Test Sony WH-1000XM3 : le meilleur casque à annulation de son du marché ?

le 25 septembre 2018 à 16:50
 0
La note de la rédac
Sony vient de commercialiser le successeur du WH-1000XM2, le sobrement nommé WH-1000XM3. Sur le papier, il est annoncé comme le meilleur casque à annulation de bruit du marché, mais qu'en est-il en vrai ? Voici notre verdict après plusieurs jours d'utilisation intensive.

Prix et spécifications techniques



Le WH-1000XM3 de Sony vient prendre la relève du XM2. Ce nouveau casque vise clairement le haut de gamme avec un prix officiel de 379,99 €. Il commence cependant à passer sous la barre des 300 € avec certaines promotions.

Pour ce prix, on bénéficie évidemment d'un casque audio pourvu de ce qui se fait de mieux (ou presque). Sony oblige, ce casque Bluetooth circum-aural bénéficie du support du codec LDAC. AptX et AptX HD sont aussi de la partie. La musique Hi-Res est donc dans la ligne de mire, les écouteurs néodyme de 40 mm offrant une plage de fréquence de 4 Hz à 40 000 Hz.

Sony WH-1000XM3 Test


Si la qualité sonore devrait être au rendez-vous, le reste du casque n'est pas en reste avec des fonctionnalités comme le support du NFC, l'intégration de Google Assistant et bien entendu le fameux noise cancelling. Sony mise tout sur ce dernier point afin de détrôner l'excellent Bose QC 35 II.

Tout n'est malheureusement pas parfait. On pourra ainsi déplorer l'absence de Bluetooth 5.0 multipoint, il faut se contenter de la version 4.2. L'autonomie annoncée de 30h pourra aussi décevoir les utilisateurs les plus exigeants. Mais à première vue, le Sony WH-1000XM3 a de gros atouts pour séduire. Il est donc temps de vérifier tout cela dans les faits !

Lire aussi : les meilleurs casque Bluetooth de 2018

Design



Dès l'ouverture de la boite, le casque sans fil de Sony donne une excellente impression. Lové dans une sacoche de transport rigide, l'appareil est fourni avec un câble USB Type-C pour la charge ainsi qu'un cordon pour l'écoute filaire. La sacoche en elle-même respire la qualité avec son aspect "jeans" du plus bel effet.

Sony WH-1000XM3 Sacoche


Mais trêve de bavardages, passons au décorticage du Sony WH-1000XM3. Son design reste très similaire au précédent modèle. Le constructeur a cependant allégé son dernier né, celui-ci pesant maintenant 255 grammes au lieu de 275 grammes précédemment.

Le look reste cependant toujours aussi épuré. L'oreillette gauche comporte le bouton d'alimentation ainsi que celui pour l'activation de Google Assistant. C'est ici aussi que sont logées la prise jack 3.5 mm et la puce NFC. De l'autre côté du casque, il n'y a qu'un port USB Type-C. Le reste de la surface de l'oreillette est destiné aux contrôles tactiles.

Sony WH-1000XM3 Connectique


Ces derniers demandent un petit temps d'adaptation, s'avérant parfois imprécis lors des premières heures. Mais l'absence de boutons physiques sert à merveille le design du WH-1000XM3 qui reste tout en sobriété. C'est une vraie réussite visuellement.

S'il est agréable à regarder, le casque Bluetooth de Sony l'est tout autant à porter. Les coussinets en cuir sont très moelleux, enserrant parfaitement la zone autour des oreilles. Les oreillettes ont une large zone de débattement, s'adaptant ainsi à tous types de morphologie. Malgré le poids de l'appareillage, il semble incroyablement léger une fois en place. L'arceau ne sert que très peu la tête, ce qui permet de porter le Sony WH-1000XM3 de longues heures durant sans ressentir de gène. Même avec des lunettes à montures épaisses, l'utilisation reste agréable, ce qui est assez rare.

Qualité sonore



Pour l'instant, c'est presque un sans-faute pour le Sony WH-1000XM3. Reste à voir s'il tient ses promesses sur la qualité sonore. Pour le coup, nous n'irons pas par quatre chemins : ce casque est une vraie pépite.

Les sons sont rendus à merveille, aussi bien dans les basses que dans les aigus. Pour peu que vous possédiez un smartphone compatible LDAC ou au minimum AptX/AptX HD, vous en aurez pour votre argent. Les morceaux Hi-Res que nous avons utilisés pour nos tests ont été rendus à la perfection. Métal, classique, rap, pop : le Sony WH-1000XM3 passe partout. Même pour les jeux vidéo il a fait montre d'excellentes capacités, bien qu'il ne soit pas conçu pour ce type d'usage.

Annulation des sons



C'est LE gros argument de vente du casque de Sony, qui annonce ici la meilleure annulation de sons ambiants du marché. Nous avons tenu à nous en assurer dans les faits. Une fois de plus, le WH-1000XM3 nous aura bluffé.

Machine à laver, enfant en train de hurler, télévision en marche... Tous ces sons ont quasiment disparu une fois le casque porté. Le noise cancelling de Sony est vraiment impressionnant. Il n'aura été pris en défaut qu'une seule fois, quand les trois chiens de votre serviteur se sont mis à aboyer simultanément à moins d'un mètre du casque. Des grésillements se sont alors fait entendre dans les oreillettes avant de s'arrêter une fois l'accalmie arrivée. C'est la seule fois où nous avons été confrontés à ce petit problème qui nous aura montré les limites de l'appareil.

Sony WH-1000XM3 Oreillettes


Autre prouesse de Sony : l'annulation de son est adaptative. Selon la situation, le WH-1000XM3 laissera plus ou moins passer les sons extérieurs. Dans la maison, vous serez seul avec votre musique. En marchant à l'extérieur, l'appareil s'adaptera afin que vous puissiez entendre les voitures qui passent à proximité. Bien entendu, si les réglages de base ne vous conviennent pas, il est possible de les modifier selon vos préférences.

Dernier point : pas besoin de retirer le casque pour entamer une conversation. Il suffit de poser la paume sur l'oreillette droite pour baisser la musique et augmenter les sons extérieurs. C'est très efficace pour une conversation ponctuelle !

Application Headphones Connect



Sony WH-1000XM3 Application Android


Bien qu'il ne soit pas uniquement destiné aux usagers de smartphones, le Sony WH-1000XM3 tire avantageusement partie de l'application Headphones Connect. Cette dernière, très simple d'emploi, permet de bénéficier de divers réglages comme un égaliseur, le choix de la qualité sonore - meilleur son ou meilleur connexion - ou encore la gestion de l'arrêt automatique.

La première étape une fois connecté au smartphone consistera à ajuster le casque à l'écoute. Un simple bouton lance l'opération qui prend moins d'une minute. Ce réglage devra être effectué à nouveau si vous changez les conditions de port du casque, par exemple dans le cadre d'un voyage en avion. L'appareil ira alors s'adapter à la pression atmosphérique afin de gérer l'annulation de son au mieux.

Sony WH-1000XM3 Choix bouton


Parmi les autres fonctionnalités utiles, on notera la possibilité de changer l'action dévolue au bouton physique de l'oreillette gauche. Par défaut, celui-ci permet de modifier le fonctionnement du noise cancelling : pleinement actif, coupé ou avec capture des sons proches. Mais une fois le casque mis à jour - ce qui prend plus de 30 minutes - vous pouvez assigner Google Assistant au bouton. Comme nous allons le voir au paragraphe suivant, l'assistant vocal est probablement le seul gros point faible de ce casque...

Google Assistant



Durant nos quelques jours de test, Google Assistant se sera révélé un obstacle plus qu'autre chose... Suite à la mise à jour du casque, l'application de Sony propose donc d'activer l'IA de Google avec le bouton physique. Bien entendu, nous nous sommes empressés de le faire afin de profiter de l'Assistant intégré.

Sauf que les premiers jours, les essais se sont révélés désastreux... Chaque appui prolongé sur le bouton menait invariablement à la même issue : "Google Assistant n'est pas connecté" répété avec une voix charmante, mais finalement très frustrante !

Sony WH-1000XM3 Bug Assistant


En y regardant de plus près, il semble que le problème provenait de l'application Google qui ne cessait d'indiquer que l'IA était connectée avant de se couper, puis de revenir et ainsi de suite... Après trois jours d'attente, une mise à jour semble avoir résolu le problème.

Pour ne pas gâcher l'expérience musicale, nous vous recommandons de passer l'assistant américain en mode silencieux. Pour ça, un appui double sur le bouton physique suffit. Sinon, l'application de Sony vous permettra de revenir au fonctionnement classique en attribuant le noise cancelling au bouton.

Autonomie



Sony annonce sur son site une autonomie de 30h pour son casque, avec l'annulation active du bruit en route. Lors de nos tests, ce temps a été atteint sans problèmes. Le WH-1000XM3 est donc plutôt endurant.

Malgré tout, les utilisateurs les plus exigeants resteront sur leur faim, des modèles moins onéreux tenant parfois 10h de plus comme le Skullcandy Crusher Wireless pour ne citer que lui. Pour atteindre presque 40 heures, il faut couper le noise cancelling.

Bonne nouvelle, si jamais la batterie vous semble trop moyenne, le casque bénéficie d'une charge rapide. En utilisant un adaptateur 1.5A ou plus, 10 minutes de charge suffisent à insuffler 5h d'autonomie supplémentaire à l'appareil. En temps normal, comptez 3h pour remplir les batteries à fond.

Conclusion



Sony WH-1000XM3 Vue sur sacoche


Vous l'aurez déjà compris, le Sony WH-1000XM3 est une vraie petite perle. Son prix élevé est largement justifié par ses nombreuses qualités, l'impressionnante annulation active des sons étant en tête de liste.

Confortable et performant, ce casque audio est incontestablement le meilleur de sa catégorie à l'heure actuelle, arrivant sans problème au même niveau que le Bose QC 35 II. Il dépasse même ce dernier pour la qualité du noise cancelling.

Au final, le dernier né de Sony vient monter d'un cran le niveau du marché actuel. Il risque d'ailleurs d'être dur à détrôner. L'absence de Bluetooth multipoint lui coûte cependant la cinquième étoile. Malgré tout, s'il n'y avait qu'un casque sans fil à recommander cette année, ce serait bien le WH-1000XM3.

Sony WH-1000XM3

Les plus
+ Annulation active des sons carrément bluffante
+ Confort (même avec des lunettes)
+ Qualité sonore au top
+ Puce NFC, prise casque et USB Type-C
+ Recharge rapide
Les moins
- Pas de Bluetooth 5.0, ni de multipoint
- Google Assistant pas au point
- Contrôles tactiles peu précis
- Autonomie "moyenne" (on chipote là)
4.5
Design
Confort
Qualité audio
Isolation
Autonomie


Le casque audio Bluetooth est devenu un véritable essentiel pour qui veut écouter sa musique partout, à tout moment et en toute liberté. Découvrez ici notre guide 2018 complet, qui vous aidera à choisir votre modèle idéal !
Découvrez notre comparatif

Modifié le 07/02/2019 à 14h59
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités Tests produit

Après une année 2018 catastrophique en termes de ventes, la division mobile de Sony est entrée en profonde introspection. Au sortir de cette remise en question naquirent les Xperia 1 et Xperia 10 : représentants respectifs du haut et de la moyenne gamme du constructeur.
On se souvient de Metro 2033 comme d'un FPS narratif inattendu. Original de par son contexte post-apocalyptique dépaysant, et épatant par ses prouesses techniques, les ambitions du studio 4A Games se heurtaient néanmoins à la muraille de la jouabilité et d'une optimisation aléatoire. Après un deuxième épisode intitulé Last Light sorti en 2013 et s’émancipant légèrement des livres de Dmitri Glukhovsky, le studio ukrainien s'est accordé une réflexion salvatrice sur la suite des aventures d'Artyom. Six ans plus tard, nous voici en présence de Metro Exodus : le jeu-somme des ambitions et des rêves concrétisés… mais aussi des vieilles blessures non pansées.
NVIDIA déboule dans votre salon avec la Shield Android TV, un boîtier à mi chemin entre console de jeux vidéo Android et box média. Un succès sous Android TV ?
Nous avons essayé le nouveau test de 3DMark, visant à mesurer l'impact du DLSS de NVIDIA, sur le test Port Royal. En mettant les deux vidéos cote à cote, l'impact du DLSS est impressionnant, autant sur l'amélioration de l'image, que sur la fluidité accrue. Le test est exécuté en 1440p sur une GeForce RTX 2080 FE.
Si la sortie de Apex Legends a été abondamment commentée dans la presse, c'est moins parce qu'il s'agit d'un énième Battle Royale que parce qu'il est signé de Respawn Entertainment. Les auteurs de la licence Titanfall ont pris tout le monde de court en publiant mardi 4 février, toujours sous l'égide d’Electronic Arts, leur interprétation du mode de jeu du moment. Le FPS compétitif free to play prend d'ailleurs racine dans le même terreau que les Titanfall originels, en oubliant pourtant au passage ce qui en faisait l'essence : les méchas. Alors que reste-t-il à cet Apex Legends, amputé qu'il est de ce qui aurait pu contribuer à en faire autre chose qu'une addition surnuméraire à l'édifice Battle Royale ?
La dernière fois que Capcom a mis les mains dans le cambouis pour offrir à l’un de ses rejetons une refonte graphique, c’étant en 2002, avec Resident Evil premier du nom. Les plus âgés d’entre nous (disons les plus sages, ça passe mieux), se souviennent encore de la claque que ce remake Gamecube (!) leur avait infligée, six ans seulement après l’original. Un doux sentiment de nostalgie, qui peut désormais s’étendre à Resident Evil 2, dont ce remake ne rend pas seulement justice à son illustre modèle : il le dépoussière pour le porter aux nues des nouvelles générations qui - diantre - ne l’ont sans doute pas connu.
Sur la scène de la Salle Pleyel, où il est venu présenter le Honor View 20 en grande pompe à un parterre de journalistes du monde entier, George Zhao, président d’Honor, l’a répété plusieurs fois : "nous voulons créer une nouvelle référence pour les smartphones de 2019". La marque ne manque pas d’ambition, mais a-t-elle les moyens de les réaliser ?
Après les Oppo Find X, Honor Magic 2 et autre Vivo Nex S, c’est à Xiaomi d’entrer dans la danse du smartphone à slider. Des premiers pas qui sont tout sauf hésitants, et qui prouvent que le quatrième constructeur mondial a bien révisé sa chorégraphie avant de s’avancer sur le devant de la scène.
Grignoter des parts de marché sur le segment de l’ultra haut de gamme n’empêche pas Huawei de continuer à se positionner sur des tranches plus accessibles. Preuve par l’exemple avec cette nouvelle édition du P Smart, qui s’attaque frontalement aux Honor 8X, Honor 10 Lite et Xiaomi Mi 8 Lite.
Le japonais Audio-Technica fait partie des références du casque audio, sous toutes ses formes et pour tous les usages. Plutôt que de partir d’une feuille blanche, Audio-Technica a décliné l’un de ses produits phares. Le ATH-M50xBT est la version Bluetooth dérivée d’un casque de studio de la marque. Ou comment bénéficier de la qualité audio professionnelle partout où vous allez.
31/12/2018 | Casque audio
Avec son nouveau clavier Vulcan AIMO, Roccat tente le pari de proposer son propre switch, le Titan. Selon la marque, ce dernier serait "20% plus rapide" que ceux de la concurrence... au point qu’en pressant une touche en même temps qu’un autre joueur, "votre action serait enregistrée en premier". S’il est difficile de vérifier cet argument, nous l’avons essayé tant en jeu qu’en bureautique pour voir si ce nouveau clavier Roccat était un bon clavier gaming.
29/12/2018 | Tests produit
Apple et ses iPhone XS et XR, fait face à une concurrence acharnée, les constructeurs asiatiques en tête : Samsung, Huawei, OnePlus et Google avec son Pixel 3. Et ce n'est pas en cette fin d'année que les choses se sont calmées. En effet, le dernier trimestre a été marqué par de nombreuses sorties : OnePlus 6T, Huawei Mate 20 Pro et tant d'autres. Depuis le reboot clubic, nous nous sommes efforcés de tester en profondeur les produits qui le méritaient.
25/12/2018 | Smartphone
Avec son Osmo Pocket, DJI entend bien proposer une caméra 4K sur nacelle stabilisée, dans un format ultra-compact. C'est bien simple : elle tient dans la poche ! Nous avions pu la prendre en main dans les rues de New York juste après son annonce, aujourd'hui nous vous proposons un test complet pour voir si le nouveau joujou de DJI tient toutes ses promesses.
19/12/2018 | Tests produit
Ils sont noirs et bardés de RGB. Sous leur capot vrombissent des composants permettant de faire tourner même le plus retors des jeux vidéo dans son niveau de détails ultime. Je parle bien entendu des ordinateurs de gamers, des vrais. Alors quand MSI se pointe justement sur ce segment avec un ordinateur sobre, classieux et ingénieusement tourné à destination des créateurs, on ne peut qu’applaudir la manoeuvre.
17/12/2018 | Tests produit
scroll top