🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Test Polar Pacer : une montre connectée sport incontournable à moins de 200€

Johan Gautreau
Expert objets connectés
21 mai 2022 à 12h12
0
Polar Pacer - Activité © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

Une montre connectée taillée pour le sport, à la fois précise, légère et abordable : telle est la proposition de la Polar Pacer. Cette smartwatch vise particulièrement les sportifs débutants qui ne désirent pas mettre plus de 200 € dans leur coach de poignet. Pour en savoir davantage, nous l’avons testée en long, en large et en travers.

Polar Pacer
  • Montre très légère, très agréable à porter
  • Amélioration visible des performances
  • Une vraie boîte à outils pour le running
  • Très bon rapport qualité/prix pour une sportive
  • L’autonomie pourrait être meilleure
  • Les grosses bordures d’écran
  • Quelques rares couacs avec le capteur cardio
  • Pas de capteur SpO2

La Polar Pacer est une déclinaison entrée de gamme de la montre Pacer Pro. Les deux sœurs partagent de nombreux points communs, à commencer par un processeur performant et un écran très lisible.

Commercialisée à 199,90 €, la tocante high-tech fait, comme vous pouvez vous en douter, plusieurs concessions pour rester à ce prix plancher. Elle perd donc le baromètre, de même que la navigation point-à-point de la version « Pro ». Autant de sacrifices qui permettent une différence tarifaire – non négligeable – d’une centaine d’euros entre les deux montres connectées. Cela fait de la Polar Pacer l’un des produits les plus abordables de la marque finlandaise, son tarif la plaçant entre la Unite à 149,90 € et la Ignite 2 à 229,90 €.
Elle se rapproche ainsi plutôt de la Vantage M2 en termes de fonctionnalités.

Côté concurrence, la belle va devoir affronter l’excellente Amazfit GTR 3 Pro et la Xiaomi Watch S1 Active, toutes deux proposées au même prix. N’oublions pas non plus la Garmin Forerunner 55 qui rôde dans les environs. Quel modèle les runners débutants doivent-ils privilégier ? Pour quels usages ? C’est ce que nous allons voir dans ce test.

Polar Pacer : spécifications techniques

Fiche technique Polar Pacer

Résumé

Autonomie
7 jours / 35h en mode GPS + cardio
Forme du cadran
Rond
Taille de l'écran
1,2in

Spécifications techniques

Smartphones compatibles
iPhone (iOS), Android
Capacité de la batterie
273 mAh
Autonomie
7 jours / 35h en mode GPS + cardio
Nombre maximum de profils
130

Connectivité

Prise en charge des SMS / MMS
Oui
Prise en charge des appels
Oui
Version Bluetooth
5.1
NFC
Non
GPS
Oui

Capteurs

Accéléromètre et boussole électronique
Oui
Capteur de lumière ambiante
Non
Analyse du sommeil
Oui
Podomètre
Oui
Capteur de rythme cardiaque
Oui
capteur ECG
Non
Capteur SpO2
Non

Écran

Forme du cadran
Rond
Taille de l'écran
1,2in
Type d'écran
MIP
Résolution
240x240
Écran tactile
Non
Écran couleur
Oui

Caractéristiques physiques

Épaisseur
11,5mm
Largeur
45mm
Longeur
45mm
Poids
40g

La nouvelle entrée de gamme de la marque finlandaise reste techniquement très proche du modèle Pro. Elle reprend à son compte le nouveau processeur de Polar, et un écran transflectif totalement identique à la Pacer Pro. La Pacer « tout court » perd néanmoins l’accès au baromètre permettant de calculer la puissance en course et les dénivelés. Elle n’est pas non plus équipée de boussole. Autre absent : le capteur de SpO2.

Polar est clair dans sa communication : la Pacer s’adresse avant tout aux coureurs débutants, la « Pro » étant dédiée aux sportifs qui ont déjà une certaine expérience dans le domaine et qui chercheraient des options plus fouillées.

Design et finitions

Si vous aimez les designs épurés, il y a de fortes chances que vous appréciiez celui de la Polar Pacer. Avec un poids de seulement 40 grammes – bracelet inclus – la montre est particulièrement réussie. Petit tarif oblige, il va cependant falloir composer avec des matériaux moins nobles que ceux de la Pacer Pro, ou même que la concurrence asiatique à 200 €.

Polar Pacer et Pacer Pro © Johan Gautreau
Polar Pacer et Pacer Pro : 100 € de différence qui se ressentent dans les matériaux utilisés. ©Johan Gautreau pour Clubic

Ici, le plastique est roi. De la lunette aux boutons en passant par le boitier, le plastique est omniprésent. On sent bien les concessions faites pour baisser le prix au maximum. Malgré ça, les finitions sont très bien réalisées et la montre connectée sport paraît solide.

Polar Pacer - Boutons © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

Tout comme la Ignite 2, la Polar Pacer utilise un système de fixation universel des bracelets, avec un entre-cornes de 20 mm. Il n’y a donc pas besoin d’un adaptateur SHIFT comme sur la version Pro si vous désirez changer le bracelet.

Polar Pacer - Dos © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

Au passage, on remarque que le capteur cardiaque placé au dos de la tocante est un modèle « Precision Prime » similaire à celui des montres les plus onéreuses de Polar. Il est totalement plat, comme sur la Pacer Pro, il n’y a donc plus à supporter les renflements disgracieux des plots de charge qu’on trouvait auparavant sur les montres connectées du constructeur nordique.

Au premier abord, cette petite Pacer s’en tire donc plutôt bien. Malgré son côté plastique assez prononcé, elle reste relativement sexy et surtout très agréable à porter au quotidien.

Écran

Orientés « grand public », les modèles Unite et Ignite adoptaient un écran IPS. La Polar Pacer, elle, se veut plus classique avec une dalle transflective, qui profite toutefois des améliorations apportées par la version Pro.

Pour résumer, la dalle de 1,2’’ est plus rapprochée de la vitre que ce que l'on pouvait voir sur la Grit X Pro pour ne citer qu’elle. On gagne ainsi en lisibilité, avec des couleurs mieux rendues. Les informations sont ainsi parfaitement visibles en extérieur, même en plein soleil.
La dalle est d’ailleurs renforcée en verre Corning Gorilla Glass.

Polar Pacer - Écran © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

Si on perd les couleurs vives ainsi que les contrastes profonds de l’AMOLED, on gagne clairement en confort lors des sessions en extérieur. Pour l’intérieur, le rétro-éclairage prend le relais en s’activant à chaque inclinaison du poignet.

Si vous n’avez jamais utilisé de montre à écran transflectif, la Pacer est un bon choix pour débuter. Le plus gênant reste probablement les grosses bordures qui ceinturent la dalle. Nous espérons que Polar fera des progrès à l’avenir sur ce point…

Système d’exploitation

Si vous avez déjà utilisé une montre connectée Polar, l’OS de la Pacer ne vous dépaysera pas. Il est similaire à celui des autres productions de la marque. Nous apprécions son utilisation très simple, la prise en main avec les cinq boutons étant très intuitive.

Polar Pacer - Design © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

Tout comme sur la Pacer Pro, la Polar Pacer se démarque des ses consœurs avec son nouveau couple processeur/RAM. L’OS finlandais est bien plus rapide qu’auparavant, l’équipement intégré à la smartwatch à 200 € lui offrant de meilleures performances qu’une Grit X Pro à presque 500 € !

Adieu les ralentissements frustrants, la montre de running entrée de gamme est bien plus agréable à utiliser que les autres modèles plus anciens de la marque nordique.
Partir en entraînement avec la belle au poignet est une vraie partie de plaisir.

Application Polar Flow

Nous avons déjà eu l’occasion d'aborder en détail le fonctionnement de l’application mobile de Polar lors de notre test de la Pacer Pro. Nous vous invitons donc à lire ce dernier pour en découvrir davantage sur le fonctionnement de Polar Flow.

Polar Flow 1 © Johan Gautreau
Polar Flow 2 © Johan Gautreau
Polar Flow 3 © Johan Gautreau

Si vous n’avez jamais utilisé de smartwatch sport, sachez que vous pouvez aussi accéder à une interface Web dédiée. C’est une option de plus en plus rare de nos jours, la plupart des constructeurs se concentrant sur le développement de leurs applications mobiles.

Polar Flow pour le Web reste cependant indispensable pour profiter de toutes les options de la Pacer. La préparation des entraînements adaptatifs passe notamment par Internet. Il n’est pas possible de créer un programme directement depuis l’application. Certains y verront un avantage, d’autres trouveront cette séparation des options un peu lourde…

Dans l’absolu, quel que soit le support utilisé, vous aurez entre les mains des outils puissants mais qui savent rester simple d’accès. Pour une montre connectée qui vise les débutants, la Polar Pacer tape donc dans le mille.

Fonctions sport

Les montres connectées purement dédiées au sport restent assez rares à moins de 200 €, ou sont alors dépouillées des fonctionnalités de leurs consœurs haut de gamme.

Avec la Pacer, la société finlandaise trouve le bon équilibre entre le prix et les prestations. S’il est clair que la smartwatch ne séduira pas les sportifs adeptes de la performance, elle a quand même de quoi plaire aux utilisateurs qui veulent se mettre sérieusement aux activités en extérieur.

Polar Pacer - Sport © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

Outre l'absence de baromètre et de navigation turn-by-turn, on profite avec la Pacer de 130 profils sportifs, de métriques comme Recovery Pro, Nightly Recharge… Même les outils Fuel Wise et Strava Live Segments sont intégrés. À notre connaissance, aucune smartwatch à moins de 200 € ne possède autant d'options aussi poussées pour le sport.

Tests physiques

Pour plaire aux débutants, Polar a lancé, avec sa nouvelle montre Pacer, le test de marche à pied, en complément du test de course et du test fitness. Ces trois outils visent à déterminer le niveau de VO2Max de l’utilisateur sans pour autant devoir faire un passage en laboratoire spécialisé.

Polar Pacer - Test marche © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

Hélas, la précision est loin d’être optimale, surtout avec le nouveau test de marche. Le résultat obtenu durant nos essais est aussi caduque que celui récolté avec la Pacer Pro. La montre sport nous indique ainsi un score VO2Max de 23 alors qu’il est en général compris entre 38 et 44 selon les constructeurs. Moins exigeant physiquement, le test fitness se montre finalement plus précis avec un score de 34, plus proche de la réalité. L’idéal reste d’utiliser le test de course à pied, le plus difficile mais le plus précis des trois.

Capteurs externes

Si les smartwatches à moins de 200 € ont fait pas mal de progrès ces derniers mois en matière de connectivité, la Polar Pacer surclasse sans peine la concurrence.

Non contente d’être compatible avec les ceintures pectorales, capteurs de puissance à pied et en cyclisme, la tocante permet aussi d’envoyer les relevés de son capteur cardiaque vers d’autres appareils tiers.

Les sportifs débutants n’auront pas forcément l’utilité de telles options au début de leur pratique mais cela laisse de belles perspectives d’évolutions quand les progrès arriveront. Pas besoin de racheter une nouvelle montre connectée si un jour vous voulez utiliser des capteurs externes.

Profils sportifs

Une fois de plus, la Polar Pacer s’approche fortement de sa grande sœur à 300 €, dont elle reprend les profils sportifs, ce qui laisse le choix entre 130 activités au total. Tout est personnalisable depuis l’application Polar Flow. Champs de données, nombre d’écrans, outils Polar : vous avez entièrement la main sur la gestion des profils.

Polar Pacer - Activité © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

Il faut par contre faire l’impasse sur les fonctionnalités qui s'appuient sur le baromètre, comme Hill Splitter. Les randonneurs et autres amateurs de trail auront peut-être plus d’interêt à investir dans la Pacer Pro s’ils veulent profiter de la navigation et des infos de dénivelés en temps réel. La Polar Pacer est avant tout destinée aux personnes qui cherchent une bonne montre pour débuter dans les activités de course à pied.

Précision

Difficile de le nier : les montres connectées à moins de 200 € sont loin d’être les plus précises du marché. Et pourtant, s’il y a bien un domaine où la Pacer s’en tire à merveille, c’est dans le suivi du rythme cardiaque.
Malgré quelques rares imprécisions - avec des pics de fréquence comme sur le modèle Pro - le capteur cardio optique Precision Prime qui équipe la montre finlandaise fait du très bon boulot. Il n’y a pas les pics réguliers que nous avions enregistrés sur la Xiaomi Watch S1 Active. Il n’y a pas non plus d’écarts un peu trop grossiers comme sur notre Garmin Instinct de comparaison.

Polar Pacer - Rythme cardio © Johan Gautreau
Tracé de la Pacer - ©Johan Gautreau pour Clubic
Polar Pacer - Rythme cardio H7 © Johan Gautreau
Tracé de la ceinture Polar H7 - ©Johan Gautreau pour Clubic
Polar Pacer - Rythme cardio Instinct © Johan Gautreau
Tracé de la Garmin Instinct - ©Johan Gautreau pour Clubic

C’est bien simple, la Pacer est la montre connectée sport la plus précise que nous ayons testé à moins de 200 €. Les résultats relevés sont ainsi très proches de ceux détectés par notre ceinture pectorale Polar H7. Il sera difficile de trouver mieux à ce niveau de prix !

Polar Flow GPS 1 © Johan Gautreau
Polar Flow GPS 2 © Johan Gautreau
Polar Flow GPS 3 © Johan Gautreau

Il n’y a que le GPS qui vient ternir cette constatation. Tout comme sur la Pacer Pro, les environnements urbains et trop boisés mettent vite à mal la puce embarquée. Les distances calculées restent cependant correctes, il n’y a que le tracé qui est un peu aléatoire quand on le visualise sur le résumé d’activité.

Navigation

Hormis les matériaux, il fallait bien que Polar différence la Pacer de la Pacer Pro et justifie les 100 € d’écart entre ces deux montres. C’est donc la partie navigation qui en fait les frais. Faute de boussole et de baromètre, le modèle entrée de gamme de la marque finlandaise ne propose aucun système de guidage.

Ce n’est pas vraiment un défaut compte tenu du prix assez contenu de cette tocante : de faut, la concurrence directe n’offre pas non plus de navigation pas-à-pas.

Métriques

Débuter avec une montre connectée sport peut parfois être déroutant, la faute à de nombreuses métriques souvent mal décrites par les constructeurs. On vous rassure, la Pacer fait tout pour rendre la chose aisée.

Chaque écran de la montre explique en détail l'intérêt des données présentées. Outre les tests pour déterminer la VO2Max, l’utilisateur a accès à un score de charge d’entraînement mis à jour quotidiennement. Il peut aussi vérifier la qualité de son sommeil avec Nightly Recharge et Sleep Plus Stages.

Polar Pacer - Métriques © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

Chaque activité enregistrée est aussi décortiquée : allure, durée, calories dépensées, altitude, etc. Tout est similaire à la version Pro, sauf la puissance en course qui n’est pas disponible, faute de baromètre. Gageons que les débutants n’y verront pas une grosse perte. Il y a largement de quoi faire en l’état pour analyser vos progrès au jour le jour.
Il est juste dommage que Polar n’intègre pas de temps de récupération. Cette donnée importante est pourtant de plus en plus répandue en entrée de gamme. Le constructeur finlandais préfère garder cette métrique pour ses montres haut de gamme.

Fonctions utilitaires

Le sport ou rien : tel pourrait être le slogan de la Polar Pacer. Car il faut bien l’avouer, la belle est très dépouillée de fonctionnalités en dehors du suivi sportif. Elle reste à des années-lumière de l’Amazfit GTR 3 Pro avec ses assistants vocaux, sa fonction appel mains-libres et autres fioritures.

Polar Pacer - Musique © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

La montre nordique se contente de donner les prévisions météo, afficher les notifications du smartphone et c’est à peu près tout. Ha non, n’oublions pas le contrôleur de musique. C’est très succinct.

Si vous voulez vous concentrer uniquement sur le sport, c’est parfait. Par contre, si vous souhaitez utiliser votre montre connectée pour des choses différentes, visez plutôt la GTR 3 Pro, beaucoup plus complète.

Autonomie

Une fois de plus, la Polar Pacer est similaire à sa grande sœur plus haut de gamme en termes d'autonomie. Le résultat final est donc dans la moyenne des smartwatches sportives actuelles, avec un temps d’utilisation d’environ cinq jours. Dommage qu’elle ne se débrouille pas aussi bien que la concurrence asiatique, moins centrée sur le sport mais au final plus endurante avec des autonomies de 8 à 12 jours environ.

La batterie de 273 mAh est toutefois suffisamment costaude pour accompagner les sportifs débutants sur plusieurs sessions d’entraînement avant de rendre les armes. Le constructeur nordique promet jusqu’à 35 heures en mode GPS + cardio. En jouant avec les diverses options d’économie d’énergie, la Pacer peut tenir jusqu’à 100 heures en suivi sport.
Côté recharge, c’est aussi bon que la Pacer Pro. La batterie peut ainsi faire le plein en 1 heure 40 environ.

Polar Pacer : l’avis de Clubic

8

Moins haut de gamme que la Pacer Pro, la Polar Pacer reste néanmoins très convaincante, d'autant plus pour un modèle à moins de 200 €. Nous avons apprécié son design tout en légèreté, ainsi que les améliorations sur les performances qui rendent l’expérience bien plus agréable que sur les autres smartwatches de la marque finlandaise.

La Pacer fait aussi office de porte d’entrée idéale dans le monde des montres connectées cardio GPS. Si on déplore des fonctions utilitaires très pauvres, on apprécie en revanche les excellentes dispositions de cette tocante pour ce qui est du suivi sportif. Hormis les appareils Garmin, il sera difficile de trouver plus efficace que la Polar Pacer à ce niveau de prix.

Les plus

  • Montre très légère, très agréable à porter
  • Amélioration visible des performances
  • Une vraie boîte à outils pour le running
  • Très bon rapport qualité/prix pour une sportive

Les moins

  • L’autonomie pourrait être meilleure
  • Les grosses bordures d’écran
  • Quelques rares couacs avec le capteur cardio
  • Pas de capteur SpO2

Design et finitions 8

Fonctions sport 8

Fonctions utilitaires 3

Application 8

Autonomie 6

Polar Pacer au meilleur prix
Amazon 199,90€ Voir l'offre
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Lectures liées

Une femme piégée dans une rivière glacée a été sauvée par son Apple Watch
Cet ancien ingénieur d'Apple révèle pourquoi il était impossible de copier/coller du texte sur le premier iPhone
Samsung Galaxy Watch 5 et 5 Pro : on connaît leur prix, et elles subissent l'inflation de plein fouet
Dimensity 9000+ : l’arme de MediaTek pour concurrencer Qualcomm et son Snapdragon 8+ Gen1
Nothing phone (1) : pas encore présenté officiellement, vous pouvez déjà le précommander
Le POCO F4 et le POCO X4 GT arrivent avec de nouveaux processeurs et des prix contenus
iOS 16 : cette évolution du système de sauvegarde des données d'un iPhone était très attendue !
Apple publie la bêta 2 d'iOS 16 : voici les nouveautés qui débarqueront sur votre iPhone
La voix de vos aïeux survivra grâce à l'IA d'Alexa
Tensor 2, pas de fulgurance à venir pour le processeur des Pixel 7 Pro ?
Haut de page