Kazaa pourrait suivre Napster au cimetière de la musique

Jérôme Bouteiller
02 décembre 2001 à 00h00
0
De lourdes amendes menacent le service d'échange de fichiers Kazaa si il ne parvient pas à filtrer son service d'ici la mi décembre.

Morpheus, Kazaa, AudioGalaxy, etc.. les sucesseurs de Napster ont beau avoir du succès auprès des internautes, ces services d'échange de fichiers audiovisuels (MP3 et parfois DivX) déplaisent fortement aux majors

A quelques semaines du lancement officiel des grands juke-box en ligne, basés sur les fournisseurs MusicNet et PressPlay, les professionnels de la musique ont donc décidé de la mise à mort des sites pirates.

Après Napster, c'est donc au tour de Kazaa d'être condamné à retirer de son réseau tous les fichiers audiovisuels protégés, sous peine d'être condamné à de lourdes amendes. Rendue le 29 Novembre, la décision du tribunal hollandais ne laisse que deux semaies à Kazaa pour trouver une solution, sous peine d'une amende de plus de 45.000 euros par jour...

A moins de trouver un accord de dernière minute avec PressPlay ou MusicNet, pour distribuer leurs contenus sécurisés mais payants, Kazaa risque donc de devoir fermer ses portes.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
Allongé et endormi
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
scroll top