Écouteurs Master & Dynamic MW07 Plus : son et design enfin réconciliés !

Marc Mitrani
Expert Smarpthone
29 janvier 2020 à 17h08
0
La note de la rédac
Deux évènements en apparence anodins ont changé la vie de Jonathan Levine (à ne pas confondre avec le réalisateur hollywoodien éponyme). Le premier fut une discussion entre Jonathan et sa progéniture, deux ados fondus de musique et dont l'un était DJ. Ils regrettaient de ne pas trouver de casque audio à la fois de bonne qualité et possédant un design attrayant.
Le second eut lieu quelques jours plus tard, quand Jonathan emmena sa progéniture visiter un musée consacré à la Seconde Guerre mondiale, où il tomba en arrêt devant le look techno-vintage des casques audio des pilotes d'avion.
Jonathan cogita pensant quelques semaines, exposa son idée à des investisseurs potentiels puis fonda Master & Dynamic en 2014.

Design : sophistiqué et de bon goût

Le MW07 Plus que nous testons ici n'est pas le premier modèle intra-auriculaire intégralement sans fil de Master & Dynamic (M&D). Il fait suite au MW07, sorti en 2018, dont il reprend quasiment à l'identique le design. Et le moins que son puisse dire, c'est qu'ils détonnent agréablement dans un univers où la sobriété et le plastique traditionnel sont la norme.

IMG_0411_clubic.jpg

Bien qu'ils soient d'une taille tout à fait raisonnable, les écouteurs ne disparaissent pas dans les oreilles de l'utilisateur. Sans en faire un produit tape-à-l'œil, leurs designers ont choisi de les rendre élégants. Ils sont ainsi faits d'un polymère d'acétate teinté dans la masse. Cette matière, très prisée des lunetiers pour sa résistance et sa maniabilité, a l'aspect de la Bakélite sans toutefois en avoir la fragilité. M&D propose le MW07 Plus en quatre teintes : quartz noir, bleu acier, blanc marbre et écaille de tortue, cette dernière ayant — de loin — notre préférence.

Les écouteurs prennent place dans un magnifique étui de charge fait d'acier chromé, lui-même accompagné d'une pochette en tissu que l'on utilisera — ou pas — afin de ne pas l'endommager lors du transport. Malgré son apparence brillante, l'étui reste de bon goût, assez discret. Il protège efficacement les écouteurs en cas de chute.
M&D ne propose pas moins de cinq paires d'embouts en silicone afin d'offrir un ajustement optimal au conduit auditif. On n'hésitera pas à procéder à quelques essais afin de sélectionner les plus adaptés à sa morphologie.

IMG_0409_clubic.jpg

Ils sont accompagnés par trois paires de FitWings, sortes d'ailettes en silicone que l'on pourra installer afin de sécuriser le maintien des écouteurs. M&D précise clairement que leur utilisation est optionnelle, mais recommandée, notamment pour la pratique d'activités sportives. À ce sujet, précisons au passage que les écouteurs sont conformes IPX5, donc résistants aux projections d'eau (mais pas à l'immersion) ainsi qu'à la sueur.

À l'usage, les FitWings sont sacrément bien pensées et se montrent aussi agréables que les StayHear de Bose, inventeur du concept. Lors de nos tests, nous n'avons à aucun moment eu l'impression de perdre les écouteurs, quelle que soit notre activité.

MW07 Go : une déclinaison pour les sportifs

MW07 Go.jpg

Annoncé conjointement au MW07 Plus, le MW07 Go est une déclinaison moins onéreuse du MW07 Plus présenté dans ce test. Il s'en différencie essentiellement par l'absence d'annulation active de bruit et le choix de matériaux moins onéreux. Les écouteurs sont ainsi faits de Grimalid TR90, un plastique composite d'excellente qualité, mais moins qualitatif que le polymère d'acétate. Signalons au passage qu'ils sont conformes à la norme IPX6, donc plus résistants à l'eau et à la transpiration. Cela explique sûrement le positionnement « sport » avancé par M&D.

Pas de changement notable au niveau technique puisqu'ils sont équipés des mêmes drivers à membrane recouverte de béryllium, disposent de Bluetooth 5.0 et prennent en charge le les mêmes codecs (aptX et SBC). M&D annonce une autonomie de 10 heures ainsi qu'une charge complète en une quarantaine de minutes. On note en revanche la disparition des capteurs de proximité du MW07 Plus qui coupent automatiquement la lecture si les écouteurs sont retirés.

L'ergonomie générale reste identique (2 + 1 touches mécaniques logées sur les flancs des écouteurs) et le design très proche, les écouteurs étant toutefois un peu plus compacts que ceux du MW07 Plus. Les embouts en silicone sont fournis en cinq tailles et les FitWings en trois tailles.

La différence la plus notable se situe sans aucun doute au niveau de l'étui de charge qui abandonne l'acier inoxydable pour un plastique recouvert de tissu gris. Sa batterie, toujours rechargeable via un câble USB-C, apporte 12 heures de charge supplémentaires, permettant ainsi de les utiliser jusqu'à 22 heures. M&D précise qu'en 15 minutes de charge l'autonomie des écouteurs passe de 0 à 50 % et qu'il faut 40 minutes pour remplir complètement la batterie. Ces chiffres sont aussi valables pour la batterie de l'étui à condition d'utiliser un bloc secteur de smartphone correctement dimensionné.

Vendu 199 €, le MW07 Go se décline en quatre coloris moins sophistiqués que celles de son grand frère


Ergonomie : un sans-faute, ou presque.

Le MW07 Plus fait l'impasse sur les commandes tactiles, très à la mode chez la concurrence. Le pilotage s'effectue à l'aide de trois touches mécaniques : deux sur l'écouteur gauche, une sur le droit. Leur placement sur le flanc des écouteurs évite d'avoir à exercer une pression perpendiculaire à l'oreille pour les utiliser. On évite ainsi toute gêne en cas de manipulation fréquente, ce qui n'est pas le cas lorsque les commandes sont placées sur les platines extérieures (c'est le cas lorsqu'elles sont tactiles). Bien vu !

Des détecteurs de proximité coupent la lecture si l'un des écouteurs est retiré. Précisons aussi que plus du réglage du volume, il est possible de naviguer dans une liste de lecture, invoquer l'assistant vocal du smartphone ou de prendre/terminer un appel. Enfin une pression prolongée sur les touches de volume activera/désactivera l'annulation de bruit ainsi que le mode d'écoute ambiante (perception améliorée de l'extérieur).

Qu'il s'agisse du paramétrage, de la prise d'appel ou de la navigation dans une liste de lecture, tout s'effectue depuis les trois touches des écouteurs. Et pour cause : M&D a pris le parti de ne pas proposer d'application compagnon. Est-ce une bonne chose ? Oui, si l'on considère que le MW07 Plus peut être utilisé et paramétré depuis tout appareil Bluetooth sans installer quoi que ce soit. Non, si l'impossibilité de mettre à jour les écouteurs en cas de problème, d'ajuster le rendu sonore ou tout simplement de régler le niveau d'annulation de bruit vous gêne un tant soit peu.

En revanche, l'absence d'application compagnon rend l'utilisation moins anxiogène pour les utilisateurs potentiels peu à l'aise avec les nouvelles technologies. On regrettera tout de même un petit bug agaçant : à la sortie de l'étui, les écouteurs sont automatiquement positionnés en mode audio sans réduction de bruit, même si elle était activée lors de la dernière utilisation. Agaçant.

Avant ce test, le geek qui sommeille en nous était dubitatif face à l'absence d'application compagnon. Mais après quelques semaines, force est de constater que celle-ci ne nous a jamais manquée, malgré une utilisation intensive du MW07 Plus.

Qualité audio : vraiment très bonne !

Le MW07 Plus embarque le traditionnel codec audio SBC ainsi que l'aptX de Qualcomm. Si vous souhaitez en savoir plus sur les codecs audio, nous vous renvoyons vers l'excellent article que leur a consacré Johan Gautreau en décembre dernier.
En utilisant des drivers de 10 mm à diaphragme revêtus de béryllium, M&D soigne autant l'aspect sonore que l'esthétique des MW07 Plus.

Connectés à un smartphone ou une tablette compatible aptX, les écouteurs produisent un son clair et équilibré. Nous avons ainsi pu apprécier toute la finesse de la voix d'Annie Lennox lorsqu'elle chante Memphis in June dans son magnifique album Nostalgia. Les basses, traditionnel point faible des intras sans fil, sont ici correctement représentées et exemptes de saturation à volume maxi. Écouter The Golden Age de Woodkid prend ici une dimension particulièrement agréable.

Les bas-médiums, partie du spectre audio où se logent les voix humaines, sont clairs et parfaitement définis, à tel point qu'on à presque l'impression que Lou Reed nous chuchote à l'oreille son Walk on the Wild Side issu de son mythique album Transformer. Les aigus sont de bonne qualité, notamment en connexion aptX, avec des fichiers audio hi-res. En descendant sur des MP 3 320 kbps, on percevra inévitablement un écrêtage des aigus et parfois des bas médiums.

Nous avons bien entendu testé les MW07 Plus sur un smartphone ne comprenant que le codec SBC (un iPhone 11 Pro Max, en l'occurrence). Le résultat reste tout de même très convaincant, même si la reproduction sonore n'atteint pas la même précision. Le MW07 Plus n'a toutefois rien à envier en matière de fidélité audio aux ténors de la catégorie (et notamment aux Momentum True Wireless de Sennheiser, actuellement l'un des meilleurs produits de la catégorie).


Annulation de bruit : peut mieux faire

Si l'on fait abstraction de l'autonomie électrique en forte hausse (on y reviendra plus loin), l'ajout de l'annulation de bruit active est sans conteste la principale nouveauté du MW07 Plus. Cette fonction, très à la mode depuis quelques mois, apporte selon la technologie utilisée une isolation active plus ou moins efficace.

IMG_0419_clubic.jpg

M&D a opté ici pour l'intégration de deux micros externes (un par écouteur) afin d'échantillonner le son ambiant et de créer une onde inverse en temps réel. Le résultat est correct, sans plus, notamment face aux concurrents comme le WF-1000XM3 de Sony qui utilise aussi des micros internes afin de produire une meilleure annulation de bruit. En a matière, rien ne vaut de toute façon un casque à annulation de bruit supra-aura comme le WH-1000XM3 de Sony ou l'excellent Headphone 700 de Bose.

Dans les faits, la réduction de bruit ambiant apporte un confort supplémentaire, notamment en avion ou dans les transports en commun, mais en aucun cas une isolation phonique parfaite.

Autonomie : largement de quoi voir venir.

Lorsqu'ils sont chargés à bloc, les écouteurs sont sensés d'après M&D avoir une autonomie de 10 heures. Cette valeur, bien au-dessus de ce que proposent la majorité des concurrents, semble d'autant plus étonnante que les MW07 d'origine plafonnaient à trois heures au maximum.

Et pourtant, force est de constater que les ingénieurs du constructeur ont pris au sérieux les remarques des utilisateurs de la première génération. Car d'après nos tests, ils offrent une autonomie variant entre 8 h 30 et 9 h 30 selon l'utilisation. Et comme la batterie interne de l'étui peut recharger trois fois les écouteurs, l'autonomie théorique maximum peut grimper jusqu'à 40 heures (soit de 34 à 38 heures selon l'usage).

IMG_0405_clubic.jpg

Mais il y a mieux : si les écouteurs sont complètement déchargés, il suffit d'après M&D de les glisser 15 minutes dans l'étui afin d'obtenir 5 heures d'autonomie (la charge complète s'effectue en 40 minutes). Recharger l'étui sur un bloc secteur de smartphone prendra de 40 à 50 minutes selon sa puissance. M&D précise que ce dernier sera chargé à 50 % en moins de 15 minutes, valeur que nous n'avons pas pu vérifier, la jauge de charge se limitant à un seul voyant.

L'avis de Clubic

À l'issue de ce test, nous devons reconnaître que le MW07 Plus nous a agréablement surpris. Loin d'être un simple accessoire de mode comme pouvait le laisser craindre son design, il bénéficie d'une excellente ergonomie, d'une autonomie très appréciable et surtout d'un son de très bonne qualité. On apprécie la qualité de sa finition, sa simplicité d'utilisation ainsi que sa très bonne tenue en oreille, les FitWings étant très efficaces.
L'annulation de bruit active est en revanche un peu moins enthousiasmante. Si l'on ne peut pas nier son existence, elle reste à notre avis améliorable, notamment lorsqu'on la compare à ce que proposent par exemple Sony et Apple avec leurs derniers intras. Enfin, l'absence d'app compagnon pourra en chagriner certains, mais cela s'avère finalement supportable.

Le MW07 Plus vaut-il les 299 € demandés par M&D ? Nous pensons que oui, la qualité audio les rapprochant des Momentum True Wireless de Sennheiser, l'un des meilleurs produits du moment.

Master & Dynamic MW07 Plus

Les plus
+ Qualité audio
+ Ergonomie
+ Excellente autonomie
+ Qualité de construction
Les moins
- Annulation de bruit active améliorable
- Pas d'app compagnon
Qualité audio
Annulation de bruit
Ergonomie
Design
Construction
4.5

Modifié le 29/01/2020 à 17h57
4
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Premier vol habité de Crew Dragon : un décollage historique réussi, à revoir en replay !
Windows 10 mise à jour de mai 2020 : demandez la liste des bug déjà connus !
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Un supercalculateur a simulé l'impact qui aurait fait disparaître les dinosaures
StopCovid : l'Assemblée nationale adopte officiellement l'application, qui sera disponible dès ce week-end
Porsche va devoir limiter les ventes de la Taycan pour réussir à contenter les clients
Bouygues Telecom lance une offre dématérialisée, avec une box incluse dans les Smart TV Samsung
Le vaisseau Starship de SpaceX est homologué par la FAA
scroll top