Intelligence artificielle : Google Assistant intègre Bard, pour quels changements ?

Camille Coirault
Publié le 08 octobre 2023 à 12h30
 L'assistant vocal de Google © Temitiman / Shutterstock.com
L'assistant vocal de Google © Temitiman / Shutterstock.com

Google Assistant est déjà l'un des assistants vocaux les plus efficaces du marché. Celui-ci va bientôt évoluer, intégrant très logiquement le modèle Bard dans son fonctionnement.

Par rapport à ses concurrents comme Alexa de chez Amazon, ou le plus vieux de tous, Siri par Apple (qui est d'ailleurs en phase d'amélioration), Google Assistant est toujours resté un cran devant. Il comprend le langage naturel très facilement, lance ses recherches à partir de l'immense base de données de Google, il est compatible avec de nombreuses plateformes et se personnalise très facilement. Mis à jour très régulièrement depuis 2016, il s'est très vite hissé à la première place des assistants vocaux. Google vient d'annoncer que Bard lui sera bientôt intégré pour le rendre encore plus puissant.

Le mélange des fonctions classiques et de la génération automatique

Si Google Assistant et Bard fusionnent, c'est pour donner le meilleur d'eux-mêmes. Dans cette idée, ce nouvel assistant combinerait ses anciennes fonctions - envois de textos, questions, gestion de la domotique - à des fonctionnalités plus avancées permises par l'IA. Pour illustrer ce savant mélange, Google a montré comment Bard a réussi à concocter une liste de courses pour une soirée spéciale, avec une liste d'ingrédients pour cuisiner des smoothies uniquement. Le résultat peut être ensuite exporté grâce à Google Doc pour partager le tout plus facilement. Les possibilités imaginables sont presque infinies.

 Le modèle d'IA de Google, Bard © Shutterstock
Le modèle d'IA de Google, Bard © Shutterstock

Une intégration poussée avec l'écosystème Google

Une des forces de Google est l'ampleur de l'écosystème de ses applications. Incorporer Bard à Google Assistant sera également le synonyme d'une intégration encore plus poussée de celui-ci dans l'ensemble de la toile de service de l'entreprise. Il sera évidemment en connexion avec Gmail, mais proposera aussi des fonctionnalités liées à l'édition d'image, uniquement sur Android. Le plus gros point fort de cette innovation est qu'elle sera la première en son genre. En effet, pour le moment, aucun téléphone sur le marché n'intègre nativement un système aussi poussé.

Prévu pour fonctionner à la fois sur Android et sur IOS, ce nouvel assistant sera également totalement gratuit. Grâce à la combinaison des anciennes fonctions de Google Assistant et du modèle Bard, le résultat sera certainement très convaincant. En revanche, la thématique des données personnelles, de leur conservation par Google et leur utilisation ultérieure restera toujours un sujet auquel il ne faudra pas tourner le dos.

  • Un modèle de génération puissant
  • Une base de connaissances actualisée en temps réel
  • Gratuit et intégré à l'écosystème Google
8 / 10
Par Camille Coirault

La tech est mon terrain de jeu, la science ma maîtresse capricieuse et le jeu vidéo (malgré mes overdoses récurrentes de AAA) mon péché mignon. Voici votre serviteur, explorant la jungle technologique armé d'un simple PC et salivant comme un bouledogue devant la moindre innovation. Transformer le jargon technique en prose savoureuse, traquer les news ultimes avec les neurones toujours à balle de caféine : voilà ma mission.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (2)
BM4RHD

Il ne faut pas perdre de vue les réponses grotesques dont Google Bard est capable, illustration: A la question: La combustion des huiles est-elle bonne pour lutter contre le réchauffement climatique ? Dans ce contexte, brûler de l’huile de coude est-elle une action qui peut-être encouragée par les êcologistes ?
Bard a répondu:
Non, la combustion des huiles n’est pas bonne pour lutter contre le réchauffement climatique. Au contraire, elle est l’une des principales causes de ce phénomène. La combustion des huiles fossiles, comme le pétrole, le gaz naturel et le charbon, libère dans l’atmosphère du dioxyde de carbone, un gaz à effet de serre qui contribue au réchauffement de la planète.

Dans ce contexte, brûler de l’huile de coude est une action qui ne peut pas être encouragée par les écologistes. En effet, l’huile de coude est une huile végétale qui, lorsqu’elle est brûlée, libère dans l’atmosphère du dioxyde de carbone, du monoxyde de carbone et des particules fines. Ces gaz et particules contribuent à la pollution de l’air et au réchauffement climatique.

BM4RHD

Parmi les autres « perles » de Bard, on retrouve ses compétences œnologiques, citant les vertus d’un grand cru déclaré produit au beau milieu de carrières de marbres en Bourgogne, illustration en unique question: Quels est le meilleur grand cru produit au lieu dit « sur la combe aux renards » dans la commune de Comblanchien en Bourgogne ? Dans le même contexte, quelles sont les qualités oenologiques du château Lapompe et son lieu de production? Réponse de Bard: Le meilleur grand cru produit au lieu dit « sur la combe aux renards » dans la commune de Comblanchien en Bourgogne est le Clos de la Maréchale. …/… Le château Lapompe est un domaine viticole situé sur la commune de Comblanchien, en Bourgogne. Le domaine est propriétaire de 10 hectares de vignes, dont 3 hectares de grands crus, dont le Clos de la Maréchale.
Les vins du château Lapompe sont réputés pour leur qualité. Ils sont issus d’un terroir exceptionnel, composé de sols argilo-calcaires, et ils sont vinifiés avec soin.
Les vins du château Lapompe sont caractérisés par leur puissance, leur complexité et leur finesse. Ils sont des vins qui peuvent se conserver pendant de nombreuses années.