L'e-mail marketing européenne s'aligne sur les pratiques américaines

Par
Le 07 octobre 2003
 0

Selon la dernière étude de DoubleClick, les pratiques des professionnels européens de l'e-mail marketing s'alignent sur celles de leurs homologues américains

Le Net ne connait pas les frontières. Selon la dernière étude de DoubleClick, principal fournisseur de technologies marketing sur internet, les pratiques des professionnels européens (EMEA) de l'e-mail marketing s'alignent sur celles de leurs homologues américains.

Ce rapport indique que dans l'ensemble, les agents de marketing européens utilisent le courrier électronique de manière similaire à leurs collègues américains, avec un taux d'ouverture moyen de 40,2% contre 38,8% aux USA au cours de la même période. Comme aux Etats-Unis, 44% des emails européens envoyés étaient au format HTML (USA : 48%). Le nombre d'emails texte envoyés en Europe et aux Etats-Unis est quasiment identique (respectivement 19% et 17%). La principale différence entre ces deux régions se situe au niveau des emails à multiples formats (texte, HTML, AOL) : 29% des emails envoyés dans la région EMEA sont multi-formats contre 14% aux USA, et 10% sont au format AOL dans la région EMEA contre 19% aux USA. Le rapport souligne que les plus grandes différences entre l'Europe et les Etats-Unis concernent les clics publicitaires qui s'élèvent à 9,2% en Europe contre 8,3% aux USA, et les rejets qui sont bien moins nombreux en Europe (9,9% contre 11,5%).

Il est intéressant de remarquer que les agents de marketing européens ne sont pas au même niveau en matière d'utilisation du courrier électronique. En France, le taux d'ouverture est le plus élevé (46,1%) suivi du Royaume-Uni (42%) et de l'Allemagne (33,8%). Ces informations sont primordiales pour les agents de marketing dont l'objectif de la campagne est d'attirer l'attention. Par exemple, les responsables marketing de marque qui souhaitent améliorer leur taux d'ouverture peuvent désormais songer à rendre plus pertinente la formulation de l'objet.

Contrairement au taux d'ouverture, les campagnes publicitaires françaises présentent le taux de clics publicitaires le plus faible (6,2%) tandis que les campagnes allemandes ont révélé un taux moyen de clics publicitaires supérieur à la moyenne de 10,4% et au reste de la région EMEA de 10,2%. Au Royaume-Uni, ce taux est de 8,4% en moyenne. Etant donné que les emails au format HTML attirent davantage l'attention que les emails texte, cela indique que les agents de marketing devraient privilégier les emails au format HTML.

" Ces informations indiquent que le courrier électronique en tant que stratégie marketing est en évolution rapide en Europe " a déclaré Sinead Deegan, directeur Marketing au sein de DoubleClick. " Cette étude, la première en son genre, va désormais fournir aux responsables marketing de toute l'Europe des références importantes pour déterminer les meilleures pratiques en matière de campagnes de publicité. " Les taux de rejet varient également beaucoup d'un pays à l'autre. En l'occurrence, le Royaume-Uni affiche un taux très élevé (13,2%) en comparaison avec l'Allemagne qui possède un taux de rejet inférieur (8,2%). La France se trouve entre les deux avec un taux de 10,6%. Un taux de rejet élevé peut être lié à l'envoi peu fréquent ou à l'utilisation de listes louées. Cela suggère que les agents marketing pourraient porter plus d'attention à la composition de leurs listes afin d'améliorer ce taux.

Le Rapport DoubleClick du 2ème Trimestre 2003 sur les Tendances du Courrier Electronique contient des données agrégées tirées de la technologie de fourniture d'emails DARTmail de DoubleClick. Les informations pour le 2ème trimestre sont basées sur environ 2 milliards d'emails envoyés par des centaines de clients et les résultats sont présentés en opposant la région EMEA aux USA, puis par pays (Royaume-Uni, France, Allemagne, reste de la région EMEA).
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top