le RPR veut l'internet rapide pour tous

0
Après la fracture sociale, le RPR semble développer un nouvel axe basé sur une fracture technologique entre les français. Le parti du président de la république a en effet proposé un plan sur 5 ans dédié à la démocratisation de l'internet rapide. Michèle Alliot-Marie, la nouvelle présidente du RPR, a souligné qu'il existe "un risque de fracture technologique" qui "ne ferait qu'amplifier la fracture sociale". A l'origine de cette initiative, le sénateur Alain Joyandet souhaite comparer l'accès au Net à l'électricité et à l'eau courante. Le RPR estime que le coût d'un tel plan serait d'environ 60 milliards de francs. Cette initiative du parti gaulliste est salutaire mais peut sembler quelque peu démagogique puisqu'elle s'inscrit avant tout dans une opposition à la politique jugée "étatiste" du gouvernement Jospin en matière de nouvelles technologies. Le débat sur les nouvelles technologies devrait donc être au coeur de la future campagne présidentielle.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page