Test Grit X Pro : que vaut la plus performante des montres connectées Polar ?

Johan Gautreau
Expert objets connectés
06 novembre 2021 à 12h12
3
Polar Grit X Pro - Cadran Boussole 1 © Johan Gautreau

Un an après la Grit X, Polar lance un premier rafraichissement technique avec sa nouvelle Grit X Pro. Si le design ne change pas, la marque finlandaise nous promet une smartwatch sport plus robuste que jamais ainsi que des améliorations logicielles destinées aux amateurs d’activités en pleine nature. Cela justifie-t-il pour autant l’augmentation tarifaire de 70€ ? C’est ce que nous vous proposons de vérifier dans ce test. 

Polar Grit X Pro
  • Design renforcé avec écran saphir
  • OS Polar simple d'accès
  • Amélioration de la partie navigation
  • Graphique du dénivelé pratique et efficace
  • Bonne précision des capteurs
  • Pas de capteur de SpO2
  • La navigation peut encore se perfectionner
  • Montre relativement lourde
  • Fonctions utilitaires limitées
  • Des ralentissements de temps en temps

La Grit X Pro s’inscrit comme la nouvelle référence haut de gamme du catalogue Polar. Ou plutôt comme l’égale de la Vantage V2  que nous testions en début d’année. En effet, les deux montres connectées sport sont commercialisées au même prix, soit 499€. Elles bénéficient aussi des mêmes améliorations logicielles.  

Au final, la Grit X Pro se démarque de sa sœur avec l’adjonction d’un verre en saphir, plus résistant aux chocs. Elle reprend aussi la certification MIL-STD-810G de la Vantage V2 lui garantissant une résistance accrue aux températures extrêmes. 

C’est donc aux les amateurs de trail que s’adresse la Grit X Pro, la Vantage V2 se voulant plus citadine avec son look arrondi et l’absence d’écran renforcé. Voyons maintenant ce que la belle a dans le ventre ! 

Polar Grit X Pro : spécifications techniques 

Lors de notre prise en main de la Vantage V2, nous reprochions à Polar de trop grandes similitudes avec la Grit X. La version Pro vient remettre les pendules à l’heure en apportant avec elle de nombreuses nouveautés logicielles. C’est la Vantage V2 qui va au final hériter des apports de la Grit X Pro avec une mise à jour logicielle qui sera déployée d’ici la fin d’année. 

La fiche technique de la Grit X Pro nous offre quelque chose de relativement complet : 

Fiche technique Polar Grit X Pro

Résumé

Forme du cadran
Rond
Taille de l'écran
1,2in
Système d'exploitation
Propriétaire
Autonomie
7jours

Spécifications techniques

Système d'exploitation
Propriétaire
Smartphones compatibles
iPhone (iOS), Android
Capacité de la batterie
346 mAh
Autonomie
7 jours / 40h à 100h en mode sport

Connectivité

Prise en charge des SMS / MMS
Oui
Prise en charge des appels
Oui
Version Bluetooth
5
NFC
Non
GPS
Oui

Capteurs

Accéléromètre et boussole électronique
Oui
Capteur de lumière ambiante
Non
Analyse du sommeil
Oui
Podomètre
Oui
Capteur de rythme cardiaque
Oui
Cardifréquencemètre
Non
Capteur SpO2
Non

Écran

Forme du cadran
Rond
Taille de l'écran
1,2in
Type d'écran
Transflectif
Résolution
240 x 240 px
Écran tactile
Oui
Écran couleur
Oui

Caractéristiques physiques

Épaisseur
13mm
Largeur
47mm
Longeur
47mm
Poids
73g

En plus d’un verre en saphir, la belle s’améliore sur la partie navigation avec l’adjonction d’une fonction « fil d’Ariane ». De nouveaux tableaux de bord font aussi leur apparition, de même qu’un affichage visuel des dénivelés en temps réel pour les itinéraires pré-enregistrés.  

Toute cette panoplie d’outils dédiée aux amateurs de sport outdoor est bien entendu complétée par les nouveautés déployées lors de la sortie de la Vantage V2 : contrôleur de musique, tests physiques, personnalisation des écrans… 

Tout ça semble donc très attractif. On note quand même la cruelle absence d’un capteur de SpO2 qui aurait pourtant pris tout son sens sur une montre destinée aux trailers. Oubliez aussi la cartographie. Polar va à l’essentiel, adoptant une philosophie assez proche de celle de Suunto  et à l’opposé de ce qu’on voit chez Garmin

Design et finitions 

Pour ce test, nous avons eu la chance de mettre la main sur la Grit X Pro Titan. Comme son nom le laisse entendre, cette montre profite d’un corps en titane en plus du verre en saphir de l’édition classique. Le poids total de la smartwatch finlandaise passe ainsi de 79 grammes à 53 grammes seulement (avec le bracelet en cuir, sinon on reste à 73 grammes). Le prix augmente toutefois en conséquence : comptez 599€ pour la version Titan. Nous vous laissons juger de la pertinence d’un tel achat… 

Polar Grit X Pro - Design © Johan Gautreau

Concentrons-nous plutôt sur le design de cette Grit X Pro. Il ne change quasiment pas par rapport à la Grit X de 2020. On reste donc sur un boitier mélangeant matières plastiques et métal de 43 mm de diamètre et 13 mm d’épaisseur. Le boitier en lui-même ne pèse que 41 grammes, contre 44 grammes précédemment. Au final, ce sont les bracelets qui augmentent drastiquement le poids, les modèles en fluoroelastomer FKM étant particulièrement lourds. Qu’à cela ne tienne, vous pourrez en changer sans problème. Notez que la version Titan est dotée d’un bracelet en cuir en plus du modèle FKM. 

Une fois la Grit X Pro au poignet, on ne peut qu’apprécier la qualité de ses finitions. Polar nous offre indéniablement une très belle montre, tout comme la Grit X à son époque. Elle est cependant moins discrète que la Vantage V2, la faute à un look plus « mastoc ». Il est assez difficile de l’oublier, surtout pendant la nuit où son embonpoint se fait particulièrement sentir. 

Polar Grit X Pro - Boutons © Johan Gautreau

Comme toujours chez Polar, on retrouve cinq boutons de navigation. Eux aussi sont en métal avec un toucher granuleux qui facilite l’appui, peu importent les circonstances (boue, eau…). 

Polar Grit X Pro - Dos © Johan Gautreau

Le dos de la Grit X Pro arbore le nouveau capteur cardiaque optique Précision Prime Plus, une évolution de celui embarqué sur la Vantage V2 et la Grit X. Il devrait être en mesure d’assurer une bonne précision en toutes circonstances. Celui-ci fonctionne d’ailleurs en permanence, tout comme sur les montres sport Garmin. 

Bien qu’elle soit plus lourde que la Vantage V2, la Grit X Pro reste une magnifique montre connectée. Son look imposant et surtout sa grande résistance aux chocs ne devraient pas avoir de mal à convaincre les amateurs de sports extrêmes ! 

Écran 

Tout comme pour l’aspect visuel, Polar ne change pas la partie écran de sa nouvelle montre. On retrouve donc une dalle transflective de 1.2’’ avec une définition standard de 240 x 240 px. Les bordures sont toujours aussi épaisses, c’est bien dommage… 

Polar Grit X Pro - Écran © Johan Gautreau

La lisibilité reste cependant parfaite en plein soleil. Tout comme chez Garmin et Suunto, l’écran transflectif fait des merveilles en extérieur. C’est moins bon en intérieur mais le rétro-éclairage vient compenser ça. Cerise sur le gâteau, la dalle reste allumée en permanence. 

Polar Grit X Pro - Écran soleil © Johan Gautreau

S’il n’y a rien de bien neuf du côté matériel, la Grit X Pro hérite toutefois des nouveaux cadrans lancés sur la Vantage V2 en début d’année. On en dénombre six déclinés en une dizaine de coloris différents. De quoi personnaliser un peu la montre finlandaise selon les goûts de chacun. 

Système d’exploitation 

Pas de grosses nouveautés sur le système d’exploitation de Polar. Ce dernier est toujours aussi simple d’accès, à l’opposé de celui de Garmin qui est une vraie usine à gaz. 

La navigation s’effectue idéalement avec les cinq boutons placés autour du boitier. Il n’y a que pour accéder aux paramètres rapides ou aux notifications que vous devrez utiliser l’écran tactile. Étrangement, l’OS de Polar est très poussif dans ces cas-là alors qu’il reste réactif quand on accède à n’importe quel autre écran. Ce défaut ne semble pas avoir été gommé depuis notre test de la Vantage V2… 

Polar Grit X Pro - Cadrans © Johan Gautreau

Côté personnalisation, la Grit X Pro hérite des capacités de la Vantage V2. Vous pouvez ainsi retirer ou ajouter les cadrans que vous voulez depuis les paramètres. Rien de révolutionnaire, mais ça permet de s’approprier un peu plus la montre en la réglant selon nos goûts et besoins. 

Pour en savoir plus sur le fonctionnement du système d’exploitation de Polar, nous vous invitons à lire nos tests de Polar Ignite  et de la Polar Unite  qui l’explorent en profondeur. 

Application Polar Flow 

Jusqu’à présent, la Grit X Pro n’apporte pas de nouveauté renversante. Cela ne veut pas dire que Polar n’a rien fait durant ces derniers mois, bien au contraire ! 

L’application mobile Polar Flow a en effet subit un gros relooking. Elle est maintenant séparée en cinq onglets : 

  • Agenda 

  • Démarrer 

  • Calendrier 

  • Sommeil 

  • Plus 

Polar Flow - Agenda 1 © Johan Gautreau
Polar Flow - Agenda 2 © Johan Gautreau
Polar Flow - Agenda 3 © Johan Gautreau

Le menu principal présentant le cercle d’activité tire sa révérence au profit d’un affichage chronologique, un peu à la façon de Withings. C’est dans ce menu – malhabilement nommé Agenda – que vous verrez toutes vos métriques de la journée : rythme cardiaque min/max/repos, sommeil, activités sportives, statut d’entraînement… Comme toujours, un appui sur une donnée vous donne accès à des graphiques plus précis, ainsi que quelques conseils prodigués par Polar. 

Polar Flow - Cercle 1 © Johan Gautreau
Polar Flow - Cercle 2 © Johan Gautreau

Ce nouvel affichage est plus intuitif que le cercle d’activité auquel la marque finlandaise nous avait habitués. Celui-ci est maintenant cantonné à une section placée dans les paramètres, accessible via l’onglet Plus.  

Polar Flow - Activité © Johan Gautreau
Polar Flow - Sommeil © Johan Gautreau

Le reste de l’application ne change pas, ce qui est une bonne nouvelle. Vous pourrez donc continuer à programmer vos entraînements, vérifier votre charge d’entraînement ou garder un œil sur la qualité de votre sommeil. Toutes ces fonctionnalités sont décrites en détail dans nos tests des montres Vantage V2 Unite  et Ignite

Fonctions sport 

Il est temps de passer à la partie la plus intéressante de cette Polar Grit X Pro : le suivi sportif ! 

C’est à l’usage qu’on remarque les nombreuses améliorations apportées par la marque finlandaise. La première est l’adjonction de nouveaux cadrans et de leurs tableaux de bord dédiés.  

Polar Grit X Pro - Cadran Boussole 1 © Johan Gautreau
Polar Grit X Pro - Cadran Boussole 2 © Johan Gautreau

Le cadran boussole fait ainsi son apparition. Il affiche en permanence l’altitude calculée par l’altimètre barométrique ainsi que votre azimut actuel par rapport au nord. Un appui sur le bouton central vous donne accès au tableau de bord d’altitude. Ce dernier affiche un graphique de l’altitude relevée pour les six dernières heures, ainsi que vos coordonnées et une boussole en plein écran. C’est ici aussi que vous pouvez calibrer le baromètre si nécessaire. Ce dernier est relativement précis. Il est juste dommage de constater qu’il ne donne pas la pression atmosphérique. Il ne permet pas non plus d’être alerté en cas de brusque baisse de pression annonçant l’arrivée d’une tempête. Sur ce point, les productions de Garmin et Suunto ont une longueur d’avance. 

Polar Grit X Pro - Cadran lumière © Johan Gautreau

Le second cadran qui débarque sur la Grit X Pro est celui de la lumière du jour. Comme son nom l’indique, il vous donne un aperçu des heures d’aube et de crépuscule pour la journée en cours. Le tableau de bord dédié y ajoute la durée de la journée ainsi que les horaires de lever/coucher de soleil. 

Polar Grit X Pro - Alti © Johan Gautreau

Ces nouveaux cadrans sont complétés par quelques nouveautés lors des sessions en extérieur. La principale est l’ajout d’un graphique de prévisualisation des dénivelés. Il vient remplacer l’écran Hill Splitter et affiche en temps réel le pourcentage de pente ainsi que le profil d’altitude de chaque montée/descente restant sur l’itinéraire. À l’usage, ce graphique est bien plus concret que le simple score Hill Splitter. Vous pouvez ainsi voir à l’avance quel trajet vous devez parcourir sur votre itinéraire programmé pour adapter vos efforts en conséquence. Une bonne façon de compenser l’absence de cartographie sur la Grit X Pro. 

Polar Grit X Pro - Navigation © Johan Gautreau

Toujours en ce qui concerne la navigation, on récupère la possibilité de transférer sur la montre des itinéraires créés via l’application Komoot. La montre vous guidera en mode point par point avec des indications visuelles sur l’écran. Jusque là, rien de neuf, la Grit X et la Vantage V2 font pareil. C’est en fouillant dans les paramètres des activités sportives qu’on s’aperçoit de l’ajout d’un mode Retour au point de départ. Polar gomme enfin ce défaut récurrent de ses montres et rattrape la concurrence. Dorénavant, vous pouvez revenir à votre point de départ soit en reprenant votre itinéraire à rebours, soit en ligne droite. Ce n’est pas révolutionnaire, la plupart des montres sport le font. On pourra même regretter l’impossibilité d’enregistrer des POI pour que la montre nous guide en cas de besoin. Polar comble juste son retard - ce qu’on ne peut qu’apprécier – tout en gardant une certaine marge de progression. 

Polar Grit X Pro - Retour © Johan Gautreau

Voilà pour les nouveautés. Elles seront d’ailleurs déployées sur la Vantage V2 via une mise à jour d’ici la fin de l’année. Pour le reste, on retrouve avec plaisir le coach d’entraînement Fit Spark, les tests physiques (à réaliser pour la plupart avec des capteurs externes), le score de récupération Nightly Recharge, les Live Segments de Strava et autres fonctions qui font le succès des montres Polar. 

Niveau précision, la Grit X Pro est sans conteste dans le haut du panier. Capteur cardiaque et GPS font du bon travail, se hissant au niveau des Fénix 6 et autres Suunto 9 Peak de même tarif. Plus de 130 profils sportifs sont à votre disposition, dont le triathlon. Vous pouvez comme toujours créer les vôtres et personnaliser les champs de données facilement depuis l’application Polar Flow. Rappelons au passage que cette plateforme est aussi accessible depuis le web. Il est juste dommage de constater que Polar fait une fois de plus l’impasse sur le capteur de SpO2. C’est le plus gros point noir de la Grit X Pro, surtout qu’elle s’adresse aux trailers… 

Fonctions utilitaires 

Tout comme Suunto, Polar est une marque qui centre ses productions sur le suivi de la santé avant tout. La Grit X Pro est donc très dépouillée côté fonctions utilitaires… 

La belle profite quand même du contrôleur de musique lancé sur la Vantage V2. Celui-ci a même un écran avec tableau de bord dédié, ce qui le rend plus pratique à utiliser que précédemment.  

Polar Grit X Pro - Musique © Johan Gautreau

En dehors de ça, vous aurez juste accès à la météo et à l’affichage de vos notifications de smartphone. Pas de paiement sans contact, pas de possibilité d’installer des applications tierces ou même de nouveaux cadrans. La Grit X Pro permet juste de programmer une alarme pour le réveil ou d’utiliser un chronomètre, ainsi qu’un minuteur. 

Ce côté minimaliste permet de se concentrer pleinement sur le suivi des progrès sportifs. Reste à voir si ça ne vous pénalisera pas au quotidien par rapport à des smartwatches plus complètes… 

Autonomie 

Malgré son écran toujours allumé et son capteur cardiaque fonctionnant en permanence, la Grit X Pro sait rester endurante. Il faut dire que son système d’exploitation reste assez léger. La marque finlandaise nous promet ainsi jusqu’à 7 jours d’usage. Pari tenu ? 

Plutôt, oui. Lors des essais, notre Grit X Pro a tenu environ 6 jours avec à peu près 2h de sport durant cette période, GPS et cardio activés au maximum de leurs possibilités. Nous avons aussi reçu des dizaines de notifications, utilisé deux minuteurs dans la journée et le réveil chaque matin.  

Polar Grit X Pro - Energie © Johan Gautreau

Une fois de plus, la montre connectée de Polar se place dans la bonne moyenne, sans pour autant faire des flammes. Elle saura vous accompagner plusieurs jours sans souci. Et au besoin, les divers modes d’économie d’énergie vous permettront de tenir entre 40h et 100h en mode sport. 

Pour la recharge, comptez deux bonnes heures. Là aussi, ça reste dans la moyenne. Nous aurions néanmoins aimé voir une recharge rapide comme sur la Suunto 9 Peak qui fait le plein en 1h seulement. 

Polar Grit X Pro : le verdict de Clubic 

Mise à jour technique de la Grit X de 2020, la Grit X Pro de Polar est indéniablement une bonne montre connectée sport. L’ajout d’un écran saphir à la certification MIL-STD-810G nous garantit d’avoir au poignet une tocante qui subira sans coup férir les pires conditions. Tant mieux, c’est l’objectif de toute bonne smartwatch outdoor. 

On pourra néanmoins regretter que cette Grit X Pro accuse un certain retard par rapport à la concurrence. La plupart des ajouts logiciels apportés par Polar se retrouvent sur pas mal de concurrentes, souvent moins onéreuses. L’absence de capteur de SpO2 ne joue pas non plus en faveur de la Grit X Pro qui vise les trailers. 

Faut-il pour autant bouder la montre finlandaise ? Non, pas du tout. On apprécie toujours autant sa simplicité de prise en main, de même que ses capacités sportives relativement évoluées. La Grit X Pro peut être un excellent choix pour les personnes qui trouvent les montres Garmin trop compliquées ou les Suunto pas assez poussées pour la préparation des entraînements.  

Polar Grit X Pro

7

La Grit X Pro est une belle amélioration de la Grit X, plus résistante et toujours plus orientée vers les activités en extérieur. Elle se démarque avec une navigation améliorée ainsi qu'un OS simple d'emploi. Dommage qu'il manque encore le capteur de SpO2.

Les plus

  • Design renforcé avec écran saphir
  • OS Polar simple d'accès
  • Amélioration de la partie navigation
  • Graphique du dénivelé pratique et efficace
  • Bonne précision des capteurs

Les moins

  • Pas de capteur de SpO2
  • La navigation peut encore se perfectionner
  • Montre relativement lourde
  • Fonctions utilitaires limitées
  • Des ralentissements de temps en temps

Design et finitions 9

Fonctions utilitaires 3

Fonctions sport 8

Application 7

Autonomie 8

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
TAURUS31
Perso, faisant du trail et de la rando, tant que Polar ne fera pas des cartographie digne de ce nom( détails,IGN), je reste avec ma Garmin Fenix 6X pro
qterrn
Le petit écran avec grosses bordures ça fait pas joli et pas du tout moderne.<br /> Si vous voulez une alternative aux garmin, jetez un oeil à coros (la nouvelle vertix 2 a maintenant la cartographie (perfectible mais pour un premier essai ça va) et je la trouve supérieure à la fenix 6)
robert_b
Et puis surtout par rapport à Garmin, la Coros a une très bonne autonomie.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Le Honor 60 livre (déjà) tous ses secrets
Selon DxoMark, le realme GT Neo 2 serait le téléphone à choisir si la batterie est un critère de choix pour vous
Le realme GT2 Pro arrive et dévoile un design plutôt audacieux
De nouvelles fuites sur le Galaxy S22 Ultra laissent entrevoir sa fusion avec le Galaxy Note
Pilote de drones ? Nous vous déconseillons d'acheter un Google Pixel 6
Malgré la débâcle, Apple planche toujours sur un chargeur multi-appareil
Le OnePlus 10 Pro s'imposera comme l'un des smartphones les plus puissants au monde
On en sait plus sur l'écran du smartphone pliant d'OPPO
La nouvelle montre connectée de Vivo fuite en image et offrirait une meilleure autonomie que sa grande sœur
Xiaomi 12 : le nouveau smartphone sous Snapdragon 8 Gen1 sera-t-il présenté le 12 décembre ?
Haut de page