Une faille permet d’écouter 77 % des smartphones Android

20 novembre 2017 à 12h05
0
Voilà qui risque d'augmenter la paranoïa de celles et ceux qui pensent qu'ils sont écoutés, via leur smartphone, à tout moment de la journée : les chercheurs de MWR Labs ont découvert une nouvelle faille majeure qui toucherait plus des trois quarts des smartphones Android en circulation. Une faille que Google a comblée, mais seulement dans Android 8.0 Oreo.

Le problème de cette nouvelle faille, c'est qu'elle est très facilement exploitable par un développeur malintentionné : il ne s'agit pas d'une attaque à proprement parler mais d'un souci dans les autorisations données aux applications.

Le service Android MediaProjection au centre de cette nouvelle faille



Les chercheurs de MWR Labs ont découvert que Google, qui développe Android, a réalisé un changement majeur dans les autorisations d'un des services les plus anciens d'Android : MediaProjection. Ce service est en mesure d'enregistrer l'audio ainsi que l'écran du smartphone et est utilisé par certaines applications.

Sauf que si dans les 4 premières versions d'Android ce service ne pouvait être utilisé que par des applications du fabricant du smartphone car il nécessitait un accès root et un certificat OEM signé ; depuis Android 5.0 Lollipop MediaProjection est accessible à tous les développeurs.

La différence, avec cette ouverture, est la suivante : pour avoir accès à ce service, une application ne nécessite plus que l'autorisation de l'utilisateur, autorisation donnée généralement grâce à un pop-up qui apparaît sur l'écran et sur lequel l'utilisateur doit donner son accord. C'est la même technique utilisée pour demander l'accès à la caméra, par exemple, ou au répertoire.

01F4000008530208-photo-android-nougat.jpg


Les pop-ups ne sont pas sécurisés



Selon les chercheurs de MWR Labs, cette technique est facilement contournable : les pirates peuvent intercepter l'apparition du pop-up et afficher une autre demande qui n'attirera pas l'attention de l'utilisateur, comme l'accès aux contacts par exemple. En accédant à cette fausse requête, l'utilisateur donne sans le savoir l'accès à ce service à l'application malveillante.

Cette technique est possible car les versions d'Android jusqu'à Nougat 7.1.2 ne sont pas en mesure de détecter que la demande originelle a été cachée partiellement ou totalement. Un problème qui a été résolu dans Android 8.0 Oreo qui, de fait, n'est plus vulnérable à cette attaque.

Les smartphones disposant d'une version d'Android comprise entre Lollipop 5.0 et Nougat 7.1.2 sont toutefois vulnérables. Ils représentent 77,5 % des smartphones Android dans le monde, soit plus de 1,5 milliard de terminaux.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Une étude montre que les cyclistes
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Suite à un accident mortel, la marine américaine ne veut plus d'écrans tactiles
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait
Nos théories sur l'évolution de l'Univers remises en question par 39 galaxies

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top