «&nbsp;éthique&nbsp;» en adoubant celle d’entreprises qui basent une majorité de leurs revenus sur la publicité… grâce justement à nos données <br /> Peut-être que StopCovid est (en partie) née grâce à notre argent. Mais Google s’enrichit en milliards chaque année, grâce à tes données, sans t’enrichir au niveau personnel. Alors que nous sommes tous bien contents de profiter du service public et de ses avantages (Secu ; chômage partiel ; chômage tout court ; etc.).<br /> Il y a une vraie question éthique…
GRITI
arbor111:<br /> A force de lire vos posts conspirationnistes sur Facebook<br /> Donc 215 députés sont conspirationnistes?
GRITI
arbor111:<br /> Vraiment n’importe quoi. Quand on sauve des vies, on sauve TOUTES les vies possibles. On ne fait pas des choix arbitraires.<br /> Pas tout à fait vrai pour moi. Quand on a des moyens limité ou du temps limité, on va au plus efficace A ce qui sauvera le plus de vie. Il faut faire des choix arbitraires quand on ne peut pas tout faire.<br /> arbor111:<br /> la vitesse sur la route<br /> Ceux qui se font percuter par un conducteur en excès de vitesse ne le choisissent en général pas…
cirdan
AlexLex14:<br /> sauver des vies en partageant des données pseudonymisées.<br /> On pourra toujours parler d’éthique pour inciter à utiliser cette application. Mais pour le reste…<br /> @carinae<br /> https://risques-tracage.fr<br /> 15 scénarios de détournements des applis de traçage<br /> Des spécialistes en sécurité informatique analysent les risques des applications de traçage à l'aide de scénarios concrets.<br />
carinae
oui il y a toujours des risques, c’est la vie … et encore plus en informatique. Et il y aura toujours des détracteurs quel que soit la technologie choisie. Perso j’y vois des avantages et je pense que cette application peu avoir son utilité …Apres libre aux gens de l’utiliser ou pas mais je ne pense pas que ça serve grand chose de crier a corps et a cri qu’il peut, potentiellement, y avoir des problèmes de secu tout ça tout ça … Un choix d’archi a été arrêté et puis voila… On peut pirater un téléphone aussi et ça n’empêche pas tout le monde d’en avoir un …et heureusement. Quant-au traçage alors la …on l’est toute notre vie et rien ne dit que le médecin ou l’hôpital dans lequel on a un dossier ne s’est pas fait piraté lui aussi … Chacun voit ce qu’il a envie de voir, peut établir des scénarios …et alors ? …si le nécessaire est fait …
Wen84
Moi je dénigre tout argent foutu en l’air pas l’Etat. L’Etat c’est environs 1000 milliards d’euros prélevés chaque année avec pour résultat des services publics qui fonctionnent mal (Suffit de comparer comment les hopitaux ont supporté le Covid en France, face à l’Allemagne). Mais c’est même pas la question, je vais pas donner mon avis sur le sujet des services publics en France (Parce que ça risque d’enerver). Stop Covid c’est de l’argent public donné à des entreprises privés, pas un service public.
carinae
Et alors ? Le but c’est bien de servir le plus grand nombre non ? Pour information dans une très grande majorité des cas ce sont les entreprises privées qui font celles du public…et c’est très souvent vrai dans l’informatique. Penses-tu réellement que les administrations développent elles mêmes leurs soft, voire entretiennent leur matériel ? Non. Les administrations se comportent de plus en plus comme de grandes entreprises… Même l’armée fait appel a des civils pour certaines tâches administratives… pourquoi pas ??? s’ils n’ont pas la compétence autant aller la chercher la où elle existe… C’est l’argent du contribuable ? Oui et alors ? A partir du moment où s’est correctement employé pour le bien de tous et ben c’est bien car c’est avant tout le but de l’état…(et soit dit en passant les entreprises contribuent pas mal au budget de l’État…)<br /> Dans le cas du covid19…on a effectivement vu l’état de non préparation des hôpitaux alors que le système de santé représente 11,5% du PIB… C’est clair il y a du boulot et certaines questions a se poser mais c’est surtout les pro qui se sont foirés privés comme publics. Et ce n’est pas forcément une question d’argent…
Wen84
carinae:<br /> ce sont les entreprises privées qui font celles du public…et c’est très souvent vrai dans l’informatique. Penses-tu réellement que les administrations développent elles mêmes leurs soft, voire entretienn<br /> " Le but c’est bien de servir le plus grand nombre non ?" =&gt; Eh bien déjà oui… et non. Mais je vois pas trop le rapport, donc je ne vais pas en débattre.<br /> Sinon j’ai jamais dit que l’argent public ne pouvait pas aller dans une boite privée (Les 3/4 du temps c’est d’ailleurs pour financer des projets en bois, exactement ce que je voulais signaler). Le commentaire parlait de service public, j’ai fait une précison : Non, Stop Covid n’est pas un service public et ça ne devrait pas l’etre d’ailleurs. C’est de l’argent foutu en l’air, qui plu est… arrive à la fin de l’épidémie. Et je le vois venir, s’il y a une seconde épidemie, il faudra faire une maj de l’app ^^
carinae
Désolé pas d’accord avec toi … L’application n’est pas un service public … C’est une application a disposition du public…et je ne vois toujours pas en c’est gênant qu’elle soit créé par une entreprise privée… Et mieux vaut tard que jamais…
Wen84
Eh bien tu n’as justement pas compris. Parce que justement, je dis exactement ça : ce n’est pas un service public. Pour le reste, j’ai pas non plus dit que c’est gênant de faire travailler le privé (Au contraire), si c’est bien utilisé. Donc sur ces deux points, tu n’es pas en désaccord. Par contre… Mieux vaut tard que jamais ? Bah écoute… c’est juste rigolo de lire ça. De un, cette app arrive après l’épidémie et de deux, elle est même parfaitement inutile dans sa conception même. Elle est juste l’exemple d’argent public dépensé dans le vent. Ils se sont dit : Il faut faire ça absolument et forcement les entreprises qui auraient tort de refuser un juteux contrat signe direct. La nature est décidément fort bien faite :’)<br /> Je bosse depuis plus de dix ans et j’en ai vu des projet financé par de l’argent public… pour rien. Les mecs savaient même pas où ils allaient, il s’agissait de proposer absolument une solution à un probleme, meme si la solution ne marche pas. Et c’est comme ça… trop souvent… si tu trouves ça bien tant pis pour toi. Moi je paye des impots et clairement si demain on m’offre la possiblité de mettre mon argent ailleurs, je le ferais. C’est juste inacceptable. Sauf que c’est le souci avec les imports : tu n’as pas le choix.
carinae
Et ben …non on est effectivement d’accord sur certains points sauf que perso je pense justement que c’est maintenant qu’elle sera le plus utile car en temps de confinement elle ne sert a rien puisque tout le monde reste chez soi.<br /> Pour moi , contrairement et certaines choses qui sont parfois inutiles, je pense qu’elle a son utilité Et d’ailleurs … combien elle a coûté cette application ?
Wen84
Donc quand il n’y a plus de malade, elle est utile ? Pourquoi on fait pas la même pour les autres maladies ?<br /> Rappelons pourquoi il y a eu un confinement aussi dur et mal géré en France : c’était avant tout un problème de logistique. Une partie des hopitaux ont été débordé (Et je parle bien que d’une partie, c’était pas non plus toute le France entière) et pas assez de gens testé. On a la solution, pas la peine de dépenser son temps sur autre chose.<br /> Avec le même budget pour la santé, l’Allemagne avait deux fois plus de place disponible (Trois fois plus d’IRM par habitant aussi). Alors oui, il y a eu un confinement en Allemagne, mais pas aussi fou, et ils ont globalement mieux géré.<br /> Stop covid ne résoudra rien. SI tu veux nettoyer du caca dans les WC, ça sert à rien de donner des coups de marteau dans la cuvette, même si ça coute pas «&nbsp;trop&nbsp;» cher <br /> Mais bon quand on est pas capable de mettre en place des vrais solutions, frapper dans l’eau, ça donne l’impression qu’on fait quelque chose.
GRITI
Wen84:<br /> SI tu veux nettoyer du caca dans les WC, ça sert à rien de donner des coups de marteau dans la cuvette, même si ça coute pas « trop » cher<br /> L’analogie est…étrange…<br /> Cherchez pas! Je suis déjà sortis
Wen84
C’était bien sur du quatrième degrès ^^
carinae
Bah chacun son point de vue…je ne suis pas du tout ton raisonnement mais je suis d’accord sur un point : les allemands ont mieux géré et notamment parce qu’ils ont dépiste massivement des le départ. Dès qu’ils ont eu les infos des médecins chinois , visiblement ils se sont mis au boulot… nous visiblement non…
Wen84
Mon raisonnement est pourtant simple : Incapable de mettre en place de vrais solution, le gouvernement s’agite et réagit à l’émotion. En toute logique, tu devrais pas avoir de mal à voir cela.<br /> Comme j’ai dit avec le meme budget, les Allemands ont plus de lits, plus de matériels… Plus de tout. Après, ils y sont pris plus tot, c’est sur… mais c’est aussi un problème organisationnel. Les Allemands avaient de l’avance probablement… mais même deux mois après, on était toujours pas capable de produit suffisamment de test. Pourquoi ? Principalement un bordel administratif. Pour autoriser le moindre truc, il faut cocher tout un tas de case. On nous fait croire que ce gouvernement est «&nbsp;libéral&nbsp;», alors qu’au contraire il est du genre à tout centraliser, tout normer, vouloir tout controler… Le problème de se système, c’est qu’à la moindre erreur en haut tout le reste s’effondre. L’Allemagne a un fonctionnement plus décentralisé, c’est un état fédéral.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Porsche va devoir limiter les ventes de la Taycan pour réussir à contenter les clients
French Days : super promotion sur le Google Pixel 4 à 494,10€
Windows 10 mise à jour de mai 2020 : le tour des nouveautés
E-Flex, la plateforme de karma qui pourra recevoir des batteries jusqu'à 120 kWh
Google met au point une méthode d'analyse de données respectueuse de la vie privée des internautes
Après un premier essai l'année dernière, LG fournira presque un quart des écrans OLED des prochains iPhone
French Days : TOP 10 des bons plans Amazon et Cdiscount ce soir
Lifting et motorisations hybrides pour les BMW série 5 et 6 GT
French Days : Prix inratable pour la trottinette électrique GO RIDE 80PRO à moins de 195€
French Days : prix choc sur l'Apple iPhone XS 64 Go à 629,10€
Haut de page