L'INA veut devenir le premier opérateur européen spécialisé dans le patrimoine audiovisuel

15 mai 2000 à 00h00
0
L'institut national de l'audiovisuel, spécialisé dans la conservation des documents multimédias, affirme son ambition europèenne à l'heure du développement de l'internet et du numérique. Un contrat d'objectifs et de moyens, pour la période 2000-2003, a été signé le 27 avril 2000 entre l'Etat, représenté par Catherine Tasca, ministre de la Culture et de la Communication, et Florence Parly, secrétaire d'Etat au Budget, et l'INA, représenté par son président, Francis Beck. Cet accord devrait permettre à l'INA d'affirmer son rôle en tant que "conservateur d'octet", dans la NetEconomie européenne.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Les dérives de la diversification : au Royaume-Uni, Amazon lance... un salon de coiffure
Les meilleures applications de sport pour garder la forme en toutes circonstances
Le Google Pixel 5 tombe à moins de 600€ avec un code promo seulement aujourd'hui
Le Xbox Live Gold n'est plus obligatoire pour jouer en ligne aux free-to-play
Test du casque gaming EPOS H3 : un micro qui fait toute la différence
Excellent prix pour ce SSD interne Crucial 1 To 3NVMe
AirPods et AirPods Pro : les écouteurs sans fil Apple sont moins chers sur Amazon 🔥
PlayStation Plus : des films devraient bientôt être proposés aux abonnés
Belle promotion sur cet écran PC gamer incurvé ViewSonic de 32 pouces
Quel est le meilleur hébergement Minecraft ?
Haut de page