Pocket DMG et Pocket Micro : AYANEO annonce deux nouvelles consoles rétro avec de superbes écrans

Nerces
Par Nerces, Spécialiste PC & Gaming.
Publié le 19 mai 2024 à 10h55
Pocket DMG : de bien belles promesses © AYANEO
Pocket DMG : de bien belles promesses © AYANEO

Les consoles portables de la marque AYANEO ont un charme indéniable. Deux modèles rétro viendront bientôt compléter la gamme.

Compacité, autonomie et puissance sont les atouts de nombreuses consoles portables, mais en dehors de la seconde version du Steam Deck (OLED), ces machines restent campées sur des écrans IPS.

Il y avait bien sûr quelques autres exceptions, mais AYANEO semble vouloir davantage mettre l'accent sur la qualité de la dalle avec une nouvelle console qui fleure bon le Game Boy. Un modèle plus classique est aussi annoncé.

Pocket DMG : le format Game Boy de retour

Ces deux nouvelles machines ont été présentées à l'occasion d'un petit événement plus large encore de la firme chinoise. AYANEO y a donc ouvert les hostilités avec la Pocket DMG, une machine qui remet au goût du jour le format Game Boy utilisé, par exemple, sur les GPi Case et GPi Case 2.

L'écran de la Pocket DMG semble particulièrement réussi © AYANEO
L'écran de la Pocket DMG semble particulièrement réussi © AYANEO

Bizarrement, si AYANEO insiste sur la compacité de sa console, elle ne donne pas les dimensions précises de la machine. En revanche, nous savons que l'écran a une diagonale de 3,92 pouces pour une définition de 1240 x 1080 et qu'il intègre une dalle OLED pour une exceptionnelle qualité d'image.

Nous savons aussi que la machine dispose de l'inévitable croix directionnelle ainsi que d'un mini-stick et d'une zone tactile pour une grande variété de contrôles. Deux gâchettes sont habilement intégrées au dos de la machine et le design général semble très plaisant.

L'essentiel des caractéristiques de la Pocket DMG, mais pas toutes © AYANEO

AYANEO précise que c'est le SoC Snapdragon G3x Gen 2 signé Qualcomm qui est utilisé pour animer la bête ce qui posera évidemment la question du logiciel, mais là non plus, pas de précision d'AYANEO qui se contente de présenter la console, sans date ni tarif de sortie.

Pocket Micro : une belle dalle, mais de l'IPS

Dans la foulée de l'annonce de la Pocket DMG, AYANEO a présenté une seconde console portable rétro d'inspiration Nintendo, la Pocket Micro. Cette fois, il s'agit logiquement de rappeler aux fans le design de la Game Boy Advance ou, plus encore, de la Game Boy Micro.

Un design très compact, en longueur © AYANEO

La Pocket Micro semble très compacte, mais pas encore autant que la Game Boy Micro – qui l'était peut-être trop – et AYANEO ne communique de toute façon pas encore sur les dimensions de sa machine. En effet, la marque préfère se focaliser sur l'écran.

Si AYANEO parle d'une dalle « d'une grande qualité » et « true color », il n'est pas question d'OLED, mais d'IPS. L'écran arbore une diagonale de 3,5 pouces, bien plus que les 2 pouces de la Game Boy Micro et la définition est bien supérieure aussi : 960 x 640 contre 240 x 160.

Pour la Pocket Micro aussi, les caractéristiques sont incomplètes © AYANEO

Contrairement à la Pocket DMG, pas de zone tactile de contrôle, mais deux mini-sticks sont en revanche intégrés à une machine dont on ne sait rien de la puissance : AYANEO n'évoque ni la puce embarquée, ni la date de sortie, ni le tarif de lancement. Encore beaucoup d'inconnues, donc.

  • Bel objet, belles finitions
  • Écran 7" Full HD de qualité
  • Performances de haut vol
  • SSD M.2 format 2280
  • 2x USB4 + 1x USB3.2
  • Ergonomie très réussie

Si les consoles portables inspirées du monde PC ont été imaginées bien avant la sortie du Steam Deck, il ne fait aucun doute que la machine de Valve a donné un bon coup de pied dans la fourmilière. Toujours très actifs, les fabricants chinois comme AYANEO ou GPD ont alors multiplié les annonces, profitant de la lumière apportée par le Steam Deck.

Une lumière qui donne de jolies couleurs à l’AYANEO 2S et pas seulement parce qu’elle arbore un étincelant B.Duck comme mascotte ! Cette machine a tout d’un Steam Deck aux stéroïdes : le format est très proche, l’ergonomie aussi, mais à tous les niveaux, AYANEO a décidé de nous en offrir plus. Plus de puissance et plus d’options, plus de fonctionnalités via l’USB4 et plus d’ouverture avec le M.2 2280. Enfin, « plus » de finition avec ce bel écran borderless et ces sticks à effet Hall.

Hélas, alors que Valve est déjà obligé de facturer 680 € pour son Steam Deck 512 Go, AYANEO est encore plus cher. Hors frais de douane, il faut compter au minimum 850 € sur Indiegogo pour encore une semaine. Ensuite, les prix iront de 1 000 euros à près de 1 800 €. À Clubic, l’addition nous semble justifiée, mais la vraie question est de savoir s’il existe un public pour de petites machines à ce niveau prix ? Valve ne semble pas le croire.

Source : AYANEO

Par Nerces
Spécialiste PC & Gaming

Tombé dans le jeu vidéo à une époque où il fallait une belle imagination pour voir ici un match de foot, là un combat de tanks dans ces quelques barres représentées à l'écran, j'ai suivi toutes les évolutions depuis quarante ans. Fidèle du PC, mais adepte de tous les genres, je n'ai du mal qu'avec les JRPG. Sinon, de la stratégie tour par tour la plus aride au FPS le plus spectaculaire en passant par les simulations sportives ou les jeux musicaux, je me fais à tout... avec une préférence pour la gestion et les jeux combinant plusieurs styles. Mon panthéon du jeu vidéo se composerait de trois séries : Elite, Civilization et Max Payne.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (3)
norwy

Nintendo devrait sérieusement se poser des questions : si il y a un vrai marché rétro pour ses anciennes consoles alors ils en sont les premiers responsables et doivent agir en tant que tels. Pas juste les revendre sur leur eShop à la noix !

Duben

Ceux qui achètent des consoles retro, c’est parce qu’ils ne veulent pas payer les roms, et ils ne veulent pas forcément que du Nintendo, donc peu d’intéret pour Nintendo de développer ça. Parce qu’au final, ça reviendrait à développer un émulateur qui tourne sur la switch sur lequel tu peux lire toutes les roms que tu veux, gratuitement. Alors niveau modèle économique, il vaut mieux vendre les jeux

kroman

« À Clubic, l’addition nous semble justifiée » :thinking:vraiment ?
On a toujours eu des consoles portables de construction Japonaise abordables… là c’est Chinois au prix d’un iPhone😅