L'agence spatiale russe piratée par un groupe affilié aux Anonymous

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
04 mars 2022 à 15h20
3
Anonymous

Un groupe de hackers surnommé « v0g3lSec », lié aux Anonymous, a piraté un site appartenant au Russia Space Research Institute (IKI). L'opération aurait notamment permis de récupérer certains fichiers appartenant à Roscosmos, l'agence spatiale russe.

En l'occurrence, et comme le rapporte The Verge, les hackers semblent avoir ouvert une brèche dans l'un des sous-domaines du site de l'IKI. On apprend notamment que cette attaque aurait permis de compromettre des éléments relatifs à l'Observatoire spatial mondial-ultraviolet (WSO-UV), un projet similaire au télescope spatial Hubble, dont le lancement est prévu en 2025.

Des données dérobées auprès de l'agence spatiale russe ?

Comme évoqué plus haut, ce piratage aurait par ailleurs permis de mettre la main sur des données émanant de l'agence spatiale russe, partagées sous la forme d'un fichier Zip par le compte YourAnonNews sur Twitter. D'après Vice, on y trouverait des formulaires remplis à la main, des PDF et des feuilles de calcul, ainsi que des descriptions de missions lunaires. On ignore toutefois si ces documents sont authentiques, précise The Verge, qui n'a pas pu s'en assurer.

Toujours hors ligne, le site piraté par v0g3lSec, affichait un message laissé par les hackers à l'intention des responsables russes de la plateforme. Un message assez peu courtois que l'on peut toujours lire sur une version archivée du site : « Heyyy Russian f***... Désolé... Cosmonautes ??... je ne sais pas quoi dire, trouvez-vous un meilleur site web au lieu de menacer les gens avec l'ISS, entendu ?? ».

Un message en référence aux tensions autour de l'ISS

Comme le précise The Verge, la fin du message serait une référence aux déclarations de Dmitry Rogozin, chef de Roscosmos. L'intéressé avait laissé planer un doute quant à l'avenir de la Station spatiale internationale en indiquant que la collaboration entre les agences russes et la NASA risquait de prendre fin suite aux sanctions américaines annoncées après l'invasion russe de l'Ukraine.

Cette attaque informatique liée aux Anonymous intervient quoi qu'il en soit quelques jours après que le groupe de hackers a déclaré la « cyberguerre à la Russie » . Depuis, des acolytes du groupe avaient notamment annoncé avoir désactivé les systèmes de contrôle des satellites russes. Une annonce rapidement démentie par Dmitry Rogozin.

Source : The Verge

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
tomcat75
« cette attaque aurait permis de compromettre des éléments relatifs à l’Observatoire spatial mondial-ultraviolet (WSO-UV)… » « « Heyyy Russian f***… Désolé… Cosmonautes ??.. »<br /> On croirait des potaches qui jouent à faire la guerre contre la Russie et mettent en cause des projets utiles pour tous (car cette guerre devra bien se terminer un jour et donner lieu à des compromis)…<br /> Ils feraient mieux d’aller jouer aux billes plutôt que jouer aux cyber-heros (Anonymous mon oeil)
bmustang
une guerre qui aura un prix en vies humaines et victimes et ça c’est intolérable bien plus que la perte économique ou de tous les projets spatiaux en cours et à venir. NO WAR
LeToi
Sachant que les russes sont quasi indispensables à l’ISS (il me semble), qu’ils servent également aux lancements Ariane, j’espère qu’ils savent ce qu’ils font…
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Découvrez Proton, la toute nouvelle identité visuelle de ProtonMail
Opera VPN Pro est désormais disponible sur Windows et macOS
Zoom sur Fronton, le botnet russe qui multiplie les fake news sur les réseaux
YouTube retire 70 000 vidéos de désinformation pour contrecarrer la propagande russe sur la guerre en Ukraine
Face au malware XorDdos, Microsoft recommande son navigateur Edge aux utilisateurs de Linux
Ce bug dans PayPal permet à un hacker de manipuler les transactions
Attention, ce malware se cache dans un ficher Word vérolé, lui-même caché dans un PDF
Les Anonymous déclarent la cyberguerre à Killnet, un groupe de hackers pro-russes
Offrez-vous le meilleur VPN pour gagner en cybersécurité à prix cassé
Méfiez-vous de cette arnaque : un faux site DHL peut récupérer vos identifiants bancaires
Haut de page