"Vive le cinéma" et l'avis du consommateur devient thématique

Jérôme Bouteiller
16 octobre 2000 à 00h00
0

Vive le Cinema lance son site éponyme et espère séduire les portails par son offre d'avis de cinéphiles sous marque blanche.

Vive le Cinema lance son site éponyme et espère séduire les portails par son offre d'avis de cinéphiles sous marque blanche.

L'ère des start-up généralistes semble toucher à sa fin au profit d'une nouvelle génération de services dans des niches de marché. Fondée en juin 2000 par deux passionnés de cinéma, le site "Vive le cinema" se positionne comme le 1er moteur de "bouche-à-oreille personnalisé" sur Internet. A mi chemin entre les sites d'avis du consommateur (Ciao ou DooYoo) et les guides d'achat spécialisés (Comparatel, Budgetelecom), le site propose en fait de recueillir les avis des internautes sur les films qu'ils ont pu voir. Ce "contenu" est ensuite revendu, "en marque blanche", à des portails en mal d'informations thématiques. Répondant probablement à une demande des portails, Vive le Cinema s'expose néanmoins à la concurrence de sites comme AlloCiné, disposant d'une forte légitimité, et pouvant offrir une palette beaucoup plus large de services à des portails partenaires (avis, horaires, critiques, bandes annonces).
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Netflix augmente ses tarifs en France dès aujourd'hui
Un outil destiné aux forces de l'ordre capable de déverrouiller quasiment tous les smartphones
Sommet européen des 20 et 21 juin : objectif zéro émission de gaz à effet de serre d'ici 2050 ?
La Tesla Model 3 perd les faveurs de l'Europe, qui lui préfère la future Renault ZOE 2
Une pétition demande à Netflix de déprogrammer Good Omens... une série produite par Amazon
Bill Gates considère que
Le Raspberry Pi 4 est là : trois configurations jusqu'à 4 Go de RAM (et un kit desktop)
AMD : le Ryzen 7 3800X mettrait à mal les Core i9-9900K d'Intel sur GeekBench
Le Bitcoin continue sa course folle et dépasse les 10 000$
La mémoire informatique universelle pourrait révolutionner la consommation des data centers
scroll top