Test Samsung Galaxy Buds pro : des True Wireless ANC enfin à la hauteur des meilleurs

04 mars 2021 à 12h07
3

Bien que déjà un vieux de la vieille dans le marché du True Wireless, Samsung n'a jamais totalement convaincu, n'a jamais sorti un modèle au-dessus du lot. Souvent intéressants, ses produits semblent généralement manquer de maturité, à l'image de l'étrange et incomplète tentative Galaxy Buds Live. Avec les Galaxy Buds Pro, le constructeur hausse ses ambitions et ne veut plus s'éparpiller. Un produit assez haut de gamme, maitrisé, avec une réduction de bruit et un son à la hauteur des meilleurs ? C'est ce que nous allons voir.

Samsung Galaxy Buds pro
  • Excellente isolation active
  • Son ample, détaillé, et précis dans les aigus
  • Excellent modes Environnement et kit main-libre
  • IPX7
  • Bon confort
  • Autonomie moyenne
  • Un peu de lenteur dans les basses
  • Transition entre isolation active et passive à travailler

De gros bijoux d'oreilles

Sans réinventer la formule, Samsung soigne vraiment la forme de ses nouveaux écouteurs. Il y a plus compact et plus travaillé sur le design, mais les Buds Pro font plus qu'illusion, avec une forme agréable, et un dos laqué plutôt intéressant. Assez voyant, ce dos permet de caler différentes déclinaisons, afin de s'adapter à "presque" tous les goûts esthétiques. Presque, puisqu'il faut pour le moment compter sur seulement trois coloris : noir (version testée), gris-argenté, et violet pâle.

La boite est, à l'image de la concurrence Apple, tout à fait adaptée à sa philosophie nomade. Celle-ci n'est pas la plus compacte du genre, mais suffisamment petite pour rentrer dans pratiquement toutes les poches de
pantalon, même un peu serrées. Une compacité qui n'empêche pas Samsung d'inclure une charge à induction, option quasi-obligatoire pour un produit à plus de 200 euros.

Sans avoir rien d'emballant, la qualité de fabrication est plus qu'acceptable, portée par un plastique assez classique, mais très dense et parfaitement assemblé, en tous cas sur les écouteurs. Ceux-ci conservent une certaine légèreté, mais ne donnent pas cette impression de manquer de densité, comme cela peut être le cas avec les Airpods Pro par exemple. Un modèle pas aussi premium que les Momentum TW 2 ou les Master & Dynamics MW07 Plus, mais déjà très acceptable.

Nous ne sommes pas aussi emballés avec la boite de charge/rangement, qui semble n'être qu'un plastique très léger. A l'usage, ce reproche est surtout valable pour le capot et sa charnière, conservant un peu de jeu. Nous pouvons également relever que le placement des écouteurs dans la boite est assez simple (car aimanté), mais n'utilise pas de système de détrompeur. Il est parfaitement faisable de placer l'écouteur gauche dans l'encoche droite par exemple, sans que cela ne paraisse étrange, du moins avant de fermer le capot (ce qui bloque la fermeture et ne déclenche pas le chargement).

Samsung ne réconciliera pas les allergiques aux intra-auriculaires avec ce genre d'écouteur, mais le confort est l'un des bons points du produit. Plutôt semi-intra, les Galaxy Buds Pro utilisent un système de canule extrêmement courte voire invisible, tout en intégrant des embouts
possédant une sorte de petite canule secondaire en silicone.

Cette approche légèrement atypique permet à la fois un très bon confort (excepté pour les petites oreilles) et une très bonne tenue.

Cette tenue peut même permettre d'envisager un usage 100% sportif - même si l'absence de sécurité (ailettes ou tour d'oreille) reste un frein - grâce à sa certification IPX7. Encore très rare sur des True Wireless,
qui plus est sur des True Wireless à réduction de bruit active, l'IPX7 est
synonyme de résistance à une immersion prolongée. Une sécurité vraiment appréciable, et un gros avantage sur ses concurrents directs.

Toutefois, le confort se heurte parfois à la sensation d'inconfort déclenché par la réduction de bruit active, donnant une impression (plus qu'une impression) de surpression dans l'oreille. Sur les longues sessions, les écouteurs peuvent devenir plus fatigants que d'autres références, Bose QC Earbuds et Apple Airpods Pro en tête.

Galaxy ergonomique

A moins d'utiliser un smartphone Samsung, l'essentiel de l'ergonomie passe par le duo commandes tactiles/application dédiée Galaxy Wearable (et le plugin Galaxy Buds Pro). Assez intrusive (un nombre impressionnant d'autorisations étant demandées), l'application est plutôt bien pensée, assez claire et relativement complète.

Il est possible, en plus de régler le mode de réduction de bruit (également faisable sur les écouteurs), d'accéder à quelques égaliseurs prédéfinis, de permettre la lecture audio des notifications du téléphone, de bloquer le tactile (ce qui peut éviter des déclenchements en les manipulant), de déclencher le sifflement des écouteurs pour les localiser, ou encore d'accéder à quelques réglages avancés, type reset usine ou, bien sûr, mises à jour.

Samsung ne propose pas autant de réglages que chez Sony, mais déjà bien plus qu'Apple. Il est par exemple intéressant de retrouver un réglage assez précis du mode "environnement", permettant de reproduire
les sons atténués par les embouts.

Le seul reproche que nous puissions faire est le peu de personnalisation possible dans les commandes. Il n'est ainsi possible que de choisir
quelle fonction va déclencher un appui long sur les écouteurs. Il est ainsi
possible d'appeler l'assistant vocal Bixby ou l'assistant par défaut du
smartphone, mais également de lancer la dernière piste de spotify par exemple, ce qui est assez intéressant. Par défaut, l'appui long permet de basculer entre les différents modes de réduction de bruit… ou presque. En effet, il n'est pas possible de choisir une simple désactivation de tout traitement de l'isolation, à moins de passer par l'application. Un appui bascule forcément entre l'ANC et le mode Environnement, pas autre chose, ce qui est un peu dommage pour l'autonomie.

A l'usage, l'expérience reste plus qu'acceptable et assez complète. Seuls manquent un réglage du volume via les écouteurs, une réactivité supérieure du tactile, et la possibilité de désactiver la détection optique, mettant en pause automatiquement lorsqu'un écouteur est retiré de l'oreille.

Connectivité à la mode Samsung

Soyons simples : la connexion des écouteurs est parfaitement stable, et la portée déjà très bonne. Comme tout produit un tant soit peu moderne, les deux écouteurs peuvent tous les deux se connecter en mono, ce qui
peut être utile pour simplement passer un appel. Autre avantage, lorsqu'un seul écouteur est dans l'oreille (en mode mono, ou si un des deux est retiré), il enclenche automatiquement le mode Environnement, un bon point déjà existant sur des écouteurs type Airpods Pro.

Les amoureux des "codecs HD" pourront regretter l'absence d'AptX, puisque la marque ne propose que le duo SBC/AAC pour les
smartphones et tablettes, ce qui nous semble largement suffisant pour des écouteurs de ce type.

Toutefois, Samsung met en avant son écosystème Galaxy, avec deux options supplémentaires pour ses smartphones et tablettes. Le premier est la possibilité d'utiliser ses technologies maison, notamment le Samsung Scalable Codec, sorte de codec très brumeux au bitrate adaptatif.

Le second est l'intégration d'un multipoint propriétaire. Les écouteurs peuvent ainsi se connecter en profil audio à plusieurs appareils de la gamme Galaxy. Une option que nous aurions aimée universelle, mais le
marché du TW étant de plus en plus en bataille de constructeurs de smartphones, cela risque d'arriver de plus en plus avec les différents constructeurs.

Autonomie dans la moyenne, sans plus

Pas extrêmement ambitieuse mais pas honteuse non plus, l'autonomie est annoncée à près de 5 h (avec ANC), soit ce que proposent les Airpods Pro.

Néanmoins, nos différents test montrent que l'autonomie réelle est plutôt autour des 4 h 30. Un résultat correct, et déjà bien meilleur que ce qui existe sur de l'ANC "entrée de gamme" type Huawei Freebuds 3i, mais tout de même un peu faible. En relativisant, nous pouvons nous réjouir de ne pas avoir eu d'AptX, qui aurait à coup sûr amené l'autonomie sous les 4 h.

Un ANC au top, Mode environnement surprenant

Alors que les Galaxy Buds Live et leur forme bouton (non-intra) était un bon échec sur la réduction de bruit active, Samsung revient vers des eaux plus familières et plus simples à maîtriser. Avec ces écouteurs semi-intra, nous sommes en droit d'attendre un vrai bon rendu. Le moins que l'on puisse dire, c'est que la marque tient enfin ses promesses.

C'est simple, depuis les récentes mises à jour (améliorant un peu l'efficacité), nous tenons l'un des produits les plus isolants de sa catégorie, dans la même veine que les Airpods Pro. Le Samsung affiche également une isolation passive très correcte, nous donc pourrions parler d'un produit quasi-parfait. Malgré tout, la transition isolation active / isolation passive, autour des 1 kHz, fait qu'une grosse cassure apparaît sous la forme d'une isolation presque nulle dans cette gamme de fréquences. En pratique, les écouteurs laissent alors passer certaines fréquences liées aux voix et certains bruits, empêchant d'être dans un silence total. Un reproche que nous faisions déjà aux Airpods Pro, même si Samsung pousse le problème un peu plus loin.

La réduction de bruit (courbe verte, par rapport à un son de référence désigné par la courbe rouge) est excellente d'une manière générale, met en avant un pic bien malheureux autour des 1 kHz, ce qui ne lui permet pas de se couper totalement du monde. Dommage, car l'isolation des basses est vraiment excellente (effet ici légèrement accentué par le disposition de la tête de mesure, un peu moins impressionnante en pratique)

Mais dans l'ensemble, les écouteurs s'adaptent suffisamment pour créer une bulle de silence efficace.  L'atténuation est très bonne dès les plus basses fréquences (même à partir des 30-40 Hz), ce qui n'est pas si courant. Rien à dire, Samsung s'est mis à niveau dès son second essai.

Tout aussi impressionnant, si ce n'est plus, le mode Environnement est particulièrement bien pensé. Sans atteindre le naturel de son concurrent Apple, il fait partie des excellents élèves... À condition de savoir bien le doser. 4 crans sont ainsi disponibles, mais seul le premier reste à la
fois vraiment naturel. Au-delà (le second cran étant celui pas défaut),
certaines haute-fréquences paraissent déjà inutilement exacerbées, ce qui est particulièrement marqué sur des ventilations, ou sur le son d'un filet d'eau sortant d'un robinet.

La fonction kit main-libre n'est pas en reste, puisque Samsung développe ici l'une des meilleures paires du genre. Les voix sont étonnamment claires et précises en milieu calme, et les environnements peu ou moyennement bruyants n'altèrent quasiment pas ce bon rendu. Un produit vraiment à la hauteur des Airpods et des modèles Jabra.

La dualité, secret d'une sonorité enfin maitrisée ?

Assez unique, en tous cas sur des True Wireless, l'architecture des écouteurs est multi-transducteurs, mais s'appuie sur des modèles électrodynamiques classiques, et non sur des transducteurs à armature
équilibrée (ce qui est beaucoup plus courant en multi-transducteurs). Un premier transducteur de 11 mm se charge des basses et des médiums, et un second, de 6,5 mm, reproduit les aigus, ce qui s'appelle dans le jargon un produit "deux voies".

Pas forcément simple à maitriser – une architecture deux voies demandant un filtrage un minimum étudié – cette technique se révèle pourtant payante sur plusieurs aspects.

La qualité technique générale du produit est déjà très intéressante, le rendu étant plus détaillé que la moyenne. Cela est particulièrement vrai avec les aigus, certes mis en avant, parfois un peu trop, mais affichant
une bonne extension et une certaine maitrise. Les pistes vraiment agressives pourront donner un rendu un peu trop acide, mais pour le reste, le transducteur de 6,5 mm est agréable, clair, précis, technique, ce qui est particulièrement flagrant sur les styles posés et les bons mixages.

La scène sonore est extrêmement vaste, très cohérente (pas inutilement large ou profonde) et maîtrisée, avec un très bon niveau de détails
et une excellente séparation des instruments. Le genre d'écouteurs étant bien plus agréables que les Sony WF ou les Airpods Pro sur des Live instrumentaux par exemple.

A l'inverse, les basses sont bien enveloppantes et assez agréables, plutôt mises en avant même si pas exagérément, mais manquent parfois un peu de patate, sont bien plus rondes que rapides/puissantes. A ce titre, il peut leur arriver de déborder sur les médiums, un peu à l'image des Jabra 75t (les Samsung étant tout de même plus maîtrisés). Les Sony WF-1000Xm3 sont plus secs et détaillés sur ce registre. Les Samsung ont un petit côté Sennheiser Momentum TW2 (avec un peu plus d'aigus), ils sont moins maitrisés dans les basses et les médiums, mais meilleurs sur les aigus et un peu plus ouverts. Samsung avait les moyens de faire encore mieux techniquement, mais la copie est excellente.

L'avis de Clubic sur les Samsung Galaxy Buds Pro

Les Samsung Galaxy Buds Pro constituent une véritable réussite pour la marque coréenne. Isolation active très efficace, microphones performants, ergonomie et confort tout à fait au point, ils ne lâchent un peu de lest que sur l'autonomie, en-deçà de la concurrence.

Samsung Galaxy Buds pro

9

Complets et très efficace sur les points clés, les Samsung Galaxy Buds Pro se hissent enfin à la hauteur des références du genre, tout en cultivant leurs avantages et petits défauts

Les plus

  • Excellente isolation active
  • Son ample, détaillé, et précis dans les aigus
  • Excellent modes Environnement et kit main-libre
  • IPX7
  • Bon confort

Les moins

  • Autonomie moyenne
  • Un peu de lenteur dans les basses
  • Transition entre isolation active et passive à travailler

Fabrication 8

Ergonomie 9

Isolation 8

Autonomie 6

Son 8

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Oculus : un système d'abonnement introduit pour certaines applications du Quest Store
L'Apple Pencil 3 se profile à l'horizon et serait dévoilé ce mois-ci avec les AirPods 3
Cyberpunk 2077 : un dataminer découvre de nouvelles quêtes dans les fichiers du patch 1.2
Samsung songe à une tablette qui se plie en trois pour 2022
5 ans après, le film Warcraft dévoile 14 minutes de scènes coupées
Le Samsung Galaxy S20 FE sous la barre des 400€ chez RED by SFR
MetaHuman : l'outil de création de personnages d'Epic Games disponible en accès anticipé
Test d'Ashwalkers : A Survival Journey, l'aventure avait si bien démarré...
Comparatif des meilleurs claviers gamer (2021)
Le service de location de vélos électriques Bloom se lance à Paris
Haut de page