ThreeDegrees : le P2P de Microsoft débarque en France

Jérôme Bouteiller
29 octobre 2003 à 00h00
0
Le P2P n'est pas forcément synonyme de piratage ! A l'occasion du lancement de la version 6.1 de son logiciel de messagerie instantanée, MSN, la filiale de Microsoft spécialisée dans les services en ligne, annonce la disponibilité de son outil P2P sécurisé ThreeDegrees pour les internautes français.

Lancé l'hiver dernier aux Etats-Unis, ThreeDegrees est un nouveau logiciel destiné à créer des communautés de partage des fichiers numériques. Mais contrairement aux logiciels P2P comme Kazaa, ThreeDegrees ne transfert pas le fichier mais en assure uniquement la lecture en streaming, au sein d'un groupe limité à 9 internautes au maximum, issus de sa liste d'amis de MSN Messenger. En quelques clics, un internaute peut ainsi se transformer en disc jockey virtuel pour ses amis en leur faisant découvrir ses morceaux préférés, sans pour autant enfreindre le droit d'auteur et la propriété intellectuelle.

Encore en version béta, le logiciel est encore perfectible mais permet en tout cas à Microsoft de canaliser en douceur le peer-to-peer avec une solution qui devrait prendre toute sa mesure une fois couplée aux offres de téléchargement payant.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

StopCovid : voici à quoi ressemble l'application, captures d'écran à l'appui
Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Voiture électrique : un nouveau barème pour le bonus écologique et la prime à la conversion
En attendant le nouvel essai de vol habité de Crew Dragon, regardez le replay du live de mercredi !
Windows 10 mise à jour de mai 2020 : demandez la liste des bug déjà connus !
Windows 10 : la mise à jour de mai arriverait dans la semaine, mais pas en automatique
StopCovid : l'Assemblée nationale adopte officiellement l'application, qui sera disponible dès ce week-end
Tesla va augmenter le prix de son AutoPilot, Elon Musk explique pourquoi
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
scroll top