Pour les législatives, simplifiez-vous le vote grâce au service public et au "Tinder" de la procuration

Mélina LOUPIA
Publié le 11 juin 2024 à 16h53
Pour les élections législatives anticipées du 30 juin et 7 juillet 2024, le vote par procuration devient plus simple © laurence soulez / Shutterstock
Pour les élections législatives anticipées du 30 juin et 7 juillet 2024, le vote par procuration devient plus simple © laurence soulez / Shutterstock

À l'issue des élections européennes, Emmanuel Macron n'a pas tardé à dégainer la carte de la dissolution de l'Assemblée nationale. Les Français devront donc retourner aux urnes les 30 juin et 7 juillet 2024 pour des élections législatives anticipées.

Au soir de l'annonce présidentielle qui a fait tomber plus d'un électeur de l'armoire, les sites gouvernementaux d'inscription sur les listes électorales ont été saturés par un afflux massif de connexions. Certains d'entre eux ne s'attendaient peut-être pas à voter pour des élections législatives anticipées les dimanches 30 juin et 7 juillet 2024, et avaient déjà réservé leur week-end de farniente ou une escapade loin de leur bureau de vote.

Dans la foulée de ce séisme politique, l'exécutif et des associations citoyennes ont mis les bouchées doubles pour accompagner les électeurs et leur faciliter la vie, notamment concernant le vote par procuration.

Maprocuration.gouv.fr : la dématérialisation intégrale du service public

Le service public s'est préparé à cette échéance avec la plateforme en ligne : maprocuration.gouv.fr. Celle-ci permet la dématérialisation complète des procurations, de la demande à la validation. Pour les technophiles détenteurs d'une identité numérique certifiée avec carte d'identité, l'intégralité des étapes se fait en ligne. Les plus rétifs à la dématérialisation peuvent opter pour un processus hybride : formulaire en ligne, puis validation en commissariat ou gendarmerie.

Dans les deux cas, la procuration est transmise à la commune de vote, et le mandataire n'a aucune démarche à effectuer avant le scrutin. C'est là un réel gain de temps et de simplicité pour les citoyens désireux de donner leur voix à un proche.

Pour profiter de ce service, il vous suffit de vous rendre à l'adresse https://www.maprocuration.gouv.fr/ et de suivre ces étapes :

  • Récupérez les informations de votre mandataire (numéro d'électeur, date de naissance ou données d'état civil complet et commune de vote) ;
  • Effectuez votre demande de procuration en ligne sur maprocuration.fr en remplissant le formulaire ;
  • Deux options sont possibles pour vérifier votre identité : soit vous vous déplacez au commissariat/gendarmerie/consulat pour faire vérifier votre identité ; soit vous avez une identité numérique certifiée France Identité, et dans ce cas, vous pouvez faire la vérification en ligne.

Vous recevrez ensuite un e-mail de confirmation quand votre procuration sera acceptée. Votre mandataire n'a rien à faire, il peut aller voter à votre place le jour du scrutin, muni de sa pièce d'identité et de sa carte d'électeur.

Les élections législatives anticipées, c'est le 30 juin et le 7 juillet 2024 © Victor Velter / Shutterstock
Les élections législatives anticipées, c'est le 30 juin et le 7 juillet 2024 © Victor Velter / Shutterstock

Planprocu.fr, le Tinder de la procuration par l'ONG « A Voté »

Mais le service public n'est pas la seule initiative à dynamiser le vote par procuration. L'ONG indépendante « A Voté » a lancé sa plateforme « Plan Procu », un véritable Tinder démocratique visant à faciliter la rencontre des mandants et des mandataires.

Le site réputé « pop » et « dépouillé » a déjà enregistré plus de 1 500 « matchs » lors des élections européennes du 9 juin 2024. Face à l'affluence des inscriptions dès l'annonce des législatives, ses animateurs n'ont qu'un objectif : « Rendre la démocratie plus inclusive pour que l'isolement ne soit pas un frein au vote. » Un moyen ludique et engagé de donner sa procuration sans passer par les canaux partisans.

Là encore, le principe est simple. Pour utiliser la plateforme Plan Procu, que vous souhaitiez donner votre procuration ou voter à la place de quelqu'un, la première étape consiste simplement à renseigner votre numéro d'électeur sur le formulaire en ligne. Une fois votre demande approuvée par l'équipe d'A Voté, on vous mettra en relation avec un autre utilisateur résidant à proximité de chez vous. Ensuite, les choses se déroulent de manière classique : vous devrez vous rendre dans un commissariat ou une gendarmerie pour faire authentifier votre identité et finaliser les démarches de procuration, comme d'ordinaire.

Pour profiter d'un bon plan procu, 4 étapes sont nécessaires :

  • Rendez-vous sur https://planprocu.fr/ et remplissez le formulaire en ligne avec votre numéro d'électeur pour donner ou recevoir une procuration ;
  • Votre demande est validée par l'équipe d'A Voté, qui vous met en relation avec une personne proche de chez vous ;
  • Vous rencontrez cette personne pour procéder à l'étape de validation de l'identité, comme pour une procuration classique en commissariat ou gendarmerie ;
  • Une fois la procuration validée, votre « match » pourra aller voter à votre place aux législatives.

Le service d'A Voté facilite donc la mise en relation initiale entre électeurs, avant les démarches habituelles de vérification d'identité pour acter la procuration.

France Identité
  • Contrôle total de votre identité
  • Simplification de la vérification d'identité
  • Accès pratique à de nombreux services en ligne
Service-Public.fr
  • Site web intuitif et accessible
  • Informations variées et officielles
  • Démarches en ligne
Par Mélina LOUPIA

Modératrice, contributrice et community manager pour le regretté OVNI Le Post, puis journaliste société spécialisée dans la parentalité et la psychologie notamment sur Le HuffPost, l'univers du Web, des réseaux, des machines connectées et de tout ce qui s'écrit sur Internet s'inscrit dans le champ de mes sujets préférés.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (9)
bennj

Attention dans le titre « maprocuration.fr » ce n’est pas « https://www.maprocuration.gouv.fr/ » cité après dans l’article qui renvoi vers une page privée non gérée par le gouvernement. Attention.

zoup01

Et le vote par internet, c’est pour quand ?..
A l’heure où la déclaration de revenus est imposée par internet ,idem pour dossier de demande de retraite, etc…il serait peut-être temps d’y penser .

MattS32

Donner procuration à un lambda rencontré sur Internet ? Je vois pas ce qui pourrait mal se passer :sweat_smile:

Comment garantir la sincérité et le secret du vote par Internet ? On ne peut pas. Donc non, c’est à proscrire.

Par Internet, tu peux avoir quelqu’un derrière toi qui te force à voter pour son candidat.

Il y a bien sûr aussi quelques cas limite avec le vote classique, par exemple on pourrait contraindre quelqu’un à donner procuration, mais c’est quand même beaucoup plus compliqué à mettre en œuvre et ça laisse des traces, donc la portée est forcément plus limitée.

zoup01

Il n’est pas question d’obliger à voter par internet , mais seulement de donner la possibilité …
Si tu as peur qu’un tiers regarde par dessus ton épaule, tu te déplaces…
Mais si je peux voter par internet, c’est moi qui décide, et pas mon représentant.
Ton discours est juste le discours officiel de ceux qui refusent cette possibilité.

MattS32

Dans « la sincérité et le secret », le point le plus important, c’est la sincérité hein, pas le secret… Si quelqu’un veut te forcer à voter pour un candidat, le fait qu’il puisse te faire voter par Internet lui facilite la vie.

Le fait que tu doives passer par l’isoloir, au contraire ça la lui complique grandement…

Et sans aller jusqu’à forcer, le simple achat de voix devient déjà bien plus facile. Puisque celui qui vote en passant par l’isoloir, tu auras beau acheter sa voix, tu sauras jamais s’il a bien fait ce qu’il t’as vendu, alors que s’il peut voter par Internet, tu peux lui demander de le faire devant toi pour vérifier.

Non, le discours de quelqu’un qui a déjà beaucoup réfléchi à comment on peut garantir la sincérité d’un vote par Internet, mais aussi à comment on peut garantir la possibilité de contrôle d’un vote sans bulletins physiques (comment on recompte si les résultats sont suspicieux ?), la résilience face aux cyberattaques (ordinateurs infectés, mais aussi attaque contre l’infrastructure pour la faire tomber…), etc…

Melina_Loupia

Bonsoir, et un grand merci, c’est corrigé!

Binbin

Comment faire confiance à un inconnu pour voter par procuration…
Il faudrait que chaque partie politique propose son site officiel pour ce type de démarche !
Le vote par procuration est clairement un sujet compte tenu des dates d’élections…

Melina_Loupia

Bonsoir! Certains partis le font, je ne vais pas les citer ici, par souci de neutralité.

bennj

Faut vraiment pas passer par eux. Voir ici : x.com