Test Amazfit GTS4 Mini : carton plein pour cette montre connectée à moins de 100 euros !

Johan Gautreau
Expert objets connectés
24 septembre 2022 à 17h58
12
GTS 4 Mini - Test © Johan Gautreau

La fin d’année est toujours très prolifique du côté des montres connectées. C’est donc avec une certaine impatience que nous attendions les nouveautés Amazfit, la marque asiatique nous ayant bien surpris avec son excellente GTR 3 Pro l’an dernier. Plus entrée de gamme, la GTS 4 Mini arrivera-t-elle à la cheville de son ainée ? On vous dit tout dans ce test complet.

Amazfit GTS 4 Mini
  • Excellent rapport qualité/prix
  • Autonomie excellente, même en mode Always On
  • Écran AMOLED très efficace
  • Bonne précision des capteurs
  • Montre très complète pour son prix
  • Le processeur manque un peu de réactivité
  • Traductions parfois mal faites
  • Magasin Zepp assez spartiate (mais en amélioration)
  • Disparition de la couronne rotative, c’est dommage…

Plutôt qu’une évolution de la vieillissante GTS 2 Mini, l’Amazfit GTS 4 Mini se présente comme une déclinaison entrée de gamme de la GTS 3 de 2021. Elle en reprend le système d’exploitation ZeppOS, les algorithmes PeakBeats ainsi que l’assistant vocal Amazon Alexa.

Pour seulement 99 euros, la nouvelle smartwatch semble taillée pour porter de rudes coups à la concurrence. Sur le même segment tarifaire, Huawei mène la danse avec la Watch Fit 2. Xiaomi est aussi de la partie, la Mi Watch restant une concurrente de poids, bien qu’âgée. Nous pouvons de même citer la montre Honor Magic Watch 2 ou encore la Realme Watch 2 Pro. Des modèles qui accusent un certain âge, du moins à l’échelle très courte des nouvelles technologies.

Sur ce, passons sans plus tarder au test de l’Amazfit GTS 4 Mini !

Fiche technique Amazfit GTS 4 Mini

Spécifications techniques

Système d'exploitation
ZeppOS
Smartphones compatibles
iPhone (iOS), Android
Capacité de la batterie
270 mAh
Autonomie
8 à 15 jours
Nombre maximum de profils
120

Connectivité

Prise en charge des SMS / MMS
Oui
Prise en charge des appels
Oui
Version Bluetooth
5.2
NFC
Non
GPS
Oui

Capteurs

Accéléromètre et boussole électronique
Oui
Capteur de lumière ambiante
Oui
Analyse du sommeil
Oui
Podomètre
Oui
Capteur de rythme cardiaque
Oui
capteur ECG
Non
Capteur SpO2
Oui

Écran

Forme du cadran
Rectangulaire
Taille de l'écran
1,65in
Type d'écran
AMOLED
Résolution
336x384 px
Écran tactile
Oui
Écran couleur
Oui

Caractéristiques physiques

Épaisseur
9,1mm
Largeur
36,6mm
Longeur
41,8mm
Poids
31g

Plus petite que la GTS 3, l’Amazfit GTS 4 Mini récupère bon nombre de ses caractéristiques techniques. Comme nous l’indiquions en introduction, on retrouve ainsi le système ZeppOS lancé l’an dernier, les algos PeakBeats pour le sport ou encore Alexa. S’il est plus petit, l’écran conserve la technologie AMOLED qui s’invite de plus en plus en entrée de gamme.

Par contre, petit prix oblige, il faut faire quelques concessions. La GTS 4 Mini tire un trait sur le haut-parleur pour les appels mains-libres. Idem pour la couronne rotative, pourtant bien pratique. Quant au capteur de rythme cardiaque, il est plus simple que sur la GTS 3. On constate aussi la disparition de l’assistant vocal hors-ligne. Ce n’est pas bien gênant, celui-ci étant uniquement en anglais.

Globalement, la nouvelle smartwatch Amazfit reste très bien dotée. Elle ne révolutionne pas la recette, mais semble bien équilibrée pour son prix. Que demander de plus ?

Design et finitions

Cadre en aluminium et plastique, écran en verre trempé avec revêtement anti-traces : l’Amazfit GTS 4 Mini met les petits plats dans les grands. Elle s’aligne sans problème sur les productions de même prix.

GTS 4 Mini - Design © Johan Gautreau

On est loin d’avoir l’impression de porter une montre connectée d’entrée de gamme. Les finitions très soignées flattent l’œil, en particulier le bouton gravé du logo de la marque. Le bracelet en silicone à la texture très douce renforce l’impression de confort. Seul bémol : il est un peu court.

GTS 4 Mini - Bouton © Johan Gautreau

Votre serviteur a dû porter la smartwatch au dernier cran durant toute la durée du test. Les plus gros poignets gagneront à changer de bracelet pour un modèle plus grand. Heureusement, la fixation est universelle.

GTS 4 Mini - Dos © Johan Gautreau

Pour ce qui est du poids, rien à redire. L’Amazfit GTS 4 Mini est très légère avec ses 31 grammes tout compris. À moins de ne pas aimer les montres rectangulaires, on voit mal ce qui pourrait vous gêner lors du port de cette jolie montre !

Écran

L’appellation Mini n’est pas usurpée. Par rapport à la GTS 3, la nouvelle montre Amazfit perd 0.1’’. Comme vous pouvez le constater sur la photo ci-dessous, la différence se voit. 

GTS 4 Mini - Comparaison GTS 3 © Johan Gautreau

La dalle de 1.65’’ reste néanmoins de bonne qualité, avec une résolution de 309 ppi. On sent bien que l’affichage est moins fin et équilibré que sur la grande sœur. Malgré tout, la GTS 4 Mini reste à hauteur de la concurrence.

GTS 4 Mini - Écran © Johan Gautreau

L’écran AMOLED est bien visible en plein jour, même s’il n’atteint pas les sommets de modèles plus haut de gamme, Galaxy Watch 5 Pro en tête. Le capteur de luminosité automatique fait plutôt bien son travail, bien qu’il semble parfois patauger dans la semoule à l’occasion de brusques changements d’éclairage ambiant. Heureusement, ça reste en de rares occasions.

GTS 4 Mini - Écran jour

Pour ce qui est de la personnalisation des cadrans, la GTS 4 Mini reste plus légère que son ancêtre. La cinquantaine de watchfaces du magasin n’offre pas des masses de complications, ni de cadrans animés. En revanche, la plupart sont compatibles avec le mode Always On.

Interface et application

Étant donné que nous avons déjà bien fouillé en profondeur les capacités de ZeppOS lors de notre test de l’Amazfit GTR 3 Pro, nous vous proposons de survoler rapidement cette partie afin d’éviter toute redite.

Le système d’exploitation pour wearables d’Amazfit n’apporte pas de changements drastiques cette année. Il reste toujours autant personnalisable, ce que nous apprécions fortement. L’absence de couronne rotative n’est pas non plus un gros frein à la navigation.

GTS 4 Mini - Liste applis © Johan Gautreau

Nous reprocherons avant tout à la GTS 4 Mini un petit manque de puissance. Sans être désastreuse (loin de là), la navigation au sein du système est moins fluide qu’avec la GTS 3. Il faut dire que le prix n’est pas le même, on image que le constructeur a dû faire quelques concessions sur le processeur afin de garder un tarif contenu. La réactivité globale de la smartwatch Amazfit est similaire à celle du bracelet Xiaomi Smart Band 7 et au-dessus de celle de la Realme Watch 3.

Pour ce qui est de l’application Zepp, elle reste égale à elle-même. Nous vous invitons donc à relire nos précédents tests de montres connectées Amazfit pour vous faire une idée de la qualité de cette appli compatible avec les smartphones Android et iOS.

Fonctions sport

Il est temps de mettre à l’épreuve la petite GTS 4 Mini. Pour ce test, nous l’avons confrontée à une ceinture pectorale Polar H7. Pour le coup, la smartwatch asiatique s’en tire pas mal du tout !

Profils sportifs et métriques

Bien qu’elle soit abordable, la tocante d'Amazfit n’en reste pas moins très complète pour le sport. C’est d’ailleurs la moindre des choses étant donné l’évolution rapide de la concurrence dans ce domaine.

La belle hérite ainsi de 120 profils sportifs, dont 7 à reconnaissance automatique. Son étanchéité à 5 ATM lui permet d’accompagner les amateurs de natation, que ce soit en eaux libres ou en piscine. Si une majorité de sport se contente de données basiques, on trouve certains profils plus évolués que d’autres. Par exemple, le rameur permet de visualiser le nombre de brassées ou la durée des poussées. Pour la course à pied, vous aurez la possibilité d’activer un lièvre virtuel ou un assistant de foulées. Il y a même un profil « e-sport » similaire à celui de la vieille Garmin Instinct E-Sport !

Zepp - Menu 1 © Johan Gautreau
Zepp - Suivi foulée © Johan Gautreau
Zepp - Suivi GPS © Johan Gautreau

Les métriques relevées sont classiques : rythme cardiaque, calories, niveau de SpO2, VO2Max, stress… Si le baromètre est aux abonnés absents, nous sommes plus que ravis de retrouver les algos PeakBeats à l’œuvre. Ces derniers nous donnent des indications sur le temps de récupération ou la charge d’entraînement aérobie/anaérobie. Sans aller aussi loin qu’une montre Garmin Fenix 7 ou même une Polar Pacer, la GTS 4 Mini s’en sort très bien face à la concurrence.

GTS 4 Mini - PeakBeats © Johan Gautreau

C’est d’autant plus vrai que ZeppOS permet une personnalisation complète des pages et champs de données, soit depuis l’application, soit directement au poignet. À moins de 100 euros la montre, vous trouverez difficilement mieux !

Précision

Si l’Amazfit GTS 4 Mini hérite du capteur BioTracker 3.0 PPG de la précédente génération, celui-ci embarque moins de LED et de photodétecteurs que sur la GTS 3. On peut donc logiquement s’attendre à une précision moindre…

Après comparaison avec notre ceinture cardio Polar H7, il s’avère que les résultats ne sont pas si mauvais que ça. La montre a bien une tendance à sur-estimer le rythme cardiaque d’environ 2 à 5 bpm sur la majorité des activités. Nous avons aussi relevé par moment quelques gros retards sur les variations de rythme un peu trop brusques. Mais pour du suivi en course, marche ou autres sports qui impliquent peu de changements de rythme, la GTS 4 Mini est largement suffisante.

Zepp - Cardio GTS 4 Mini © Johan Gautreau
Suivi cardio optique GTS 4 Mini - ©Johan Gautreau pour Clubic
Zepp - Cardio Polar H7 © Johan Gautreau
Suivi cardio ceinture pectorale Polar H7 - ©Johan Gautreau pour Clubic

La courbe ci-dessous montre bien que la montre chinoise suit d’assez près les résultats relevés par la ceinture pectorale. Amazfit ne tente pas de lisser les courbes comme le fait Xiaomi avec son Smart Band 7. Pour du matériel à ce niveau tarifaire, c’est donc plutôt bon. Les sportifs qui débutent trouveront dans la GTS 4 Mini une alliée efficace pour le suivi de leurs activités sportives.

Navigation

Bien qu’elle soit pourvue d’une puce GPS, la tocante asiatique n’offre pas de système de navigation à l’heure actuelle. C’est quelque chose qui manque cruellement aux montres connectées Amazfit, mais qui a commencé à être réglé avec la sortie de la T-Rex 2.

On trouve ainsi au sein de l’application Zepp la possibilité d’importer des itinéraires au format GPX depuis des services tiers. Malheureusement, l’absence de mémoire de stockage sur la montre ne permet pas de profiter des tracés importés par ce biais. Si la GTS 4 Mini avait proposé la navigation pas-à-pas, elle aurait sans conteste détrôné toute la concurrence à moins de 100 euros !

Mais ne boudons pas notre plaisir : la puce GPS fait déjà du bon boulot. Sa précision, sans être parfaite, reste supérieure à celle de smartwatches de même tarif. Les courbes collent d’assez près à la réalité. Il n’y que lors de certains passages couverts (arbres, immeubles hauts) qu’on voit des variations dans la qualité de capture. Rien de trop méchant. Une fois de plus, on trouve difficilement mieux à un tel tarif.

Fonctions utilitaires

L’arrivée de ZeppOS en 2021 laissait poindre l’espoir de smartwatches plus complètes, plus intelligentes. En bref, de meilleures compagnes de poignet. Un an après, où en sommes-nous ?

Pour tout dire, les choses n’ont pas énormément avancé depuis notre prise en main de la GTR 3 Pro, premier modèle Amazfit à embarquer ZeppOS. Au fil des mois, la marque semble avant tout avoir peaufiné les bases de son logiciel, sans rajouter plus que ce qui existait déjà. Il n’y a plus ces quelques plantages que nous avions repérés sur la GTR 3 Pro. Alexa fonctionne aussi beaucoup mieux, il n’y a plus ces bugs et déconnexions souvent un peu lourds qui entravaient son utilisation.

GTS 4 Mini - Alexa © Johan Gautreau

Outre les applis pré-installées, ZeppOS met à notre disposition un App Store, accessible depuis l’application Zepp pour Android et iOS. Celui-ci semble s’être un peu rempli depuis notre dernière visite. Étonnement, les apps Amazfit que nous avions sur la GTR 3 Pro ne sont plus disponibles sur le Store. À leur place, on découvre une vingtaine de programmes aux fonctions diverses et variées : enregistrement du poids, dictionnaire, météo, mémo et même navigation avec Google Maps. Les développeurs tiers commencent à cerner le potentiel des smartwatches Amazfit. Seul inconvénient, certaines apps requièrent un smartphone Android. De même, seule la plateforme de Google permet d’envoyer des SMS pré-définis, Apple se bornant à bloquer cette fonction comme toujours…

En conclusion, si l’Amazfit GTS 4 Mini n’atteint pas le niveau de perfectionnement d’une Galaxy Watch 5 Pro ou même d’une Apple Watch Series 7, elle suit le bon chemin. Peu de montres concurrentes offrent un accès à un App Store.

Autonomie

L’autonomie de l’Apple Watch vous fait dresser les cheveux sur la tête ? On vous comprend, il est toujours frustrant de devoir recharger sa montre connectée chaque jour.

Pour le coup, Amazfit fait bien les choses avec sa GTS 4 Mini. La batterie de 270 mAh, couplée à la faible consommation de ZeppOS, assure une durée d’utilisation théorique de 8 à 45 jours selon les usages. En mode GPS, le constructeur nous promet 21h de suivi continu. De quoi talonner Coros Vertix et autres Garmin Fenix !

GTS 4 Mini - Chargeur © Johan Gautreau

Durant nos essais, nous n’avons pas réussi à vider totalement la batterie. En activant le suivi cardio une fois toutes les 30 minutes, avec des relevés de stress et SpO2 manuels, la batterie perd seulement 5% d’autonomie en une journée. Impressionnant !

Même en activant le mode Always On, le capteur cardio/stress/SpO2 en permanence, vous arriverez sans problème à tenir la charge deux jours complets (voire trois) et à faire pas mal d’exercices avec GPS dans ce laps de temps.

Pour la recharge, c’est moins folichon. La petite smartwatch Amazfit demande un peu plus de 2h pour un plein complet. Elle n’est pas dotée de la recharge rapide, comme vous pouvez vous en douter. Mais vu son endurance, ce n’est pas forcément gênant.

Amazfit GTS 4 Mini : l’avis de Clubic

8

En réduisant la taille, les fonctionnalités et le prix de sa GTS 3, Amazfit réalise un joli coup de maître. La GTS 4 Mini est en effet apte à tenir la dragée haute à n’importe quelle montre connectée de moins de 100 euros.

En choisissant de peaufiner ZeppOS plutôt que de lui apporter de grosses nouveauté, la marque chinoise prend le chemin le plus viable. Malgré la puissance un peu limitée du processeur, on prend toujours autant de plaisir à utiliser ce système au quotidien. Le magasin d’applications suit lui aussi son bonhomme de chemin, un pas après l’autre. 

Finalement, vu son prix plancher, nous n’aurons pas grand-chose à reprocher à l’Amazfit GTS 4 Mini. Peut-être un bracelet trop court, mais ça se change. L’absence de navigation ? Dommage mais encore une fois, à moins de 100 euros… Nous aurions quand même aimé voir réapparaître la couronne rotative, bien pratique sur les modèles de 2021. Un petit travail sur les traductions du système serait aussi le bienvenu.

Le verdict est donc le suivant : on tient là une montre très sympathique, au rapport qualité/prix difficile à vaincre malgré quelques légers défauts !

Les plus

  • Excellent rapport qualité/prix
  • Autonomie excellente, même en mode Always On
  • Écran AMOLED très efficace
  • Bonne précision des capteurs
  • Montre très complète pour son prix

Les moins

  • Le processeur manque un peu de réactivité
  • Traductions parfois mal faites
  • Magasin Zepp assez spartiate (mais en amélioration)
  • Disparition de la couronne rotative, c’est dommage…

Design et finitions 8

Écran 8

Fonctions utilitaires 7

Fonctions sport 7

Autonomie 9

Amazfit GTS 4 Mini au meilleur prix
Amazon marketplace 99€ Voir l'offre
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
12
6
Kaysis
Petite question.<br /> J’ai besoin pour mon boulot d’une montre connectée qui puisse me faire les rappels de manière autonome des rdv d’agenda (Google ou autre) car je ne peux pas entrer avec mon téléphone dans une zone aux conditions sanitaires strictes.<br /> Or à lire les divers test à part Apple, difficile d’avoir des tests qui traitent des autres caractéristiques que le monitoring sportif ou de santé sur ce genre de produit…
Johan_Gautreau
Hello,<br /> Sur la plupart des montres, les rappels d’agenda sont de simples notifications qui proviennent du smartphone. Ce dernier doit donc rester à proximité pour envoyer les notifications de rdv. De mémoire, WearOS possède l’appli agenda de Google, il devrait donc être possible d’avoir les notifications de rdv sans téléphone à côté. Les dernières montres Amazfit (sous ZeppOS donc) ont aussi une appli agenda, qui permet de se créer des rappels indépendamment du smarphone. Pour les prochains tests, j’essaierai d’intégrer des tests « hors connexion » histoire de voir comment se débrouillent les cobayes sans smartphone ^^<br /> Dans votre cas, peut-être devriez-vous privilégier une smartwatch avec puce LTE, totalement indépendante du téléphone et qui restera connectée à Internet en permanence.
Kaysis
Merci pour votre réponse.
backsec
Je ne savais même pas qu’Amazon faisait aussi dans les montres connectées.
Johan_Gautreau
Hello,<br /> Malgré la ressemblance de nom, Amazfit n’a rien à voir avec Amazon. Il s’agissait à la base d’une marque du groupe chinois Huami (dont fait partie Xiaomi) mais qui est maintenant sous la férule de la marque Zepp.
Eva30
Bonjour, est ce que la GTS 4 mini reçoit simplement des notifications d’appel et de SMS ou est ce qu’il est possible de lire le sms sur la montre? Merci
Johan_Gautreau
Hello,<br /> La montre peut afficher le contenu des SMS (sauf les images et emojis). Seuls les SMS les plus longs seront tronqués.
Eva30
Merci pour votre réponse.<br /> Savez-vous qd elle sera commercialisée en France?
Johan_Gautreau
Avec plaisir !<br /> Elle est commercialisée sur Amazon, vous pourrez la trouver via les liens sur le test, avec une livraison possible dès demain si vous êtes membre Amazon Prime.
Gabien
Bonjour je voudrais savoir si cette montre est bien équipé d’un GPS intégré, et donc je voudrais savoir si je peux pratiquer des activités physiques sans avoir mon portable à proximité ?
Johan_Gautreau
Hello !<br /> Il y a bien un GPS au sein de la montre, donc pas de soucis pour faire du sport sans le smartphone à côté.
JeRico
Montre effectivement surprenante. Hardware ok : petite et très (trop ?) légère mais bien construite (les standards Xiaomi dont Amazfit est une émanation me donnent personnellement confiance), elle dispose d’une autonomie assez proche de ce que j’avais pu constater sur la Xiaomi Mi Watch, autrement plus imposante, soit 7 jours. Pas mal.<br /> La synchro avec iOs a le mérite d’être assez poussée (SMS, appels, agenda, le principal y est) et c’est presque parfait pour ceux qui comme moi, trouvent la valeur ajoutée d’une Apple Watch discutable (en faire trop, au prix -SIC!- d’une recharge quotidienne, c’est non).<br /> Presque parfait, parce qu’à l’usage, l’application Zepp est quand même très bordélique. Les paramètrages et infos y sont classées un peu partout (dans l’appli ou sur la montre, mais pas forcément dans les 2), sans hiérarchie.<br /> Comme bien souvent, les montres sont scrutées sur le plan du hardware et de la précision. Or le soft, c’est quand même le quotidien, l’UX. Et là, comme pour beaucoup d’autres, c’est frustrant. Notamment par exemple, la synchro de l’agenda (avec iCal je précise) est juste clamiteuse (la gestion des anniversaires… Au secours !).<br /> C’est d’autant plus frustrant qu’on se dit ce ne sont que des améliorations logicielles très simples et que celles-ci n’arrivent jamais. Comme si cette partie-là n’intéressait pas, pourtant il ne semble pas qu’Amazfit, dont les wearables sont le core-business, ne construise que des produits d’appel… Bizarre. Très bonne MC, qui mérite le détour.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test MSI Modern MD272PW : un écran abordable, limité par sa définition
Test Apple Watch Ultra : la montre connectée Apple se met au sport
Test Samsung 990 PRO : magnifique baroud d'honneur du Roi des SSD avant l'arrivée du PCIe 5.0
Test Corsair MP600 GS : inutile de vous ruiner quand des SSD de ce niveau existent !
Test Tronsmart T7 : l'enceinte Bluetooth à prix mini, mais qui assure l'essentiel
Test ViewSonic X2 : un vidéoprojecteur plaisir pour goûter à la grande image cinéma
Test Marshall Woburn III : une enceinte premium et énergique, à la connectivité limitée
Test Apple iPad (2022) : des nouveautés, et des frustrations
Test Apple TV 4K (2022) : la dernière box TV d'Apple frise la perfection
Test Fitbit Sense 2 : la montre connectée sport de Google rate le coche
Haut de page