Jacques Chirac veut faire de la France une référence en Chine

11 octobre 2004 à 00h00
0
Le Président Chirac a déclaré lors d'une visite d'Etat souhaiter que la France et la Chine développent davantage leurs relations industrielles et technologiques

La visite "business" du Président de la République française en Chine du 8 au 12 octobre 2004 a été l'occasion d'afficher un sourire diplomatique, de signer de juteux contrats et de présenter la France comme un partenaire de référence.

En plus de gros contrats finalisés par les représentants de grands groupes européens, Airbus, Alstom, France Télécom, etc., qui accompagnaient Jacques CHIRAC durant cette visite d'Etat, l'élite étudiante chinoise a été courtisée.

Le Chef de l'Etat français a rappelé à cette occasion qu'un centre franco-chinois de recherche scientifique et technologique allait ouvrir ses portes à Shanghai, et ce avec le soutien du pôle d'excellence ParisTech (regroupement de dix des plus grandes écoles françaises d'ingénieurs).

A la suite de ces rencontres, Jacques CHIRAC s'est rendu lundi à l'inauguration de l'Institut Pasteur de Shanghai. Le Président français a souligné que la communauté scientifique chinoise et française se doit "d'établir des liens durables entre chercheurs."

La visite en Chine de M. CHIRAC fait suite au séjour officiel effectué par le Président HU JINTAO en France en janvier dernier. Ces échanges sont censés permettre d'approfondir le "partenariat stratégique global" entre les deux pays.

La croissance annuelle de la Chine est très impressionnante, sa population nombreuse, son territoire immense, et les investisseurs étrangers toujours plus intéressés par ce vaste marché. Il est important d'ajouter que le pays fabrique de très nombreux produits de marques américaines, européennes et japonaises : souris Microsoft, tee-shirt PlayBoy, radio Tivoli, lecteur DVD Sony, gilet H&M...

La Chine, qui reste à ce jour une République Populaire dirigée par un parti unique, le PC chinois, va vraisemblablement devenir "La" puissance mondiale du 21ème siècle. Paradoxal ?

Sur un tel marché la France doit peser de tout son "poids scientifique, technologique et industriel", entre train à grande vitesse (TGV) et système de radionavigation par satellite (GALILEO le très européen).
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Vite Ma Dose de Vaccin : trouvez votre rendez-vous de vaccination contre la COVID-19
WhatsApp ne supprimera pas votre compte le 15 mai si vous n'acceptez pas ses règles de confidentialité
Test ASUS ZenBook 13 OLED : agilité et maîtrise, cette fois grâce à AMD
Sunshine : une quête de sens à la surface du Soleil
Comparatif des meilleurs processeurs (2021)
TV, vidéoprojecteur, barre de son : comment bien s'équiper pour profiter de l'Euro 2021 de Football ?
Le realme 8 5G, sera dévoilé le mercredi 12 mai prochain
WhatsApp, Signal : pourquoi tout le monde panique soudainement au sujet de ses données ?
Dreame lance son aspirateur robot Dreame Bot L10 Pro à prix choc chez AliExpress
Un AirTag deux fois plus fin ? C’est possible, mais il faut un peu bricoler
Haut de page