Des hackers russes tentent de nuire aux JO de 2020, selon Microsoft

Benoît Théry Contributeur
02 novembre 2019 à 10h00
0
JO jeux olympiques
© AFP/J.Nackstrand

Microsoft a affirmé sur son blog avoir repéré des tentatives de piratage de la part d'un groupe de hackers russes nommé Strontium.

Ces pirates auraient pris pour cible des organisations liées aux Jeux Olympiques d'été, qui doivent se tenir à Tokyo en 2020.

Lourds antécédents

Selon Microsoft, Strontium (également connu sous les noms de FancyBear ou APT28) aurait ainsi ciblé « au moins 16 organisations sportives et antidopage nationales et internationales à travers trois continents ». Le géant américain déclare avoir informé chacune des organisations ciblées par ces attaques, qui auraient débuté le 16 septembre dernier. Microsoft précise également que si certaines d'entre elles ont réussi, la plupart ont échoué.

Strontium a déjà fait parler de lui cette année via Microsoft, qui a alerté en février d'une recrudescence d'attaques visant des groupes politiques européens. Dans le domaine sportif, Strontium est accusé d'avoir publié, en 2016 et en 2018, des dossiers médicaux appartenant à des organisations sportives (certaines étaient liées à la lutte antidopage). Le groupe de hackers serait également à l'origine d'un programme malveillant baptisé Olympic Destroyer. En 2018, après la suspension de l'équipe russe pour dopage, ce programme a paralysé le site web des Jeux Olympiques d'hiver qui se tenaient à PyeongChang, en Corée du Sud.

Un lien possible avec Moscou

Sur son blog, Microsoft donne quelques détails quant au mode opératoire des pirates : « Les méthodes de Strontium comprennent le hameçonnage, la pulvérisation de mots de passe, l'exploitation de périphériques connectés à Internet et l'utilisation de logiciels malveillants open-source et personnalisés ». Il précise que ce sont là les méthodes « couramment utilisées » par Strontium pour le piratage d'agences gouvernementales, de cabinets d'avocats ou d'universités.

Les motivations des pirates restent inconnues. Suite à l'attaque de 2016, les autorités américaines ont inculpé des agents du service de renseignements russe. Un lien entre Strontium et l'état russe est donc envisagé.

À chaque nouvelle vague de piratages détectée, Microsoft rappelle les trois méthodes permettant de s'en prémunir : mettre en place une authentification à double facteur, apprendre à détecter les phishing et activer les alertes de sécurité liées aux sites Web.

Source : The Next Web
8 réponses
8 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top