🔴 French Days : ventes flash jusqu'à - 50% 🔴 French Days 2022 : ventes flash jusqu'à - 50%

Test Galaxy Watch 5 Pro : la meilleure montre connectée sous Wear OS

Johan Gautreau
Expert objets connectés
04 septembre 2022 à 12h00
1
Watch 5 Pro - Écran © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Pour la deuxième année consécutive, Samsung et Google allient leurs forces. Entre design léché et polyvalence de Wear OS, la Galaxy Watch 5 Pro tente de s’imposer comme la meilleure alternative Android à la célèbre Apple Watch.

Samsung Galaxy Watch 5 Pro
  • Matériaux haut de gamme
  • Écran magnifique et lisible en toutes circonstances
  • WearOS + OneUI = formule gagnante
  • Autonomie correcte pour une montre Wear OS
  • Enfin du suivi d’itinéraire !
  • Montre très épaisse, un peu lourde
  • Incompatibilité avec iOS et HarmonyOS
  • ECG et tensiomètre compatibles uniquement avec les téléphones Samsung
  • Autonomie un peu légère par rapport à la grande majorité des concurrentes

L’abandon de Tizen au profit de Wear OS nous avait laissé une très bonne impression lors de notre test de la Galaxy Watch 4 Classic. Il semble que cette alliance fonctionne bien aussi auprès des utilisateurs, au point que Samsung rempile cette année avec deux nouvelles smartwatches : la Watch 5 et la Watch 5 Pro.

C’est vers le second modèle que nous allons porter notre attention le temps d’un test complet. Il faut dire que le géant asiatique vise très haut avec sa Galaxy Watch 5 Pro, dont le prix de 429 euros est à la hauteur de ses ambitions. Samsung mise particulièrement sur l’autonomie et annonce fièrement « la plus grande capacité de batterie » de sa gamme d’objets connectés. Le suivi d’itinéraire fait aussi une entrée fracassante sur cette belle montre connectée utilitaire.

De quoi convaincre les sportifs les plus exigeants ? C’est ce que nous vous proposons de vérifier dans les lignes qui suivent.

Samsung Galaxy Watch 5 Pro : spécifications techniques

Fiche technique Samsung Galaxy Watch 5 Pro

Spécifications techniques

Système d'exploitation
Wear OS 3.5
Smartphones compatibles
Android
Capacité de stockage
16GB
Capacité de la batterie
590
Autonomie
80 heures
Nombre maximum de profils
90

Connectivité

Prise en charge des SMS / MMS
Oui
Prise en charge des appels
Oui
Version Bluetooth
5.2
Version Wi-Fi
5
NFC
Oui
GPS
Oui

Capteurs

Accéléromètre et boussole électronique
Oui
Capteur de lumière ambiante
Oui
Analyse du sommeil
Oui
Podomètre
Oui
Capteur de rythme cardiaque
Oui
capteur ECG
Oui
Capteur SpO2
Oui

Écran

Forme du cadran
Rond
Taille de l'écran
1,4in
Type d'écran
Super AMOLED
Résolution
450x450 px
Écran tactile
Oui
Écran couleur
Oui

Caractéristiques physiques

Épaisseur
10,5mm
Largeur
45,4mm
Longeur
45,4mm
Poids
76g

La nouvelle tocante du géant asiatique est un véritable bijou de technologie. Toute parée de saphir et de titane, la belle se veut aussi résistante que les montres connectées sport les plus haut de gamme. Elle embarque en son sein pléthore de capteurs consacrés à la surveillance de la santé, ce qui la transforme en un véritable petit assistant médical de poignet. L’ensemble fonctionne avec Wear OS 3.5 et la surcouche OneUI développée par Samsung.

Grosse surprise, cette année voit la disparition complète de la couronne rotative si typique des montres Galaxy Watch. Espérons que l’expérience n’en pâtira pas outre mesure… Sur ce, il est temps de passer au décorticage de cette fameuse Galaxy Watch 5 Pro !

Design et finitions

Imposante : telle est la description que nous pourrions faire de la montre Samsung à l’ouverture de sa boîte. La Watch 5 Pro est un sacré pavé qui ne siéra pas à tous les poignets. Comme vous l’avez probablement lu dernièrement, la marque asiatique est restée assez floue sur les vraies mensurations de sa smartwatch, omettant ainsi de préciser son encombrement.

Watch 5 Pro - Design © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Une fois au poignet, l’embonpoint de la Galaxy Watch 5 Pro saute aux yeux. Le boîtier en titane de 45 mm prend une certaine place, nécessaire à l’emport de la batterie de 590 mAh. Si les premiers instants laissent un peu dubitatif quant à la discrétion de cette tocante, on finit par s’y habituer. Le boîtier très sobre y est pour beaucoup avec ses lignes épurées. 

Watch 5 Pro - Épaisseur poignet © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Avec 76 grammes sur la balance (bracelet compris), il reste assez difficile d’oublier la présence au poignet de ce beau morceau. Si vous voulez une smartwatch plus discrète, nous vous conseillons de vous tourner vers la Watch 5 de 44 mm, beaucoup plus fine comme vous pouvez le voir sur le cliché ci-dessous.

Watch 5 Pro - Épaisseur © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Nonobstant cette histoire de taille, la 5 Pro reste une très belle montre. L’assemblage est parfait. Les matériaux utilisés sont de la plus haute qualité et surpassent certaines montres sportives qui se cantonnent parfois à du plastique pour le même prix. Au passage, mention spéciale pour le bracelet en silicone très bien pensé et capable de s’ajuster avec précision à tous les poignets.

Watch 5 Pro - Dos © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Comme nous le précisions plus haut dans ce test, Samsung abandonne sa fameuse couronne rotative, qu’elle soit physique ou tactile. Le système est remplacé par un réglage qui permet de faire défiler l’interface en glissant le doigt sur l’écran. C’est loin d’être aussi efficace que la couronne de la Galaxy Watch 4 Classic, mais au moins, on conserve une partie de l’essence de ce fonctionnement propre aux montres de la marque.

Écran

Une fois de plus, Samsung réussit à nous éblouir avec un écran AMOLED de grande qualité. La dalle de 1,4 pouce de la Galaxy Watch 5 Pro bénéficie d’une belle définition de 450 x 450 px, et l’ajustement de la luminosité est d’une précision chirurgicale. Que ce soit en plein soleil ou au beau milieu de la nuit, la smartwatch reste toujours lisible, sans jamais en faire trop ni pas assez.

Watch 5 Pro - Écran © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Les amateurs de personnalisation devraient d’ailleurs se régaler avec la multitude de cadrans disponibles sur le Galaxy Store et le Play Store. Les watchfaces conçues par Samsung sont très largement personnalisables, au point que l’on peut s’y perdre des heures durant juste par plaisir de créer LE cadran qui nous conviendra !

N’oublions pas non plus le fameux mode « Always On », bien entendu de la partie. Celui-ci est à l’image du reste : très efficace. Il manque cependant de luminosité en extérieur et a du mal à contrer les reflets. L’idéal sera donc de basculer sur l’affichage normal pour visualiser les données lors de vos sorties en plein soleil. La dalle AMOLED est alors d’une efficacité redoutable, certainement la meilleure que nous ayons vue cette année.

Système d’exploitation

Un temps en disgrâce, Wear OS fait à nouveau parler de lui depuis deux ans. Le passage de Tizen au système pour wearables de Google a fait forte impression lors de la sortie de la Galaxy Watch 4 l’an dernier. Pour 2022, Samsung remet le couvert.

On retrouve le même fonctionnement que celui découvert l’an dernier, l’interface OneUI restant proche de ce qu’elle était à l’époque Tizen. C’est avec plaisir que nous avons replongé au sein de ce Wear OS façon Samsung, coloré, personnalisable, et surtout, très agréable à utiliser au quotidien.

Watch 5 Pro - Musique © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Le système se révèle très réactif et répond avec célérité à la moindre sollicitation. L’accès au Play Store est un énorme plus pour qui veut télécharger de nombreuses applications. L’OS, très polyvalent, laisse une belle latitude pour configurer la Galaxy Watch 5 Pro comme on le souhaite. L’utilisateur peut ainsi troquer Bixby contre Google Assistant, payer avec Google Wallet plutôt que Samsung Pay, etc. Ce petit vent de liberté fait un bien fou !

Malheureusement, les vieux démons refont vite leur apparition. Les possesseurs de smartphones Samsung pourront tirer sans problème le meilleur parti de la montre connectée. Mais ceux qui passent par une autre marque sous Android se verront refuser l’accès à certaines fonctions comme l’ECG ou la capture de la tension. Quant aux usagers iOS ou HarmonyOS, ils seront laissés sans vergogne sur le bord de la route. En effet, l’appli Galaxy Wearable nécessaire à la connexion de la Watch 5 Pro est absente de ces systèmes. Ce confinement façon Apple reste difficile à avaler sous Android, un système pourtant réputé pour son ouverture…

Certains bugs n’ont pas non plus manqué d’entraîner quelques frustrations. Tantôt une application qui refuse de s’ouvrir, tantôt le minuteur qui ne se lance pas à la suite d'une commande vocale… En général, un redémarrage de la montre résout ces petits problèmes passagers, mais cela reste agaçant.

Applications Samsung

Afin de gérer votre Watch 5 Pro en finesse, vous devrez passer par l’application Galaxy Wearable de Samsung. Cette dernière est compatible avec les téléphones de la marque et la plupart des appareils sous Android. Pas besoin d’installer l’app dédiée au système de Google, elle est inutile dans le cadre d’une utilisation de la montre Samsung.

Galaxy Wearable vous donne accès à tous les réglages essentiels de la Watch 5 Pro. Cadrans, applis, cartes et autres paramètres sont accessibles facilement au sein de l’interface, qui est d'ailleurs particulièrement bien faite.

Galaxy Wearable menu 1 © Johan Gautreau
Galaxy Wearable menu 2 © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic
Galaxy Wearable menu 3 © Johan Gautreau

Comme bon nombre de smartwatches, la Galaxy Watch 5 Pro veille sur votre forme physique en relevant un bon paquet de données physiques. Ces dernières sont ensuite regroupées au sein de diverses applications, Samsung Health en tête. Il vous faudra aussi installer Samsung Health Monitor pour bénéficier des données liées à la tension artérielle et l’ECG.

Samsung Health - Menu 1 © Johan Gautreau
Samsung Health - Menu 2 © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic
Samsung Monitor © Johan Gautreau

En tout, ce sont pas moins de trois applis qui sont nécessaires au fonctionnement complet de la Watch 5 Pro. Celles-ci sont très bien conçues, mais malheureusement, seuls les utilisateurs de mobiles Samsung pourront en profiter. Health Monitor n’est pas compatible avec les autres appareils Android, et encore moins iOS. Galaxy Wearable n’existe pas non plus sur iOS, ce qui empêche par conséquent d’utiliser la montre sud-coréenne sur les téléphones américains. Vous voilà prévenus !

Fonctions sport

Cette année, Samsung apporte une nouvelle fonctionnalité à ses montres connectées. Les randonneurs et cyclistes sont particulièrement concernés.

Suivi d’itinéraire

Voilà une grande première pour les smartwatches asiatiques : le suivi d’itinéraire. Ce dernier est disponible uniquement sur le modèle Pro, haut de gamme oblige.

Tout comme sur la Suunto 9 Peak ou la Garmin Fenix 7, vous pouvez maintenant importer vos circuits préférés au format GPX directement dans la mémoire de la Watch 5 Pro. Les tracés stockés peuvent ensuite être utilisés au sein des profils de randonnée et de cyclisme, avec fond de carte à la clé. Un guidage point par point vous aidera à garder le cap lors des sorties. Pour couronner le tout, une fonction « fil d’Ariane » est aussi intégrée.

Watch 5 Pro - Itinéraire © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

À l’utilisation, on remarque quelques petits manques. Tout d’abord, l’application Samsung Health ne permet pas de créer des itinéraires. Vous devrez donc trouver une autre source pour éditer vos tracés. Nous vous recommandons Komoot qui permet de créer des itinéraires rapidement et de les importer au format GPX.

On constate ensuite que le suivi est limité à seulement deux types de profil : randonnée et cyclisme. Nous espérons vivement que Samsung étendra cette fonction à d’autres activités en extérieur dans le futur.

Enfin, nous avons rencontré un petit souci avec les tracés dont le point de départ est le même que celui d’arrivée : lors du lancement de l’activité, la montre indique que l’itinéraire est complet, confondant début et fin de tracé. Il y a donc encore des progrès à faire pour perfectionner ce système de navigation naissant.

Pour ce qui est du positif, nous apprécions la réactivité de la montre qui arrive à afficher rapidement les changements de cap. Avec le fond de carte en couleur, il y a un sacré potentiel pour chambouler la concurrence immédiate qui propose rarement ce genre de chose à moins de 500 euros. Samsung tient le bon bout, il lui reste juste à faire mûrir la recette pour convaincre les sportifs !

Profils sportifs et métriques

Les Galaxy Watch ont toujours été de bonnes montres pour le suivi de la santé. La Watch 5 Pro ne fait pas exception à la règle et embarque une flopée de détecteurs, similaires à ceux de la précédente génération. Outre vos pas, calories et fréquence cardiaque, la tocante de Samsung peut détecter une éventuelle fibrillation auriculaire via son ECG, prendre votre tension, vérifier votre composition corporelle ou encore détecter vos ronflements lorsque vous dormez. Il va de soi que les données relevées sont à prendre avec des pincettes, la montre asiatique n’est pas un outil médical à proprement parler. Elle sert avant tout à dégager certaines tendances, que vous pourrez ensuite confirmer (ou infirmer) auprès de votre praticien.

Samsung Health - Activité 1 © Johan Gautreau
Samsung Health - Activité 2 © Johan Gautreau

© Johan Gautreau pour Clubic

Pour ce qui est du suivi sportif en lui-même, la Galaxy Watch 5 Pro est relativement complète. Vous aurez accès à 90 profils sportifs différents, avec des champs de données personnalisables. La smartwatch peut même faire une bonne compagne pour le multisport : un simple appui sur la dalle tactile permet de passer d’une activité à une autre sans avoir à tout recommencer à zéro à chaque fois. La belle se débrouille donc presque aussi bien que ses concurrentes sportives.

Nous regrettons juste l’absence d’un coaching plus poussé. S’il y a bien un coach pour la course à pied, il n’est pas encore possible de créer un programme d’entraînement sur plusieurs mois. Garmin ou Huawei font mieux sur ce point. Idem pour les métriques. On profite de pas mal de données comme le niveau de VO2Max ou le SpO2, mais il manque une donnée sur la charge d’entraînement ou le temps de récupération. La Galaxy Watch 5 Pro n’est donc pas encore en mesure d’égaler complètement une vraie montre connectée sport.

Précision

Relativement poussée dans le suivi de la forme physique, la Watch 5 Pro est-elle précise pour autant ? La réponse est oui. Comparée à notre ceinture pectorale Polar H7, la tocante de Samsung montre que son capteur cardio optique a de la ressource. 

Samsung Health - Cardio Polar © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic
Samsung Health - Cardio Watch 5 Pro © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

On note bien une certaine tendance à sous-estimer la fréquence cardiaque de 1 ou 2 bpm au long de l’exercice. La courbe colle cependant presque parfaitement à celle de notre ceinture de comparaison, même lors de changements de rythme aléatoires. Bien qu’elle soit lourde, la tocante garde le cap. Il n’y a probablement que lors des activités les plus mouvementées qu’elle aura du mal à tenir la distance, chose classique avec les capteurs optiques.

Du côté du GPS, c’est du grand art. Samsung n’a pas daigné passer à la technologie bi-bande qui écume le marché depuis l’an dernier. Après essai, il s’avère que ce n’est pas un mal : la puce GPS de la Watch 5 Pro est d’une belle qualité. Même en environnement urbain, les courbes restent propres comme on peut l’espérer sur une smartwatch à ce niveau de prix. Une réussite qui sera particulièrement appréciée des personnes qui utiliseront le suivi d’itinéraire !

Fonctions utilitaires

La Galaxy Watch 5 Pro n’est pas seulement une belle montre connectée sport. Elle est aussi très douée pour nous accompagner dans les tâches du quotidien. La fusion OneUI et Wear OS est particulièrement fructueuse.

La smartwatch du géant coréen sait plus ou moins tout faire. Vous pourrez ainsi interagir en profondeur avec les messages en les dictant ou en les écrivant au clavier, parler à l’assistant Bixby, payer vos achats sans contact ou écouter de la musique enregistrée dans la mémoire interne de 16 Go.

L’accès au Play Store permet de compléter les fonctions manquantes par l’ajout d’applications de votre choix. Jeux, productivité, multimédia : tout est à portée de la Galaxy Watch 5 Pro. Elle vient ainsi se frotter sans soucis à l’Apple Watch Series 7, sa principale concurrente dans le domaine des montres utilitaires.

Autonomie

Nous abordons maintenant le gros point noir de la grande majorité des smartwatches qui utilisent l’OS de Google : l’autonomie. L’arrivée du système d’exploitation américain sur les tocantes Samsung a grandement fait chuter leur endurance. La Galaxy Watch 4 peinait ainsi à tenir 24 heures d’utilisation…

Pour sa Watch 5 Pro, Samsung nous promet jusqu’à 80 heures d’utilisation grâce à une conséquente batterie de 590 mAh. La promesse est diablement alléchante, puisque cela ferait de la tocante coréenne un modèle encore plus endurant que la TicWatch Pro 3 Ultra et son double écran à basse consommation.

Watch 5 Pro - Chargeur © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Comme vous pouvez vous en douter, il faut néanmoins faire quelques concessions pour profiter d’une bonne autonomie. Et même dans ces conditions, il nous semble impossible d’atteindre les 80 heures promises. On s’approche plutôt des 60 heures, d’après nos essais (ce qui est déjà très bon pour du Wear OS).

Pour cela, il faut faire l’impasse sur le mode « Always On », couper le Wi-Fi et le détecteur de rythme cardiaque, désactiver le mouvement de poignet pour allumer la dalle tactile et utiliser de préférence un cadran noir. L’activité sportive est également à proscrire, car le GPS est gourmand. En faisant le nécessaire, la Watch 5 Pro vous accompagnera pendant plus de deux journées et deux nuits. C’est bien mieux que l’Apple Watch qui n’arrive généralement pas à tenir plus de 24 heures sur une seule charge. 

Lors d’une activité avec suivi d’itinéraire, écran « Always On » activé, nous avons noté une décharge de 10 % en 25 minutes. Là encore, il sera nécessaire de jouer sur les divers paramètres du système pour optimiser le temps d’utilisation lors du sport. Pour peu que vous vouliez utiliser pleinement la tocante asiatique, avec AoD, Wi-Fi et suivi du sport avec GPS et cardio, vous devrez passer à la recharge quotidienne, voire deux fois dans la même journée. Totalement vide, la batterie mettra pas loin de 2 h 30 pour faire le plein. Cette recharge particulièrement longue ne joue pas en faveur de la Galaxy Watch 5 Pro. 

Conclusion

La Galaxy Watch 5 Pro est probablement la meilleure montre connectée sous Wear OS qui existe à l’heure actuelle. Bourrée de fonctionnalités et très complète pour le sport grâce au nouveau suivi d’itinéraire, nous la recommandons sans hésiter aux utilisateurs de smartphones Samsung.

Car c’est bien à eux que s’adresse avant tout cette smartwatch. Les possesseurs de téléphones sous iOS ou certains systèmes Android ne pourront pas profiter de ses services, ou alors partiellement. On pourra aussi regretter que l’autonomie reste assez limitée, bien qu’un peu meilleure qu’auparavant. Une bonne montre utilitaire donc, pas parfaite, mais presque !

Samsung Galaxy Watch 5 Pro : l'avis de Clubic

Samsung Galaxy Watch 5 Pro

9

De toutes les montres connectées sous WearOS, la Galaxy Watch 5 Pro est certainement la meilleure à l’heure actuelle. Dommage qu’elle soit si épaisse et qu’elle nécessite un mobile Samsung pour délivrer son plein potentiel.

Les plus

  • Matériaux haut de gamme
  • Écran magnifique et lisible en toutes circonstances
  • WearOS + OneUI = formule gagnante
  • Autonomie correcte pour une montre Wear OS
  • Enfin du suivi d’itinéraire !

Les moins

  • Montre très épaisse, un peu lourde
  • Incompatibilité avec iOS et HarmonyOS
  • ECG et tensiomètre compatibles uniquement avec les téléphones Samsung
  • Autonomie un peu légère par rapport à la grande majorité des concurrentes

Design et finitions 9

Écran 10

Fonctions sport 7

Fonctions utilitaires 10

Autonomie 5

Test Galaxy Watch 5 (44 mm) : la même que la Watch 4, en mieux

La Galaxy Watch 5 est la déclinaison « basique » de la Watch 5 Pro testée ci-dessus. Hormis le design, elle est très proche de sa grande sœur. C’est pourquoi nous avons décidé d’en faire un test allégé. Nous allons principalement nous concentrer sur les différences entre les deux montres connectées Samsung.

La smartwatch est commercialisée à partir de 299 euros pour le modèle 40 mm. Comptez 329 euros pour la version de 44 mm en Bluetooth.

Samsung Galaxy Watch 5
  • Wear OS et OneUI forment un couple idéal
  • Dalle saphir magnifique, efficace en toutes circonstances
  • Bonne précision cardio/GPS
  • Finitions impeccables, une montre superbe !
  • Certaines fonctions de santé réservées aux appareils Samsung uniquement
  • Incompatibilité avec iOS et HarmonyOS
  • On attendait une meilleure endurance de la batterie…

Fiche technique Samsung Galaxy Watch 5

Spécifications techniques

Processeur
Exynos W920
Système d'exploitation
Wear OS 3.5
Smartphones compatibles
Android
Capacité de stockage
16GB
Capacité de la batterie
410 mAh
Autonomie
2 jours
Nombre maximum de profils
90

Connectivité

Prise en charge des SMS / MMS
Oui
Prise en charge des appels
Oui
Version Bluetooth
5.2
Version Wi-Fi
4
NFC
Oui
GPS
Oui

Capteurs

Accéléromètre et boussole électronique
Oui
Capteur de lumière ambiante
Oui
Analyse du sommeil
Oui
Podomètre
Oui
Capteur de rythme cardiaque
Oui
capteur ECG
Oui
Capteur SpO2
Oui

Écran

Forme du cadran
Rond
Taille de l'écran
1,4in
Type d'écran
Super AMOLED
Résolution
450 x 450 px
Écran tactile
Oui
Écran couleur
Oui

Caractéristiques physiques

Épaisseur
9,8mm
Largeur
43,3mm
Longeur
44,4mm
Poids
56g

Design et finitions

Watch 5 Pro - Comparo Watch 5 © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Voici le principal point différenciant les deux tocantes de Samsung. Bien plus fine que le modèle Pro, la Galaxy Watch 5 reprend trait pour trait l’aspect de la Watch 4. Notre modèle de test possède un boîtier de 44 mm. Un autre modèle est toutefois commercialisé par Samsung avec une taille de seulement 40 mm, idéal pour les petits poignets.

Pas de titane sur cette itération plus classique, il faut se contenter d’aluminium. La bonne nouvelle, c’est que l’écran conserve la protection en saphir de la Watch 5 Pro testée dans nos colonnes. Les finitions sont impeccables, il n'y a rien à redire : la Galaxy Watch 5 est une très belle montre connectée.

Il faut juste signaler que la lunette rotative tire sa révérence. Une absence que nous peinons à comprendre, surtout que les bordures d’écran laissaient suffisamment de place pour reprendre le système de bague tactile des précédentes montres Samsung…

Écran

Galaxy Watch 5 - Écran © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Sans surprise, l’écran est une grosse réussite. La dalle Super AMOLED renforcée en saphir fait des merveilles avec ses couleurs vives. Le format de 1,4 pouce est identique à celui de la Watch 5 Pro, de même que la définition généreuse de 450 x 450 px. Nos observations seront donc les mêmes : on en prend plein les yeux !

Il est juste dommage que Samsung ne fasse pas un peu plus d’efforts pour réduire les bordures. Une remarque qui s’adresse aussi au modèle Pro.

Système d’exploitation

Galaxy Watch 5 - Apps © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Il n’y a aucune différence entre les smartwatches Samsung, qui embarquent toutes deux Wear OS 3.5 avec la surcouche OneUI. On ne va pas s’en plaindre ! Cette alliance permet de profiter du meilleur des deux mondes : la polyvalence de Wear OS et le look léché de OneUI. 

Seul souci : les utilisateurs iOS et HarmonyOS ne pourront pas se connecter à la Watch 5, faute d’application compatible sur ces plateformes.

Fonctions sport

Galaxy Watch 5 - Dos © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

La Watch 5 hérite de 99 % des fonctions de la Watch 5 Pro. Hormis le suivi d’itinéraire qui est réservé à cette dernière, on retrouve exactement les mêmes options entre les deux montres high-tech. Ainsi que les mêmes limitations… Seuls les utilisateurs de smartphones Samsung pourront tirer pleinement parti de l’ECG, de la composition corporelle et du calcul de la tension de la Watch 5. Les autres devront tirer un trait sur ces métriques. Ce n’est pas dramatique, mais néanmoins frustrant, compte tenu du prix de cette smartwatch.

Malgré cela, la Galaxy Watch 5 reste une bonne montre connectée pour se mettre au sport. Les capteurs sont aussi précis que sur sa grande sœur. Les sportifs débutants y trouveront certainement leur bonheur, malgré l’absence de coaching adaptatif.

Fonctions utilitaires

Là aussi, la Watch 5 (44 mm) fait jeu égal avec la version Pro. Wear OS démontre une grande polyvalence et se révèle un excellent compagnon pour le quotidien : paiement sans contact, écoute de musique, téléchargement d’applications, assistant vocal… Il n’y a pas grand-chose que la montre Samsung ne sache pas faire !

L’idéal reste une fois encore de l’associer à un smartphone Samsung pour bénéficier d’une expérience optimale. Par exemple, vous pourrez contrôler directement depuis le poignet le fonctionnement de vos Galaxy Buds Pro connectés à votre Galaxy Z Flip 4.

Autonomie

Une smartwatch sous Wear OS plus endurante, telle est la promesse de Samsung. Le constructeur a augmenté la capacité de la batterie de la Watch 5, ce qui la fait passer de 361 mAh pour la Watch 4 (44 mm) à 410 mAh. Sur le papier, Samsung annonce une durée d’utilisation typique d’environ 40 heures.

Comme toujours, atteindre une telle durée sera ardu et demandera beaucoup de sacrifices. Mais il est possible de faire fonctionner la Galaxy Watch 5 environ 2 jours et une nuit si vous n’êtes pas trop exigeant. Ce n’est guère mieux que sur la précédente génération. Toutefois, le wearable de Samsung reste un peu plus endurant qu’une Apple Watch.

La recharge n’est pas la plus rapide du monde, bien qu’il soit possible de récupérer 45 % de batterie en seulement 30 minutes. Le plein complet de la tocante demande quant à lui environ 1 h 40.

Galaxy Watch 5 (44 mm) : l’avis de Clubic

La Galaxy Watch 5 (44 mm) ne réinvente pas la roue. Elle conserve les nombreux acquis de la précédente génération, déjà très bien conçue. Il sera donc inutile de troquer votre Watch 4 contre cette nouvelle mouture, les changements sont trop minimes à notre sens pour justifier de débourser plus de 300 euros à nouveau.

En revanche, cette jolie montre high-tech sera idéale si vous possédez un smartphone Samsung et que vous désirez investir dans une première tocante sous Wear OS. La fusion avec OneUI fait toujours des merveilles et place de fait la Watch 5 en tant que meilleure concurrente de l’Apple Watch à l’heure actuelle.

9

Très similaire à la précédente génération, la Galaxy Watch 5 (44 mm) n’opère que de très légers changements dans sa formule. Elle reste néanmoins la montre connectée idéale pour les utilisateurs de smartphones Samsung qui seraient rebutés par le prix et/ou l’apparence du modèle Pro.

Les plus

  • Wear OS et OneUI forment un couple idéal
  • Dalle saphir magnifique, efficace en toutes circonstances
  • Bonne précision cardio/GPS
  • Finitions impeccables, une montre superbe !

Les moins

  • Certaines fonctions de santé réservées aux appareils Samsung uniquement
  • Incompatibilité avec iOS et HarmonyOS
  • On attendait une meilleure endurance de la batterie…

Design et finitions 9

Écran 10

Fonctions sport 7

Fonctions utilitaires 10

Autonomie 4

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
GreenForever42
Je ne comprends absolument pas la note de 5(???) que vous mettez concernant l’autonomie de la Watch 5 pro. D’après votre test vous parlez de 60h environ.<br /> Il est facile de tenir 2 jours sans pour autant désactiver toutes les fonctionnalités.<br /> Concernant la montre d’Apple qui as une autonomie catastrophique pour une montre vendu 450€ minimum, 800€ pour certain modèle là vous attribuez (Clubic) la note de 7.<br /> " Depuis l’Apple Watch première du nom, Apple communique sur une autonomie de 18H en moyenne […] Dans les faits, l’Apple Watch Series 7 tient effectivement la journée si vous faites 30 minutes à une heure d’exercice par jour et utilisez la connexion 4G. Si au contraire vous désactivez l’affichage Always On et réduisez drastiquement le nombre de notifications reçues au poignet, la montre connectée peut aisément atteindre la journée et demie d’utilisation avant de rendre l’âme."<br /> Mais comment faites-vous pour attribuez des notes aussi différentes alors que la Galaxy tient 60h et celle d’Apple 24h ?
Johan_Gautreau
Hello,<br /> Les deux tests sont réalisés par des testeurs différents, ce qui explique les notes qui varient. Pour ma part, j’attribue la note d’autonomie en me basant sur le marché actuel et la concurrence de même gamme.<br /> La plupart des montres Garmin, Huawei tiennent la charge une dizaine de jours. Certains modèles sports de Suunto et Polar sont à cinq jours environ. Avec ses 60h (grand maximum en coupant un max d’options), il me semble normal que la note d’autonomie de la Watch 5 Pro ne dépasse pas 5/10. C’est toujours mieux que l’Apple Watch mais ça reste moins bien que la grande majorité des montres concurrentes.<br /> De nouveaux protocoles de test devraient être mis en place prochainement, ce qui devrait permettre d’harmoniser les notations.
GreenForever42
Oui certaines montres concurrentes ont une autonomie plus importante je comprends un peu mieux sa note.<br /> Le test de l’Apple Watch et faites par une autre personne mais si on est reste dans la logique et qu’on compare les Apple Watch par rapport à la concurrence la note de 7 est totalement disproportionné.<br /> Une nouvelle harmonisation des notations est le bienvenu <br /> Merci d’avoir pris le temps de répondre.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test Amazfit GTS4 Mini : carton plein pour cette montre connectée à moins de 100 euros !
Test souris sans fil éco-conçu green_e : petite mais écolo
Test Hisense 65U8HQ : un MiniLED abordable et de nets progrès
Test DJI Osmo Action 3 : l’action-cam polyvalente idéale pour vos réseaux sociaux
Test TerraMaster T9-423 : un NAS neuf baies au format tour sans qu'il soit question de se ruiner
Test LG Tone Free T90Q : L’antibactérien innovant cède aux sirènes du graphène
Test Asus ROG Phone 6D Ultimate : le smartphone gaming ultime pour jouer des heures durant
Test Synology DS1522+ : l'excellence a un prix, l'option 10 GbE aussi !
Test Google Pixel Buds Pro : une recette qui évolue silencieusement, mais sans génie
Facile mais (trop) coûteux ? On a testé le kit de mise à jour du Framework Laptop
Haut de page