Un ingénieux système de phishing qui utilise Google Traduction

Par
Le 08 février 2019
 0
google translate

Des chercheurs en cybersécurité ont observé l'utilisation d'un nouveau procédé pour le phishing. En effet, certains hackers ont recours à Google Traduction pour camoufler leur URL douteuse. Une technique plutôt simple, mais qui peut s'avérer efficace, en particulier sur mobile.

Le phishing demeure un des actes de piratage les plus courants. Mais pour les hackers, il n'est pas toujours facile de piéger leurs victimes, pour obtenir leurs données personnelles. C'est pourquoi certains tentent de nouvelles méthodes pour masquer leurs réelles intentions.

Cacher l'URL frauduleuse dans Google Traduction

Car pour que les utilisateurs cliquent sur le lien contenu dans le mail frauduleux, il faut leur faire croire que la page en question est légitime. Et les pirates sont souvent trahis par des URL qui laissent peu de place au doute.

Récemment, des chercheurs en sécurité informatique ont noté que des hackers avaient fait appel à Google Traduction pour mieux dissimuler la tentative de phishing. Le procédé est, somme toute, assez simple : ils entrent l'URL de leur page dans l'outil et utilisent ensuite l'adresse fournie par ce dernier dans les mails envoyés à leurs cibles. Par conséquent, en cliquant sur le lien, les victimes sont redirigées directement vers Google Traduction.

Une méthode plus discrète sur mobile

Cette méthode est évidemment loin d'être infaillible. En passant la souris sur le lien du message, l'utilisateur peut être alerté par le nom de domaine de l'outil de Google et s'abstenir de cliquer. Et quand bien même il le ferait, arriver directement sur une page de Google Traduction pourrait lui mettre la puce à l'oreille.

Néanmoins, ces constats ne sont pas si clairs pour un usage sur mobile. Car depuis un smartphone, il n'est pas possible de survoler le lien pour faire apparaître l'URL (même s'il est généralement possible d'afficher l'adresse sans ouvrir la page). De plus, l'interface de Google Traduction peut passer pour celle d'un navigateur classique, n'invitant pas l'utilisateur à la méfiance.

La diversification des méthodes de phishing doit donc inviter tout un chacun à la plus grande prudence. Et si vous vous pensez infaillible, vérifiez tout de même vos bons réflexes, grâce au quiz de Google sur le phishing.

Source : ZDNet
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
scroll top