TomTom contraint de publier le code source du noyau Linux utilisé dans le TomTom GO

Par
Le 25 octobre 2004
 0

La société Néerlandaise TomTom qui commercialise depuis plusieurs mois l'appareil de navigation par GPS autonome nommé TomTom GO, utilisant un système d'exploitation Linux, a été accusée de violation de licence GNU GPL par l'association <a class="petitlie

La société Néerlandaise TomTom qui commercialise depuis plusieurs mois l'appareil de navigation par GPS autonome nommé TomTom GO, utilisant un système d'exploitation Linux, a été accusée de violation de licence GNU GPL par l'association GPL Violations.

En effet, TomTom utilisait jusque là un noyau Linux optimisé pour les Processeurs ARM qui est disponible sous licence GNU GPL. Cette licence autorise quiconque à modifier une partie du code source du noyau, à le transformer en une application commerciale ou non, avec comme principale obligation de partager les modifications faites sur celui-ci.

Ainsi, après voir été contactée par l'association GPL Violations, groupement d'utilisateurs chargés de faire respecter la lience GPL, la société Néerlandaise a décidé de publier le code source du noyau Linux, modifié par TomTom, utilisé dans le TomTom GO. Ainsi on apprend que le GO intègre un kernel linux-2.4.18 optimisé pour processeurs ARM, mais également utilise au sein de celui-ci, l'application BusyBox qui permet de regrouper différents executables UNIX en un.

Au passage et pour prouver sa bonne foie, la société TomTom a également fait un don "important" (montant non communiqué) au Chaos Computer Club. En espérant que ce cas de violation manifeste de la GPL fasse jurisprudence auprès d'autres sociétés du marché.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top