Test Sony WH-1000XM3 : le meilleur casque à annulation de son du marché ?

Johan Gautreau
Expert objets connectés
14 octobre 2019 à 14h19
23
Sony vient de commercialiser le successeur du WH-1000XM2, le sobrement nommé WH-1000XM3. Sur le papier, il est annoncé comme le meilleur casque à annulation de bruit du marché, mais qu'en est-il en vrai ? Voici notre verdict après plusieurs jours d'utilisation intensive.

Prix et spécifications techniques

Le WH-1000XM3 de Sony vient prendre la relève du XM2. Ce nouveau casque vise clairement le haut de gamme avec un prix officiel de 379,99 €. Il commence cependant à passer sous la barre des 300 € avec certaines promotions.

Pour ce prix, on bénéficie évidemment d'un casque audio pourvu de ce qui se fait de mieux (ou presque). Sony oblige, ce casque Bluetooth circum-aural bénéficie du support du codec LDAC. AptX et AptX HD sont aussi de la partie. La musique Hi-Res est donc dans la ligne de mire, les écouteurs néodyme de 40 mm offrant une plage de fréquence de 4 Hz à 40 000 Hz.

Sony WH-1000XM3 Test


Si la qualité sonore devrait être au rendez-vous, le reste du casque n'est pas en reste avec des fonctionnalités comme le support du NFC, l'intégration de Google Assistant et bien entendu le fameux noise cancelling. Sony mise tout sur ce dernier point afin de détrôner l'excellent Bose QC 35 II.

Tout n'est malheureusement pas parfait. On pourra ainsi déplorer l'absence de Bluetooth 5.0 multipoint, il faut se contenter de la version 4.2. L'autonomie annoncée de 30h pourra aussi décevoir les utilisateurs les plus exigeants. Mais à première vue, le Sony WH-1000XM3 a de gros atouts pour séduire. Il est donc temps de vérifier tout cela dans les faits !

Lire aussi : les meilleurs casque Bluetooth de 2018

Design

Dès l'ouverture de la boite, le casque sans fil de Sony donne une excellente impression. Lové dans une sacoche de transport rigide, l'appareil est fourni avec un câble USB Type-C pour la charge ainsi qu'un cordon pour l'écoute filaire. La sacoche en elle-même respire la qualité avec son aspect "jeans" du plus bel effet.

Sony WH-1000XM3 Sacoche


Mais trêve de bavardages, passons au décorticage du Sony WH-1000XM3. Son design reste très similaire au précédent modèle. Le constructeur a cependant allégé son dernier né, celui-ci pesant maintenant 255 grammes au lieu de 275 grammes précédemment.

Le look reste cependant toujours aussi épuré. L'oreillette gauche comporte le bouton d'alimentation ainsi que celui pour l'activation de Google Assistant. C'est ici aussi que sont logées la prise jack 3.5 mm et la puce NFC. De l'autre côté du casque, il n'y a qu'un port USB Type-C. Le reste de la surface de l'oreillette est destiné aux contrôles tactiles.

Sony WH-1000XM3 Connectique


Ces derniers demandent un petit temps d'adaptation, s'avérant parfois imprécis lors des premières heures. Mais l'absence de boutons physiques sert à merveille le design du WH-1000XM3 qui reste tout en sobriété. C'est une vraie réussite visuellement.

S'il est agréable à regarder, le casque Bluetooth de Sony l'est tout autant à porter. Les coussinets en cuir sont très moelleux, enserrant parfaitement la zone autour des oreilles. Les oreillettes ont une large zone de débattement, s'adaptant ainsi à tous types de morphologie. Malgré le poids de l'appareillage, il semble incroyablement léger une fois en place. L'arceau ne sert que très peu la tête, ce qui permet de porter le Sony WH-1000XM3 de longues heures durant sans ressentir de gène. Même avec des lunettes à montures épaisses, l'utilisation reste agréable, ce qui est assez rare.

Qualité sonore

Pour l'instant, c'est presque un sans-faute pour le Sony WH-1000XM3. Reste à voir s'il tient ses promesses sur la qualité sonore. Pour le coup, nous n'irons pas par quatre chemins : ce casque est une vraie pépite.

Les sons sont rendus à merveille, aussi bien dans les basses que dans les aigus. Pour peu que vous possédiez un smartphone compatible LDAC ou au minimum AptX/AptX HD, vous en aurez pour votre argent. Les morceaux Hi-Res que nous avons utilisés pour nos tests ont été rendus à la perfection. Métal, classique, rap, pop : le Sony WH-1000XM3 passe partout. Même pour les jeux vidéo il a fait montre d'excellentes capacités, bien qu'il ne soit pas conçu pour ce type d'usage.

Annulation des sons

C'est LE gros argument de vente du casque de Sony, qui annonce ici la meilleure annulation de sons ambiants du marché. Nous avons tenu à nous en assurer dans les faits. Une fois de plus, le WH-1000XM3 nous aura bluffé.

Machine à laver, enfant en train de hurler, télévision en marche... Tous ces sons ont quasiment disparu une fois le casque porté. Le noise cancelling de Sony est vraiment impressionnant. Il n'aura été pris en défaut qu'une seule fois, quand les trois chiens de votre serviteur se sont mis à aboyer simultanément à moins d'un mètre du casque. Des grésillements se sont alors fait entendre dans les oreillettes avant de s'arrêter une fois l'accalmie arrivée. C'est la seule fois où nous avons été confrontés à ce petit problème qui nous aura montré les limites de l'appareil.

Sony WH-1000XM3 Oreillettes


Autre prouesse de Sony : l'annulation de son est adaptative. Selon la situation, le WH-1000XM3 laissera plus ou moins passer les sons extérieurs. Dans la maison, vous serez seul avec votre musique. En marchant à l'extérieur, l'appareil s'adaptera afin que vous puissiez entendre les voitures qui passent à proximité. Bien entendu, si les réglages de base ne vous conviennent pas, il est possible de les modifier selon vos préférences.

Dernier point : pas besoin de retirer le casque pour entamer une conversation. Il suffit de poser la paume sur l'oreillette droite pour baisser la musique et augmenter les sons extérieurs. C'est très efficace pour une conversation ponctuelle !

Application Headphones Connect

Sony WH-1000XM3 Application Android


Bien qu'il ne soit pas uniquement destiné aux usagers de smartphones, le Sony WH-1000XM3 tire avantageusement partie de l'application Headphones Connect. Cette dernière, très simple d'emploi, permet de bénéficier de divers réglages comme un égaliseur, le choix de la qualité sonore - meilleur son ou meilleur connexion - ou encore la gestion de l'arrêt automatique. Étrangement, on remarque que l'égaliseur ne fonctionne pas avec le LDAC alors qu'il reste actif avec tous les autres codecs. Espérons qu'une future mise à jour change les choses de ce côté.

La première étape une fois connecté au smartphone consistera à ajuster le casque à l'écoute. Un simple bouton lance l'opération qui prend moins d'une minute. Ce réglage devra être effectué à nouveau si vous changez les conditions de port du casque, par exemple dans le cadre d'un voyage en avion. L'appareil ira alors s'adapter à la pression atmosphérique afin de gérer l'annulation de son au mieux.

Sony WH-1000XM3 Choix bouton


Parmi les autres fonctionnalités utiles, on notera la possibilité de changer l'action dévolue au bouton physique de l'oreillette gauche. Par défaut, celui-ci permet de modifier le fonctionnement du noise cancelling : pleinement actif, coupé ou avec capture des sons proches. Mais une fois le casque mis à jour - ce qui prend plus de 30 minutes - vous pouvez assigner Google Assistant au bouton. Comme nous allons le voir au paragraphe suivant, l'assistant vocal est probablement le seul gros point faible de ce casque...

Google Assistant

Durant nos quelques jours de test, Google Assistant se sera révélé un obstacle plus qu'autre chose... Suite à la mise à jour du casque, l'application de Sony propose donc d'activer l'IA de Google avec le bouton physique. Bien entendu, nous nous sommes empressés de le faire afin de profiter de l'Assistant intégré.

Sauf que les premiers jours, les essais se sont révélés désastreux... Chaque appui prolongé sur le bouton menait invariablement à la même issue : "Google Assistant n'est pas connecté" répété avec une voix charmante, mais finalement très frustrante !

Sony WH-1000XM3 Bug Assistant


En y regardant de plus près, il semble que le problème provenait de l'application Google qui ne cessait d'indiquer que l'IA était connectée avant de se couper, puis de revenir et ainsi de suite... Après trois jours d'attente, une mise à jour semble avoir résolu le problème.

Pour ne pas gâcher l'expérience musicale, nous vous recommandons de passer l'assistant américain en mode silencieux. Pour ça, un appui double sur le bouton physique suffit. Sinon, l'application de Sony vous permettra de revenir au fonctionnement classique en attribuant le noise cancelling au bouton.

Autonomie

Sony annonce sur son site une autonomie de 30h pour son casque, avec l'annulation active du bruit en route. Lors de nos tests, ce temps a été atteint sans problèmes. Le WH-1000XM3 est donc plutôt endurant.

Malgré tout, les utilisateurs les plus exigeants resteront sur leur faim, des modèles moins onéreux tenant parfois 10h de plus comme le Skullcandy Crusher Wireless pour ne citer que lui. Pour atteindre presque 40 heures, il faut couper le noise cancelling.

Bonne nouvelle, si jamais la batterie vous semble trop moyenne, le casque bénéficie d'une charge rapide. En utilisant un adaptateur 1.5A ou plus, 10 minutes de charge suffisent à insuffler 5h d'autonomie supplémentaire à l'appareil. En temps normal, comptez 3h pour remplir les batteries à fond.

Conclusion

Sony WH-1000XM3 Vue sur sacoche


Vous l'aurez déjà compris, le Sony WH-1000XM3 est une vraie petite perle. Son prix élevé est largement justifié par ses nombreuses qualités, l'impressionnante annulation active des sons étant en tête de liste.

Confortable et performant, ce casque audio est incontestablement le meilleur de sa catégorie à l'heure actuelle, arrivant sans problème au même niveau que le Bose QC 35 II. Il dépasse même ce dernier pour la qualité du noise cancelling.

Au final, le dernier né de Sony vient monter d'un cran le niveau du marché actuel. Il risque d'ailleurs d'être dur à détrôner. L'absence de Bluetooth multipoint lui coûte cependant la cinquième étoile. Malgré tout, s'il n'y avait qu'un casque sans fil à recommander cette année, ce serait bien le WH-1000XM3.

Sony WH-1000XM3

9

Les plus

  • Annulation active des sons carrément bluffante
  • Confort (même avec des lunettes)
  • Qualité sonore au top
  • Puce NFC, prise casque et USB Type-C
  • Recharge rapide

Les moins

  • Pas de Bluetooth 5.0, ni de multipoint
  • Google Assistant pas au point
  • Contrôles tactiles peu précis
  • Autonomie "moyenne" (on chipote là)

Design9

Confort10

Qualité audio10

Isolation10

Autonomie8



Le casque audio Bluetooth est devenu un véritable essentiel pour qui veut écouter sa musique partout, à tout moment et en toute liberté. Découvrez ici notre guide 2018 complet, qui vous aidera à choisir votre modèle idéal !
Découvrez notre comparatif

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
23
0
vodnok
Concernant le BT 5.0… il n’y en aura probablement jamais de casque utilisant pleinement le BT 5.0.<br /> Il y a 2 avantages au BT5, la vitesse d’apairage et le débit pour faire passer du son de meilleur qualité. Hors selon les constructeurs, il n’y a pas de demande du publique pour un son de meilleur qualité. Donc les seules casques BT5 n’offre que la vitesse d’apairage. Le débit son qui transite via BT5 reste le même débit que dans la version précédente. C’est sans doute pour cela que Sony n’a pas fait le pas vers du BT5.<br /> Il n’est aucun casque BT5 aujourd’hui qui utilise le débit supérieur pour offrir un débit sonor supérieur
SnowBord
Merci PP
Blap
Vu que maintenant les gens ecoutent de la musique directement avec les hauts parleurs de leurs telephone, a quoi bon ameliorer la qualité du son ? La plupart n’arrivent meme plus a faire la difference… Quelle belle evolution
PiNgOa
Le LDAC n’est pas un codec lossless et Sony ne l’a jamais vendu comme tel.<br /> Le LDAC grimpe à 990kbps soit en moyenne le débit d’un flac 44/16.<br /> Le BT5 permettra d’avoir une transmission avec un flux vraiment lossless.
PiNgOa
Certains de mes FLAC sont à plus que 1Mbps en moyenne.<br /> Et ça confirme que le LDAC n’est pas capable de faire du 24/96 en lossless
PiNgOa
Bon, ça va pas durer 3h, le LDAC est un codec lossy, le FLAC est lossless, donc incomparable !<br /> en.wikipedia.org<br /> LDAC (codec)<br /> LDAC is an audio coding technology developed by Sony, which allows streaming audio over Bluetooth connections up to 990 kbit/s at 24 bit/96 kHz (also called high-resolution audio). It is used by various Sony products, including headphones, smartphones, portable media players, active speakers and home theaters. LDAC is a lossy codec, which employs a hybrid coding scheme based on the MDCT to provide more efficient data compression. Its main competitor is Qualcomm's aptX-HD technology.<br /> Starting fro...<br /> LDAC is a lossy codec.
PiNgOa
Bah lis ton propre lien :<br /> With that conversation, our questions seemed resolved — LDAC can not fully reconstruct a 24-bit 96kHz signal, so must be considered a lossy codec, which aims to deliver the closest possible version of the original high-res signal.
PiNgOa
J’ai un master en anglais, lossy = avec pertes.<br /> Ce que je dis depuis le début, le LDAC entraine des pertes de données.<br /> Donc le LDAC ne sera JAMAIS meilleur que le FLAC qui lui est lossless, donc sans perte.
PiNgOa
Tu te fous de moi ? Tu as dit “Le BT5 est inutile avec le LDAC ,ce dernier transmet sans pertes du 44,1KHz 16 bits, voir même du 96KHz 24 bits.” Et dans ton lien y’a écrit “LDAC can not fully reconstruct a 24-bit 96kHz signal, so must be considered a lossy codec”.<br /> Tu dis : “le LDAC permet de transmettre sans pertes” et ton lien dit “le LDAC est un codec avec pertes”.<br /> Relis bien ton article jusqu’au bout, suite aux échanges le gars en arrive à la conclusion (je cite et traduis) : “With that conversation, our questions seemed resolved — LDAC can not fully reconstruct a 24-bit 96kHz signal, so must be considered a lossy codec”<br /> Soit : "Suite à cette conversation, cette question semble résolue - le LDAC ne peut pas reconstruire complètement un signal 24/96, et doit donc être considéré comme un codec avec pertes.<br /> Tu dis dans ton premier message “c’est un codec sans pertes”, ton lien dit le contraire.<br /> CQFD
PiNgOa2
Mon compte a apparemment été bloqué pour une raison qui m’échappe, mais bon.<br /> Reprenons point par point :<br /> Est-ce que tu dis dans ton premier post que le LDAC est un codec SANS perte ? Oui.<br /> Est-ce que Wikipedia et ton propre lien qualifient le LDAC de codec “lossy” ? Oui.<br /> Est-ce que la traduction de “lossy” est “avec pertes” ? Oui.<br /> Donc, est-ce que le LDAC est un codec AVEC pertes ? Oui.<br /> Est-ce que c’est le contraire de ce que tu affirmais dans ton premier post ? Oui.<br />
Remoss
Hello,<br /> quid du remplacement de la batterie de ce casque ?<br /> Que se passe t’il si au bout de 2 ans la batterie est morte et ne tient plus la charge ?<br /> Il faut envoyer le casque en SAV ou il est bon pour la poubelle?<br /> Je suis assez effaré que cela ne soit jamais évoqué nulle part
gugus71
Oui, ce casque à l’air très intéressant. Dés que Sony ou une autre marque le sortira en Bluetooth 5.0, je le prendrai probablement.<br /> En concernant le point du BT5.0 justement puisque cela à l’air sujet à débat d’ingénieur sur fond de données techniques peu assimilables par des profanes comme moi :<br /> je souhaiterais simplement ajouter que si j’INSISTERERAI pour avoir du Bluetooth 5.0, c’est aussi pour avoir enfin une distance d’éloignement améliorée sans coupure intempestive, comme c’est encore le cas en Bluetooth 4.x, voilà…
gugus71
Bonjour vodnok,<br /> contrairement à toi, je pense que le bluetooth 5.0 va venir très rapidement en 2019 dans les casques, comme les enceintes sans fil. Il ne faut oublier qu’il permet également de s’éloigner à une distance plus grande de l’émetteur, sans avoir de coupure (comme c’est le cas avec le BT 4.2 encore), et ça c’est très appréciable et c’est ce que j’attends pour acheter un nouveau casque et une nouvelle enceinte sans fil.
J_P_M
“L’arceau ne sert que très peu la tête”.<br /> Mais alors, il SERRE à quoi ?
flodousse
Je pense que la puce qui permet la transmission Bluetooth sur des casques n’existe pas encore, donc elle n’est présente sur aucun casque.
tomtom
Bojour,<br /> Il est tout à fait possible d’appairer 2 smartphones simultanément : 1 en mode appel vocal, et l’autre en mode multimédia. Lors d’un appel entrant sur le téléphone réglé en mode appel vocal, le basculement se fait automatiquement : est ce qu’on peut appeler ça du multipoint? Sauf erreur je pense que oui…<br /> Pour ma part, je fonctionne avec un apple iPhone 8+ perso et un samsung xcover 3 pro… Le samsung étant réglé en appel vocal uniquement.<br /> Consulter ici : https://helpguide.sony.net/mdr/wh1000xm3/v1/fr/contents/TP0001703501.html
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

GitLab lève 100 millions de dollars et devient une licorne
Processeurs Intel : les prix s’envolent
Remplacer le bitume par des panneaux solaires : une fausse bonne idée ?
Facebook : une ex-modératrice traumatisée porte plainte contre le réseau social
Censure : la Chine a fait fermer 4000 sites Web en trois mois
Bon Plan : le processeur intel i7-8700K à 340 euros
Microsoft : Office 2019 est disponible
Enlysée.fr, la boutique en ligne qui parodie la boutique officielle pour la bonne cause
Google Maps est disponible dans Apple CarPlay
Bon Plan : la clé USB SanDisk Ultra Dual Drive 128Go à 25 euros
Haut de page