Un site (illégal) de vente de données bancaires volées a lui-même été piraté

17 octobre 2019 à 08h01
0
carte-bancaire-piratage.jpg
© Pixabay

Les données bancaires de quelque 26 millions de cartes de crédit avaient été piratées. Le site via lequel elles étaient revendues a, ironie du sort, été piraté à son tour.

Connu pour être l'une des plus importantes plateformes d'hébergement de données de cartes de crédit volées en ligne ou en magasin, le site BriansClub a été piraté. On appelle cela le comble du comble. Car si le site a été hacké, ce n'est pas pour qu'un pirate s'attaque à un autre, non, mais pour rétablir la justice. Brian Krebs, un spécialiste de la cybersécurité, indique sur son blog KrebsOnSecurity avoir été piégé par les hackers, qui utilisaient son nom depuis plusieurs années pour faire tourner leur petite affaire.

Les données bancaires ont été transmises aux établissements bancaires

Après la découverte de la fraude, Brian Krebs indique que les données des millions de cartes bancaires volées depuis le site ont été partagées avec des sources liées de près à des institutions bancaires, ce qui leur a ainsi permis d'identifier, de contrôler puis de redistribuer les cartes mises en vente de manière clandestine.


Les données transmises remontaient pour certaines à 2015. Cette année-là, 1,7 million de cartes furent volées puis mises en vente sur la plateforme. En 2016, BriansClub avait enregistré 2,89 millions de cartes supplémentaires, puis 4,9 millions l'année suivante. En 2018, année record à ce jour, le site a recensé 9,2 millions de nouvelles cartes dérobées. L'année 2019 partait sur de très bonnes bases. Entre janvier et août, BriansClub a enregistré 7,6 millions de cartes.

Plus de 120 millions de dollars de revenus pour BriansClub depuis 2015

Une société de renseignement new-yorkaise, Flashpoint, a procédé à une analyse approfondie de la base de données de BriansClub. Selon elle, le site pirate détenait pour plus de 414 millions de dollars de cartes de crédit. En l'espace de quelques années (entre 2015 et août 2019), BriansClub aurait réussi à vendre 9,1 millions de cartes bancaires volées (sur les 26 millions qu'il détenait). Ses activités lui auraient permis de générer 126 millions de dollars de ventes. Si l'on exclut les cartes arrivées à expiration, plusieurs millions pourraient encore être actives.


Le ou les hackers de BriansClub proposaient à leurs acheteurs des cartes volées fournies par d'autres cybercriminels ou réseaux, qui touchaient, en retour, un pourcentage sur chaque vente. Alors que la demande de cartes de crédit volées serait en hausse, il ne serait pas étonnant que d'autres vendeurs soient tentés d'en tirer profit.

Source : KrebsOnSecurity
Modifié le 17/10/2019 à 08h42
6
6
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
PS5 : Sony dévoile la manette DualSense
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
En pleine pandémie de COVID-19, Trump menace de ne plus financer l'OMS
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
Yamaha présente trois amplificateurs rétro et des enceintes pour les audiophiles
scroll top