TikTok développerait un clone de son algorithme de recommandation pour satisfaire les États-Unis

Mathilde Rochefort
Publié le 31 mai 2024 à 18h01
Les autorités américaines craignent les liens de ByteDance, maison mère de TikTok, avec le Parti communiste chinois. © Solen Feyissa / Unsplash
Les autorités américaines craignent les liens de ByteDance, maison mère de TikTok, avec le Parti communiste chinois. © Solen Feyissa / Unsplash

TikTok est en train de diviser son code source pour créer un algorithme spécifiquement réservé aux États-Unis, selon des informations recueillies par Reuters. L'application opérerait alors indépendamment de sa maison mère chinoise, ByteDance.

Fin avril, le Congrès américain adoptait un projet de loi visant à interdire TikTok. ByteDance dispose désormais de neuf mois pour revendre le réseau social à une entité américaine, sous peine d'interdiction dans le pays. Le géant chinois, pour sa part, s'est toujours dit contre une possible vente. Hors de question de céder son si précieux algorithme de recommandation, en partie responsable de l'immense succès de la plateforme et, pour l'heure, inégalé par ses rivales américaines.

Une expérience utilisateur possiblement moins bien

Des centaines d'ingénieurs de ByteDance et de TikTok, aux États-Unis comme en Chine, passent au crible les millions de lignes de code de l'application afin de créer une seconde base, indépendante des systèmes utilisés par la version chinoise de TikTok, Douyin. Ils doivent aussi éliminer toutes les informations liées aux utilisateurs chinois, rapporte Reuters.

La tâche est particulièrement ardue et pourrait s'étendre sur une année entière. Les travailleurs doivent analyser chaque ligne de code pour déterminer si elle peut être transférée vers les États-Unis. Toujours d'après l'agence de presse, les cadres de l'entreprise évoquent fréquemment ce projet, baptisé Lark, lors de réunions générales ainsi que sur leur système de messagerie interne de l'entreprise. Une fois le code divisé, ByteDance pourrait envisager de céder ses actifs américains.

La direction de TikTok le sait. Cette séparation risque d'affecter l'expérience des utilisateurs américains, car l'entité serait coupée de « l'énorme puissance de développement technique » de sa société mère. Un risque qui démontre jusqu'où l'application est prête à aller rester aux États-Unis, son marché international le plus important avec 170 millions d'utilisateurs.

La séparation du code de TikTok pourrait affecter les performances de l'algorithme de recommandation. © Ilina Yuliia / Shutterstock.com
La séparation du code de TikTok pourrait affecter les performances de l'algorithme de recommandation. © Ilina Yuliia / Shutterstock.com

TikTok dément, Reuters confirme

Dans une publication sur X.com, l'application dément les informations de Reuters, la qualifiant de « factuellement trompeuse et inexacte ». « La "cession qualifiée" exigée par la loi pour permettre à TikTok de poursuivre ses activités aux États-Unis n'est tout simplement pas possible : ni sur le plan commercial, ni sur le plan technologique, ni sur le plan juridique. Et certainement pas dans le délai de 270 jours requis par la loi », poursuit-elle, sans pour autant spécifier quels éléments de l'enquête de Reuters sont faux. Le média « maintient ses informations », a indiqué l'un de ses porte-paroles.

TikTok a contesté le projet de loi devant les tribunaux, et se montre déterminée à l'emporter. Si les informations de Reuters se confirment, cette confiance affichée risque de s'ébranler.

  • Interactions faciles
  • Réseau social engageant
  • Très divertissant

TikTok est une application de médias sociaux principalement axée sur la création et le partage de courtes vidéos. TikTok est devenu rapidement populaire auprès d'un large public, notamment chez les jeunes. L'application permet aux utilisateurs de créer des vidéos allant jusqu'à 3 minutes, souvent caractérisées par de la musique, du lip-sync, de la danse, des sketches comiques, et d'autres formes de performances expressives.

Sources : Reuters, The Verge

Par Mathilde Rochefort

Avide de nouvelles technologies et particulièrement férue de la marque à la pomme, j’en fais mon métier depuis près d’une décennie. Réseaux sociaux, IA et autres applications… Je partage mon expertise quotidiennement sur le World Wide Web.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
norwy

C’est de la poudre au yeux.

Plus tôt Tiktok sera démantelé, plus tôt le monde se portera mieux.

gothax

Je suppose que tu as les mêmes pensées pour facebook et x autrement plus dangereux car déjà reconnus pour avoir contribuer à des tromperies ou des ventes illicites de données perso ?
A moins norwy que comme les américains tu haies les chinois car tu as peur ? Mais je n’ose y croire

norwy

On voit que tu débarques pour jeter de l’huile sur le feu, là où mon opinion est largement écrite à longueur d’article, toute catégorie confondue.
Evitons de perdre notre temps avec ton troll inutile. A bon entendeur.

pecore

Oui, lorsqu’on n’aime pas TikTok, il est rare que l’on soit fan des autres réseaux sociaux.

Car le problème n’est pas tant le réseau X ou Y en lui-même, que les algorithmes créés pour inciter les personnes à regarder toujours plus de vidéos/photos et induire ainsi une forme de dépendance. Cela, associé à des systèmes comme le défilement continu et les shorts, qui permettent de retarder le sentiment de lassitude, est un vrai danger.

Alors, à défaut d’interdire, il faudrait au moins faire de réelles études en double aveugle montrant si, ou plutôt comment, ces réseaux sont nocifs, en particulier pour les plus jeunes. Et les paramètres de proposition de vidéos devraient être configurables et transparents, que les gens puissent savoir comment ils se font manipuler.

Belgarath

Je ne suis pas un spécialiste, et surtout pas doué, mais si je comprends bien, TikTok est en train de saboter son algorithme, pour ensuite le fourguer aux Yankees.
Comme dirait l’autre, « elle va moins bien marcher maintenant ». :smile:

Korgen

Les ricains agissent comme une mafia. Ton produit est meilleur que le notre et fait + de pognon, vend nous ton entreprise sinon on te détruit avec nos juges (et pas cher sinon on te détruit quand même). L’UE fait pareil d’ailleurs.
Quelque soit le produit, ce procédé est crapuleux.
Je serai mort de rire qu’ils revendent à un autre concurrent des ricains, au Qatar par exemple (contre qui ils ne pourraient pas se permettre de ramener leur grande gueule), ils l’auraient dans le c… XD

Valmont69

Parce que les chinois, non ?
Les chinois utilisent Tiktok comme outil de propagande (encore plus que FB ou X) car il n’y a aucun contrôle réalisable de la part du reste du monde.
Aux USA, la manipulation est connue et a fait l’objet de procès, on ne verra jamais ça en Chine.

Korgen

J’ai bien écrit « quel que soit le produit ».
Qu’il soit chinois, ça ne rend pas le procédé moins crapuleux que si le produit était vénézuélien.

Sodium

On ne traite pas un produit créé par une dictature comme n’importe quel produit.

os2

en gros comme bfm et cnews…