Lilium, la start-up allemande de taxis volants, a terminé les essais de son nouveau 5 places

17 mai 2019 à 21h13
5
Lilium 5

Le Lilium Jet aura une autonomie de 300 km et une vitesse maximale de 300 km/heure.

La start-up allemande de" taxis aériens", Lilium, a annoncé son premier test complet (et réussi) de son Jet électrique à cinq places. Il s'agit du dernier d'une longue série d'essais réussis pour ce projet qui a pour objectif d'avoir des "voitures volantes" au-dessus de nos villes d'ici dix ans.

Opérationnels en 2025

Dans une vidéo fournie par la société munichoise, on peut voir l'avion (sans pilote) de Lilium, décoller à la verticale comme un hélicoptère, planer brièvement puis atterrir. Un vol court donc, mais un grand pas en avant pour la société, qui espère lancer son service de taxis volants pleinement opérationnels dans plusieurs villes d'ici 2025.

Le Lilium Jet se démarque par une cabine en forme d'oeuf, perchée sur le train d'atterrissage, et avec une paire d'ailes à rotor qui basculent en parallèle. Les ailes sont équipées d'un total de 36 réacteurs électriques, qui s'inclinent pour un décollage vertical, puis se déplacent vers l'avant pour un vol horizontal. Il n'y a pas de queue, de gouvernail, d'hélices ou de boîte de vitesses. Quand il sera terminé, le Lilium Jet aura une autonomie de 300 km et une vitesse maximale de 300 km/heure.

Ces prévisions vont beaucoup plus loin que les concurrents actuels. Remo Gerber, directeur commercial de Lilium, a déclaré que cela était dû à la conception de l'avion, qui nécessite moins de 10% de sa puissance maximale de 2 000 chevaux lorsqu'il est en vol de croisière. «Nous sommes super excités», a déclaré Gerber dans une interview avec The Verge. "Le premier vol s'est déroulé exactement comme prévu."

Un vol à la demande façon Uber

C'est du moins ce que souhaite le CEO de la compagnie : une application mobile et un vol "à la demande" avec son smartphone, tout comme Uber.

La compagnie a déjà effectué des vols d'essai : en 2017, Lilium avait annoncé le premier vol de son prototype entièrement électrique à décollage et atterrissage vertical à deux places, VTOL. Le rapport poids puissance est un facteur important pour le vol électrique et c'est aussi l'un de ses principaux inhibiteurs. La densité énergétique (la quantité d'énergie stockée dans un système donné) est la mesure clé, et les batteries actuelles ne contiennent pas assez d'énergie pour faire décoller la plupart des jets.

Le CEO de Lilium ne donne par contre aucun détail sur la capacité de charge du Lilium Jet, mais il a insisté sur le fait que le Lilium Jet serait capable, à terme, de transporter jusqu'à cinq passagers et un pilote, ainsi que des bagages. "Le ratio de charge utile de Lilium est à la pointe de l'industrie, et c'est ce qui fera la différence", a-t-il déclaré.

Pour information, Lilium n'est pas la seule entreprise qui conçoit des taxis volants : plus de 100 programmes "d'avions" électriques différents sont en cours de développement dans le monde entier, avec notamment Joby Aviation ou Kitty Hawk, dont les modèles utilisent un rotor électrique plutôt que des moteurs à réaction. Il existe aussi des projets côté Airbus, Boeing et Bell, en partenariat avec Uber.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
0
manu0086
A terminé un essai, un seul essai.<br /> Bon au moins ils n’annoncent pas de disponibilités pour dans un an ou deux, ils ne mentent pas sur ça.<br /> Par contre, ils font des prédictions en se basant sur une technologie qui n’existe pas encore et surtout, qu’ils ne savent pas encore comment la développer.
fawaz
Quand on voit la lenteur à laquelle se développent les voitures autonomes, la législation qui n’est pas prête et qui va leur tomber sur le coin de la g… dès les 1er accidents… donc les engins volants … le premier qui s’écrase sur une école après s’être pris un piaf dans un des moteurs et hop ! Bye bye comme le concorde. Par contre ça reste un bon concept d’avion électrique à decollage vertical.
lithium
il fait moins peur que le gros parrot chinois. Pas de hachoir à jambes et une portance, bien que faible, qui lui permet de planer en cas d’avarie.
lithium
fawaz : il y a beaucoup moins de facteurs imprévisibles dans les airs. Les vols commerciaux sont déjà autonomes à 95% depuis 40 ans.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

#WTF Une pétition pour demander à HBO de refaire la dernière saison de Game of Thrones
Le jeu Steep gratuit sur Uplay
🔥 Cdiscount : notre sélection de smartphones à prix réduits
Alfa-X, iPhone 11, Volkswagen ID.3, Windows, Netflix : les actus tech' de la semaine
Heaven’s Vault : un pas vaut mieux que deux tu courras (🎧 article à écouter)
D'après une étude, le grand public voit plutôt les voitures autonomes d'un bon œil
Oculus Quest : YouTube VR sera disponible dès le lancement du casque
SpaceX est en train de construire un second vaisseau Starship en Floride
AMD Ryzen
Tesla rachète Maxwell et s'empare de ses technologies sur les batteries
Haut de page