MySpace : la liste des 427 millions de mots de passe piratés disponible au téléchargement

01 juillet 2016 à 17h22
0
Un hacker explique avoir récupéré une énorme base de données datant de juin 2013 et contenant les informations de connexion de quelque 360 millions d'internautes.

Ces dernières semaines, plusieurs anciennes bases de données piratées refont surface. Ainsi nous apprenions que 164 millions de comptes LinkedIn avaient été piratés, 45 millions pour Tumblr, 40 millions pour Flint et 360 millions chez MySpace.

La base de données de MySpace comporterait 427 millions de mots de passe et l'expert en sécurité Thomas White a publié sur son site un lien torrent pointant vers la liste complète. Le fichier pèse 14,2 Go. La base est protégée par un mot de passe que le chercheur a partagé sur son flux Twitter.


Certes, la base n'est pas récente et le piratage de son compte MySpace est relativement mineur. Toutefois, plusieurs internautes ont tendance à faire usage du même mot de passe sur différents services. Ces informations pourraient alors servir à pirater une boite mail ou un service de paiement en ligne.

0258000008490232-photo-myspace-db.jpg


Le fichier torrent est disponible sur cette page. Mais à l'heure où nous écrivons ces lignes, cette dernière semble être saturée de trafic.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
scroll top