Services d’accessibilité sur Android : Google serre la vis

13 novembre 2017 à 12h09
0
L'OS pour smartphones de Google, Android, dispose de toute une série de services appelés « services d'accessibilité », permettant d'améliorer l'expérience utilisateur des personnes handicapées. Ces services sont utilisables par tous les développeurs et certains en auraient abusés : Google a décidé que les développeurs devaient désormais s'expliquer.

Cette décision pourrait causer des problèmes à de nombreuses applications et plusieurs développeurs : si les services d'accessibilité ne sont pas utilisés à bon escient Google supprimera l'application du Google Store.

Justifier l'utilisation des services d'accessibilité



Selon 9to5Google, le géant de Mountain View a commencé à prévenir les développeurs d'un changement dans les conditions d'utilisation des services d'accessibilité d'Android. Dans un mail que le site a pu obtenir, Google annonce que les développeurs doivent désormais justifier l'utilisation de ses services qui, jusque-là, étaient disponibles pour tous.

Désormais, comme le stipule Google dans ce mail, les services d'accessibilité qui donnent un accès privilégié à certaines fonctionnalités du smartphone, ne pourront plus être utilisés que par des applications qui en justifieront l'usage : les développeurs vont devoir expliquer pourquoi et comment leur application utilise ces accès privilégiés pour améliorer le quotidien des personnes handicapées.

1388000008745560-photo-android.jpg


Les services d'accessibilité présentent un risque de sécurité



Si les développeurs ne justifient pas l'utilisation de ces accès, Google pourra décider de supprimer l'application concernée du Play Store. Le groupe se réserve en outre le droit de prendre des mesures plus sévères en cas d'abus répétés de la part de l'éditeur, comme lui interdire totalement le Play Store. Des centaines voire des milliers d'applications pourraient être concernées : Google n'a donné que 30 jours aux éditeurs pour justifier l'utilisation de ces services. Les applications qui ne répondent pas à la demande de Google devront être mises à jour ou seront supprimées par le géant.

Néanmoins, la décision de Google se justifie par les accès que ces services offrent aux développeurs : ils contournent certaines limitations pour compenser les handicaps comme, par exemple, l'autocomplétion de certains formulaires. Sauf que de nombreux malwares les utilisent également, notamment des malwares bancaires. En demandant aux développeurs de justifier cet usage, Google se dote d'un nouveau filtre pour son Play Store : toute application utilisant les services d'accessibilité sans les justifier pourra être rapidement identifiée et supprimée.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Une étude montre que les cyclistes
C’est officiel : Disney+ ne sera pas disponible au lancement en France

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top