Les dix virus les plus dangereux en 2001

Par
Le 18 décembre 2001
 0

Panda Software, l’éditeur de logiciels antivirus, a publié une liste des dix virus les plus répandus en 2001

Panda Software, l'éditeur de logiciels antivirus, a publié une liste des dix virus les plus répandus en 2001

Panda Software, l'éditeur de logiciels antivirus, a publié une liste des dix virus les plus prévalents en 2001. Cette liste, basée sur le nombre d'incidents virus rapportés ou détectés, est compilée en utilisant les données des services du support technique de l'entreprise dans les 45 pays autour du monde où elle est représentée ainsi que celles provenant de l'antivirus gratuit en ligne, Panda ActiveScan.

En tête du classement de cette année se trouve Sircam (W32/Sircam), qui a été responsable de plus de 24 pour cent de toutes les infections enregistrées. Disembowler (W32/Disembowler), second en tête de liste, a été rapporté dans plus de 18 pour cent des cas. Le troisième virus le plus détecté était le polyvalent MTX(W32/MTX). Ce virus/ver/cheval de Troie était responsable de plus de 12 pour cent des infections.

Le prochain virus dans la liste est Hybris. Ce ver persistant a figuré dans toutes les listes mensuelles des dix virus les plus infectants puisqu'il a d'abord été découvert à la fin de l'année dernière et ne montre toujours pas de signe de diminution. Cette année il a été responsable de plus de 10 pour cent des cas. VBS/Help, encore connu sous le nom de Happytime, a aussi refusé de disparaître et a continuellement infecté des ordinateurs depuis avril dernier.

D'autre codes malveillants, tels que Magistr.B ou Navidad.B figurent aussi dans la liste, avec l'explosif Badtrans.B, qui malgré son apparition récente, totalise plus de 5 pour cent des infections rapportées tout au long de l'année. Nimda.A occupe un rang élevé bien qu'il soit apparu dans la deuxième moitié de l'année et son variant Nimda.D compte aussi parmi les dix premiers avec un taux d'apparition de plus de trois pour cent.

Les chiffres de cette année suggèrent que deux tendances claires sont émergentes. Premièrement, des virus comme Badtrans qui causent des épidémies initialement explosives mais disparaissent progressivement par la suite, et ceux comme Hybris ou MTX qui maintiennent un niveau d'activité constant au cours d'une période prolongée.

Les techniques d'infection utilisées par les virus jouent un rôle important dans la détermination de leur persistance. Ceux qui utilisent 'l'ingénierie sociale' et incitent l'utilisateur à exécuter un fichier contenant un code malveillant tendent à maintenir leur présence dans la liste des virus fréquemment détectés, cependant que ceux qui comme Nimda exploitent les vulnérabilités des applications, tendent à disparaître à mesure que les utilisateurs appliquent les correctifs appropriés.

Cette année a été marquée par la virulence extraordinaire de codes malveillants tels que Sircam et Nimda, et plus récemment par l'épidémie causée par Badtrans.B. La nature tenace de virus tels que Navidad ou Hybris, venus à l'existence il y a plus d'un an, a aussi constitué une source de préoccupation tout au long de l'année.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top