F. Mueller, NoSoftwarePatents, est élu Européen "militant" de l’année

Par Ariane Beky
le 02 décembre 2005 à 00h00
0

Florian Mueller, coordinateur d’une campagne anti-brevets logiciels, a été élu Européen de l’année 2004 dans la catégorie "militants".

Florian Mueller, coordinateur d'une campagne anti-brevets logiciels, a été élu Européen de l'année 2004 dans la catégorie "militants".

Les opposants à la brevetabilité du logiciel gagnent en visibilité.

Le coordinateur de la campagne anti-brevets logiciels NoSoftwarePatents.com, Florian Mueller, compte parmi les dix Européens de l'année 2004 récompensés dans le cadre des "trophées" European Voice.

Florian Mueller a été élu dans la catégorie "militants" pour avoir dirigé une campagne lancée afin que la directive européenne impliquant la légalisation des brevets logiciels ne soit pas adoptée par les eurodéputés.

Egalement opposé aux brevets logiciels, l'homme politique Michel Rocard (PSE) a obtenu le titre dans la catégorie "parlementaires européens" pour s'être fait la voix de "la liberté d'invention."

Rappelons que le 6 juillet 2005, le Parlement européen a rejeté la directive sur "la brevetabilité des inventions mises en oeuvre par ordinateur" et, avec elle, le spectre du logiciel breveté, "menace" pour l'innovation et l'indépendance stratégique de l'UE.

Plusieurs organisations dont NoSoftwarePatents.com, initiative soutenue par 1&1, MySQL et , l'Association francophone des utilisateurs de Linux & des logiciels libres (AFUL), et l'Association pour une infrastructure informationnelle libre (FFII), se sont déclarées satisfaites.

A l'inverse, la Commission européenne (pouvoir exécutif), l'EICTA, Microsoft et d'autres puissants éditeurs de logiciels, ont regretté que ce texte "équilibré et protecteur" n'ait pas été adopté par le Parlement (pouvoir législatif).

European Voice, hebdomadaire bruxellois publié depuis 1995 par le groupe britannique The Economist, a pour ambition de présenter "une vision indépendante de l'Europe politique."

Si le journal a sélectionné à la base 50 personnalités européennes, c'est le public qui a voté en et hors ligne pour désigner ses 10 favoris. Un vote éminement politique ?

La cérémonie de remises des trophées a eu lieu à Bruxelles le 29 novembre 2005 en présence de Jean-Claude Juncker, Premier ministre du Luxembourg et président de l'Eurogroupe. Désigné "Européen de l'année 2004" hors catégories, celui-ci a été récompensé pour avoir maintenu son soutien à la Constitution européenne.

Florian Mueller a refusé son "award".
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés :
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Pourquoi installer un antivirus ou une suite de sécurité pour Mac ?
Skoda lance la CITIGO-e iV, une toute électrique à moins de 20 000 $
Apple lancera bien trois nouveaux iPhone en septembre prochain
Londres : les utilisateurs du Wi-Fi public du métro seront trackés dès cet été
Rotten Tomatoes va (enfin !) vérifier si vous avez vu un film avant de le noter
Mars 2020 : la NASA propose d'envoyer son nom sur la planète rouge
Cyberpunk 2077 se prépare pour l'E3 2019... mais ne sera pas jouable
Le Honor 20 Pro ne serait pas encore certifié par Google : sa sortie en Europe compromise
Neo Geo Mini : trois éditions collector Samourai Shodown, limitées à 5000 exemplaires
Boostés par la fibre, les opérateurs ont réalisé des investissements record en 2018 (Arcep)
scroll top