Un hacker tente de vendre des documents classifiés volés à l'US Air Force pour 200 dollars

11 juillet 2018 à 12h54
0
Drone Reaper MQ-9A
Le drone Reaper MQ-9A © Air Force Space Command

Un pirate informatique a été intercepté alors qu'il tentait de vendre un drone, préalablement volé à l'armée américaine, sur le dark web.

Durant le mois de juin, une équipe d'analystes de Recorded Future's Insikt ont repéré les manœuvres d'un pirate informatique, dont l'objectif était alors de vendre des documents militaires. Après avoir analysé les captures d'écran et les informations partagées par le hacker sur le dark web, l'équipe a finalement attesté de l'authenticité des documents. Pour accéder à ces documents ultraconfidentiels, le pirate informatique a accédé à un routeur Netgear en exploitant une vulnérabilité FTP précédemment rendue publique.

Lorsqu'il a accédé au routeur situé à la base aérienne de Creech Air Force, le hacker a infiltré l'ordinateur d'un capitaine afin de voler des documents considérés comme très sensibles. Si The Verge précise qu'une partie de son butin n'était pas classifiée en tant que tel, certains documents n'avaient tout de même pas intérêt à tomber entre de mauvaises mains. Pour ce qui est du contenu des documents, ils portaient sur un manuel d'entretien d'un drone baptisé Reaper MQ-9A, des manuels sur les chars Abrams M1 ainsi qu'une liste des aviateurs affectés à l'unité chargée du drone Reaper. L'homme a aussi accédé à des images en direct issues des caméras de surveillance situées à la frontière mexicaine.

Screenshot
Capture d'écran © Recorded Future


« Je m'attends à environ 150 dollars ou 200 dollars »

Le plus amusant est certainement le fait que, ne trouvant pas d'acheteurs sur le dark web, l'auteur du vol a décidé de baisser son prix. Après s'être plaint du manque d'intérêt général, il indique dans son annonce : « Je m'attends à environ 150 dollars ou 200 dollars pour des informations classifiées ». Difficile de savoir si celui-ci avait réellement conscience des informations qu'il détenait. Selon l'un des analystes du groupe à l'origine de la découverte, un tel comportement signifie qu'il voulait s'en débarrasser au plus vite, peu importe le prix.

L'équipe d'analystes semble avoir trouvé l'identité du pirate informatique, une information qu'ils vont tenter de prouver en travaillant aux côtés de la Sécurité intérieure.

0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
L'iPhone 11 vous localise régulièrement, Apple s'en explique
L'Union européenne débloque 3 milliards pour la recherche sur les batteries électriques
ProCreate 5 est enfin disponible sur iPad ! On fait le tour des nouveautés principales
La Chine va retirer les PC et logiciels étrangers de son administration d'ici trois ans

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top