Lilium, la start-up allemande de taxis volants, a terminé les essais de son nouveau 5 places

Par Aymeric GR
le 17 mai 2019 à 21h13
0
Lilium 5

Le Lilium Jet aura une autonomie de 300 km et une vitesse maximale de 300 km/heure.

La start-up allemande de" taxis aériens", Lilium, a annoncé son premier test complet (et réussi) de son Jet électrique à cinq places. Il s'agit du dernier d'une longue série d'essais réussis pour ce projet qui a pour objectif d'avoir des "voitures volantes" au-dessus de nos villes d'ici dix ans.

Opérationnels en 2025


Dans une vidéo fournie par la société munichoise, on peut voir l'avion (sans pilote) de Lilium, décoller à la verticale comme un hélicoptère, planer brièvement puis atterrir. Un vol court donc, mais un grand pas en avant pour la société, qui espère lancer son service de taxis volants pleinement opérationnels dans plusieurs villes d'ici 2025.

Le Lilium Jet se démarque par une cabine en forme d'oeuf, perchée sur le train d'atterrissage, et avec une paire d'ailes à rotor qui basculent en parallèle. Les ailes sont équipées d'un total de 36 réacteurs électriques, qui s'inclinent pour un décollage vertical, puis se déplacent vers l'avant pour un vol horizontal. Il n'y a pas de queue, de gouvernail, d'hélices ou de boîte de vitesses. Quand il sera terminé, le Lilium Jet aura une autonomie de 300 km et une vitesse maximale de 300 km/heure.

Ces prévisions vont beaucoup plus loin que les concurrents actuels. Remo Gerber, directeur commercial de Lilium, a déclaré que cela était dû à la conception de l'avion, qui nécessite moins de 10% de sa puissance maximale de 2 000 chevaux lorsqu'il est en vol de croisière. «Nous sommes super excités», a déclaré Gerber dans une interview avec The Verge. "Le premier vol s'est déroulé exactement comme prévu."

Un vol à la demande façon Uber


C'est du moins ce que souhaite le CEO de la compagnie : une application mobile et un vol "à la demande" avec son smartphone, tout comme Uber.

La compagnie a déjà effectué des vols d'essai : en 2017, Lilium avait annoncé le premier vol de son prototype entièrement électrique à décollage et atterrissage vertical à deux places, VTOL. Le rapport poids puissance est un facteur important pour le vol électrique et c'est aussi l'un de ses principaux inhibiteurs. La densité énergétique (la quantité d'énergie stockée dans un système donné) est la mesure clé, et les batteries actuelles ne contiennent pas assez d'énergie pour faire décoller la plupart des jets.

Le CEO de Lilium ne donne par contre aucun détail sur la capacité de charge du Lilium Jet, mais il a insisté sur le fait que le Lilium Jet serait capable, à terme, de transporter jusqu'à cinq passagers et un pilote, ainsi que des bagages. "Le ratio de charge utile de Lilium est à la pointe de l'industrie, et c'est ce qui fera la différence", a-t-il déclaré.

Pour information, Lilium n'est pas la seule entreprise qui conçoit des taxis volants : plus de 100 programmes "d'avions" électriques différents sont en cours de développement dans le monde entier, avec notamment Joby Aviation ou Kitty Hawk, dont les modèles utilisent un rotor électrique plutôt que des moteurs à réaction. Il existe aussi des projets côté Airbus, Boeing et Bell, en partenariat avec Uber.
Mots-clés : Aéronautique
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Tesla : Elon Musk prévoit des livraisons record ce trimestre
Freebox Delta : notre test complet du Player
Amazon préparerait un bracelet Alexa capable de comprendre les émotions
Élections européennes : des applis veulent vous aider à faire votre choix
NVIDIA sort un teaser
Facebook va lancer sa propre cryptomonnaie, le GlobalCoin, en 2020
Tout ça pour ça ? Huawei pourrait finalement ne plus être banni du territoire américain
Samsung fournirait des dalles OLED pour le futur MacBook Pro 16 pouces d'Apple
Acer met à jour les modèles AMD de ses Nitro 5 et Swift 3
Mission réussie : Space X a lancé 60 mini-satellites Starlink
scroll top