Jacques Chirac veut faire de la France une référence en Chine

Par Ariane Beky
le 11 octobre 2004
 0

Le Président Chirac a déclaré lors d’une visite d’Etat souhaiter que la France et la Chine développent davantage leurs relations industrielles et technologiques

Le Président Chirac a déclaré lors d'une visite d'Etat souhaiter que la France et la Chine développent davantage leurs relations industrielles et technologiques

La visite "business" du Président de la République française en Chine du 8 au 12 octobre 2004 a été l'occasion d'afficher un sourire diplomatique, de signer de juteux contrats et de présenter la France comme un partenaire de référence.

En plus de gros contrats finalisés par les représentants de grands groupes européens, Airbus, Alstom, France Télécom, etc., qui accompagnaient Jacques CHIRAC durant cette visite d'Etat, l'élite étudiante chinoise a été courtisée.

Le Chef de l'Etat français a rappelé à cette occasion qu'un centre franco-chinois de recherche scientifique et technologique allait ouvrir ses portes à Shanghai, et ce avec le soutien du pôle d'excellence ParisTech (regroupement de dix des plus grandes écoles françaises d'ingénieurs).

A la suite de ces rencontres, Jacques CHIRAC s'est rendu lundi à l'inauguration de l'Institut Pasteur de Shanghai. Le Président français a souligné que la communauté scientifique chinoise et française se doit "d'établir des liens durables entre chercheurs."

La visite en Chine de M. CHIRAC fait suite au séjour officiel effectué par le Président HU JINTAO en France en janvier dernier. Ces échanges sont censés permettre d'approfondir le "partenariat stratégique global" entre les deux pays.

La croissance annuelle de la Chine est très impressionnante, sa population nombreuse, son territoire immense, et les investisseurs étrangers toujours plus intéressés par ce vaste marché. Il est important d'ajouter que le pays fabrique de très nombreux produits de marques américaines, européennes et japonaises : souris Microsoft, tee-shirt PlayBoy, radio Tivoli, lecteur DVD Sony, gilet H&M...

La Chine, qui reste à ce jour une République Populaire dirigée par un parti unique, le PC chinois, va vraisemblablement devenir "La" puissance mondiale du 21ème siècle. Paradoxal ?

Sur un tel marché la France doit peser de tout son "poids scientifique, technologique et industriel", entre train à grande vitesse (TGV) et système de radionavigation par satellite (GALILEO le très européen).
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Informatique quantique : où en est-on ?
Test Huawei P30 Pro : le nouveau champion de la photographie
Google Chrome : un mode Lecture pourrait bientôt être déployé
Redécouvrez l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame grâce à la réalité virtuelle
BlackBerry Messenger (BBM) va fermer ses portes le 31 mai prochain
Salon de Shanghai - Lotus Type 130, l'hypercar qui pourrait faire renaître la marque
Google dévoile son premier assistant connecté pour la voiture : Anker Roav Bolt
Des chercheurs pensent que les voitures volantes permettront de sauver l’environnement
Les vélos électriques ont vu leurs ventes augmenter de 21% en 2018
Rage 2 ne sera pas un jeu service, mais aura droit à du contenu additionnel gratuit
Luke Wood, CEO de Beats : « Le Powerbeats Pro est le premier produit totalement conçu avec Apple »
Un Huawei Mate 20 X compatible 5G apparaît sur Internet
La NASA a découvert le tout premier type de molécule à avoir existé dans l'Univers
Facebook bannit plusieurs grands groupes britanniques d'extrême droite de son réseau social
iPhone 2019 : Apple va muscler son jeu en photo, notamment en autoportrait
scroll top