L'INA veut devenir le premier opérateur européen spécialisé dans le patrimoine audiovisuel

Par
Le 15 mai 2000
 0
L'institut national de l'audiovisuel, spécialisé dans la conservation des documents multimédias, affirme son ambition europèenne à l'heure du développement de l'internet et du numérique. Un contrat d'objectifs et de moyens, pour la période 2000-2003, a été signé le 27 avril 2000 entre l'Etat, représenté par Catherine Tasca, ministre de la Culture et de la Communication, et Florence Parly, secrétaire d'Etat au Budget, et l'INA, représenté par son président, Francis Beck. Cet accord devrait permettre à l'INA d'affirmer son rôle en tant que "conservateur d'octet", dans la NetEconomie européenne.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top