Le site de "networking social" Friendset.com ouvre ses portes

07 octobre 2003 à 00h00
0
Quelque peu en sommeil depuis quelques mois, la neteconomie tricolore s'enthousiasme enfin pour un nouveau concept. Quelques heures après l'ouverture du site NetFriends.fr, c'est au tour de son concurrent Friendset.com, édité par ilius (également à l'origine de .fr), d'ouvrir ses portes.

Contrairement à Netfriends.fr, qui reste très proche du concept américain de Friendster.com, Friendset.com se différencie en proposant le concept de "Live", des évènements (concert, restaurant, etc...) que l'on propose à son réseau d'ami et que l'on peut organiser via un agenda prévu à cet effet.

Par contre, Friendset ne propose pas de moulinette chargée d'aspirer son carnet d'adresses. "Nous avons la technologie pour le faire mais nous n'imaginons pas nos utlisateurs solliciter leurs centaines de contacts outlook pour les inscrire à Friendset ou passer une demi heure à les filtrer" précise Marc SIMONCINI, PDG fondateur d'Ilius.

Encore en version béta pour quelques jours, Friendset.com devrait disposer de moyens "significatifs" pour son lancement mais néanmoins inférieurs aux 6 millions d'euros consacrés à celui de Meetic. Marc Simoncini vise le million de membres sur Friendset dès la fin de l'année 2003 et promet des ouvertures dans les 7 pays où est déjà implanté sa société dans les prochaines semaines.

Interrogé sur le modèle économique, Marc SIMONCINI reste discret mais souligne que la vraie valeur ajoutée de FriendSet reste le "marketing" même si il exclut un modèle 100 % gratuit, en raison des coûts en bande passante, espace disque ou ressources humaines.
Modifié le 18/09/2018 à 14h14
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Bienvenue à Bartoldi !
L'e-mail marketing européenne s'aligne sur les pratiques américaines
La N-Gage entre dans l'arène
Telelangue sort la version
Après les jeux offline, Wanadoo cède sa filiale spécialisée dans l'animation
Bienvenue à Bartoldi !
L'e-mail marketing européenne s'aligne sur les pratiques américaines
La N-Gage entre dans l'arène
Telelangue sort la version
Après les jeux offline, Wanadoo cède sa filiale spécialisée dans l'animation
Haut de page